Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Législatives 2017 : les députés « En Marche » livreront la France aux musulmans : les preuves ! [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]




« 1 ... 305 306 307 (308) 309 310 311 ... 318 »

De la guerre économique, vers la guerre civile

De la guerre économique, vers la guerre civile

Selon un ouvrage de Jean Fourastié (paru en 1979) l’Europe en général et tout particulièrement la France ont connu une période de croissance économique durable entre 1945 et 1975, dénommée les Trente Glorieuses.

Ce que l’on sait moins, c’est aussi que vers la fin de cette période on a assisté à la revanche des vaincus, à savoir l’Allemagne, l’Italie et surtout le Japon, pays qui avaient modernisé leurs outils industriels à toute vitesse. Pour leur part, les fils du Soleil Levant parcouraient le monde entier armés de leurs Canon et Nikon en mitraillant les chaînes de fabrications européennes, pour ensuite copier (et améliorer) les produits qu’ils allaient fabriquer made in Japan et revendre par la suite moins chers. De juteux partenariats leur ont permis de sous-traiter d’innombrables productions via Taïwan (ex Formose), la Corée du Sud, les Philippines et la Chine, afin d’inonder l’Europe et de concurrencer nos industries. Par manque de clairvoyance, d’anticipation et de naïveté, nous en payons encore les conséquences aujourd’hui. Merci le GATT, puis l’Organisation Mondiale du Commerce…

Terrorisme et guerre civile.

Partout en Europe on a été confronté à une multitude d’attentats depuis 60 ans, commis par le FLN, l’ETA, l’IRA, les Brigades Rouges, la RAF, Action Directe, le GIA, le GSPC ou autres commandos islamistes.

Mais voici quelques mois, nombreux sont les gouvernants, les hauts responsables des services de sécurité et les politiciens qui nous parlent de « guerre civile », sans trop s’étendre sur le sujet.

De quel type ? Sur le modèle de la guerre civile en Irlande du Nord de 1916 à 2005 ? Comme en Espagne, qui de 1936 à 1939 a connu l’affrontement entre Républicains et Nationalistes ? Ou encore comme au Liban où les combats avec les Palestiniens de 1970 à 1976 ont conduit à une guerre de religions jusqu’aux accords de Taïef en 1989 ?

A lire aussi : Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (922)

QUI est notre ennemi ? OU se trouve-t-il ? QUELS sont ses moyens ?

A la guerre, il faut être prêt à tout ce qui est possible et non pas seulement probable. Nous devons être prêt (physiquement et psychologiquement) aussi à affronter des ennemis qui nous attaquent chez nous. Et ce n’est pas avec des pleurnicheries, des manifestations commémoratives grotesques avec des doudous et des fleurs, ni en mettant un bulletin dans l’urne, que nous vaincrons nos ennemis, leurs complices et leurs commanditaires. Il faut faire face : « si vis pacem, para bellum*», et cesser de se comporter en peuples castrés et asservis.

Manipulation des masses, mensonges et falsifications.

Afin de pouvoir encadrer les populations et de les orienter dans la direction souhaitée, le système adopte la stratégie suivante :

· Faire appel à l’émotionnel plus qu’à la réflexion.

· S’adresser au public comme à des enfants.

· Encourager l’opinion publique à se complaire dans la médiocrité.

· Distraire et détourner l’attention.

· Connaître les individus, mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes.

· Créer des problèmes, puis offrir des solutions.

· Différer les informations pour en faire perdre la cohérence.

· Remplacer la colère par la culpabilité et la révolte par la repentance.

Le vrai démocrate

Face à la propagande du Régime, il faut faire preuve de bon-sens et s’efforcer à une analyse lucide des évènements, par une recherche et la confirmation des informations, en dehors des médias aux ordres et subventionnés par le Pouvoir [par le peuple/contribuables].

Avant toute chose, nous devons oser penser, puis oser agir, sans tergiverser, avec détermination.

Pieter KERSTENS.

*« Si tu veux la paix, prépare la guerre »

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/06 21:00
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Attentats islamistes : Quand l’Europe riposte avec des bougies et des ours en peluche…

Attentats islamistes : Quand l’Europe riposte avec des bougies et des ours en peluche…

L’Europe n’a toujours pas compris que la terreur qui frappait ses métropoles était une guerre, et non l’erreur de quelques dérangés qui ont mal assimilé la religion musulmane.

Apparemment, nous ne sommes pas prêts à abandonner nos règles de comportement masochistes, qui donnent la préférence à l’ennemi plutôt qu’à notre peuple.

A lire aussi :

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (922)
[UE] Haute trahison politique de plus: La Turquie en Europe, c’est fait dans 2 ans ! Allah Akbar ? (141)
Carnage musulman à Londres ! Ces barbares assassinent les nôtres au couteau, à la machette ! (15)
Manchester : Allah akbar tue encore ! Les islamo-collabos mondialistes ont notre sang sur les mains (17)

"Etat islamique en France" : message au peuple français
Terrorisme : que faire des survivants et des complices ?
Viol d’Evry : « Toutes les Françaises sont des putes », le Procureur a volontairement nié le caractère raciste anti-français pour éviter la récupération
Terrorisme et immigration : un député polonais met les pieds dans le plat
« On est des Français musulmans, c’est pas pareil que Français-Français » : tirons-en des conséquences
La dernière de l’UE : supprimer les espèces pour éradiquer le terrorisme !
Gabriele Adinolfi : « Une autre Europe est impérative »

Pour l’Europe, le terrorisme islamique n’a rien de réel, il est perçu comme une interruption de routine momentanée. Nous luttons contre le réchauffement climatique, le paludisme et la faim en Afrique. Mais sommes-nous prêts à défendre notre civilisation ? Avons-nous déjà abandonné ?

La longue et triste liste qui suit est le produit du terrorisme islamique en Europe :

Madrid: 191. Londres: 58. Amsterdam: 1. Paris: 148. Bruxelles: 36. Copenhague: 2. Nice: 86. Stockholm:5. Berlin: 12. Manchester: 22. Manquent ici les centaines d’Européens massacrés à l’étranger, à Bali, à Sousse, à Dacca, à Jérusalem, à Sharm-el-Sheikh, à Istamboul.

Malgré 567 victimes, l’Europe n’a toujours pas compris. Sur la seule première moitié de 2017, une attaque terroriste a eu lieu (ou a été déjouée) en moyenne tous les neuf jours en Europe. En dépit de cette offensive islamiste, l’Europe riposte avec des ours en peluche, des bougies, des fleurs, des veillées, des hashtags Twitter et des dessins.

Bougies, fleurs et veillée le 23 mai 2017 à Manchester

Bougies, fleurs et veillée le 23 mai 2017 à Manchester, en Angleterre, après qu’un kamikaze islamiste
ait assassiné 22 spectateurs au cours d’un concert qui avait lieu la veille. (Photo de Leon Neal / Getty Images)

Après le 11 septembre et ses 2 996 victimes, les États-Unis de George W. Bush avaient relevé le défi. Aux côtés de quelques courageux alliés européens, comme le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne, les Etats Unis s’étaient rendus maitre de la situation. Les combattants islamistes avaient été mis la défensive ; les recrues djihadistes s’étaient raréfiées et des dizaines de cellules terroristes avaient été inactivées. Mais l’effet n’a pas duré. L’Europe s’est rapidement retranchée sur son sol, et les islamistes l’y ont suivi pour y porter la guerre : Madrid, Londres, Theo van Gogh …

Depuis, la situation a empiré : nous sommes passés d’une attaque tous les deux ans à une attaque tous les neuf jours. Sur les six derniers mois de 2017 : Berlin, Londres, Stockholm, Paris et Manchester.

L’Europe n’a toujours pas compris que la terreur qui frappait ses métropoles était une guerre, et non l’erreur de quelques détraqués ayant mal assimilé la religion musulmane. Aujourd’hui, il y a plus de musulmans britanniques dans les rangs de l’Etat islamique que dans les forces armées britanniques. Selon Alexandre Mendel, auteur de La France dihadiste, l’Hexagone compte plus de salafistes violents qu’il n’y a de soldats de métier dans l’armée suédoise.

Treize ans après l’attaque en gare de Madrid, les dirigeants européens s’en tiennent au même scénario : cacher les images de souffrance pour n’effrayer personne; dissimuler que les islamistes sont « made in Europe » ; répéter que « l’islam est une religion de paix »; brider nos libertés tout en affirmant que « nous ne changerons pas notre mode de vie » ; éradiquer les fondamentaux de notre civilisation – liberté d’expression, liberté de pensée, liberté de mouvement, liberté de religion – soit les fondement de l’Occident judéo-chrétien.

Après le nazisme et le communisme soviétique, l’islam radical est devenu l’ennemi public numéro 1 en Europe. Mais de notre côté, nous n’avons toujours pas commencé de remettre en cause les piliers politiques ou idéologiques de cette débâcle, à savoir le multiculturalisme et l’immigration de masse. Les mesures antiterroristes de choc, les seules capables d’enrayer les menées et le moral des terroristes, n’ont pas été prises. Il aurait fallu fermer les mosquées, expulser les imams radicaux, interdire les financements étrangers des mosquées, interdire les organisations islamiques toxiques, mettre un terme à l’aide sociale des djihadistes européens, s’abstenir de flirter avec les djihadistes et empêcher le retour des personnes parties combattre à l’étranger.

Nous traitons la guerre et le génocide comme de simples erreurs commises par nos services de renseignement.

Nous considérons l’Islam radical comme une « maladie mentale » qui affecterait quelques personnes perturbées. Pendant ce temps, chaque semaine, deux nouvelles mosquées salafistes ouvrent leurs portes en France, et l’islam radical est prêché dans plus de 2 300 mosquées françaises. Des milliers de musulmans européens sont partis faire le djihad en Syrie et en Irak, et les fondamentalistes prennent le contrôle des mosquées et des centres islamiques. A Bruxelles, toutes les mosquées sont contrôlées par des salafistes qui endoctrinent les masses musulmanes.

La triste vérité est que l’Europe n’a jamais eu la volonté politique de mener une guerre totale contre l’Etat islamique et les autres groupes djihadistes. Sinon, Raqqa et Mossoul auraient été neutralisés depuis longtemps. Au lieu de cela, les islamistes ont repris Molenbeek en Belgique et occupent les banlieues françaises ainsi que de vastes portions de territoire en Grande-Bretagne. Nous devrions être en train de célébrer la libération de Mossoul et le retour des chrétiens dans leurs foyers. Au lieu de cela, nous sommes en deuil de 22 personnes assassinées et 64 autres blessées par un kamikaze islamiste à Manchester et de 29 chrétiens assassinés en Egypte cette semaine.

Des combats sérieux nécessiteraient des bombardements massifs pour éliminer autant d’islamistes que possible. Mais nous ne sommes apparemment pas prêts à abandonner nos règles masochistes qui accordent la préférence à nos ennemis plutôt qu’à notre propre peuple. L’Europe n’a jamais exigé de ses communautés musulmanes qu’elles désavouent le djihadisme et la charia. Ce silence aide les islamistes à faire taire les dissidents musulmans courageux. Pendant ce temps, les budgets militaires se réduisent, comme si l’affaire était bouclée.

Après chaque attaque, les leaders européens ressortent les mêmes slogans creux : « continuons » ; « nous sommes plus forts » ; « la vie continue ». Le maire musulman de Londres, Sadiq Khan, affirme qu’il faut s’habituer au carnage quotidien ! A l’en croire, le risque terroriste est « partie intégrante de la vie d’une grande ville », et les grandes villes du monde entier « doivent se préparer à ce genre de choses ». Indique-t-il ainsi que nous devons nous habituer au massacre de nos propres enfants comme au Manchester Aréna ? La terreur islamique fait maintenant partie du paysage de tant de grandes villes européennes : Paris, Copenhague, Nice, Toulouse, Berlin …

Au lieu de se concentrer sur le djihad et l’islam radical, les leaders européens continuent de brandir la « menace russe ». Il ne faut pas négliger l’expansionnisme russe. Mais les troupes de Vladimir Poutine ont-elles attaqué Westminster ? Les agents russes se sont-ils fait exploser emportant avec eux la vie de nos enfants lors d’un concert de Manchester ? Est-ce qu’un repenti des services secrets soviétiques a assassiné des Suédois à Stockholm ? Poutine offre à nos dirigeants européens une formidable diversion.

L’écrivain français Philippe Muray a écrit dans son livre, Chers Jihadistes :

« Chers jihadistes ! Craignez le courroux de l’homme en bermuda. Craignez la colère du consommateur, du voyageur, du touriste, du vacancier descendant de son camping-car ! Vous nous imaginez vautrés dans des plaisirs et des loisirs qui nous ont ramollis. »

L’Europe se conduit comme si le terrorisme islamique n’avait rien de réel, comme s’il n’était qu’une interruption momentanée de nos routines. Nous luttons contre le réchauffement climatique, le paludisme et la faim en Afrique. Mais aurions-nous oublié de défendre notre civilisation ? Ou avons-nous simplement renoncé ?

Giulio Meotti, journaliste culturel à Il Foglio, est un journaliste et auteur italien.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/06 21:33
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Législatives 2017 : les députés « En Marche » livreront la France aux musulmans : les preuves !

Macron candidat des musulmans videos

Maxime Lépante explique dans ces 6 vidéos pourquoi voter pour Macron, c’est assassiner la France. Pour les mêmes raisons, voter pour « La République en Marche », c’est assassiner la France. Ne donnez pas de majorité au traître Macron, votez patriote ! A faire suivre jusqu’à dimanche à vos amis qui seraient séduits par le vote Macron…

Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (923)
[UE] Haute trahison politique de plus: La Turquie en Europe, c’est fait dans 2 ans ! Allah Akbar ? (142)
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (4)
Eurabia ou l’islamisation de l’Europe : le pire complot de tous les temps (4)
Pourquoi les lois d’Allah sont pires que les lois nazies (64)
Complices de l’islamisme: il faudra rendre des comptes un jour…  (26)

Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (31)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (368)

Législatives 2017 : vers 5 ans de plus ?

Législatives 2017  Vers 5 ans de plus - Front National patriote

Voter Macron, c’est assassiner la France !

Macron : le candidat des musulmans veut islamiser la France


https://www.youtube.com/watch?v=FaAc7W5vWkY

Avec Macron, les musulmans vont envahir la France par millions


https://www.youtube.com/watch?v=SEkCk0CMx7Y

Officiel : Al Quaida soutient Macron l'islamo-collabo


https://www.youtube.com/watch?v=UdHZExPOp6U

Macron avoue qu’il n’a aucun plan contre le terrorisme


https://www.youtube.com/watch?v=AKJGfTKfeag

Macron : le pire bilan de toute l’Histoire de France


https://www.youtube.com/watch?v=a7RXyF1bKxE

Pourquoi Macron est infiniment pire que Fillon !


https://www.youtube.com/watch?v=RFwekqe3l6c

Lucette Jeanpierre


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 10/06 10:49
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !