Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Les élites mondialisées livrent l’occident à l’islam et ses pétro-dollars [Application de la charia]





Les élites mondialisées livrent l’occident à l’islam et ses pétro-dollars
#1

L’Occident, est-il tombé dans la politique du miroir aux alouettes vis à vis de l’islam ?

Il y a de fortes chances qu’il soit devenu aveugle devant le drame syrien. En considérant les égorgeurs salafistes comme des révolutionnaires, il est en train de refaire les mêmes erreurs qu’avec les moudjahidines d’Afghanistan dans les années quatre-vingt, passant pour perte et profit, la destruction des deux tours jumelles de New York par la Qaeda qui fut créée dans les grottes de Tora Bora par des saoudiens et par l’argent wahhabite. Il est mercantile et amorphe face à la déferlante de l’islam conquérant. Il est devenu complice de la talibanisation des esprits qui avance doucement mais sûrement grâce à la richesse du pétrole et du gaz islamiques.

Les élites mondialisées livrent l’occident à l’islam et ses pétro-dollars


Peuples libres, réveillez-vous, car vos dirigeants par leur lâcheté, leur renoncement aux idéaux de la liberté, sont en train de vous conduire directement à l’abattoir… Ne l’oubliez pas !
Au vu de ce qui se chuchote dans les couloirs des palaces, on peut déduire sans se tromper que les élites occidentales sont en train de sacrifier la culture des siècles de lumières pour des pétrodollars. Ces élites sont tellement voraces du matérialisme débridé qui colonise leurs esprits qu’elles ont vendu leurs âmes aux qataris et aux saoudiens pour une poignée de dollars, sinon comment expliquer leur manque de lucidité dans le drame syrien.
Tout le monde sait que les terroristes du front Al- Nosra, affiliés à la Qaeda, sont des monstres, des égorgeurs, des coupeurs de mains et de pieds, des violeurs de fillettes qui sont financés par les monarchies pétrolières arabes, mais ces élites ne voient rien et n’entendent même pas les cris de détresse des femmes et des enfants de Syrie.
A l’unisson, ces élites crient à qui veut les entendre : circulez, il n’y a rien à voir ! Ce comportement est une honte pour la démocratie, une trahison pour la dignité humaine.
Ces égorgeurs islamistes se retrouvent de fait les alliés stratégiques de l’Occident.
Mais quel est ce mystère qui unit l’islam barbare aux élites occidentales ? Le gain ou bien l’ignorance ?
En fait,il s’agit d’une manœuvre de diversion pour détricoter l’accord de Sykes-Picot qui a permis de dessiner la carte géopolitique du Moyen-Orient en 1916, dont les Français et les britanniques furent les artisans.
Il est aussi vrai que le syndrome de repentance héritage de la colonisation hante encore les élites occidentales qui sont prêtes pour apaiser leur conscience à rallumer le brasier d’une nouvelle guerre religieuse sunnites-chiites, afin de satisfaire le délire métaphysique des monarchies pétrolières.
Les psychanalystes chevronnés devraient se pencher sur cette pathologie.
Cette oligarchie politico-médiatique utilise les techniques de la duplicité ( la takkia) comme l’islam pour tromper leurs citoyens qui seront les grands perdants dans cette guerre de religion qui se précise et qui s’invitera au nom du djihad sur le territoire européen. Aujourd’hui ou demain, sans aucun doute.
Par son ignorance du fait religieux islamique, cette oligarchie est train d’assassiner les valeurs qui ont fait la grandeur de l’Occident.
Les gouvernements occidentaux devront expliquer, un jour, à leurs compatriotes l’islamisation à marche forcée de l’Europe qu’ils encouragent matin et soir.
Cette oligarchie, oublie sciemment qu’elle a livré ses citoyens au bon vouloir de la finance des monarchies wahhabites qui sont pourtant les pourvoyeurs du djihad globalisé. Et demain, quand l’heure du péril vert sonnera à ses portes, elle dira qu’elle ne le savait.
Les exemples tunisien et libyen sont les preuves irréfutables de la connivence de l’islam avec cette oligarchie mondialisée qui préfère assassiner ses valeurs que d’affronter l’étendard vert.
Les événements actuels qui se déroulent en Syrie, sont les prémices d’une guerre de religion qui oppose les sunnites et les chiites qui n’ont pas encore soldé leurs comptes sur la succession de Mahomet depuis 14 siècles. Cette guerre est menée au nom de la violence d’Allah (violence sacrée). Chacun des protagonistes invoque Allah et son Envoyé pour terrasser son adversaire.
Pour les sunnites, le cheikh Youcef Qaradaoui est chargé de guider la meute des djihadistes en décrétant des fatwas de mise à mort des chiites qu’il considère comme le grand Satan, pire que les juifs et les croisés. Et en face, les religieux intégristes chiites (alides) crient à la trahison de la famille de Mahomet et diabolisent les sunnites qu’ils qualifient comme les alliés des djinns. Qui croire ?
Les araméens disaient que le comble de l’ignorance, c’est de ne savoir ni lire, ni nager. L’islam est guidé dans sa conquête du monde par la barbarie, l’ignorance et la magie.
Quand on gratte superficiellement sa carapace, immédiatement, le mortifère apparait au grand jour dans toute sa laideur.
La violence sacrée de l’islam vient de perturber même le prix Nobel de la paix le Dalaï Lama qui a déclaré récemment à l’université de Maryland près de Washington qu’il ne comprenait pas l’attitude de ceux qui s’entretuent au nom de leur religion.
Enfin, les lignes bougent et c’est tant mieux pour l’humanité qui commence à sentir le danger du péril vert.
De nos jours, la seule idéologie qui s’appuie sur la violence sacrée pour s’imposer, c’est bien l’islam qui justifie toutes les formes de terreur pour marquer sa puissance et qui refuse le vivre-ensemble.
Mais l’élite mondialisée et mercantile, sans repère, ni repaire, éloignée des réalités sociales, pense qu’elle peut encore manipuler et tricher pour faire avaler la couleuvre islamique en échange de quelques poignées de dollars mais les temps ont changé. Désormais, elle ne pourra plus cacher le soleil avec un tamis.
Les moyens de communications modernes, pour la première fois dans l’histoire humaine, mettent à nu La barbarie de l’islam. Les événements de Syrie où la bataille du chameau refait surface après 14 siècles d’éclipse, permet à l’opinion publique de constater le danger que fait peser la religion de Mahomet sur la paix mondiale. Cette fameuse bataille du chameau est la première querelle familiale sérieuse des Quraychites qui avait opposé Ali, le gendre de Mahomet à Aïcha et ses partisans, son épouse favorite pour sa succession et qui fit plus de quarante mille morts et dont les conséquences font que l’islam soit encore une religion tribale.
Cette bataille du chameau s’est déroulée le 9 décembre en 656 de l’ère chrétienne près de la ville de Bassorah en Irak.
Et pour sortir de ce guêpier, les élites occidentales proposent d’armer encore plus les islamistes syriens qui égorgent toute personne qui refuse leur idéologie. Elles veulent rééditer l’aventure bosniaque en Syrie, pour faire plaisir aux qataris et aux saoudiens, les sponsors de l’islamisme mondial dont l’éminence grise n’est autre que le Cheikh Youcef Qaradaoui. Ce cheikh de malheur vient de déclarer à Gaza que l’existence d’Israël sur la terre palestinienne est une insulte à l’ensemble des musulmans et que ce pays doit être rayé de la surface du globe. Ce vénéré imam est le mentor spirituel de Tarq Ramadan, de Tarq Oubrou recteur de la mosquée de Bordeaux et du président de l’association « fils de France » proche de l’UOIF, Camel Bechikh.
Et que pensent ces messieurs de cette déclaration, eux qui sont les coqueluches des médias français ?
Mais comme toujours, l’oligarchie médiatique régnante fait la sourde oreille pour ne pas froisser l’islam….
Le cheikh Youcef Qaradaoui pourra continuer alors à décréter des fatwas de mise à mort pour toute personne qui n’est pas de son bord, car l’émir Hamad, avec ses dollars veille sur sa sécurité et sa liberté de parole. Pendant ce temps, SOS racisme est aux abonnés absents.
L’oligarchie médiatique ne souffle pas un mot sur les milliers de djihadistes européens qui sont partis en Syrie combattre l’impie Bachar Assad mais demain quand ces derniers aguerris reviendront dans leur tanière, prêts à lancer le djihad sur le territoire européen, ce jour-là, les bonnes âmes chanteront l’éternel refrain : on nous a manipulés. Et bienvenue alors aux dégâts collatéraux de cette guerre de religion encouragée par l’Occident que ses peuples devront payer rubis sur ongle.
Un grand bravo pour cet Occident qui encourage l’islamisation du monde et les meurtres des apostats et des laïcs musulmans.
Mille fois merci à cet Occident si courageux à la vue des pétrodollars, pour avoir livré l’Afrique subsaharienne aux mains des qataris et des saoudiens qui y font pousser des mosquées comme des champignons à la gloire d’Allah en vue de son islamisation totale. Bravo encore pour cette lâcheté affirmée et récompensée sonnante et trébuchante…
Mais l’espoir est en train de renaître grâce au courage des Russes qui ont opposé une fin de non recevoir aux sollicitations de cet Occident machiavélique qui est le sous-traitant des frères musulmans et des islamistes sunnites, dans le conflit syrien.
Finalement, les droits de l’homme dont l’Occident se pare, ne sont que de la poudre aux yeux, sinon comment expliquer au commun des mortels qu’il continue à soutenir un pays comme l’Arabie Saoudite, l’épicentre du wahhabisme et du terrorisme mondial où tout ce qui n’est pas musulman est traqué et anéanti. Quelle est cette indignité qui gouverne l’esprit occidental ? Le pétrole ou l’ignorance ou bien la duplicité?
Le moment est venu afin que l’hypocrisie moralisatrice occidentale soit démasquée et que les peuples en Occident, reprennent leur destin en mains, sinon dans quelques décennies, ils diront adieu à leur modèle sociétal qui a fait le bonheur de leur vivre-ensemble.
Peuples d’Europe, en acceptant que vos gouvernants soient les alliés stratégiques du wahhabisme et en faisant la politique de l’autruche, vous êtes sur le chemin du suicide collectif, car l’islam qui envahit peu à peu vos espaces, sera demain votre ennemi proche et vous fera la guerre au nom d’Allah.Et la libanisation s’imposera à vous….
Hamdane Ammar


Publié le: 15/05/2013 23:31
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !