Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Il est temps de demander des comptes à ceux qui soutiennent le Qatar en France ! [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]




« 1 ... 6 7 8 (9) 10 »

Re : Qui jugera les juges, incompétents ou militants ? (vidéo)
#25

Konk-juge

Qui jugera les juges, incompétents ou militants ?

1) Théorie :
La séparation des pouvoirs exécutif et judiciaire est une merveille d’intelligence démocratique dans les textes constitutionnels. Elle limite les soifs de pouvoirs arbitraires et assure avec autorité l’application des lois, en toute indépendance et avec la neutralité d’une objectivité idéale.

2) Bémols :
Mais nous vivons dans des sociétés humaines, dans le tumulte de nos passions. La réalité des prétoires enseigne bien des bémols à nos mythologies…

Certes, l’objectivité entière reste un peu hors de portée. Les juges sont pétris de leurs opinions, de leur culture, de leurs engagements personnels, de leurs « pré jugés », de toute leur subjectivité contenue. Leurs conditions de travail ne leur permettent pas toujours de juger en suffisante connaissance de cause, mais, semble-t-il, la plupart des magistrats font leur travail comme ils l’entendent.

3) Pratiques :
Et, que d’interférences et de dysfonctionnements dans les pratiques quotidiennes :
– collusions politiques, liaisons dangereuses, renvois d’ascenseur, conformisme, nécessités de carrière, interprétations très subjectives, extension du domaine du droit, parfois si contradictoire…
– et l’ « indépendance » du juge?
Le ministre de la justice est membre d’un gouvernement et nomme les juges, après avis du Conseil Supérieur de la Magistrature.

A lire aussi :

Dictature socialiste - Ils en rêvent : 2017 pourrait être la dernière année de Riposte Laïque (28 articles)

Complices de l’islamisme: il faudra rendre des comptes un jour… (25 articles)
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (3 articles)
L’Arabie Saoudite a investi 75 milliards de dollars pour répandre l’idéologie islamiste salafiste
L'OCI, cet ONU de la loi islamique qui a pour mission de protéger et "d'élargir" l'oumma dans le monde (12 articles) 
Députés, sénateurs, ministres arrosés par le Qatar & l’Arabie saoudite ? ... (8 articles)
Que de groupes d'amitié avec les pays musulmans dans l'Assemblée Nationale !
Ecole d’Elbeuf sur Seine : cours d’arabe et retour sur la politique d’islamisation de l’école
[UE] Deux millions et demi pour réécrire l’histoire officielle de l’Europe et en faire une terre d’islam…
[Audio] Révélation : vingt minutes pour comprendre pourquoi l’Europe se laisse envahir par l’Islam

Qui peut donc croire que, par exemple, Madame Taubira ait pu envisager un moment de proposer la nomination d’un juge opposé à sa politique ?

Et qui peut donc croire qu’un juge ne serait pas dépendant de sa hiérarchie ?
– malgré l’ « autorité » de la justice, qui peut donc croire que le juge est infaillible, alors que dans certains cas, il est notoirement incompétent (l’affaire d’Outreau), ou souffre parfois de pathologie psychiatrique (l’acharnement du juge Pascal contre un notaire « socialement » coupable) ? Et, dans ces cas, quels recours restent possibles ? Qui « contrôle » ces errances ? D’autres juges, qui, parfois, se drapent dans leurs corporatismes pour dédouaner leurs collègues ?
– Théoriquement, les juges doivent rendre compte de leur exercice et ceux qui ont commis des fautes lourdes ou des dénis de justice relèvent en principe, du droit commun. L’Etat peut engager une action contre eux. Mais, à ce jour, cela n’a JAMAIS été le cas. La victime d’un juge qui a commis une faute peut être indemnisée, mais le juge reste toujours impuni, sauf symboliquement.
– C’est sans doute pourquoi le sentiment de toute-puissance de la profession attire certains profils psycho pathologiques : pas de responsabilité de ses actes, pas de conséquences pour des propos malséants tenus (mur des cons), ni pour des prises publiques de position militantes, et de surcroît avec la bénédiction heureuse du pouvoir exécutif.


https://www.youtube.com/watch?v=Z9CLxYA2K9U

La vidéo de Jacques Maisonneuve illustre 2 modalités de « justice », tunisienne et française, analogues par les pratiques idéologiques de juges dévoyés.

– Un cas exemplaire : un juge islamiste, nommé au contre terrorisme par un ministre islamiste, a pu, certes en Tunisie, libérer des complices majeurs des tueurs (l’attentat du Bardo en 2015), et incarcérer des policiers honnêtes, dans la pratique de son idéologie et au détriment d’une élémentaire justice. Le tout avec la complaisance d’un gouvernement affaibli par ses compromissions islamistes…
Juge et justice dévoyés.

– Autre mode de distorsion de certains juges politisés, en France :
L’intrusion du judiciaire dans l’exécutif, lors de la campagne présidentielle.
D’habitude, tout parlementaire mis en cause fait l’objet d’une enquête parlementaire préalable. Si les soupçons ou les faits sont suffisamment problématiques, le dossier est alors transmis à la justice.
Le Parquet National Financier (le PNF), nommé par Madame Taubira, a agi 24 h à peine après la parution d’un article du Canard Enchaîné. Sans enquête parlementaire, et en perquisitionnant au Parlement, en ne s’autorisant que de lui-même.
Rappelons que l’affaire Cahuzac, autrement plus grave, a été instruite plusieurs mois après ses aveux.
La divulgation du secret de l’instruction, par des magistrats vraisemblablement, ne fait l’objet d’aucune poursuite, alors qu’il s’agit d’une violation manifeste du droit. Il a favorisé grandement à la présomption de culpabilité et a contribué à nuire aux candidats de l’opposition, sans poursuivre d’autres comportements analogues chez les candidats de la mouvance gouvernementale.
Juges et justice dévoyés.

2 poids – 2 mesures… le supposé Bien, le supposé Mal, une pseudo moralité universelle, une mansuétude naïve pour les vrais délinquants et une sévérité extrême pour les « délits d’opinion », en tout manichéisme idéologique, en toute illégalité banalisée, en toute partialité, en toute impunité, en toute injustice…

Guy Sauvage

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 21/04 11:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Se convertir à l’islam est une intelligence avec l’ennemi
#26

Se convertir à l’islam est une intelligence avec l’ennemi
Abou Oussama, le Français

Maintenant, ce sont nos propres enfants qui nous tuent

Ce qui a manqué aux trois idéologies totalitaires du 20e siècle, le communisme de Marx, Engels, Lénine, Staline, le fascisme de Mussolini et le nazisme de Hitler, c’est de ne pas s’être adossées à une religion pour se pérenniser. Elles étaient en effet soit hostiles à certaines religions, soit athées (« La religion est l’opium des peuples, » disait Marx en 1843). L’islam, lui, est une quatrième idéologie totalitaire, la plus ancienne et qui dure depuis 14 siècles. Il avait déjà compris la nécessité de s’appuyer sur une « religion » dès sa création.

A lire aussi :

Complices de l’islamisme: il faudra rendre des comptes un jour… (26)
[UE] Eurislam : le projet des élites européennes (4)
Députés, sénateurs, ministres arrosés par le Qatar & l’Arabie saoudite ? ... (8)
Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (877)

Pourquoi les lois d’Allah sont pires que les lois nazies (60)

L’islam : une idéologie guerrière et hégémonique dès sa naissance

Tous les empires de l’antiquité se sont développés à partir d’une politique et d’une théologie. Les Romains ont conquis un grand nombre de nations et les ont unifiées en introduisant leur droit et leurs dieux tout en acceptant souvent les dieux locaux. Ce paganisme a été supplanté par le christianisme. Les Byzantins, qui gouvernaient le Proche-Orient à l’arrivée des Arabes, étaient chrétiens. Si les conquêtes arabes d’un immense territoire à partir de 630 n’avaient pas été dopées par un nouveau prophète et la parole divine qu’il délivrait, le caractère islamique de cet empire n’aurait pas pu surgir et s’installer dans la durée. Il était nécessaire d’inventer Mohammad. Pendant les 50 ans qui ont suivi sa mort présumée, les chroniqueurs non-musulmans (1), dans leurs récits des conquêtes arabes, ne font mention ni de Coran, ni d’islam, ni de musulmans, ni même de Mohammad en tant que personne (l’attribut « Mohammad » pouvant être appliqué au Christ). Le christianisme, déjà présent en Arabie à l’époque des conquêtes arabes, ne pouvait jouer le rôle de ferment de ces conquêtes pour asseoir un empire arabe car le christianisme était la religion des pays conquis. L’islam a été inventé pour combler un manque et offrir un prétexte divin et surnaturel à la conquête arabe devenue ainsi conquête islamique. Pour soumettre les populations puis les galvaniser, la puissance surnaturelle de la religion était un plus indispensable. Le chef, le prophète devait être un guerrier s’appuyant sur des textes sacrés qui lui accordent une autorité. Ainsi sont nés, le Coran, qui trahit des influences syriaques dans sa rédaction, puis plus tard le Hadith, recueil des faits et gestes du prophète Mohammad.

On voit donc déjà que l’islam, à sa naissance, n’était qu’un outil pour une politique et pour une conquête. Il n’était en rien une quête de spiritualité. On ne peut lui accorder le seul label de religion.

L’islam des temps modernes est resté le même :
une idéologie conquérante, de haine et de mort

Les temps modernes ont été façonnés par d’autres peuples que les peuples arabes et d’autres cultures que la culture islamique. L’islam est resté pétrifié, monolithique depuis le 7e siècle. Il poursuit sa volonté d’appliquer les textes anciens qu’il considère comme valables pour tous temps et tous lieux, malgré l’évolution du monde et des mentalités. Il reste une idéologie conquérante et hégémonique.

Les injonctions dans le Coran à tuer les non-musulmans sont nombreuses. Le Coran exhorte ainsi les musulmans : « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association (2), et que la religion soit entièrement à Dieu. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Dieu observe bien ce qu’ils œuvrent (8 :39). Ce verset est connu sous le nom du « verset du combat ». Puis : « Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce que Dieu et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. (9 :29) ». De même : « Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la salât et acquittent la zakât (3), alors laissez-leur la voie libre, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux (9 :5) ». Ce verset est connu sous le nom du « verset du glaive ».

La haine des autres est omniprésente dans le Coran : « Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes (5 :51).

L’islam ne remplit pas les critères d’une religion telle que la conçoit le monde libre

  • Toute adhésion à une religion doit être un choix personnel. Dans l’islam, il n’y a pas de choix personnel. L’islam est hérité du père, et même, tout homme naît musulman.
  • Aucune religion ne réclame de tuer celui qui la quitte. L’islam, oui. Il appelle à tuer les apostats. C’est un devoir pour tout musulman.
  • La religion doit être en accord avec les droits humains. Pour l’islam, la loi coranique est au-dessus des lois humaines.
  • La religion doit respecter l’égalité homme/femme. Pour l’islam, la femme est inférieure à l’homme.   

Pour Nonie Darwich, « L’islam dans son ensemble est un système politique avec des lois à contrôle totalitaire, ce qui le déplace du domaine de la religion vers le domaine de l’idéologie politique totalitaire ». L’islam, pour al-Mawdoudi, leader islamique fondamentaliste pakistanais, « est une idéologie ».

L’islam est une idéologie proche du nazisme

Mein Kampf est en libre circulation uniquement dans les pays arabes et islamiques. Par contre, son alter ego, le Coran, est diffusé partout en Occident avec l’attribut de livre divin.

Il y a des liens entre nazisme et islam et l’admiration était mutuelle entre l’islam et le nazisme. En 1941, le Grand Mufti de Jérusalem, Amin al-Husseini, qui avait à son actif plusieurs pogroms juifs, avait rendu visite à Hitler et à Himmler à Berlin. Le mufti a été un des initiateurs de l’extermination systématique des juifs d’Europe. Il était un des amis d’Eichmann. En Bosnie, en 1944, passant en revue la division Waffen-SS Handschar, il s’était même félicité que « les principes de l’islam et ceux du nazisme présentent de remarquables ressemblances » (4).

Hitler, quant à lui, avait déploré que les musulmans aient échoué en 732 à Poitiers : « Si Charles Martel n’avait pas été victorieux, nous aurions très probablement été convertis au mahométisme, ce culte qui glorifie l’héroïsme et ouvre le 7e ciel aux seuls valeureux guerriers et c’est le christianisme qui les a empêchés d’agir ainsi » (5).

En ce qui concerne les Frères Musulmans, pourchassés en Egypte et dans d’autres pays, mais qui sont très présents en France, ils affirment leur admiration pour le Führer.

Les populations musulmanes ne sont pas en reste. Combien de fois avons-nous entendu dans les pays arabo-islamiques une approbation de l’holocauste et une « critique d’Hitler » parce qu’il « n’avait pas terminé le travail » ?

Se convertir à l’islam est une intelligence avec l’ennemi

L’islam totalitaire jouit d’une complète liberté en Occident, et tout particulièrement en France, pour endoctriner les Français et les entraîner sur la voie du fondamentalisme. Al-Qaradawi, un ponte des Frères Musulmans, président du Conseil européen pour la fatwa et la recherche, a déclaré, sans trembler, en s’adressant à l’Occident : « Avec vos lois démocratiques, nous vous coloniserons ; avec nos lois coraniques, nous vous dominerons ».

Nous sommes en état de guerre. Une guerre menée contre nous par l’islam et pas seulement par les terroristes islamistes. L’islam se nourrit de nos faiblesses. Face à lui, nous sommes des mollusques. Nous refusons de voir que l’ennemi est dans nos murs et nous refusons de le nommer car nous aspirons à la paix. Mais cette paix est la paix des faibles, la paix des soumis.

Nous sommes, certes, les adeptes de la liberté de conscience, liberté qu’il faut soutenir. Mais c’est cette liberté, associée à l’inconscience, qui entraîne des milliers de jeunes Français à répondre à l’appel de l’islam. Désignons clairement cet ennemi, à qui les Français ont ouvert leurs portes pensant qu’il s’agit d’une religion alors qu’il ne s’agit que d’une idéologie édulcorée de quelques fausses gesticulations rituelles.

En France, on estime que le nombre de convertis est de 50.000 et le chiffre annuel de conversions à l’islam de 4.000. Les Français convertis représente environ 25% des jihadistes. On évalue le nombre des fichés S à 20.000 dont 10.500 « pour leur appartenance ou leur lien avec la mouvance islamique ». Mais les données sur le nombre de convertis parmi les fichés S n’apparaît pas clairement. En extrapolant, on pense qu’ils représentent un quart des 10.500 fichés S soit quelque 2.500 individus. C’est énorme.

Si nous sommes en état de guerre contre l’islam, passer à l’islam c’est passer à l’ennemi. Or l’article 411-4 du Code pénal stipule : « Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d’agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450.000 € d’amende ». La conversion à l’islam tombe sous le coup de cette loi.

Les futurs candidats à la conversion et donc à la trahison réfléchissent-ils avant de franchir le pas et de se soumettre à l’ennemi et à exécuter ses ordres ?

La France doit se protéger et se prémunir contre les agents recruteurs de l’islam. Il faut agir et en amont et en aval pour contrer l’ennemi qui est dans nos murs, prêt à nous porter l’estocade.

Bernard Dick

(1) Robert Spencer, Did Muhammad exist ?, ISI Books, 2012, p.41

(2) Les associants sont ceux qui adorent plusieurs dieux. Pour l’islam, les chrétiens, qui adorent la Trinité, sont des associants.

(3) al-Salât : la prière, al-zakât : l’impôt religieux

(4) Laignel-Lavastine Alexandra, Pourquoi serions-nous encore prêt à mourir ? Les Editions du Cerf, mars 2017, p. 35Au 19/04/2017 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

(5) Wilders Geert, Marked for Death, Regnery Phblishing, Inc. 2012, p.42

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 07/05 10:29
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Il est temps de demander des comptes à ceux qui soutiennent le Qatar en France !
#27

Il est temps de demander des comptes à ceux qui soutiennent le Qatar en France !

L’attentat islamiste qui a frappé Londres le 3 juin dernier a eu d’importantes répercussions dans le monde arabe. C’est ainsi que l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et l’Égypte ont décidé de rompre leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Cet émirat – petit par la taille mais important par sa puissance financière – est présenté comme un soutien aux groupes terroristes islamistes. Cette accusation ne date pas d’hier mais on attend toujours – à l’instar des pays du Golfe – une réaction ferme des autorités françaises. Pourquoi une telle complaisance ? Louis Aliot a d’ailleurs annoncé que le Front national compte réclamer prochainement « une commission d’enquête sur les liens financiers qui existent aujourd’hui entre le Qatar et un certain nombre d’organisations en France et même d’hommes politiques ».

La question mérite, en effet, d’être posée. Les Identitaires dénoncent depuis un certain temps – par un certain nombre d’actions – le rachat progressif de notre pays par le richissime petit émirat.

A lire aussi :

Complices de l’islamisme: il faudra rendre des comptes un jour… (27)
Football, soupçons de terrorisme, investissements... : quel avenir pour la relation France-Qatar ?
Pourquoi le Qatar est devenu vilain petit canard…
Le Qatar entre deux eaux
Embargo sur le Qatar : la vache à lait de la France visée par les Saoudiens !
Le Qatar quasiment coupé du monde
Le don d'un million d'euros du Qatar à la commune de Mouans-Sartoux pose question

Députés, sénateurs, ministres arrosés par le Qatar & l’Arabie saoudite ? ... (8)
Que de groupes d'amitié avec les pays musulmans dans l'Assemblée Nationale !
200 organisations caritatives financées par le Qatar organiseraient le recrutement de djihadistes
«Allo, Nasser ?», Anne Hidalgo sous le charme du patron qatari du PSG
Hidalgo à Philippot : Touche pas à mon Qatar !
Lettre de Florian Philippot à Hollande: Le Qatar,dictature islamiste, menace ma liberté d'expression
Plainte en diffamation contre Florian Philippot par… le Qatar !

Le Qatar, grand argentier du terrorisme islamique

Le Qatar, un ami qui nous veut du mal
Paris : Le Qatar rachète le Printemps
Quatre sportifs témoignent de l’esclavagisme pratiqué au Qatar
Le traitre Hollande remet la légion d’Honneur à l’ambassadeur du Qatar
[Belgique] Candidature du Qatar à la coupe du monde
Sarkosy aurait perçu des financements occultes du Qatar et de la Libye: Takieddine (vidéo)
Trahison ! Le Qatar, « ami » de la France, envoie 2 avions pour aider des djihadistes
PSG : Beckham « prête son corps » au Qatar
Le Qatar : Main basse sur le sport
Le Qatar, la corruption, le football et la politique
Sepp Blatter : « Le choix du Qatar pour le Mondial 2022, une erreur »
Un pays des droits de l’homme ne doit pas soutenir les pays tels que le Qatar et l’Arabie Saoudite
Pour vendre son Rafale au Qatar, la France PS ferme les yeux sur son ressortissant emprisonné
Difficile d’être poète au Qatar des Droits de l’Homme
Mondial 2022 : Sarkozy et Platini tremperaient dans le « Qatargate »
La double stratégie du Qatar
Eurabia : il est plus facile d’insulter Depardieu que de faire payer des impôts au Qatar
[Qatar] La France se couche... la putain est vieillissante, elle ne fait pas la difficile
Ces traitres politiques UMPS qui vendent la France aux extrémistes islamiques qataris...
Le Qatar, la corruption, le football et la politique
Le Qatar conteste l’engagement français contre les milices terroristes qu’il subventionne
Que cessent les mensonges sur l’islam et le silence sur les crimes de l’émir du Qatar !
Qatar : François Hollande va y faire une quête indigne de la France
[Qatar] Travailleurs/esclaves coréens au Qatar: leurs salaires sont envoyés à Kim Jong-Un
Le port du voile et du turban dans le football approuvé officiellement - Allah Akbar
[Espagne] Le FC Barcelona renonce aux 170 millions d’€ du Qatar « parce qu’il finance le Hamas »
[Qatar] Stade vaginal du Qatar : êtes-vous prêt pour une expérience extrême ?

Les Qataris voient dans notre pays – affaibli par la mondialisation, en proie à une immigration de masse, gouverné par une clique d’incompétents depuis trop longtemps – une façon de placer leur fragile fortune qui repose sur des biens périssables. Du PSG aux investissements dans plusieurs grandes entreprises françaises (comme Vivendi ou LVMH) en passant par les rachats de palaces ou d’hôtels particuliers, on ne compte plus les emplettes du Qatar en France. Avec la complicité totale de nos dirigeants, qui multiplient les voyages à Doha, le Qatar rachète donc peu à peu notre pays et des pans entiers de notre économie.

Alors qu’on saigne les classes moyennes en augmentant les impôts, qu’on ose nous bassiner avec une pseudo-« justice fiscale », les investisseurs qataris bénéficient, quant à eux, d’incroyables avantages fiscaux. Ces avantages sont issus d’une convention fiscale sur mesure signée entre les deux pays en 2008 et qui accorde, entre autres, une exonération sur les plus-values immobilières et des détaxations en matière d’ISF. Pour les Français, l’austérité. Et les richissimes Qataris, eux, sont exonérés ! Quand s’arrêtera la blague ?

Alors que le Qatar est, aujourd’hui, mis en quarantaine par ses voisins du Golfe, le moment est peut-être aussi venu de réclamer des comptes à certains hommes politiques qui multiplient, depuis des années, les voyages à Doha. Il est temps, aussi, d’en savoir un peu plus sur la réalité des investissements qataris dans notre pays. Il y a, tout simplement, une demande de vérité et de transparence.

Voici un certain nombre de réclamations qui pourraient être formulées :
– l’ouverture d’une enquête et d’une commission parlementaire pour faire la lumière et un audit sur les investissements du Qatar en France. Cette demande a, d’ailleurs, déjà été faite par Julien Dray (PS) et Lionnel Luca (Les Républicains) ;
– l’annulation immédiate des privilèges fiscaux absolument scandaleux octroyés au Qatar ;
– 
la suspension de toutes les opérations d’achat et d’investissement émanant du Qatar, en attendant qu’un audit précis ait été fait.

Enfin, alors que la France est durement frappée par le terrorisme islamiste, il conviendrait peut-être un jour de remettre enfin en cause les relations avec un pays qui soutient des groupes en guerre contre les valeurs de la civilisation européenne.


Directeur national - Les Identitaires.
Fondateur de l’agence Novopress.info

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 11/06 14:50
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !