Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re: Le document musulman qui prouve le lien entre les juifs et le Mont du Temple [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]




« 1 2 (3)

Re: Le document musulman qui prouve le lien entre les juifs et le Mont du Temple
#7

Temple de Salomon

A lire aussi:

Le jour où les Arabes sont devenus Palestiniens - A qui appartient vraiment la "Palestine" ? (7 articles)
« Arabes-palestiniens » : Une tentative d’appropriation de l’Histoire Juive
Vague d’arrêts cardiaques en découvrant la une d’un vieux journal, « l’Intransigeant »
Histoire: immigration musulmane en Palestine
Les lois internationales confirment : la Palestine est israélienne
Crise de nerfs des antisionistes: un journal de 1945 rappelle que les Palestiniens sont des juifs


On ne sait pas comment réagirait l’Unesco si Israël décidait d’utiliser le précieux document tombé entre ses mains. Pour les juifs et pour quiconque a un brin d’honnêteté intellectuelle, le Mont du Temple est depuis trente siècles le lieu central du Judaïsme et du peuple juif. L’endroit vers lequel se sont tournés les coeurs, les prières et les espoirs de retour des juifs du monde entier durant les presque vingt siècles de dispersion. Le rapport d’autres religions à ce site n’étant dû qu’au lien qui le relie aux juifs, lien qui a été adopté par les deux religions-filles du Judaïsme.

Face à la gigantesque tentative de réécriture de l’Histoire entreprise par le mouvement national arabe palestinien, les arguments pourtant évidents apportés par Israël n’ont souvent pas de de prise sur la scène internationale encline par réflexe à adopter le narratif arabe palestinien. Pour preuve les récentes résolutions infames de l’Unesco, référence autoproclamée de la culture mondiale.

Le monde musulman dans son ensemble est persuadé ou en tout cas veut se persuader que le Mont du Temple – Haram Al-Sharif comme ils l’appellent – est un copyright musulman. Or un document religieux récemment dérobé à l’Université Al-Azhar du Caire mentionne que le Mont du Temple a été aménagé par le roi Salomon fils du roi David.

Ce document a été présenté pour la première fois lors d’un colloque par le Prof. Edy Cohen, orientaliste de renom et président du Forum Kedem pour la Recherche sur le monde arabe. Le document est arrivé lclandestinement en Israël par le biais d’une musulmane égyptienne, Nouha Hassid, qui a fui son pays suite au harcèlement dont elle a été l’objet à cause de son amour pour Israël et le peuple juif. Elle a réussi a emmener avec elles des centaines de documents historiques et rares dont celui de l’Université Al-Azhar, plus importante instance de jurisprudence sunnite, et qui confirme l’antériorité juive du Mont du Temple.

Cette affirmation est écrite noire sur blanc dans le cadre d’une ‘hadith (prescription de la loi orale musulmane) et décrit les matériaux utilisés par le roi Salomon et « donnés par D.ieu » pour bâtir le Premier Temple de Jérusalem »!! D.ieu »!!

Rien n’est moins sûr que ce document réussisse à ébranler l’édifice herculéen de la propagande arabo-musulmane. De toute manière, face à l’évidence, il restera toujours le joker classique utilisé par les musulmans en pareil cas: certes, le Temple de Jérusalem a été construit par le roi Salomon, mais ce dernier était musulman.

Comme tout le monde le sait…

Shraga Blum pour Europe-Israel.org


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 31/07/2016 17:28
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Le porte-parole de Google « Il n’y a jamais eu de ‘Palestine’ sur Google Maps »
#8

Google Palestine

Le Forum des journalistes palestiniens avait publié un communiqué
en arabe accusant Google d’avoir supprimé la « Palestine » de ses cartes.
La rage des palestiniens ne s’est pas fait attendre. A la suite de cette polémique, Google rétablit les choses:
la « Palestine » n’a jamais été mentionnée sur ses cartes.

A lire aussi:

Le jour où les Arabes sont devenus Palestiniens - A qui appartient vraiment la "Palestine" ? (7 articles)
« Arabes-palestiniens » : Une tentative d’appropriation de l’Histoire Juive
Vague d’arrêts cardiaques en découvrant la une d’un vieux journal, « l’Intransigeant »
Histoire: immigration musulmane en Palestine
Les lois internationales confirment : la Palestine est israélienne
Crise de nerfs des antisionistes: un journal de 1945 rappelle que les Palestiniens sont des juifs

Les palestiniens ont une nouvelle fois voulu occuper l’actualité pour faire parler d’eux de façon victimaire comme ils y sont habitués.

C’est ainsi que le Forum des journalistes palestiniens à publié ce communiqué n’hésitant pas à qualifier de « crime » Google :« Le forum médiatique palestinien condamne le crime mené par Google en supprimant le nom de la Palestine et appelle Google à revenir sur sa décision et à s’excuser auprès du peuple palestinien, ont-ils écrit. Un nouveau crime à ajouter à la liste de ceux commis contre le peuple palestinien, le crime commis par le moteur de recherche mondial Google le 5 juillet quand il a supprimé le nom de la Palestine [de ses cartes]. »

Heureusement que le ridicule ne tue pas…

Le communiqué a rapidement entraîné une activité bouillonnante sur Facebook, Twitter, et d’autres réseaux sociaux par des partisans des Palestiniens qui ont condamné le geste, en utilisant le hashtag #Palestineishere [la Palestine est ici].

Plus de 2O0 000 personnes ont signé une pétition sur internet pour placer la Palestine sur la carte. Mais cette campagne avait commencé il y a cinq mois, bien avant que Google n’ait prétendument supprimé la Palestine, et elle a reçu la majorité de ses signatures ces derniers jours.

Or Google n’a fait qu’appliquer la politique étrangère des Etats-Unis et de 49 autres pays, et n’a jamais listé de pays nommé Palestine.

« Il n’y a jamais eu de ‘Palestine’ sur Google Maps », a déclaré mercredi un porte-parole de Google au site d’informations technologiques Engadget. « Cependant, nous avons découvert un bug qui a supprimé les noms ‘Cisjordanie’ et ‘bande de Gaza’. Nous travaillons rapidement pour repositionner ces noms sur la région. »

A ce jour, Google Maps indique la bande de Gaza. Cependant, si l’on recherche « Palestine », « bande de Gaza » ou « Cisjordanie », la carte montre une région non légendée au sein d’une ligne pointillée.

En mai 2013, Google avait changé la signature de son édition palestinienne de « territoires palestiniens » à « Palestine », un geste qui avait été condamné par les responsables israéliens.

Le mot « Palestine » n’a jamais représenté un Etat (voir notre article).

Quant au statut des territoires sous contrôle palestinien, ils ne peuvent devenir définitif qu’à la suite d’un accord négocié avec Israël pour en fixer les termes et les frontières. Ce que refuse toujours le « président » à vie, Mahmoud Abbas qui n’a aucune intention de négocier.


Sandra Wildenstein pour Europe Israël News

Les arabes envahissent la Palestine - L'Intransigeant

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 13/08/2016 19:39
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Le Larousse de 1925 dit que la Palestine était un Etat juif, avec pour capitale Jérusalem
#9

Larousse de 1925 dit que la Palestine était un Etat juif, avec pour capitale Jérusalem

Voici la définition de la Palestine dans le Larousse de 1925 :

PALESTINE : contrée de la Syrie, entre la Phénicie au Nord, la mer Morte au Sud, la Méditerranée à l’Ouest, et le désert de Syrie à l’Est, arrosé par le Jourdain. C’est une bande de terre étroite, resserrée entre la mer le Liban, et parcourue par le Jourdain, qui s’y jette dans la mer Morte. Elle est appelé aussi, dans l’Ecriture sainte, Terre de Chanaan, Terre promise et Judée. C’est aujourd’hui [en 1925 donc] un Etat juif sous le mandat de l’Angleterre ; 770.000 habitants. Capitale Jérusalem.

A lire aussi: Le jour où les Arabes sont devenus Palestiniens - A qui appartient vraiment la "Palestine" ? (9 articles)

C’est aujourd’hui [en 1925 donc] un Etat juif sous le mandat de l’Angleterre ; 770.000 habitants. Capitale Jérusalem.


Palestine - Etat juif

Entre le début du moyen âge et 1920, la Palestine a suivi le sort du reste de la Syrie. Les accord franco-anglais de mai 1916, ratifiés par le traité de Lausanne de 1923, l’ont placée sous le mandat britannique et, après l’avoir conquise sur les Germano-Turcs en 1917-1918, les Anglais travaillent à y fonder un « foyer juif ».

La création d’un foyer pour le peuple juif, qui donnera naissance à Israël, précède la Shoah de 30 ans. Elle n’en est pas la conséquence. Les Européens n’ont pas donné en 1917 une terre aux Juifs pour les compenser de l’extermination de la seconde guerre mondiale. Ils n’ont pas donné une terre appartenant aux arabes palestiniens, puisqu’elle appartenait aux Germano-Turcs, et l’ont conquise en 1917.

La Palestine était « Un Etat juif, sous le mandat de l’Angleterre, comprenant 770.000 habitants, et dont la capitale est Jérusalem. »

Comme il sent bon de lire une information non partisane, non idéologique, non défigurée par des décennies de réécriture de l’histoire.

Le premier ministre israélien Golda Meir déclarait dans une interview au Sunday Times en 1969 : “il n’y a jamais eu de Palestiniens.” “Quand y a-t-il eu un peuple palestinien indépendant avec un Etat palestinien ?” “C’était soit le sud de la Syrie avant la première guerre mondiale, et ensuite ce fut la région de Palestine qui incluait la Jordanie.”

Début mars 2015, Mike Huckabee, l’ex gouverneur de l’Arkansas et candidat républicain à la nomination pour la présidence des Etats Unis en 2016, de retour de la région, déclarait au Washington Post : “le peuple palestiniens, ça n’existe pas.” “L’idée selon laquelle ils ont une longue histoire, qui remonte à des centaines ou des milliers d’années, n’est pas vraie.”

En 2011, l’ancien président républicain de la chambre des représentants Newt Gingrich déclarait “Il n’y a jamais eu de Palestine en temps qu’état ». “C’était une partie de l’empire Ottoman. Je pense qu’on a inventé le peuple palestinien qui sont en fait des arabes.”

Guy Millière, dans son livre « Comment le peuple palestinien fut inventé* » explique que le peuple palestinien fut inventé pour transformer une population en arme de destruction massive contre Israël et le peuple juif, pour diaboliser Israël, pour donner au totalitarisme et à l’antisémitisme des moyens d’action renouvelés.

Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 02/01/2017 19:11
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !