Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re : Débat des primaires des Républicains: l'avis du Front National patriote (vidéos) [Actualité en France]




« 1 (2) 3 4 5 ... 15 »

Re : Débat des primaires des Républicains: l'avis du Front National patriote (vidéos)
#4

Les ripoublicains primaires

Florian philippot, Vice-Président du Front National, réagissait
au débat des primaires des Républicains.


https://www.youtube.com/watch?v=88UlvES3UDw


https://www.youtube.com/watch?v=zFKyeNm2vzY



https://www.youtube.com/watch?v=TRJsXSDYU3A

Nicolas Bay (FN): «le premier débat de la primaire de la droite
et du centre n’était pas de qualité»

Louis Aliot sur Sud Radio


https://www.youtube.com/watch?v=NK2-prqE7RI

 

MARINE2017.FR


TOUTE L'ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL

Programme Politique Front National

Tous les sites officiels, régionaux et des élus du Front National 

Les Fédérations - Le Front National près de chez vous

Réseaux sociaux du Front National patriote

Carnets d'espérances
Le site de Marine Le Pen

Front National de la Jeunesse
FN Infos

ENL - Europe des Nations et des Libertés

Portail des Elus Européens Front National

Les patriotes rassemblés avec Marine:

Rassemblement Bleu Marine :
Rejoignez les collectifs RBM qui vous intéressent
(Il y en a forcément minimum un) sur les
réseaux sociaux:

Collectif Usagers de la Santé - Collectif Croissance Bleu Marine - Collectif Belaud Argos (protection animale) - Collectif Nouvelle Ecologie - Collectif Racine (Les enseignants patriotes) - Collectif Marianne (Le porte-voix de la jeunesse patriote) - Collectif CLIC  (Culture - Libertés - Création) - Collectif Audace (Les jeunes actifs patriotes) - Collectif Banlieues patriotes - Collectif Mer et Francophonie

***

 

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/10/2016 03:24
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Politique / Primaire : un débat policé - TV Libertés
#5

Les républicains primaires

Journal de TV Libertés du Vendredi 14 octobre 2016 :
Politique / Primaire : un débat policé

Un débat qui laisse un peu sur sa faim. Les 7 candidats de la primaire de la droite et du centre ont échangé dans un climat plutôt apaisé. Si le maire de Bordeaux Alain Juppé semble être sorti gagnant dans les sondages, le président du Parti chrétien démocrate, Jean-Frédéric Poisson a quant à lui crée la surprise.

Pas de coup de théâtre dans ce premier débat ! Sauf peut-être la prestation remarquée de Jean-Frédéric Poisson. Sérieux et décontracté, le président du Parti Chrétien démocrate a marqué des points. Anti-libéral et souverainiste, il a surpris par ses critiques sur l’avortement, son conservatisme sur le plan économique et social, ainsi que sur son opposition à “l’Etat police du vêtement” tout en rappelant que la France n’avait pas vocation à devenir multiculturelle. Il a également promis d’abroger la loi sur le mariage homosexuel et souhaite en finir avec le “cordon sanitaire” autour du Front national.
François Fillon, s’est quant à lui présenté en candidat de la vérité. Pour sortir le pays de la faillite, l’ancien premier ministre prône l’augmentation du temps de travail et la diminution du nombre de fonctionnaire. Sur le plan international, il s’est clairement rangé dans le camp de Bachar el-Assad et de son allié russe pour en finir avec l’Etat islamique. Interpellé sur un livre qui l’accuse d’avoir demandé l’accélération des procédures contre Nicolas Sarkozy, il a rappelé la décision du tribunal reconnaissant qu’il avait été diffamé.
De son côté, Nicolas Sarkozy a vanté son expérience et son énergie pour mettre en place une “alternance forte et immédiate”. Sur le plan économique, l’ancien chef de l’Etat assure vouloir baisser les impôts, les charges et souhaite laisser les entreprises libres de sortir des 35 heures. Concernant l’interdiction de la Burqa en 2010 dont Jean-François Copé revendiquait la paternité, il l’a sèchement recadré en affirmant qu’il était bien incapable d’avoir pu lui imposer quoi que ce soit. Mis en examen dans l’affaire Bygmalion, il a enfin rappelé qu’il ne se lancerait pas dans une nouvelle campagne s’il avait quelque chose à se reprocher.
Grand favori des media, Alain Juppé n’a pris aucun risque et n’a pas vraiment brillé dans le débat. Sa stratégie de discrétion est toutefois payante puisque la majorité des sondages le donnent toujours vainqueur. L’ancien premier ministre de Jacques Chirac s’est contenté d’expliquer qu’il avait été à la rencontre des Français pour comprendre leur exaspération, finissant son intervention en déclarant être prêt.

A lire aussi: Marine Le Pen sur Radio Classique

A 2 % dans les sondages, Jean-François Copé a quant à lui joué le tout pour le tout attaquant Nicolas Sarkozy sur ses ennuis judiciaires. Il a annoncé dès le début de l’émission vouloir gouverner par ordonnance affirmant que les Français ne comprennent rien aux référendums. Accusé d’avoir triché lors de l’élection pour la présidence de l’UMP contre François Fillon, il a simplement affirmé que c’était de l’histoire ancienne.
Bruno Le Maire s’est lui présenté aux Français sans cravate pour incarner le “renouveau” de la classe politique, ce qu’il a martelé à maintes reprises, oubliant qu’il avait été ministre de Sarkozy. Avec des moments d’absence – ou du moins de flottements – après les questions des journalistes, sa prestation est sans conteste la moins bonne parmi les 7 candidats. Le chantre du “renouveau” s’est également attaqué à Alain Juppé, condamné dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, en demandant que tous les candidats présentent leur casier judiciaire. Il a également raillé le maire de Bordeaux en en taclant son “incantation” d’identité heureuse. Pour lutter contre le chômage, il a proposé de privatiser le Pôle Emploi.
Enfin, Nathalie Kosciusko-Morizet, entre deux poses théâtrales, a prôné une droite de progrès, ouverte sur le centre, et mise sur le travail indépendant. Elle s’est par ailleurs dite favorable à la dépénalisation du cannabis et contrairement à tous les autres candidats s’est déclarée contre la suppression de l’ISF.
Malgré les divergences, chaque candidat s’est engagé à soutenir le gagnant de la primaire. Un engagement qui les oblige à rester mesurés dans leurs attaques lors les deux prochains débats les 3 et 17 novembre.

Autres sujets abordés dans ce journal de TV Libertés:

01:53 - Politique / Primaire : un débat policé
05:26 - Politique / La justice vent debout contre Hollande
09:10 - Economie / L’essence s’aligne sur le diesel
11:13 - Union européenne / L’Ecosse vers l’indépendance
13:22 - L’actualité en bref
17:53 - Juvin en libertés

http://www.tvlibertes.com/
https://www.facebook.com/tvlibertes
https://twitter.com/tvlofficiel

Pour nous soutenir :
http://www.tvlibertes.com/don/

Ou directement via Facebook :
https://www.facebook.com/tvlibertes/a...

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/10/2016 03:42
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Primaires UMP / "Les Républicains" - Florian Philippot sur LCI
#6

Publié le: 17/10/2016 16:34
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !