Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Écœurée ou motivée ? Une députée écologiste claque la porte de la « Firme » [Actualité Générale]





[France] Écœurée ou motivée ? Une députée écologiste claque la porte de la « Firme »
#1

Cette députée avouant que ses convictions ne peuvent être éternellement piétinées
a un côté incontestablement sympathique.

Isabelle Attard

L’approche des échéances électorales rend nerveux. Ambitieux aussi. Nos élus, animaux à sang aussi chaud que leur ambition est brûlante, n’y échappent pas. À quatre mois et six mois d’échéances municipales et européennes, certains sortent leurs couteaux qu’ils affûtent sur les trottoirs de la contestation pour mieux les planter dans leurs anciens camarades.

Le Parti socialiste et leurs alliés d’EELV (Europe Écologie-Les Verts) qui font eaux de toutes parts, en savent quelque chose. La députée écologiste du Calvados, Isabelle Attard, a expliqué son départ d’EELV dans un entretien au Monde : « Depuis 18 mois, je ne suis pas spécialement raccord avec toutes les décisions prises par mes collègues de la majorité à l’Assemblée (…) Pour moi, tous ces projets sont de droite. (…) Je ne peux plus être solidaire d’un parti, EELV, qui accepte tout cela. J’ai le sentiment d’être fidèle à mes valeurs écolos de gauche, mais ce qui se voit à l’extérieur, c’est que l’on dit amen à toutes les mesures prises par le gouvernement pour garder des places. »

Cette députée avouant que ses convictions, quoi qu’on pense de celles-ci, ne peuvent être éternellement piétinées, a un côté incontestablement sympathique. Après Noël Mamère qui avait fait le même constat auparavant, qualifiant la direction d’EELV de « Firme », Isabelle Attard est le deuxième député à tirer sa révérence… tout en continuant à siéger au sein du groupe à l’Assemblée nationale en tant qu’apparentée… si, toutefois, on veut toujours d’elle ! Car la dame a adhéré dans la foulée à un nouveau parti. De gauche, comme il se doit.

Baptisé Nouvelle Donne, il a été fondé voilà moins d’un mois seulement par Pierre Larrouturou (membre du bureau national du Parti socialiste), Bruno Gaccio (ex-« Guignols de l’info ») et l’urgentiste Patrice Pelloux. « Je pense qu’on est dans la catastrophe », a déclaré à Libération ce dernier qui appelle à « un big-bang sanitaire et social » afin de montrer qu’à gauche « on existe encore et qu’on réfléchit ».

Sympa pour le reste de la gauche en général et pour Matignon et l’Élysée, en particulier !

Nouvelle donne a pour but d’« arriver devant le PS et provoquer un sursaut » ! Harlem Désir appréciera.

Et Isabelle Attard, elle ? Envisage-t-elle aussi d’arriver devant ses ex-copines, copains et coquins d’EELV ? En tout cas, elle y va également de sa petite phrase assassine à leur égard : « La première déclaration de notre nouvelle secrétaire nationale a été de dire que nous appartenons à la majorité gouvernementale. Ce qui me déçoit, c’est notre façon de fonctionner, nos divisions, les luttes pour chaque poste. Au final, (au congrès du week-end dernier) on n’a pas parlé d’écologie. Je ne sais pas si c’est l’ultimatum de Pascal Durand qui les a tous refroidis, mais je ne supporte plus cette frilosité et ce lien avec les socialistes, comme si on était dans le même parti. Ce n’est pas l’idée que je me fais de l’écologie politique. »

Ni peut-être celle de sa propre ambition politique… qui sait !

Ecrivain et éditeur
Fondateur du site francephi.com

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 07/12/2013 06:31
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !