Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Départ de jeunes Belges vers la Syrie. Qui ? Pourquoi ? Que penser ? Comment agir ? [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]




« 1 2 3 (4)

Re : Départ de jeunes Belges vers la Syrie. Qui ? Pourquoi ? Que penser ? Comment agir ?
#10

En Belgique, comment les jeunes ont-ils étés endoctrinés par Jean-Louis Denis « Le Soumis » ?

Voici une vidéo qui montre comment les jeunes sont approchés et radicalisés, et comment des individus sans scrupules ont volé des gamins à leurs familles…(Voir aussi le témoignage poignant de Saliha : Un djihadiste téléphone à Saliha : « On vous félicite : votre fils est mort en martyr »)

Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez Jean-Louis Denis « Le Soumis ». Il a été récemment arrêté (Voir Perquisitions chez un ancien de Sharia4Belgium : deux mandats d'arrêt), mais d‘autres pourraient continuer à exercer un rôle de rabatteur pour le jihad islamique en Syrie.

 

Par son personnage, Jean-Louis « Le Soumis » incarne une sorte de Grand Saint Nicolas

Rencontrer Jean-Louis Denis « Le Soumis », pour un jeune, c’est un peu comme rencontrer Le Grand Saint Nicolas. Il débarque de nulle part, se présente comme « Celui qui sait Tout », et porte un accoutrement décalé rendant le personnage intemporel.

A un âge où on ne croit plus en Saint Nicolas, on reste néanmoins encore entre deux idées. D’une part, on sent que l’on se dirige vers l’âge adulte et on perçoit bien le poids des responsabilités qui s’abat sur nos épaules. D’autre part, on aimerait bien encore croire en Saint Nicolas et en toutes ces choses si rassurantes de notre enfance où il suffisait d’appliquer une recette pour être « un bon petit » et écarter tous nos ennuis avec « les grands ».

Dans le personnage que joue Jean-Louis « Le Soumis », les repères et les références sont volontairement gommés au niveau vestimentaires et au niveau du discours, afin d’injecter de nouveaux codes et de nouvelles idées dans la tête du jeune. Il s’est même auto-rebaptisé en Jean-Louis « Le Soumis ». Le malaxage et l’induction de nouvelles initiatives sont plus faciles parce qu’il est impossible de se raccrocher à quelque chose de connu.

Par la suite, une fois avoir sorti les jeunes de leurs repères, la subtilité consiste à faire croire aux jeunes qu’ils prennent eux-mêmes leurs décisions. Cela n’aurait jamais fonctionné si Jean-Louis Denis leur était apparu en polo, en jeans et en baskets. Ils auraient de suite senti le décalage dans ce nouvel « ami ».

 

Une manipulation malsaine émise par un individu pervers

Tout cette manipulation n’est, je pense, pas consciente dans la tête de Jean-Louis. Il ne se dit pas « Je vais faire un maximum de victimes ». Ce qui compte pour lui, c’est son orgueil et son plaisir. Il veut uniquement faire mouche dans son discours et être suivi par des disciples comme l’étaient les prophètes Jésus et Mahomet.

Nous connaissons tous de « doux dingues » qui vivent de façon farfelue. Certains arrivent à avoir une cours d’aficionados autour d’eux pour leur plus grand plaisir. En général, cela n’ennuie personne car ils sont inoffensifs. Leur impact peut néanmoins parfois être intéressant pour la société. Je pense notamment à tous ces stages de développement personnels menés par des individus « charismatiques », dont le but est de reprogrammer notre façon de voir la vie pour notre plus grand bonheur. Ces gens-là sont animés de bonnes intentions à l’égard de la société. Jean-Louis fait sans doute partie de ces personnages borderline. Le problème, c’est que c’est un pervers et qu’il réussit à emmener les autres dans des délires morbides, voire même jusqu’à leur propre mort.

 

Jean-Louis serait-il un pédophile refoulé ?

Pour moi, Jean-Louis Denis doit être mis dans la catégorie des pervers violeurs d’enfants. Je m’explique…

Dans cette affaire, la jeunesse est un facteur important car il est récurrent. Jean-Louis Denis cherche avant tout son propre plaisir, comme chez les pédophiles. Même s’il ne touche pas physiquement les enfants (adolescents ou jeunes adultes) pour obtenir des faveurs sexuelles, les dégâts sont identiques. Il ne remplit pas la bouche des victimes avec son sexe, mais il remplit leur tête avec des idées tordues. Dans le quartier, il est d’ailleurs bien connu que Jean-Louis aime s’entourer d’enfants ou de jeunes adolescents. Son plaisir, c’est de diriger le mental des autres. Un interlocuteur adulte présente un terreau psychique beaucoup moins manipulable et donc moins attractif.  C’est pour cela qu’il recherche moins la compagnie des adultes.

Ce gars ne peut donc prend son pied qu’avec des personnes immatures. De la même façon, les pédophiles choisissent des victimes jeunes parce qu’elles sont incapables de dire non. Et quand on dit à ces pédophiles qu’ils ont fait du mal à ces enfants, ils expriment en général leur incompréhension. Pareil pour Jean-Louis, je suis certaine que pendant son procès, il dira qu’il ne cherchait pas à faire du mal aux jeunes qu’il a envoyés en Syrie. Il avouera peut-être même regretter leur mort mais se justifiera par le fait que Allah veille sur eux mieux que lui-même ne le pourrait.

En y réfléchissant, je me demande même jusqu’à quel point il ne refoule pas une tendance à la pédophilie en agissant uniquement sur le mental de ses victimes. Il serait intéressant d’exploiter cet aspect de sa personnalité.

Pour moi, Jean-Louis n’est donc pas un terroriste et un djihadiste au sens où nous l’entendons sur ce site. Il est incapable d’aller se battre en Syrie et de tuer quelqu’un. C’est un personnage borderline qui profite d’une vague islamiste mondiale pour assouvir une personnalité orgueilleuse et perverse.

En somme, il aurait peut-être mieux valu qu’il passe sexuellement à l’action car il aurait été neutralisé beaucoup plus vite par les autorités, vu que la loi est très claire concernant ce type d’actes.

 

Séduire les chrétiens et les musulmans grâce à un personnage bien rôdé

Ce sont d’abord l’aspect souriant et les discours empathiques qui attirent les jeunes en mal de reconnaissance et de projets. En plus, venant de la part d’un « blanc converti », tout l’islam semble  s’éclairer car son argumentation laisse entendre que c’est l’islam qui l’a sauvé du mauvais chemin…voire de la mauvaise religion.

Pour un jeune né musulman, quoi de plus fort comme argument que le discours d’un blanc converti ? Avec tout ce qu’il sait sur l’islam, il arrive à parler à ces jeunes de leur culture. Il les renforce dans l’idée qu’ils sont nés du bon côté à une époque où il ne fait pas bon de s’afficher musulman. Et il les exhorte à aller plus loin dans l’affirmation de leur appartenance à l’islam.

Pour les jeunes chrétiens et les juifs, c’est carrément la cerise sur le gâteau. Le rabatteur affiche un côté mystique voire messianique. J’entends par là que Jean-Louis se prend ni plus ni moins pour le nouveau messie. Son look fait penser à celui de Jésus, ce qui peut perturber et impressionner les jeunes chrétiens ainsi que les jeunes juifs. Rappelons que Jésus était juif, qu’il a été crucifié et qu’il est vu comme quelqu’un de bon même si tout le monde ne croit pas en sa résurrection. Je suis certaine que le référencement à cette image, même s’il n’est pas explicite, fait sauter les verrous des cerveaux des jeunes qu’il approche. Avec un tel accoutrement, les alertes s’effacent et ils gobent n’importe quoi.

 

Un phénomène qui ne touche pas que les musulmans

En somme, si ce rabatteur n’était pas convaincu de ce qu’il dit, ce converti blanc ressemblerait plutôt à une sale blague pour ceux qui sont nés musulmans. Cette radicalisation serait passée totalement inaperçue car les gens se seraient dit que les musulmans n’avaient qu’à régler leurs problèmes entre eux.

Aujourd’hui, ce qui inquiète surtout  les autorités, c’est que ce phénomène ne fait plus trembler que les familles musulmanes. Des jeunes non musulmans sont également convertis et manipulés.

Et grâce à cette actualité, les gens prennent de plus en plus conscience que l’islam dégénère partout où il s’installe de façon durable y compris pour les musulmans eux-mêmes, et qu’il apporte la misère en bien des endroits du globe.

 

Comment agir concrètement ?

Les motivations de ceux qui veulent faire grossir la communauté musulmane peuvent être très différentes. Mais nous devons rester vigilants face à tous ces gens qui pensent « sauver le monde » en convertissant le plus de gens à l’islam, surtout lorsqu’il s’agit de jeunes.

Pour ces raisons, il est important que toutes les personnes qui constatent du prosélytisme à l’égard des jeunes en fassent part au plus de gens possible :

- à la direction de l’école, au titulaire de classe
- au commissariat de quartier, au policier de quartier
- à des associations de jeunes, à des associations laïques…
- au voisinage direct pour ouvrir l’œil (magasins, habitants…)

Il faut non seulement le dire, mais aussi demander « Que pouvez-vous faire pour que cela s’arrête et comment puis-je vous aider ? ». Il ne faut plus jamais arriver à la conclusion « qu’on savait et que personne n’a rien fait ».

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 15/12/2013 18:08
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !