Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [Espagne] Commémoration de la Reconquista de l'Espagne (vidéo) [Actualité Mondiale]





[Espagne] Commémoration de la Reconquista de l'Espagne (vidéo)
#1

Espagne : commémoration de la Reconquista à Alicante: conquête musulmane de l'Espagne, puis leur défaite et leur expulsion par les chrétiens.

Les fêtes des Moros y Cristianos (Maures et chrétiens) rejouent la conquête musulmane de l'Espagne, puis leur défaite et leur expulsion par les chrétiens.

Lors du défilé de cette année à Alicante, le char du capitaine Maure était tiré par des centaines d'esclaves musulmanes portant la burka : 


Moros y Cristianos

Les fêtes des Moros y Cristianos (Moros i Cristians en catalan, Maures et chrétiens en français) commémorent la Reconquête de la péninsule Ibérique et les affrontements passés entre les populations chrétiennes et musulmanes. Anciennement, elles avaient lieu pratiquement dans toute la péninsule, puis se sont progressivement perdues ou se sont transformées. Aujourd’hui, on constate une renaissance spectaculaire de cette tradition. Elles sont actuellement célébrées dans différentes cités de l’est de la péninsule, comme la Région de Murcie, Castille-La Manche ou l'Andalousie, et spécialement la communauté valencienne, surtout dans la Province d'Alicante. C’est dans cette province que se concentre à notre époque le plus grand nombre de cités qui célèbrent ce type de festivités.

Cependant on les trouve également dans quelques villes de Catalogne, des Baléares et d’Aragon.

Fête

Avec des différences plus ou moins grandes, cette fête se compose de différents épisodes, parmi lesquels invariablement, on trouve les Entrées (Entradas) ou Défilés (Desfiles), Ambassades (Embajadas) et Procession (Procesión). Très souvent, elles sont célébrées en même temps que les Fêtes Patronales de la cité. Les participants se divisent en deux bandes, les maures (moros) et les chrétiens (cristianos), vêtus chacun selon selon la mode de l’époque médiévale et cela pour chacune des deux cultures. La règle de division en deux camps n’est pas toujours suivie strictement. Chaque camp peut se subdiviser en d’autres groupes comme : les Laboureurs (Labradores); Contrebandiers (Contrabandistas), Andalous, Brigands (Bandoleros); Pêcheurs (Pescaors) (ou Marins); Boucaniers (ou Pirates, Corsaires, etc.); Gitans; ou dans la bande maure, Francs-Tireurs (Pacos) (on en trouve à Mutxamel, Altozano et El Rebolledo). Ces groupes s’habillent en accord avec les costumes qui leur sont habituellement associés.

 

Histoire

On a des archives qui démontrent l’antiquité de ces Fêtes. Tout en ayant le sens indiqué ci-dessus (commémoration de l’affrontement entre les chrétiens et les musulmans) — leur création correspond à un évènement précis, en relation avec le seigneur féodal ou la visite du roi dans la cité. Il est arrivé qu’elles aient été célébrées avant que la Reconquête de la Péninsule ne soit achevée (en 1150 à Lérida, en 1426 à Murcie et en 1463 en Jaén). Quelques-unes naissent comme le font d’autres types de manifestations (les danses de moros et cristianos de Lérida ont été répandues par les marchands espagnols dans pratiquement toute la Méditerranée ; c’est ainsi que se célèbre aujourd’hui la Danza Moreska dans l’île Korčula Croatie).

Ces célébrations ont continué à se répandre ou bien de manière exceptionnelle (à l’occasion de commémorations) ou de manière plus suivie et en maintenant une structure de base, tout au long des XVIe et XVIIe siècles (en 1579 à Orihuela, en 1586 à Valence, en 1588 à Caudete, en 1599 à Alicante, en 1614 à Jumilla, en 1668 à Alcoy, etc.). C’est à partir du XIXe siècle et spécialement durant le XXe siècle qu’elles se sont répandues de manière généralisée dans toute la communauté valencienne.

Sans aucun doute, ainsi que le démontre leur déclaration comme Fête de Interés Turístico Internacional, les Fêtes de Moros y Cristianos les plus connues sont celles qui ont lieu à Alcoi (Alicante). Cependant, il faut signaler d’autres communes qui méritent de figurer parmi celles qui comptent un grand nombre de visiteurs durant leurs fêtes. Parmi d’autres, notons Villena, Elda, Vilajoiosa, Caudete, Cocentaina, Ontinyent, Crevillent, Petrer, San Vicent del Raspeig, San Blas (Alicante), Mutxamel, Almansa (Albacete), Sax, Orihuela... etc.

(Merci à JC)

Citoyens et Francais

Wikipedia


Publié le: 12/05/2013 13:42
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !