Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Macron a gagner grâce à des milliardaires et médias corrompus. C'est un gros coup d'Etat [Actualité en France]




« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 33 »

Macron a gagner grâce à des milliardaires et médias corrompus. C'est un gros coup d'Etat
#10

La soirée du 7 mai, grande fête des insiders,
vainqueurs grâce au pouvoir de la «communication»

Macron a gagné la présidence grace aux puissances d'argent, et de nombreux imbéciles

La victoire d'Emmanuel Macron est «un triomphe de l'industrie de la publicité,
des médias de masse et des milliardaires qui les possèdent»,
selon l'écrivain Diana Johnstone, qui revient sur les résultats de l'élection présidentielle en France.

Le soir du 7 mai, on fait la fête là où l'on est habitué à faire la fête. Le champagne doit couler à flot chez Bernard Arnault, la première fortune de France (et la onzième au monde), propriétaire, entre bien d'autres choses, des journaux Le Parisien, Aujourd’hui en France et Les Echos, tous fervents supporters d'Emmanuel Macron. Où qu’il se trouve, on doit trinquer aussi autour du milliardaire itinérant Patrick Drahi, né au Maroc, binational Franco-Israélien, résidant en Suisse, propriétaire d'un vaste empire de médias et de télécommunications, y compris du symbole même du retournement de veste post-68, le journal Libération, qui a consacré sa couverture à appeler à voter Macron après la fin légale de la campagne.

A lire aussi :

Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (10)
Macron : en marche pour le pognon ! (401)

Je baise le peuple ! (En Marche !) L’avocat de Macron veut nous faire taire
La police de la pensée en action plus que jamais : le régime totalitaire c’est maintenant ?
Election présidentielle : des bulletins Le Pen déchirés, des appels à voter Macron...
Les yeux dans les yeux, Macron n’a pas de compte caché aux Iles Caïman
Macronleaks, ce que dit la presse, ce 6 mai….
Ces tricheurs ont tellement peur qu’ils en ont oublié leur devoir de réserve…
Makronleaks : abolition de la loi de 1905 et nationalisation des mosquées au programme
Présidentielle 2017, 1er tour : Moi aussi je crains que les voyous UMPS ont bidouillé l'élection !
Présidentielle : une fraude électorale massive ?

Macronleaks : pour protéger leur chouchou, les socialistes bloquent des sites patriotes
L’attaque de Wikileaks sera déterminante, et elle n’en est qu’à son début…

Toutes les ambassades des pays dont les dirigeants se sont ouvertement ingérés dans les élections françaises peuvent être contentes – les Etats-Unis, l'Allemagne, la Belgique, l'Italie et le Canada


La liste est longue des milliardaires, des banquiers et des membres de l'establishment qui ont le droit de se réjouir du succès extraordinaire d'un candidat qui a été élu président de la République française en prétendant être un outsider alors que personne dans l'histoire n'a jamais été aussi unanimement soutenu par tous les insiders.

Toutes les ambassades des pays dont les dirigeants se sont ouvertement ingérés dans les élections françaises peuvent être contentes – les Etats-Unis bien sûr, mais aussi l'Allemagne, la Belgique, l'Italie et le Canada, entre autres, qui ont exhorté les Français à faire le bon choix : Macron bien sûr. Tous ces champions de la démocratie occidentale peuvent se réjouir de l'échec de l'ingérence inexistante de la Russie – en effet, accuser les Russes d’ingérence est devenu un divertissement prévisible au moment des élections en Otanie.

Le mot «fasciste» est magique en France, où l’on y est terrorisé
à l'idée d'être culpabilisé en lien avec la Seconde Guerre mondiale


En ce qui concerne les Français, l'abstention atteint un niveau record, vu que beaucoup d’électeurs de gauche ne pouvaient voter ni pour un ennemi déclaré du code de travail, ni pour la candidate d'opposition, Marine Le Pen, stigmatisée par tous les bien-pensants comme étant d'«extrême-droite» ou même «fasciste», bien qu'elle n'ait montré aucun signe de fascisme et que son programme soit favorable aux gens à bas revenus et à la paix mondiale. Le mot «fasciste» est magique en France où l’on y est terrorisé à l'idée d'être culpabilisé en lien avec la Seconde Guerre mondiale.

Des sondages indiquent que plus de 40% des électeurs de Macron l'ont choisi uniquement pour «bloquer» le soi-disant danger du vote Le Pen.

D'autres à gauche ont voté pour Macron en disant publiquement qu'ils allaient le combattre une fois élu. Bonne chance.

Il peut y avoir des manifestations de rue dans les mois qui viennent, mais elles auront peu d'impact sur la promesse de Macron de démanteler le code du travail par décret et de laisser les travailleurs et les patrons régler les conflits entre eux, à un moment où le pouvoir de ces derniers est renforcé par les délocalisations et où le monde du travail est désorganisé et affaibli par les différents effets de la mondialisation.

Le président sortant François Hollande mérite le prix Nobel de la manipulation politique


Comme l'a dit Jean Bricmont
, le président sortant François Hollande mérite le prix Nobel de la manipulation politique. A un moment où lui et son gouvernement étaient si impopulaires que tout le monde attendait l'élection afin de s'en débarrasser, Hollande, avec l'assistance zélée des principaux médias, des banques et des divers oligarques a réussi à promouvoir ce conseiller économique et ministre, qui n'était que récemment connu, en candidat du «changement», ni de gauche ni de droite, une star politique – soutenu par tous les vieux politiciens dont le public veut se débarrasser.

C'est une preuve éclatante du pouvoir de la «communication» dans la société contemporaine, un triomphe de l'industrie de la publicité, des médias de masse et des milliardaires qui les possèdent.

La France était perçue comme le maillon potentiellement faible dans le projet global d'élimination de la souveraineté nationale en faveur d'un règne mondial du capital. Suite à un effort extraordinaire, ce danger est aujourd'hui écarté. Au moins pour le moment.

Du même auteur : Présidentielle française : la justice à la tête du client n’est pas la Justice


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/05/2017 17:06
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Hier soir, j’ai vu l’inquiétante et décérébrée Génération Macron
#11

Generation Macron

La France a donc élu tout à la fois son président, son roi, son empereur, son pharaon, puisqu’il a choisi le Louvre pour exulter, cadré avec la pyramide dans le dos pendant qu’il s’imprégnait d’une aura prophétique ou… pathétique.

Enfin, la France : plutôt la « Génération Macron », selon la une du quotidien suisse Le Temps. C’est-à-dire des garnements auxquels leurs parents ont enseigné qu’ils n’avaient que des droits, qu’ils étaient les plus beaux et qu’ils pouvaient jouir sans entraves et sans frontières. Des garnements qui sourient toujours parce qu’ils se foutent de tout, à part de leur petit monde sans hauteur.

Une France connectée et ubérisée a plébiscité son candidat. Pour un peu, on se croirait dans le film L’Âge de cristal, où, dans une société futuriste et jeuniste, l’on est forcé de mourir avant de vieillir. Parce que les vieux ce n’est pas dynamique et encore moins nomade. Jacques Attali, conseiller occulte du yuppie victorieux, n’a-t-il pas jadis déclaré : « Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité. Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures » ?

Le directeur de la campagne numérique du nouveau président, Mounir Mahjoubi, l’a dit : « Soyez prêts à voir de nouveaux visages. Nous allons changer la vie politique » (source : Libération). Oui, du passé faisons table-rase, même si, sans passé, une nation court à sa perte. Peu importe, me direz-vous, puisque la France va devenir un gigantesque open space – faudra s’habituer aux anglicismes car la génération fun est au pouvoir ! –, dont profiteront AUSSI certains, qui entendent quant à eux défendre et imposer leur passé figé et né dans un désert aride. Vous voyez de qui je parle !

Un bémol toutefois, Emmanuel Macron a été élu avec 66% des voix, mais avec 25% d’abstention et près de 12% de votes blancs et nuls, sans oublier les 34% de Marine. Non, le président 2.0 ne fait pas encore l’unanimité. Le culte indiscutable du nouvel Être suprême n’est pas encore pour maintenant.

Un autre bémol, ces casseroles exhumées par WikiLeaks et qui, sauf pour les groupies du gourou-président, risquent d’écorner son image bien lisse de gendre idéal.

Ce président aura tout de même bénéficié d’une chasse aux sorcières sans précédent : celle de Fillon, ce néo-Daladier ayant traîtreusement signé ses propres accords de Munich en filant un chèque en blanc au candidat d’En Marche !, et celle de Marine Le Pen, qui risque de payer cher le fait d’avoir perdu. Un président qui aura reçu les hommages de la quasi-totalité des médias, serviles comme jamais, hargneux, voire enragés, lorsqu’il se trouvait en difficulté. Au moins, les masques sont tombés de ce côté-là.

Quel avenir pour la France ? Poser la question c’est déjà y répondre, hélas. Il reste les Législatives, mais une fois de plus, je crains ce front républicain. Il reste, surtout, le réveil des forces vives de la Nation, sans lesquelles Macron ne sera rien : l’Armée, les forces de l’Ordre, le peuple humilié par l’immigration féroce, l’islam meurtrier et l’élite méprisante.

Qu’il est loin le temps où le duc d’Aumale, présidant alors le conseil de guerre jugeant le maréchal Bazaine pour sa capitulation face aux Prussiens, répondait à l’intéressé qui tentait de se justifier : « Il restait la France, Monsieur ! »

Charles Demassieux


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/05/2017 17:33
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


A peine Macron élu, des milliers de personnes dans la rue contre la régression sociale qu’il prépare
#12

A peine Macron élu, des milliers de personnes dans la rue contre la régression sociale

Ça commence. Et on les comprend.

Macron a annoncé urbi et orbi qu’il allait « réformer » le droit du travail ( adieu le CDI, les 35 heures, bonjour les accords d’entreprise, de branche, voire le smic…).

Et cela doit se faire tout de suite, dans les premiers mois suivant l’élection, avant l’été…

Alors, plusieurs milliers de personnes se sont réunies à Paris contre « la régression sociale à l’appel du Front social, collectif d’associations et d’organisations syndicales, essentiellement d’extrême gauche comme vous vous en doutez, Sud PTT 92, , Droit au Logement, Sud education….

On notera que les grandes centrales officielles, FO, CGT, CFDT… n’ont appelé à manifester, espérant, comme d’habitude, trahir les salariés et qu’ils ne représentent plus, en signant à leur place des abandons et trahisons qui ne toucheront pas les responsables des dits syndicats.

Bref, commence le ballet des rapports de force… On va commencer à rire quand Mélenchon et ses antifas vont arriver eux aussi dans la rue quand les premières ordonnances mettant à bas les acquis du Front populaire et des 30 Glorieuses vont tomber…

Macron élu d'un jour, et déjà des manifs


https://www.youtube.com/watch?v=etsr-l0AzhM

Le cortège de tête de la manif #frontsocial

La manifestation du #frontsocial s'est mise en marche contre #MacronPresident

Pour en savoir plus :

https://francais.rt.com/france/38128-f ... ciales-macron-dans-la-rue

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 08/05/2017 17:47
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 33 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !