Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Des huiles minérales dangereuses pour la santé - Flagrant délit de rétention d’information [Actualité Générale]




« 1 ... 19 20 21 (22)

Elles sont vertes, mes éoliennes… et rouge sang !
#64

Elles sont vertes, mes éoliennes… et rouge sang !

Sont-ils vraiment vicieux ou sont-ils ignorants, ces « écologistes » ?

Les éoliennes tirent leur énergie du vent, quand il y a du vent, soit en moyenne l’équivalent de 20 % du temps. Des centrales thermiques polluantes doivent les accompagner quasiment tout le temps. En Allemagne, ces centrales fonctionnent carrément au charbon/lignite ! En France et en Belgique, elles fonctionnent au gaz, elles sont à cycle ouvert, c’est-à-dire assez souples pour pouvoir se substituer aux éoliennes dès que le vent tombe. Elles sont, aussi, nettement plus polluantes que les turbines gaz-vapeur peu souples et elles consomment 50 % de gaz en plus…

Ce que nous savons beaucoup moins, c’est que les éoliennes tuent aussi. Elles tuent en détruisant la santé des personnes sensibles vivant à proximité, mais elles tuent surtout et immédiatement dans les pays fournisseurs de métaux rares, métaux rares dont nos « écologistes » ne parlent pas. Ces métaux sont indispensables à la fabrication des alternateurs d’éoliennes pour qu’elles puissent rester suffisamment légères malgré leur gigantisme chaque jour plus insensé.

Sont-ils vraiment vicieux ou sont-ils ignorants, ces « écologistes » ? Ne savent-ils pas que l’exploitation des métaux rares en Mongolie-Intérieure pollue des milliers de km², tue des milliers de gens 1 ? Ne savent-ils pas que l’exploitation des métaux rares, au Congo par exemple, cause guerres, massacres et destructions ?

Des amis restés au Congo nous parlent régulièrement de ces horreurs proches du génocide, horreurs dont la presse bien-pensante « verte » se garde bien de nous parler ! J’ai lu le livre Congo Inc. d’In Koli Jean Bofane, où seul un vieux chef twa (pygmée) se préoccupe de l’avenir, où Congolais, Chinois, Américains, ONU etc., ne pensent que commerce et industrie… portefeuille !

Et je transcris une petite observation de Jacques Henri 2 dans son chapitre sur le Congo : « Patrice Lumumba fut rapidement éliminé par la CIA […] Une paix durable n’a jamais prévalu dans ce pays qui regorge de richesses minérales dont en particulier le coltan. […] Nul ne sait combien les exactions américaines ont provoqué de morts en cinquante années d’instabilité. (Note : le coltan est un minerai riche en tantale et en niobium. Le tantale est notamment utilisé dans la construction d’éoliennes. L’exploitation de ce minerai a provoqué des troubles récurrents dans la région d’Ituri en République démocratique du Congo.) »

La conclusion s’impose : tentons de vivre avec dignité, cessons d’avaler les « vérités » que nous servent des gens uniquement préoccupés par leur portefeuille, instruisons-nous, soyons responsables et gardons en mémoire cette parole d’Einstein : « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Et je sais parfaitement que de « bonnes âmes » vont me répondre : « Et le nucléaire, lui, il ne tue pas ? Il ne pollue pas ? » La réponse est claire et vérifiable : aucune industrie n’a tué moins que le nucléaire 3, aucune source d’énergie n’est moins polluante que le nucléaire. Ajoutons que le nucléaire de 4e génération est sans le moindre danger de radiations, même en cas d’attaque terroriste ou de tsunami, et qu’il consomme les déchets du nucléaire actuel !

Claude Brasseur
Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables

Notes:

  1. Le jour où j’ai demandé à Greenpeace comment ils intervenaient dans cette région, la réponse a été : « Ce problème ne nous concerne pas. » (!)
  • Jacqueshenry, 27 mai 2017.
  • Le journal Le Sillon a publié, il y a quelques années, une enquête faite au niveau mondial. On demandait de ranger dans l’ordre de leur dangerosité une série de causes de mort. Le nucléaire était noté en premier par la majorité des personnes interrogées alors que les chiffres le montraient en dernier…


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 04/06 10:15
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Des huiles minérales dangereuses pour la santé - Flagrant délit de rétention d’information
#65

Des huiles minérales dangereuses pour la santé -  Flagrant délit de rétention d’information

Bonjour,

La France traîne les pieds sur la question des huiles minérales. Alors que la contamination de nombreux aliments (des lentilles aux céréales du petit-déjeuner en passant par le chocolat) par ces substances dangereuses a été prouvée, les autorités semblent pressées de ne rien faire. Non seulement nous n’avons toujours pas une règlementation en France pour protéger la santé des consommateurs de cette contamination, mais on apprend aussi que les autorités font de la rétention d’information.

DEMANDEZ AUX NOUVEAUX MINISTRES D’AGIR DÈS AUJOURD'HUI !

En janvier, la Commission européenne demandait à tous les acteurs – gouvernements, collectivités, associations, entreprises, etc. – ayant fait des tests sur les aliments de transmettre les données récoltées. Depuis, elle a reçu… une contribution, celle de foodwatch. En clair, les autorités françaises qui affirmaient pourtant « surveiller » cette question n’ont strictement rien envoyé. C’est ce que révèle un courrier de l’EFSA, l’Autorité européenne de sécurité des aliments adressé à foodwatch.

Pourquoi une telle rétention d’informations ? Le caractère mutagène, perturbateur endocrinien et potentiellement cancérogène des MOAH, la catégorie la plus dangereuse des huiles minérales, ne suffit-il pas à nos autorités pour agir ? De nombreux produits restent contaminés par les huiles minérales, les MOSH et MOAH. Invisibles à l’œil nu, celles-ci peuvent être dangereuses pour la santé, et ce n’est pas seulement foodwatch qui le dit ! L’ANSES, agence française en charge de la sécurité alimentaire, vient à son tour de tirer la sonnette d’alarme. Elle estime qu’il est prioritaire de combattre la présence de MOSH et MOAH dans les aliments, et recommande comme foodwatch de prendre des mesures qui protègent la santé des consommateurs.

SIGNEZ LA PETITION CONTRE LES HUILES MINERALES DANS LES ALIMENTS !

Pas d'hydrocarbure dans nos aliments

foodwatch a transmis aux autorités européennes toutes les informations en sa possession. Nous voulons croire que le nouveau gouvernement saura corriger le tir et fera même. Car il n’est plus temps de tergiverser. Depuis 2015, en France mais aussi en Allemagne et aux Pays-Bas où foodwatch est présente, nous avons fait réaliser des dizaines de tests par des laboratoires indépendants. Les résultats, qui prouvent l’ampleur du problème, n’ont fait que renforcer notre détermination à se battre pour une réglementation en France et en Europe. Lorsque l’on sait que 60% des produits qui ont été testés par foodwatch France en 2015 étaient contaminés par des MOAH, on comprend qu’il est plus que temps d’agir.

foodwatch demande au gouvernement d’imposer la tolérance zéro sur ces MOAH, qui n’ont rien à faire dans nos assiettes. L’autre catégorie d’huiles minérales, les MOSH, qui s’accumulent dans les organes et peuvent les endommager, doivent être réduites au minimum. Quant aux emballages en papier et carton, qui sont l’une des sources principales de contamination des denrées, ils doivent intégrer une couche protectrice qui empêche la migration vers l’aliment. Vous soutenez ces revendications ? Signez la pétition !

A bientôt,

L’équipe foodwatch
 
www.foodwatch.fr

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/06 20:33
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Poison dans vos assiettes : du pain sur la planche pour le nouveau gouvernement
#66

Poison dans vos assiettes : du pain sur la planche pour le nouveau gouvernement

Bonjour,

foodwatch a interpellé ces derniers jours plusieurs des nouveaux ministres : Économie, Santé, Transition énergétique, Agriculture.

Car autant qu’ils le sachent tout de suite : il y a des dossiers urgents sur leurs bureaux qui concernent la protection de notre santé et les droits des consommateurs ! Avec votre aide, foodwatch ne va pas les lâcher.

Pourquoi ? Parce qu’on assiste à un véritable laisser-faire ! La marge de manœuvre laissée aux entreprises de l’agroalimentaire est immense. C’est le règne de la désinformation.

Face aux moyens démesurés des lobbies, nous savons que nous pouvons compter sur notre détermination et votre soutien et mobilisation pour mener bataille.
A foodwatch, nous estimons que c’est la responsabilité des autorités publiques de rendre obligatoires pour tous les fabricants et distributeurs des règles qui protègent nos droits.

A lire aussi :

Quand l'UE et le gouvernement n'empoisonnent pas votre existence, ils vous empoisonnent tout court ! (66)

Voici les dossiers urgents sur la table de nos ministres :   

•    Dossier numéro 1 : Nous voulons de la transparence !
Savez-vous réellement ce que contiennent vos aliments préférés ? C’est mission impossible aujourd’hui car les étiquettes vous mentent souvent. Le Danonino « aux fruits » que tant de parents donnent à leurs petits ne contient pas le moindre fruit. Que dire de cette pâte feuilletée Herta « Grand-Mère » à base d’huile de palme ? foodwatch débusque les arnaques et milite pour des informations claires et accessibles pour tous. Par son action, foodwatch contraint les industriels à plus d’honnêteté et cela marche. Mais ce que nous voulons vraiment, c’est que ces arnaques soient purement et simplement interdites.

•    Dossier numéro 2 : En finir avec les poisons dans nos aliments !
Glyphosate, pesticides, perturbateurs endocriniens, additifs, la liste est longue et les dangers souvent invisibles à l’œil nu. Après un an de campagne et de mobilisation ensemble, foodwatch a obtenu que six grandes marques s’engagent contre la contamination des aliments par les huiles minérales, dérivés d’hydrocarbures : E. Leclerc, Carrefour, Intermarché, Super U, Casino et Lidl. C’est bien, mais c’est insuffisant, surtout quand on sait qu’un simple arrêté interministériel pourrait protéger la santé des consommateurs en France, en attendant une règlementation européenne.

•    Dossier numéro 3 : TAFTA, CETA, pas d’accords de commerce antidémocratiques !  
Actions de mobilisation, études juridiques, saisine du Conseil constitutionnel, foodwatch fait parler du CETA. Cet accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada présente des menaces inacceptables pour nos droits fondamentaux et notre environnement, au profit des multinationales. Avec ce traité, prendre des décisions plus protectrices, par exemple sur les importations d’OGM ou l’interdiction de perturbateurs endocriniens serait quasiment impossible.. Le CETA entre maintenant dans un processus de ratification nationale et il est encore temps de l’arrêter.

Et cela n’est pas tout : fraudes alimentaires, épidémie de diabète et d’obésité… les chantiers sont nombreux.

Ensemble, nous pouvons agir, pour pouvoir décider librement de notre alimentation, en connaissance de cause et sans risque pour la santé.

Merci de votre soutien !

foodwatch

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 14/06 17:46
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !