Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Quatre sportifs témoignent de l’esclavagisme pratiqué au Qatar [Actualité en France]





[France] Quatre sportifs témoignent de l’esclavagisme pratiqué au Qatar
#1

En cette période de transfert (footballistique…)

Des sportifs Français témoignent, la FIFA alertée, les autorités Française ne bougent pas, les médias se taisent ou minimisent !

Quatre sportifs témoignent de l’esclavagisme pratiqué au Qatar

Quatre sportifs Français humiliés, désabusés, retenus contre leur volonté, décrivent la face cachée du Qatar, pays esclavagiste qui se donne des airs de sainte nitouche.

Zahir Belounis, Stéphane Morello, Jean Godeffroy et Abdeslam Ouaddou témoignent, mais des dizaines de personnes sont dans le même cas.

Des joueurs, des entraineurs ou des préparateurs physiques sont partis au Qatar, attirés par les promesses de « mille et une nuits » et pour gagner un argent facile. ! Du moins c’est ce qu’ils croyaient, innocemment, par méconnaissance de la duperie élevée au rang institutionnel du petit état islamique.

Ils le regrettent amèrement et cherchent à fuir l’émirat voyou et esclavagiste.

Le Qatar que certains médias français vous décrivent de manière fallacieuse comme un Eldorado, n’est pas celui que vous allez découvrir une fois là-bas. Cette propagande que le Qatar entretient grâce à l’argent et à son puissant réseau politique et médiatique français de gauche et aussi de droite, a brisé des rêves et détruit des familles.

Avant de vous laisser entrainer par une utopie qui risque de tourner au cauchemar, réfléchissez !

Touché sans doute par la grâce, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault déclara: « Le Qatar ? Avant d’y aller, je réfléchirai ».

Faites comme lui, ouvrez les yeux !

Ancien milieu de terrain de Noisy-le-Sec, de l’Île Rousse et de Saint-Lô, Zahir Belounis est retenu au Qatar avec son épouse et ses deux enfants. Ce joueur franco-algérien, débauché pour servir Al-Jaïsh, le club de l’armée, dont il a été le capitaine d’équipe, est privé de ses droits et de sa liberté de quitter le territoire qatari. Son contrat a été déchiré, et pour quitter le Qatar, retrouver la liberté et regagner la France, le directeur sportif du club Al-Jaïsh, Youssef Dasmal lui impose de renoncer à deux ans de salaire qui lui sont dus. «Je vais arrêter de manger, je vais faire une grève de la faim. Je veux faire ça », expliquait Belounis à CNN le 1er mai dernier. « Je vais commencer la semaine prochaine. Ils me traitent comme un chien, mais je vais me battre. Je mourrai ici au Qatar… ».

Stéphane Morello : « Je suis un otage qui ne connait même pas le prix de la rançon » !

Originaire de Saumur, 52 ans, l’entraineur sportif ne touche plus aucun salaire depuis plus de trois ans. Comme beaucoup d’autres, Morello s’est expatrié au Qatar pour y faire fortune grâce à son savoir-faire footballistique. Contrat signé avec le comité olympique qatari, il devait encaisser 6000 dollars par mois. Cela fait plus de trois ans qu’il ne touche plus rien. En procès contre son employeur, il espère obtenir gain de cause, mais la justice est aux ordres de la famille régnante. « Je ne peux pas exercer mon travail, je ne peux pas aller travailler ailleurs, je ne peux pas quitter le territoire, je ne peux rien faire », il ajoute, « cela fait cinq ans que je n’ai pas pu sortir du Qatar… J’ai l’impression d’être un otage, et je ne connais même pas le prix de la rançon », déclare Morello dans l’indifférence totale des autorités socialistes, aveuglées par l’argent du Qatar !

Jean Godeffroy : « Une fois au Qatar, on ne peut plus quitter ce pays librement » !

Le cas de Jean Godeffroy est moins tragique mais il est tout aussi significatif. Ancien préparateur physique du PSG, il a renoncé à neuf mois de salaire pour quitter le Qatar. « Un vendredi, on m’a téléphoné pour m’annoncer que ce lundi, je dois débarrasser le plancher » !

Il a abandonné ses droits et ses salaires en échange de l’indispensable permis de sortie du territoire que l’employeur esclavagiste délivre… ou pas… selon son bon vouloir.

Godeffroy met en garde les autres sportifs afin qu’ils ne tombent pas, eux aussi, dans le piège doré.

Abdeslam Ouaddou : « C’est de l’esclavagisme pur et simple » !

Footballeur professionnel d’origine marocaine, ancien de l’équipe de Nancy, il a été recruté par le « Qatar Sports Club », deuxième club du propriétaire du PSG. Mais au bout d’un an, il est contraint de renoncer à son contrat, encore valable un an, contre son « droit » de ne pas rester emprisonné au Qatar.

Son employeur ne le paye plus depuis juillet 2012, il déclare : « En 2010, je m’engage pour deux saisons avec le club qatari de Lekhwiya qui appartient au cheikh al-Thani, également propriétaire du PSG. A la fin de la première saison, nous remportons le titre de champion. Je rentre en France pour les vacances et, à mon retour, tout se complique. Les dirigeants m’informent que je dois quitter le club, sans la moindre explication. J’ai d’abord cru à une blague. Mais je me suis vite aperçu que celui qui me parlait ne rigolait pas du tout. J’ai essayé de comprendre, de discuter. Mais rien à faire : « C’est un ordre du prince. Et les ordres du prince ne sont pas sujets à discussion. »

Il se plaint à la Fifa, et finit par obtenir son permis de sortie. En échange, il doit renoncer à sa plainte, à ses droits, et à tous ses salaires – comme un vulgaire esclave. « Ce qui me dérange, c’est le contraste entre ce qui se passe là-bas –parce que j’y ai vécu pendant deux ans et demi – et l’image qu’ils veulent renvoyer en Occident et en particulier en France grâce au PSG… Je veux vraiment ouvrir les yeux aux joueurs qui ont l’intention d’aller vers ces destinations. Ce n’est pas l’eldorado qu’on pense »

Plusieurs organisations humanitaires dénoncent les pratiques esclavagistes du minuscule pays bédouin, peuplé de 300 000 habitants, où les travailleurs immigrés chargés de construire l’infrastructure de la Coupe du monde sont abusés, privés de leurs droits, de leurs salaires.

Human Rights Watch et la Confédération internationale du travail, le Qatar à créer un système « d’esclavage de fait » pour les deux millions de travailleurs étrangers qui y résident. Le Qatar a installé un système de visas de sortie qui vous empêche de quitter le territoire si votre « sponsor », votre employeur, n’est pas disposé à vous le remettre.

Les travailleurs sont très vulnérables, explique Nicholas McGeehan de Human Rights Watch. Au point qu’il a demandé à la FIFA de retirer au Qatar l’organisation de la Coupe du Monde de 2022.

« J’ai été choqué de découvrir cette exploitation [des travailleurs] dans le monde du football, » explique Sharan Burrow, secrétaire générale de l’Organisation internationale du travail.

Esclavagistes et richissimes, car fort d’un million de travailleurs immigrés réduits en esclavage vont construire pour l’émirat, le projet de plusieurs milliards de dollars de la World Cup 2022.

Dans cette « démocratie en construction » (sic), comme le présente le remplaçant de Tariq Ramadan, Nabil Ennasri…

Mohammed Al-Ajami, un Qatari, a été condamné en novembre 2011 à 15 ans de prison pour avoir écrit un poème interprété par la justice comme un appel au renversement de la dictature. Et n’oublions pas le Qatargate, révélé par le magazine France Football le 29 janvier 2013, qui explique « comment ils ont acheté le Mondial 2022 ».

Le 11 janvier 2013, Europe 1 révélait que Zinédine Zidane aurait touché près de 11 millions d’euros pour avoir soutenu la candidature du Qatar !

L’islamisation des esprits n’a pas de prix en France !

Le Qatar, et le wahhabisme, est la forme la plus extrémiste de l’islam, la plus perverse, responsable des attentats du 11 septembre, qui tisse sa toile dans le monde occidental, et notamment dans nos quartiers dits « sensibles » !

André GALILEO
par André Galileo

 

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 13/08/2013 23:24
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !