Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Le procureur Lescouarc’h demande 4 ans de prison contre Le Lay ! [Actualité en France]




« 1 (2)

Re: En me collant 2 ans en prison, ils espèrent briser tous les dissidents
#4

La dictature socialiste emprisonne Boris Le Lay

Suite à la condamnation du blogueur breton Boris Le Lay à 2 ans de prison ferme, Jeanne Bourdillon a réussi à entrer en contact avec le jeune homme, par ailleurs réfugié au Japon. Elle a cherché à mieux cerner ce militant, et surtout à comprendre comment une telle sanction est-elle possible…

Riposte Laïque : Comment réagissez-vous à l’article de Nicolas Kirkitadze, qui exprime, dans Riposte Laïque, son soutien à votre cause, suite à votre condamnation à deux ans de prison, tout en affichant clairement de nombreuses divergences avec vous ?

http://ripostelaique.com/soutiens-boris-lay.html

Boris Le Lay : C’est une réaction moralement et intellectuellement saine. Ma condamnation a des conséquences qui ne se limitent pas à ma seule personne. Elles s’étendent à tout individu qui veut exprimer ses idées librement. C’est un précédent aux répercussions considérables. Le gouvernement s’arroge désormais le droit d’emprisonner une personne dont il récuse les idées. Ce processus a sa propre dynamique et s’étendra à toutes les opinions qu’il jugera illégitime. Compte tenu de la corruption des élites politiques, je vous laisse imaginer ce que cela veut dire. Au surplus, nous parlons d’années de prison. La réaction de votre rédacteur est une réaction de bon sens : il entend protéger ses droits individuels.

A lire aussi: Les dictateurs UE-UMPS / LRPS emprisonnnent Boris Le Lay pendant 2 ans !

Riposte Laïque : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs votre parcours militant ?

Boris Le Lay :  Je suis un nationaliste breton, c’est-à-dire que je me considère comme de nationalité bretonne. Mais au delà de cela, je défends ce que je crois être la culture européenne et la civilisation occidentale. Je suis un blogueur et mon engagement consiste donc à m’exprimer sur divers sujets afin de sensibiliser nos populations sur les dangers qui pèsent sur elles.

Riposte Laïque :  Vos détracteurs (vous n’en manquez pas) vous qualifient, entre autres, d’indépendantiste  breton, d’anti-français, de raciste, d’antisémite, voire parfois de nazi. Cela fait beaucoup, non ? Pourriez-vous, pour nos lecteurs, vous définir, avec vos mots à vous ?

Boris Le Lay : Si je haïssais la France et les Français, je n’essaierais pas de les avertir des menaces mortelles qui les guettent. Mon patriotisme breton n’est pas nourri par la haine de la France ou des Français. Ce serait absurde et en opposition avec ma volonté de préserver l’Occident de l’effondrement. Il est dans mon intérêt, en tant que Breton, que la France ne soit pas submergée par l’islam. Pour la bonne et simple raison que la Bretagne serait directement impactée par un tel désastre.

Chacun est libre de m’assigner dans telle ou telle case idéologique, je ne m’en offusque pas. Pour ma part, je me définis en tant que patriote d’Occident.

Riposte Laïque : Selon vous, si on vous lit bien, on ne peut être noir et Breton, comme Yannick Martin. Pourtant, entre autres exemples, Melanie Dittmer, de Pegida Dusseldorf, avait expliqué, le 15 mars 2015, à Rungis, que le combat identitaire (dont elle se réclame) n’avait rien à voir avec la couleur de la peau, mais avec l’acceptation des valeurs du pays d’accueil, tout en expliquant que le nombre de nouveaux venus devait rester limité. Vous êtes en totale opposition avec cette vision du monde ?

Boris Le Lay :  Je n’ai pas su que la civilisation occidentale était née en Afrique Noire. Chaque chose a sa nature propre et je pense que de vouloir oblitérer la nature d’un individu pour essayer de la remplacer par une autre – en l’occurrence la nôtre – est une forme insidieuse de racisme. Les autres ne sont pas nous et nous ne sommes pas eux. Ils ne veulent pas et ne peuvent pas être ce que nous sommes et nous ne pouvons pas les réduire à nous-mêmes. Cette différence irréductible se rappelle chaque jour à nous. Reconnaître l’hétérogénéité entre les individus et les groupes humains n’a rien de raciste : c’est apprécier l’humanité à sa juste mesure.

Riposte Laïque : Revenons à votre nouvelle condamnation qui, par son ampleur, vous fait connaître de nombre de Français qui ignoraient à ce jour votre existence. Vous avez expliqué que les origines africaines du procureur expliquaient votre première condamnation, c’est bien cela ?

Boris Le Lay : J’ai été condamné à six mois de prison ferme pour avoir déclaré qu’il n’existait pas de « Celtes noirs » sur un réquisitoire d’un vice-procureur d’origine africaine et, à ce qu’il semble, musulmane. J’ai interrogé la partialité du tribunal, comme c’est mon droit moral et intellectuel. J’ai dit craindre pour les miens l’avènement d’une justice raciste, alimentée par une haine ethnique sournoise sur fond de sentiment revanchard post-colonial. Je n’ai insulté personne. Je suis simplement coupable d’avoir dit que le « roi est nu ».

Riposte Laïque : Après une telle condamnation, qu’allez-vous faire ?  Etes-vous prêt à rentrer en France et à aller en prison ?

Boris Le Lay : Le combat continue puisque des gens nous ont désigné, nous Occidentaux, comme devant être exterminés en totalité. Je ne compte pas baisser les armes alors que des gens veulent réduire les femmes occidentales en esclavage ou nous déposséder de nos droits comme de nos terres en plus de nous éliminer collectivement. La reddition n’est pas une option.

Riposte Laïque : Comment voyez-vous l’avenir de la Bretagne, et plus largement celui de la France ?

Boris Le Lay : Nous ne pourrons pas éviter, à ce stade, de graves épreuves. Nous sommes à l’air du terrorisme globalisé. Une bombe sale peut exploser demain à Paris, Strasbourg ou Rome, rendant ces villes inhabitables pour des dizaines d’années tout en tuant au passage des milliers d’innocents. La forge infernale qu’est le monde islamique souffle ses flammes de colère, de haine et de meurtre et sa rage a déjà choisi sa victime. Dans nos villes, des centaines de milliers de candidats potentiels à l’insurrection rongent leur frein. La France est dans l’œil du cyclone. La Bretagne joue également sa survie mais son peuple ne le sait pas encore. Elle est guidée par des lâches et des traîtres dont les générations futures maudiront les noms comme la mémoire.

Si l’on avait écouté les gens qui ont annoncé depuis 40 ans ce qui allait inévitablement survenir, nous aurions fait l’économie des drames à venir. L’angélisme qui a prévalu jusqu’à présent est en réalité la matrice du crime. On tue le messager car il n’apporte pas de bonnes nouvelles.

Propos recueillis par Jeanne Bourdillon


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/04/2016 00:54
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Rivarol : “Boris Le Lay condamné à 2 ans de prison pour délit d’opinion...
#5

...la France est devenue un pays communiste !”

Rivarol - Boris Le Lay

BREIZATAO via RIVAROL (28/04/2016) Le journal français RIVAROL revient en première et deuxième page sur la condamnation de notre rédacteur Boris Le Lay à deux ans de prison pour un article d’opinion.

Extraits :

C’est une première en France : un blogueur nationaliste et catholique, ardent et talentueux, Boris Le Lay, a été condamné à deux ans de prison ferme pour « incitation à la haine raciale ». Le tribunal correctionnel de Brest a même assorti cette condamnation d’un mandat d’arrêt. Lequel sera toutefois difficile à exécuter puisque Le Lay vit actuellement au Japon où il se définit comme un « exilé politique », sauf à ce que le gouvernement français réussisse à faire pression sur les autorités nippones. Quand on sait que Vincent Reynouard a dû quitter la France et la Belgique pour l’Angleterre — où n’existe pas pour l’heure l’équivalent de la loi Gayssot — afin de pouvoir poursuivre sur Internet son combat révisionniste et qu’il vient d’être congédié coup sur coup des deux instituts londoniens où il enseignait pour des expatriés français les mathématiques et les sciences physiques après que ses employeurs eurent découvert ses activités sur la Toile et alors même qu’il donnait pourtant toute satisfaction à ses élèves tant Vincent est un pédagogue né, on mesure à quel point l’Union européenne est le pendant, à l’ouest du Vieux Continent, de ce que furent pendant longtemps à l’Est l’Union soviétique et ses pays satellites. Qui l’eût imaginé il y a encore quelques décennies, nous vivons à l’Ouest de l’Europe l’époque des dissidents, comme naguère en URSS, contraints à la fuite et à l’exil pour pouvoir continuer à s’exprimer librement et à témoigner de ce que du fond de leur cœur et de leur âme ils savent être la vérité.

A lire aussi:

Les dictateurs UE-UMPS / LRPS emprisonnnent Boris Le Lay pendant 2 ans ! (5 articles)
Liberté de la presse: la France dégringole à la 45ème place

Ceux qui veulent connaître les circonstances exactes et les mobiles de cette ahurissante condamnation pour un simple délit d’opinion pourront se reporter à l’entretien que nous a accordé en page 2 de ce numéro le courageux et coruscant Boris Le Lay. Comme le remarque avec justesse ce jeune militant de 34 ans, engagé depuis 2003 politiquement, dans une interview parue sur le site breton <breizh-info.com>, « nombre de récidivistes, de violeurs ou de braqueurs s’en sortent avec des peines plus légères. Pour ne pas parler d’islamistes dont certains, comme l’imam de Brest, peuvent tranquillement déclarer, devant des dizaines d’individus, que si des femmes non voilées se font violer, c’est de leur faute. Cette condamnation, ajoute Le Lay, est une réaction logique de la part d’un système et d’un régime aux abois. L’erreur consisterait à personnaliser ce procès. Je ne suis qu’un visage et un nom. La multiplication des procès politiques en France contre les opposants relève d’une lutte plus globale. Il y a une profonde crise de confiance qui travaille les masses. L’autorité de l’idéologie dominante n’entraîne plus l’adhésion de parts grandissantes de la population. Quand l’autorité d’un système s’évapore, son réflexe naturel est de recourir de plus en plus souvent à son pouvoir, c’est-à-dire au bras séculier, à la répression pure et simple. Vos lecteurs doivent comprendre qu’en conséquence, ce ne sont pas des individus qui sont poursuivis mais des opinions divergentes, des idées redoutées par le gouvernement et la nomenklatura qui perçoivent là une menace pour leurs intérêts. Intérêts particuliers qui ne sont pas ceux des populations. Tous les régimes s’effondrent dans la corruption et l’arbitraire tout en se roulant dans l’autocélébration. Nous y sommes. »

Lire la suite sur le Blog de Rivarol


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 04/05/2016 16:10
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Le procureur Lescouarc’h demande 4 ans de prison contre Le Lay !
#6

Le procureur Lescouarc’h demande 4 ans de prison contre Le Lay !

On avait connu les demandes de prison avec sursis contre Pascal Hilout, Pierre Cassen ou Christine Tasin. Puis on était passé à la condamnation à de la prison ferme (9 mois) par la justice bananière de Taubira, à l’encontre d’Anne-Sophie Leclère, qui, fort heureusement, sera relaxée en appel.

Ensuite, on est passé aux 3 mois de prison ferme contre Alain Soral. Puis aux 2 ans de prison ferme contre le blogueur Boris Le Lay, aujourd’hui réfugié au Japon.

Et là, on vient de passer à une nouvelle étape, puisque nous apprenons qu’à Quimper, le procureur de la République, Thierry Lescouarc’h a demandé 4 ans de prisons ferme contre le même Boris Le Lay.

http://www.letelegramme.fr/bretagne/b ... 7-11546943.php#closePopUp

http://www.ouest-france.fr/bretagne/q ... ntre-boris-le-lay-5048590

La question n’est même pas de savoir si nous partageons les propos de toutes les personnes citées. Le vrai scandale est qu’en France on peut faire, à présent, de la prison pour délit d’opinion, quand, dans le même temps, les autorités nous racontent, quand il s’agit des racailles multirécidivistes, que la prison n’est pas la solution.

A lire aussi : Dictature socialiste - Ils en rêvent : 2017 pourrait être la dernière année de Riposte Laïque  (32)

Qu’a donc fait de si grave Boris Le Lay, pour que le vaillant procureur de Quimper demande une peine si lourde ?

Si nous en croyons les écrits de Ouest-France et du Télégramme, le blogueur breton, qualifié par ces journaux de « fasciste » et « d’ultra-nationaliste », aurait suscité les plaintes de la LDH, toujours présente quand il y a des sous à ramasser, du journaliste islamophile Guy Birenbaum, de trois conseillers départementaux de Bretagne, de directeurs de lycées qui faisaient l’apologie de l’apprentissage de l’arabe (la présidente du tribunal, Mylène Sanchez, appelle cela l’apprentissage de l’ouverture sur le monde…). On trouve aussi parmi les plaignants un nommé Tanguy Louarn, qui paraît défendre la mise en place d’une mosquée turque à Quimper. On apprend également qu’une malheureuse directrice d’école publique ne se remet pas d’une vidéo de Boris Le Lay, qui l’aurait étrillée, elle aussi, pour sa volonté de mettre en place l’apprentissage de l’arabe.

Le très sensible procureur de la République aurait eu la nausée, rien de moins, à la lecture des propos « nauséabonds » du blogueur breton, et aurait donc, pour soigner son mal de ventre, demandé 4 ans de prison !

Et bien évidemment, ces courageux magistrats qualifient Boris Le Lay de « lâche » qui n’assume pas ses propos. Nous allons montrer quels sont les vrais lâches, en examinant, dans d’autres cas, quelques verdicts rendus par la justice française.

Lors de la condamnation ahurissante d’Anne-Sophie Leclère à 9 mois de prison, Laurent Obertone avait enquêté, pour vérifier ce qu’il fallait faire, dans la France de Christiane Taubira, pour être condamné à 9 mois de prison ferme. C’était accablant :

« Pour prendre neuf mois ferme, il faut forcer un barrage et blesser sept policiers (Ouest-France, 1er juillet 2014); tabasser sa femme jusqu’à lui briser les côtes et agresser un unijambiste à l’aide d’une massue à pics (L’Observateur du Valenciennois, 9 mai 2011); donner un coup de tête à un cheminot (Le Parisien, 21 janvier 2014); agresser un chauffeur de bus et un passant (Le Phare dunkerquois, 28 décembre 2012); attaquer une famille et menacer de mort des policiers sous l’emprise d’alcool et de cannabis, en état de récidive (Ouest-France, 14 février 2013); tirer des coups de feu sur quelqu’un (L’Observateur du Douaisis, le 29 octobre 2011); être président local de SOS racisme, militant anti-violence, et défigurer sa compagne à coups de pied au visage, « avec acharnement », jusqu’à lui déchausser quatre dents, lui fracturer le nez, la couvrir de sang des pieds à la tête (La Voix du Nord, le 9 août 2012); se livrer à une séance de torture raciste sur un étudiant blanc -agression, séquestration, vol- (Metro, 20 juin 2013). »

Je me suis amusée à faire quelques recherches, dans le même esprit, pour savoir ce qu’il faut faire, en France, pour se faire condamner à 3, 4 ou 5 ans de prison, ce que réclame le procureur Thierry Lescouarc’h à l’encontre de Boris Le Lay.

Agresser au hachoir un commerçant qui ne veut pas vous servir d’alcool…

http://www.linfo.re/videos?ps=1013817

Se foutre de la représentation nationale, et frauder le fisc quand on est ministre du Budget, comme Cahuzac…

http://www.lepoint.fr/justice/fraude- ... -12-2016-2088571_2386.php

Transmettre délibérément le sida à sa partenaire, enceinte…

http://loractu.fr/france/14992-4-ans- ... le-vih-a-sa-compagne.html

Agresser sexuellement son fils…

https://www.francebleu.fr/infos/faits- ... s-sur-son-fils-1491336121

Profiter de son statut de psy pour imposer des relations sexuelles dégradantes à ses patientes…

http://www.bfmtv.com/societe/un-psych ... -de-faiblesse-938168.html

Fracturer le nez de sa compagne…

http://www.larep.fr/olivet/justice/20 ... -conjugales_12286568.html

Profiter de son statut d’entraîneur de football pour abuser de jeunes joueurs…

http://www.lunion.fr/467169/article/2 ... ferme-pour-agressions-sex

Trafiquer des titres de séjour pour les Turcs…

http://www.lanouvellerepublique.fr/Lo ... a-4-ans-de-prison-2767533

Se faire prendre avec 125 kg de cannabis chez soi…

http://www.larepublique77.fr/2016/01/ ... u-tribunal-correctionnel/

Avoir tué son bébé…

http://www.lamanchelibre.fr/actualite ... ur-le-meurtre-de-son-bebe

Agresser sexuellement des fillettes…

Tribunal. Fillettes agressées sexuellement à Caen : 4 ans de prison pour le gardien d’immeuble

On notera, quand on relit les peines de prison que relève Laurent Obertone, que les psychopathes, souvent racailles musulmanes, sont jugés bien moins sévèrement que les cas, graves, que nous relevons pour des peines de 4 ans.

Jamais un des plaignants n’a été agressé, à notre connaissance, suite aux vidéos ou aux textes de Boris Le Lay, aussi virulents (et souvent à juste titre) soient-ils. On remarquera l’acharnement grotesque de la justice bretonne à son encontre quand, dans le même temps, les mêmes magistrats, qui gémissent sur les prétendues incitations à la haine du blogueur, n’ont jamais entrepris la moindre action judiciaire contre les imams qui, dans les mosquées, véhiculent des textes qui ont causé, en France, la mort de 250 personnes depuis 2 ans, celle de 30.000 personnes dans le monde, depuis 16 ans, et celle de 280 millions de victimes depuis 14 siècles.

En requérant 4 ans de prison contre Boris Le Lay, et une demande d’extradition, le procureur Lescouarc’h ne peut pas ignorer ce qu’il fait. S’il obtenait satisfaction, que des barbouzes organisent un enlèvement, ou que les autorités japonaises acceptent de le livrer à la France, ce serait, dans les prisons françaises surpeuplées de musulmans, une condamnation à mort qui se mettrait en place.

Mais pour réussir une belle carrière, un magistrat a tout intérêt à s’acharner sur un Boris Le Lay, plutôt que de s’intéresser aux islamistes. Tant pis pour les Français !

Martine Chapouton

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 11/06 10:02
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !