Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Pour les élections législatives, ne tombez pas dans le piège de Macron [Actualité en France]




« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 25 »

Pour les élections législatives, ne tombez pas dans le piège de Macron
#10

Les muscadins au pouvoir

« Muscadin » était le surnom donné en 1793 aux royalistes qui affectaient une mise recherchée, et dont le musc était le parfum préféré. Emmanuel Macron, Édouard Philippe, Bruno Le Maire, à l’image de ces jeunes élégants qui, sous la Révolution française, défendaient l’Ancien Régime, sont là pour perpétuer le pouvoir d’une aristocratie énarchique, et réincarnent les muscadins.

Ils souhaitent que tout reste comme avant et, pour arriver à leurs fins, donnent le sentiment que tout va changer. La jeunesse est le principal argument de ce faux chamboulement.

Chirac disait de Michel Noir, dans les années 90, alors que ce dernier cherchait son émancipation en dehors du RPR avec le mouvement « Force unie » : « C’est un moteur de 2CV dans une carrosserie de Mercedes. » Ce beau « compliment » s’applique parfaitement à nos deux ex-LR, le Premier ministre et le ministre de l’Économie de Macron, qui compensent leur manque de convictions et leur peu de popularité à l’intérieur des Républicains par un ralliement de circonstance à « En marche ! »

« Se battre pour ses idées en prenant des risques n’est jamais honteux. C’est l’inverse qui l’est : changer d’idées pour ne pas prendre de risques », affirme Henri de Castries.

A lire aussi :

On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (366)
Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (61)
Macron : en marche pour le pognon !  (402)

L’élégance eût été d’attendre la fin du match plutôt que de changer de maillot dès la première mi-temps terminée. Est-il certain que Les Républicains perdront la deuxième mi-temps, en l’occurrence les élections législatives ? Macron n’aurait-il pas compris que, pour régner, il faut diviser, et que la soif de revanche des LR, défaits des primaires et guidés par leur seul intérêt personnel, serait la parfaite occasion d’affaiblir une famille politique qui avait finalement bien résisté à la tempête présidentielle ? C’est parce que la possible cohabitation donne des cauchemars à notre nouveau Président, qu’il sait que, dans cette hypothèse, ses pouvoirs institutionnels glissent dans les mains du Premier ministre issu de la nouvelle majorité parlementaire, que son but est de détruire le parti de Baroin.

Pour donner du poids à son ralliement, Édouard Philippe répète à l’envi qu’il est de droite (Macron se frotte les mains). « Je me sens de droite parce que je suis extrêmement attaché à la liberté économique, de penser, d’expression », nous dit-il. Et il ajoute : « On se sent parfois de gauche, on se sent parfois de droite. » CQFD.

Si le seul mot « liberté » qui, mis à part pour les extrêmes, est autant l’apanage de la droite que de la gauche définit sa pensée dite « de droite », alors il est bien un Normand. P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non. On ne peut pas réduire un homme de droite à un Homo œconomicus libre. Mais l’essentiel est bien là. Pour les nigauds, c’est un conservateur bon teint.

Pour les musulmans, peu importe, il est avant tout l’homme qui a fait jeter 8.500 mousses au chocolat contenant de la gélatine de porc, préparées pour les 67 cantines scolaires du Havre. La soumission à l’électorat musulman est un point commun non anecdotique avec notre Emmanuel, qui a placé au ministère de l’Intérieur un homme usé, dont le projet de placer la déradicalisation au centre de la lutte contre le terrorisme doit bien faire sourire Daech.

Bref, pour les élections législatives, ne tombez pas dans le piège de Macron, dont les appâts sont les traîtres venus de chez Les Républicains. L’occasion est rêvée de réaliser le rassemblement des droites. Chassez les muscadins du pouvoir et offrez-les, en guise de festin, aux coqs gaulois qui sont l’emblème de notre pays et notre fierté d’être français.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 21/05/2017 12:08
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Il est encore temps d’arrêter lors des législatives cette marche vers nulle part !
#11

Macron, ce n’est pas l’Amérique !

Macron, en marche vers le Nouvel Ordre Mondial

La présence d’un Collomb au second rang du gouvernement fait irrésistiblement penser à la boutade de Churchill sur l’autre Colomb, celui qui a découvert l’Amérique : « Christophe Colomb fut le premier socialiste, il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait et faisait tout ça aux frais du contribuable. »

A lire aussi :

Élections législatives avec le Front National patriote : plus que jamais, défendre la France ! (10)
On a besoin d’une présidente qui aime sincèrement la France (365)

Macron et la mafia politico-médiatique du système UE ont pris le pouvoir : Nouveau voyage aux enfers (61)
Macron : en marche pour le pognon ! (402)
Médias enfumeurs et corrompus - La propagande anti-démocratique de la télévision totalitaire (60)
Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ? (176)

Le chant des sirènes médiatiques continue à chanter des hymnes au nouveau et jeune président qui ferait marcher le pays vers un nouveau monde malgré la résistance de l’ancien, comme aurait déclaré un des transfuges républicains enthousiaste à l’idée d’une nouvelle terre politique où son ambition démesurée pourrait s’accomplir.

Quelques fausses notes parsèment toutefois la perfection des chœurs. Habitué à la servilité des médias, le nouveau pouvoir, qui leur doit tant, serait directif, évinçant les uns, préférant les autres. Mais sur les quatre vaisseaux qui ont pris la mer, celui des socialistes, celui des spécialistes, celui des centristes et celui des opportunistes ex-LR, on voit avec plaisir que l’ironie de Churchill s’applique ici au premier degré.

J’allais oublier M. Hulot et son hors-bord. Cette vedette des petits écrans est un élément décoratif du générique. On prévoit qu’avec du 100 l/h, il aura du mal à achever la traversée sur la flotte d’un vice-amiral qui a travaillé chez Areva et au sein de laquelle il n’aura ni vrai pouvoir, ni moyens. Première vérité : le gouvernement sera bel et bien socialiste avec une augmentation des impôts, et notamment de la CSG, pour tenter d’une part de freiner le déséquilibre des comptes et l’endettement, et d’autre part pour pratiquer une redistribution qui reviendra à matraquer, au-delà du raisonnable, les classes moyennes. Le Machiavel au visage angélique a, comme par hasard, confié l’économie et le budget aux transfuges de la « droite ».

L’accroissement de la pression fiscale sur les uns, et les cadeaux faits aux autres, même judicieux parfois, ne génèrent pas en général la ferveur des foules.

Que M. Macron et ses comparses ne sachent pas où ils vont ni où ils sont est une seconde vérité. La France vit aujourd’hui la marche de Forrest Gump. Ce personnage d’un film de Zemeckis, interprété par Tom Hanks, se met à traverser à pied l’Amérique en tous sens. La foule bientôt le suit et grossit, illuminée et ravie par l’événement qui rompt avec la monotonie des jours, et puis un beau jour, Forrest s’arrête : il n’est allé nulle part et tout le monde, dépité, rentre chez soi.

La réduction de l’homme à « l’homo œconomicus », c’est le point de rencontre du marxisme et d’un libéralisme appauvri, ce n’est pas du vrai libéralisme. Si Macron a quelques connaissances économiques, il est d’une ignorance inquiétante sur les autres dimensions de l’existence humaine. Lorsqu’il dit, au Mali, que le terrorisme prospère sur la misère, et que le développement pourra l’atteindre à la racine, il oublie que Ben Laden appartenait à une famille de milliardaires saoudiens, et que son action a trouvé en Afghanistan son terrain idéal : un pays tribal, archaïque, où la guerre contre l’étranger est une tradition sur laquelle ont buté Anglais, Russes et Américains.

Les civilisations, les mentalités sont différentes, sauf pour la petite caste du Mac-World qui habite dans les quartiers chics des métropoles, parle anglais et se déplace facilement d’une ville branchée à une autre. « Gagnant-gagnant », qu’il dit, le microcosme, sans voir qu’à la périphérie, il y a des perdants dont la vie ne s’améliore pas, dont le paysage social se détériore, et que d’autres perdants viennent concurrencer pour le travail ou contester dans leurs croyances et leur mode d’existence.

Le ministre des Armées est une eurolâtre qui, d’après Jacques Myard, ne se sent pas française. L’inénarrable Bayrou, ministre de la justice, et lui-même mis en examen (tiens donc !) dit, on espère pour d’autres raisons, que celle-ci traverse une période de trouble grave, comme si le manque scandaleux de moyens, la politisation des magistrats et l’incohérence du système pénal n’étaient qu’un épisode.

Bref, il est encore temps d’arrêter lors des législatives cette marche vers nulle part !

Christian Vanneste
Homme politique

Publié le: 21/05/2017 12:20
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Législatives 2017 : Les dernières nouvelles du Front National patriote
#12

Publié le: 22/05/2017 12:34
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut




« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 25 »



RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !