Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Peut-il y avoir un salarié ou un retraité pour voter contre lui-même? (Loi El-Khomri-Macron) [Actualité en France]




« 1 ... 8 9 10 (11)

Peut-il y avoir un salarié ou un retraité pour voter contre lui-même? (Loi El-Khomri-Macron)
#31

modèle macron ordonnance 1 CDI-CDD - Loi El Khomri / Macron

A lire aussi :

  Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (30)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (368)


Combattre la loi El Khomri et soutenir l’Union européenne: incohérence naïve ou tromperie délibérée? (31)
Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (83)
Macron : en marche pour le pognon ! (403)

On connaît la phrase attribuée à De Gaulle… Elle n’a jamais été autant d’actualité, même si, aujourd’hui, le « Général » aurait ajouté que ces « veaux là », bouffis d’un consumérisme se substituant à toute autre valeur , sont en train de se laisser conduire à l’abattoir en meuglant d’ineptie et d’aveuglement mêlés !

Car ils ne peuvent pas dire qu’ils ne savent pas…

Déjà, lors de la campagne de la présidentielle, le petit élu du marketing et des media patronaux réunis avait pointé le bout de l’oreille en avouant vouloir, par ordonnances (vive la démocratie et la voix du Peuple!) , démanteler un Code du travail que la loi El Khomri (imposée par Bruxelles… et par Macron ministre…) a largement entamé…

Mais le journal « Le Parisien » révèle aujourd’hui l’essentiel de ce qui est prévu (1)… Et ce n’est pas triste ! Au point, d’ailleurs, qu’en pleine campagne des législatives, le gouvernement en place s’efforce de « déminer le terrain » tout en avouant qu’il va utiliser la voie antidémocratique des « ordonnances » pour éviter tout débat et toute opposition : c’est du « soviétisme » pur et dur !


https://www.youtube.com/watch?v=k40RpYZlvkQ

Mais le réel est montré : Macron sort du bois avec son attaque en règle contre les salariés, pour les plonger dans la précarité sous prétexte d’améliorer l’emploi. Ainsi, en imposant un code par entreprise, un code qui régira et le temps de travail, et les rémunérations, et les taux des HS, et la nature du contrat de travail, et les conditions de travail, Macron balaie les « conventions collectives » et met le salarié tout nu devant le patron… car on ne voit pas comment un simple salarié pourrait refuser ce qu’on lui proposera quand cela sera assorti d’une menace de suppression d’emploi, de délocalisation ou de fermeture au nom de la concurrence !

Ce que Macron a en tête, c’est de récompenser au mieux les ultra-libéraux qui l’ont financé pendant la campagne présidentielle, en les libérant de toute contrainte sociale, et en faisant entrer notre pays encore plus dans l’asservissement social européen. Et de favoriser les actionnaires, déjà bien pourvus en France puisque les entreprises du CAC 40 battent des records en matière de dividendes versés !

La réforme du code du travail, c’est surtout l’emprisonnement des salariés dans un carcan qui les met à la merci du patronat (Gattaz et le MEDEF ont roulé pour Macron) tout en détricotant le CDI.

Par ailleurs, la réforme du chômage, c’est surtout pour les chômeurs la diminution des allocations chômage mensuelles, la diminution de la durée d’indemnisation, le tout sous couvert de faire rentrer quelques centaines d’artisans parmi les ayants-droits au chômage.

Macron n’a en vue que des réformes contre les salariés et les retraités. Ceux-ci d’ailleurs vont particulièrement « morfler » par le biais d’une augmentation abusive de leur taux de CSG, et celui de la taxation annoncée de l’assurance vie et de l’immobilier, sans parler de la ponction sur leurs économies par les banques en cas de crise financière…

Voter pour un candidat de Macron-REM, c’est prendre un ticket pour une précarité sociale faisant des salariés des assujettis à la mode du « XIX ème siècle », et des retraités, des contribuables imposables à merci.

C’est ce que Macron appelle le progrès social !

Peut-il y avoir un salarié pour voter encore contre lui-même ? Peut-il y avoir un retraité pour voter encore contre ses propres revenus en reniant son passé de travailleur ?

Mais nous avons la même situation en matière de sécurité publique et de terrorisme islamique, ce terrorisme sanguinaire issu en droite ligne du communautarisme musulman qui gangrène nos villes, nos quartiers, nos villages même !

Les derniers attentats de Londres ont bien montré que les assassins islamiques sont parmi nous… Ils sont dans nos entreprises, nos lieux de vie, nos rues, nos immeubles, profitant de notre assistanat social et de nos services médicaux et sociaux…

Ils sont venus portés par les flux migratoires intempestifs qui, depuis 40 ans, polluent notre pays et imposent dans notre société un projet politico-religieux mortifère, expansionniste, ségrégationniste… L’islam n’a rien à voir avec notre Histoire, nos mœurs, nos principes de vie et d’organisation politique et sociale. Il est un corps étranger qui veut, sorte de métastase, pénétrer partout pour y imposer sa loi rétrograde et inhumaine.

Aujourd’hui, portées par la volonté exacerbée de prédicateurs haineux et de politiciens islamiques criminels, des troupes (plus ou moins organisées) de musulmans agissent dans nos sociétés pour y tuer tous ceux qui ne pratiquent pas leur religion de « congelés du cerveau » et faire passer notre organisation sociétale sous la coupe de leur charia…

Ces masses d’individus (20 000 « surveillés » en Angleterre, 15 000 « fichés S » en France, et combien d’inconnus bien cachés dans les foules musulmanes de nos villes et de nos quartiers ?) sont comme des « poissons dans l’eau » dans notre société dont ils pompent l’argent et dont les valeurs leur permettent de se « planquer » et d’ agir…

Sans oublier le rôle néfaste que jouent les dizaines de mosquées salafistes qui ne sont jamais fermées, ou le tapis rouge allongé par les gouvernements (de Sarko, Hollande et Macron) sous les pas des barbus imposant le voile islamique, le halal, les accommodements avec leurs coutumes imbéciles, ou l’exercice de leur ramadan grotesque…

Car ce n’est pas en formulant des déclarations compassionnelles toutes faites (et répétées comme autant de formules de perroquet), en apportant des fleurs ou en allumant des bougies, en faisant semblant de ne pas avoir peur (alors que l’on craint même de désigner les assassins par leur qualificatif d’islamiques) …que l’on réglera le problème …

Non, c’est en agissant en amont : fermeture des frontières, expulsion des illégaux et des étrangers suspects, expulsion des 5000 imams étrangers, fermeture des mosquées salafistes et surveillance de toutes, refus de toute exposition publique de l’islam et de ses pratiques, enfermement du « croyant » dans sa sphère privée et respect total de nos lois, principes laïques et démocratiques et de nos valeurs, sanctions immédiates de toute atteinte à cela… étant entendu que le renseignement comme les interventions les plus précoces possibles seront valorisés.

Avec un Macron qui veut accueillir encore plus de migrants que la Merkel, un Castaner (celui qui, comme son maître de Matignon, exhibe sa virilité supposée sur sa face non rasée…) qui dédouane l’Etat Islamique de sa nature musulmane… et des islamophiles connus pour avoir sucé depuis des années les subsides de la République (du type Bayrou ou Collomb, sans parler de De Sarnez ou Le Drian) – et que dire du squatter de Matignon qui fit jeter 8500 desserts destinés aux scolaires du Havre parce qu’ils contenaient de la gélatine de porc ? – il est sûr que chaque Français va rester une cible potentielle pour les assassins islamiques.

Dans le domaine social comme dans le domaine sécuritaire, derrière les photos des magazines et les léchages des fondements ministériels par les media, BFM TV en tête (mais on sait pourquoi…), se préparent une régression sociale cataclysmique et une société à la dangerosité accrue…

Français, c’est pour cela que vous allez voter ?

C’est contre vous que vous voterez si vous votez pour les candidats du Macron marchant pour le CAC 40 et les féodalité financières…

Faites donc mentir le Général de Gaulle : ouvrez les yeux et devenez taureaux ! Virez ces dangereux destructeurs de notre pays et de son peuple !

Empédoclatès

1 – http://www.leparisien.fr/economie/ref ... on-05-06-2017-7018110.php


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/06 15:41
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Code du Travail : la liquidation totale est En Marche
#32

Code Travail mort

Combattre la loi El Khomri/Macron et soutenir l’Union européenne: incohérence naïve ou tromperie délibérée?  (32)
La très inquiétante loi Travail qui vient - Marine Le Pen
Peut-il y avoir un salarié ou un retraité pour voter contre lui-même? (Loi El-Khomri-Macron)
Vous avez aimé la Loi El Khomri-Macron, vous adorerez la fin du Code du Travail
Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (32)
Chômage : en bon père de famille, l’Union européenne doit prioritairement nourrir ses enfants !
Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (924)

Avant les élections législatives, le gouvernement Macron a présenté la feuille de route de ce que sera la nouvelle loi sur le Code du Travail. Parmi ces dispositions, on retrouve celles qui étaient déjà contenues dans la Loi El Khomri, mais qui n’avaient pas pu être mise en œuvre compte tenue des mobilisations sociales et des manifestations qui avait eu lieu dans tout le pays en 2016.

Parmi les points d’achoppement figure la volonté d’instaurer la primauté des accords d’entreprises sur les accords de branches dans la plupart des domaines relevant du Code du Travail. Les salariés, déjà victime des plans de restructuration et des délocalisations, à l’intérieur même de l’Union Européenne, se verront demain confrontés à une concurrence entre entreprises d’une même branche. Ainsi, dans les entreprises où le dialogue social est réduit à portion congrue, ou en l’absence de représentants syndicaux indépendants des pressions exercées par la direction, ce sera le moins disant-social qui prévaudra.

Et parmi les autres dispositions, il y a une sérieuse remise en cause des indemnités prud’homales, une remise en cause du modèle du CDI, avec une généralisation de la précarité salariale.

Cette Loi Travail N°2 n’est qu’en fait la face caché de l’iceberg euro-mondialiste. La lutte contre le chômage n’est qu’un prétexte. L’objectif de cette Loi Travail N°2 (Loi El Khomri à la puissance 1000) n’est que de répondre à la finance mondialisée : organiser l’austérité, briser les derniers acquis sociaux de notre pays, appliquer les recommandations de l’Union Européenne pour mettre en place la déréglementation du travail. Ceci étant la contrepartie pour le maintien de la France dans l’Euro. N’ayant pas la possibilité de dévaluer notre monnaie, puisque notre souveraineté dans ce domaine n’existe plus, le gouvernement français organisera la dévaluation salariale.

Cette Loi Travail N°2 n’est qu’une liquidation pure et simple des droits des salariés, la volonté de détruire plus de deux siècles de conquêtes sociales et ouvrières en France. Finalement les grandes conquêtes sociales du Front Populaire et du Conseil National de la Résistance seront sacrifiées sur l’autel de l’ultra-libéralisme de l’Union Européenne par Macron et son gouvernement.

C’est pourquoi il faudra que demain nous élisions à l’Assemblée Nationale, le plus possible de véritables députés patriotes, véritablement défenseurs sociaux, et qui s’opposent de façon ferme à toute tentative de réformer le Code du Travail qui va à l’encontre des droits des salariés. Ce sera bien évidement une des priorités des futurs députés Front National au Parlement français.

Ensuite, il faudra que les organisations syndicales, dans l’unité la plus large, organisent la riposte face au gouvernement Macron et sa politique anti-sociale.

Pour notre part, au cercle Front syndical, nous sommes prêts à prendre nos responsabilités : faire élire le maximum de députés Front National, défenseur des droits des salariés les 11 et 18 Juin. Et ensuite, respectivement dans nos syndicats, faire en sorte que la mobilisation contre cette loi d’un autre âge s’organise, en toute indépendance, sans sectarisme aucun.

Laurent Bras, Secrétaire général du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41

Législatives 2017 - Marine Le Pen sur Fr2 
Plus que jamais défendre la France !

Législatives 2017 - Marine Le Pen sur Fr2 - Plus que jamais défendre la France


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 10/06 11:39
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Démantèlement du Code du Travail : organiser la plus large riposte
#33

Loi Travail du traitre bankster Macron

Les élections sont donc terminées, l’opposition patriote, derrière Marine Le Pen dispose maintenant de huit sièges au Palais Bourbon. Ces huit députés FN seront demain les porte-voix des aspirations populaires et sociales du peuple de France.

Et plus particulièrement, lorsque que le nouveau gouvernement présentera à l’Assemblée Nationale sa réforme de démantèlement du Code du Travail, il faudra qu’il rencontre l’opposition la plus déterminée de la part de tous nos députés patriotes.

A lire aussi :

Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (97)
Macron : en marche pour le pognon ! (403)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (368)
Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France !  (26)
Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (951)

A de nombreuses reprises (communiqués, articles), le cercle Front syndical a argumenté en quoi cette réforme, dans le prolongement de la Loi El-Khomri de 2016, était une régression sociale sans précédent et serait contre-productive économiquement. La lutte contre le chômage de masse n’est qu’un alibi pour nous imposer en France, une transposition de l’Union Européenne pour encore plus déréglementer le travail et en finir avec le droit social.
Maintenant il faut organiser la riposte la plus large et la plus unitaire possible pour contrer toute remise en cause de notre modèle social français.

C’est pourquoi le cercle Front syndical lance un appel aux Confédérations syndicales, CGT – FO – SUD – CFDT – CFTC – UNSA pour qu’elles prennent leurs responsabilités et organisent ce large rassemblement contre toute remise en cause des droits des salariés. Les syndicalistes patriotes agiront partout où ils sont présents pour aider à la construction de ce grand mouvement.

Cependant, nous ne sommes pas dupes des agissements de certaines directions syndicales qui ont appelé à voter Macron au deuxième tour de l’élection présidentielle, sachant pertinemment que celui-ci avait comme principal projet d’en finir avec le Code du Travail. Nous n’oublions pas non plus la schizophrénie politique de certains cadres de la France Insoumise et de Gérard Filoche qui disent « défendre les intérêts des travailleurs » mais qui ont voté pour celui qui supprimera leurs droits : Macron l’ami du MEDEF, du CAC40 et candidat des banques et de la finance mondialisée.

L’aveuglement idéologique de cette gauche élevée à la bien-pensance et au politiquement correct leur fait perdre tout repère sur la réalité du monde du travail.

Les Français, les salariés de ce pays, le monde du travail dans son ensemble ne peuvent accepter sans broncher que plus de deux siècles d’histoires et de conquêtes sociales et ouvrières, pour lesquelles certains de nos ancêtres se sont battus, puissent être demain foulés aux pieds par les puissances financières.

Le cercle Front syndical entend bien demain aider à construire, dans les syndicats, dans les entreprises, mais aussi dans la rue un puissant rapport de force contre la remise en cause du Code du Travail par le gouvernement Macron et pour la préservation du droit social.

Ce mouvement devra être unitaire, large, soutenu par toutes les forces politiques, dont le Front National et tous ceux qui ont à cœur la défense de notre modèle social français, sans exclusive, sans sectarisme, dans le respect de chacun.

Il en va de notre avenir social et pour que nos enfants ne soient pas demain tous «  ubérisés ».

Laurent Bras, Secrétaire général du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental Adjoint du FN41
Dominique Bourse-Provence, Président du cercle Front syndical, Secrétaire Départemental du FN94

Laurent Bras


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 25/06 07:19
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 ... 8 9 10 (11)



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !