Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Cinquante ans d’immigration marocaine en Belgique [Actualité en Belgique]





Cinquante ans d’immigration marocaine en Belgique
#1

Maroc

L’ Espace MAGH à Bruxelles  va fêter 50 ans d’immigration marocaine en Belgique.

C’est effectivement en 1964 que la Belgique a signé, à la demande de nombreuses grandes entreprises industrielles en manque de main d’oeuvre pour faire tourner l’économie, un accord avec le Royaume du Maroc pour faire venir en Belgique une main d’oeuvre bon marché, peu qualifiée, originaire du Maroc et particulièrement au départ du Rif.

Une alliance donc entre le patronat et le monde politique qui a démarré pour des raisons économiques une immigration dont on avait à l’époque peine à deviner l’ampleur et le caractère permanent. Aucune politique n’a été menée pour leur apprendre les langues nationales, nos moeurs et coutumes.

Seulement ils restèrent chez nous, firent venir leurs épouses, eurent des enfants chez nous et c’est ainsi qu’une immigration passagère, pour répondre aux besoins de l’économie devint une immigration de peuplement au fil des années, mal préparée et changeant profondément le visage de nos grandes villes, surtout bien sûr à Bruxelles et Anvers.

50 ans après, on a l’impression que l’immigration venant du Maroc, hormis quelques réussites exceptionnelles a entraîné la création d’une classe de la population souvent en difficulté, en rupture avec des difficultés de bien se sentir dans une société qui a peu fait au départ pour les accueillir.

Immigration marocaine

Les hommes politiques des années 60, dans une atmosphère de décolonisation, ont totalement perdu de vue la nature profondément différente des deux civilisations: la civilisation judéo-chrétienne connue chez nous et la civilisation arabo-musulmane, hautement respectable mais souvent en opposition sur les plans juridique et social avec la nôtre.

Cette non prise en considération a engendré de nombreuses difficultés : ghettos créés dans certains quartiers; implantation d’un islam rigoriste qui gagne du terrain; polygamie qui pose question sur le plan de la famille et des droits sociaux; difficultés d’intégration  professionnelle , etc…

Les conséquences de cette convention belgo-marocaine de 1964 ont été hautement sous-estimées par les hommes politiques de l’époque. Nous avons l’espoir que tous les jeunes issus de l’immigration marocaine deviendront des Belges de coeur  !

ABRAHAM L.

Le Peuple - Journal patriote belge

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 20/01/2014 13:40
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !