Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Le Qatar, la corruption, le football et la politique [Actualité en France]





[France] Le Qatar, la corruption, le football et la politique
#1

Le 2 décembre 2010, à la surprise générale, le Qatar se voit confier par la Fifa (Fédération Internationale de Football) l’organisation de la Coupe du Monde 2022, coiffant sur le fil les Etats-Unis, donnés largement favoris. Les spécialistes comprennent difficilement le choix. Ce pays n’est pas une terre de ballon rond, il est classé 112e mondial, il y fait fréquemment 50 degrés, ce qui n’est pas la température idéale pour jouer au football. D’autre part, son statut musulman interdit de vendre de la bière aux supporters.

Qatar World Cup

Pourtant, la France votera pour la candidature qatarie. Il y a quelques mois, France Football, dans une remarquable enquête, avait dévoilé quelques dessous de cette curieuse affaire. Nicolas Sarkozy, alors président, avait organisé, le 23 novembre, quelques jours avant le vote, un déjeuner secret. Y participaient Michel Platini, l’émir du Qatar, Tamin bin Hamad al-Thani, et Sébastien Bazin, représentant du Colony Capital, alors propriétaire du club. Sarkozy, par ailleurs amateur de football et supporter du PSG, proposa un accord à l’émir. La France soutiendrait la candidature du Qatar, et, en contre-partie, l’émirat rachèterait le PSG, y investirait rapidement, et créerait une chaine sportive, BeIn, qui affaiblirait Canal Plus.

L’accord fut conclu, et la France vota pour le Qatar. Il se dit que ce petit pays sut s’entourer d’ambassadeurs comme Zidane (on parle de 15 millions d’euros) ou de Guardiola, alors entraîneur de Barcelone (on parle de 25 millions d’euros).

L’enquête de France Football évoque une corruption très étendue à la Fifa, et estime que seul ce fonctionnement a pu permettre au Qatar, malgré tous ses handicaps, de se voir confier la Coupe du monde 2022. Pour l’instant, les enquêtes ont été étouffées. Un ancien membre de l’institution, Guido Tognoni, écarté en 2003, parle « d’une petite mafia » et « d’une culture de sport pourri ». Il dit « difficile de parler d’achat de voix, mais plutôt d’organisation de voix grâce à des accords et des échanges de bons procédés ».

A ce jour, le PSG a remporté un titre de champion de France, et continue, grâce à l’argent du Qatar, à acheter de nombreuses vedettes. Il envisage de changer de sponsor, de se débarrasser de Nike, jugé trop radin, et de se tourner vers l’équipementier suisse, appelé Burrda Sports, dont un des dirigeants s’appelle Laurent Platini, fils de Michel.

Si le Qatar se conduit ainsi dans le sport, on imagine facilement ce qu’il doit en être en politique…

Paul Le Poulpe
8 août 2013 par Paul Le Poulpe

 


Publié le: 09/08/2013 22:11
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !