Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Le député racaillou Razzy Hammadi agresse un « enculé de ta race » [Actualité en France]




(1) 2 »

[France] Le député racaillou Razzy Hammadi agresse un « enculé de ta race »
#1

Une vidéo est en train d’enflammer les réseaux sociaux et les médias alternatifs depuis ce matin. On y voit une racaille wesh-wesh encapuchonnée et manifestement alcoolisée s’exprimant comme ses congénères et agressant de même.

http://www.youtube.com/watch?v=JdUtmeCpRn0&sns=tw

Des vidéos de ce type, le Net en regorge des pleines pages. A y regarder de plus près toutefois, on remarque avec une certaine incrédulité que les traits furtifs du racaillou des cités ne nous sont pas totalement inconnus.

Il s’agit en effet de Razzy Hammadi, ce député candidat aux prochaines élections municipales à Montreuil-sous-Bois, qui vient malencontreusement de se gameller sur la dernière marche électorale comme un vulgaire débutant acnéique, agglomérant à lui tout seul en cet instant pris sur le vif toute la déliquescence d’un parti socialiste agonisant et purulent, et à travers ce parti et la place de choix qu’il occupe, de notre malheureux pays.

Razzy Hammadi, très éméché, a laissé parler son cœur sans fioritures ni retenue « L’affaire est terminée enculé de ta race, fils de pute ». In vino veritas.

Les races existent donc bien puisque le mot est encore usité, et à en croire le député sortant d’un événement culturel où il n’a pas fait honneur qu’aux petits fours, certaines auraient des tendances plus copulatives que d’autres.

Contredisant sa propre volonté de mettre fin à l’affaire, il exprime immédiatement derrière une autre volonté, celle au contraire de la prolonger avec des amis de sa connaissance : « je vais faire descendre toutes les cités de Montreuil ».

Car c’est à cela qu’on reconnaît le comportement des racaillous : au fait qu’ils ont besoin d’être en meute pour démolir ceux qu’ils ont dans le nez. Les petits garçons dans les cours d’école font cela aussi, ils appellent leurs copains en cas de bagarre, mais eux au moins ont l’excuse d’être des enfants.

Pour Patrick Bessac, candidat du Front de Gauche venant au secours de son proche cousin socialiste, cette histoire ne serait ni plus ni moins qu’un coup monté « L’ambiance est détestable, ça balance de partout. Dernièrement, quelqu’un a diffusé des fausses affiches faisant croire à l’annulation de notre meeting ». Et pourquoi ne pas dire carrément qu’on a forcé Hammadi à boire aussi pendant qu’on y est ?

Sur sa page Facebook, le député fournit des explications. Les faits se seraient déroulés en toute discrétion il y a six mois et la vidéo serait sortie de son contexte. En clair, « enculé de ta race » ne serait pas à prendre au pied de la lettre.

Certains commentateurs s’amusent de la justification : « moi aussi quand j’ai peur je traite mon agresseur d’enculé de sa race » ; « tu t’es vu quand t’as bu ? », d’autres stigmatisent : « Un député de la république qui se comporte comme un vulgaire voleur de sac à main du 93. Pitoyable, consternant… ».

Il n’est pas exclu que les amis socialistes d’Hammadi (s’il en a) jouent les outragés et déclarent avec une amusante conviction que cela relève de la sphère privée. Au vu de l’actualité très récente, cela ne nous surprendrait plus.

Sous la publication d’Hammadi on peut trouver des commentaires l’accusant de racisme, d’homophobie et de sexisme. Oui, tout ça à la fois. C’est terminé le temps où l’on pouvait insulter comme ça venait, maintenant chaque mot doit soigneusement être pensé, réfléchi avant d’être envoyé.

D’autres commentaires, comme celui d’un certain Vincent, montrent impitoyablement le deux poids deux mesures selon que l’on soit bêtement « céfran » ou allogène  : « Les « faces de craies » et autres « enculés de céfran » comprennent mieux que personne ce que tu veux dire mon grand … je doute toutefois qu’ils compatissent … (…) Ajoutons que bcp de « babtou » aimeraient eux aussi pouvoir invoquer un « droit à la complexité », dans les très rares cas où ils ont pu se défendre ou essayé de le faire … mais ce droit leur est soigneusement refusé par les soins de votre petite clique de clowns mafieux ».

Commentaire sur Hammadi

On imagine sans peine que Vincent risque d’être très en colère le 26 janvier prochain, d’autant qu’entre temps, son commentaire a été supprimé, censuré…

Un homme déclare avoir reçu un coup de poing dans l’œil ce soir-là par un « anarchiste de merde » qui voulait la peau d’Hammadi, photo à l’appui. Accusation tout-à-fait ridicule et loufoque, tout le monde sait bien que les anarchistes sont des gens extrêmement courtois et avenants.

Caroline Alamachère
par Caroline Alamachère

PS : Pour ceux qui ne connaîtraient pas les hauts faits du député Hammadi :

http://ripostelaique.com/razzy-hammad ... e-pour-sa-communaute.html

http://ripostelaique.com/le-sulfureux ... ps-de-seine-st-denis.html

Razzy Hammadi nie la réalité des prières musulmanes rue Myrah…
http://www.youtube.com/watch?v=6X_qQXDZYV4

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 20/01/2014 15:18
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [France] Le député racaillou Razzy Hammadi agresse un « enculé de ta race »
#2

Et si Philippot traitait Rachid « d’enculé de ta race ? »

Finalement, la bien-pensance avait raison. Il y a bien, en France, une progression inquiétante de la montée de l’homophobie et du racisme. Les propos du député socialiste, Razzy Hammadi, dénoncés par Caroline Alamachère, l’illustrent mieux que de longs discours. Il a osé insulter doublement un interlocuteur, le qualifiant « d’enculé de ta race ». Certes, depuis une vingtaine d’années, nos compatriotes se sont habitués à entendre proférer cela des centaines de fois, dans l’indifférence craintive la plus totale, tout en se faisant traiter de raciste à longueur de journée par la bien-pensance.

Mais cette fois, c’est un élu du peuple, député PS, ancien responsable du MJS, et peut-être futur maire de Montreuil, qui profère ces grossièretés. Imaginons d’abord que Florian Philippot, ayant perdu son légendaire sang-froid, suite à quelques excès, répondent « Enculé de ta race » à Rachid, un jeune issu de la diversité qui l’aurait traité de facho et de nazi. On aurait eu, sur tous les plateaux de télévision, une suite incessante d’interventions larmoyantes. L’indestructible Caroline Fourest, celle qui, agressée par six nervis d’extrême droite, n’a pas une égratignure, nous expliquerait que l’hostilité au mariage homosexuel était un racisme et un fascisme, et que le numéro deux du FN, par ailleurs probablement catholique intégriste homophobe et xénophobe, avait tombé le masque.

Des djeunes, la larme à l’oeil, seraient invités sur tous les plateaux, et nous diraient que le racisme, cela commence par les contrôles au faciès de ces « enculés de flics racistes ». On aurait droit à la voilée de service de Trappes, qui nous expliquerait qu’ « à travers Philippot, ce sont tous les Français de souche qui ont insulté une autre culture, et qu’elle souffre au plus profond de son âme, dis, c’est dur, oui, c’est dur »… (crise de sanglot).

Dans un autre registre, Jacubowicz et toute la clique anti-raciste glapiraient qu’ils ont eu raison de vouloir faire supprimer le mot « race » de la constitution, et que le ventre est encore fécond, au Front national, d’où surgit la Bête Immonde. On aurait droit à Mélenchon, nous rappelant que 80 ans après le 6 février 1934, la vermine fasciste remue encore. Harlem Désir, surnommé Rantanplan, expliquerait que Philippot vient de montrer à quel point il fallait encore renforcer le dispositif législatif contre le racisme. Edwy Plenel, la moustache frémissante, nous vendrait les années 1930, et nous expliquerait que les arabes ont remplacé les juifs. Efa Choly nous dirait que « Tout za, z’est la vaute aux Nazions, il vot fite un goufernement mondial ! ». David Assouline réclamerait des moyens supplémentaires pour les vaillants antiracistes et les associations homosexualistes. Pierre Bergé dirait qu’il faut noyer Philippot après l’avoir torturé et empalé.

Christophe Barbier, soutenu par Najat Belkacem, nous ferait savoir qu’il faut envoyer les Gardes rouges chinois pour museler internet. Manuel Valls dirait qu’il a demandé à ses services d’étudier la possibilité de dissoudre le Front national. Copé jurerait que jamais, lui chef de l’UMP, un accord électoral ne sera possible avec un parti raciste. La sénatrice Esther Benbassa théoriserait sur le fait qu’il faut rééduquer les Français, racistes à cause de l’histoire coloniale. Peillon nous expliquerait qu’à l’école, dès la maternelle, il faut punir les enfants qui osent utiliser le mot noir et le mot blanc, et qu’il faut interdire les couleurs dans la constitution pour éradiquer le racisme. Patrick Cohen exigerait la publication d’une nouvelle liste noire des interdits d’antenne sur le service public. Ruth Elkrief, la bouche en cul de poule, inviterait Jean-Marie Le Pen en espérant qu’il remette cent balles…

Cela durerait toute la journée, et Marine Le Pen ne pourrait plus faire une intervention sans que la meute de journaleux ne l’interrompent, en lui demandant si elle condamnait fermement les propos de son collaborateur, et s’il allait être exclu du FN.

Là, c’est un enfant de la diversité, militant antiraciste, socialiste, c’est donc silence radio, à gôche, chez les associations homosexuels, et chez les prétendus antiracistes.

Hou, hou, Fourest, Hammadi a dit « enculé ».

Hou, hou, Jacubowicz, Hammadi a dit « de ta race ! ».

Ah ! Pardon ! une exception : le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a dit que c’était dégueulasse… d’avoir mis la vidéo sur internet !



Bartolone: « Ceux qui ont diffusé la vidéo sur… par BFMTV

Paul Le Poulpe
par Paul Le Poulpe

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 21/01/2014 20:29
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [France] Le député racaillou Razzy Hammadi agresse un « enculé de ta race »
#3

« Enculé de ta race », lance le député !

Razzy Hammadi

Charles De Gaulle traitait souvent les députés de « racailles ».
Avec Razzy Hammadi, l'expression prend tout son sens !

Il nous fait penser au professeur moraliste avec ses élèves qui, le soir venu, tabasse sa femme.

« Il », c’est Razzy Hammadi, un de ces nouveaux visages de la politique, dont on nous injecte à outrance, comme à des dissidents dans un hôpital psychiatrique soviétique, les apparitions sur tous les plateaux télé. Razzy, c’est le donneur de leçons professionnel, toujours bien propre sur lui, qui en sait plus que tout le monde sur la République et ses « valeurs » supposées.

Le problème, pour Razzy, c’est qu’une vidéo circule sur le Net depuis quelques jours, et dans cette vidéo, son image de gentleman en prend un sale coup derrière la nuque.

L’image est bancale, l’atmosphère sombre d’une fin de soirée qui dégénère entre deux ou trois zyvas de banlieue. Razzy, sweat à capuche, est chaud comme une bouillotte, on ne sait pas ce qu’il a pris les heures qui précèdent le très court métrage amateur. Mais là, c’est pas du Chaplin : le truc, pas marrant du tout, montre le député socialiste donnant un coup de poing, lançant « fils de pute, enculé de ta race » à son interlocuteur. On est bien loin des joutes verbales d’antan, quand les députés de la Troisième, en fins bretteurs cultivés, s’affrontaient à coups d’imparfait du subjonctif.

Sur i>Télé, l’expert politique maison, celui qui a tout le temps l’air enrhumé, a pris derechef la défense de l’irréprochable républicain : « Il a géré la crise en homme, en élu de son époque, il n’a pas fait un communiqué, il n’a pas fui les journalistes, il est allé sur une chaîne de télévision – en l’occurrence Canal+ – de sa génération, de son temps également. » Laurence Ferrari, un brin complotiste, souligne : « C’était peut-être un coup monté »….

Cela me rappelle quand un mec s’était engueulé avec une socialiste de Mantes-la-Jolie au siècle dernier. C’était pourtant largement plus sobre, mais les médias avaient tapé beaucoup plus dur à l’époque. Faut dire que le mec en question, c’était Jean-Marie…

Presque émouvant à sa tribune, David Assouline, porte-parole du PS, a réagi à la diffusion de la vidéo : « Cela relève d’un procédé dégradant », ce sont « des mots non maîtrisés » mais « c’est détestable d’utiliser cela pour disqualifier un candidat aux municipales à Montreuil ».

Quand Razzy vient s’expliquer sur Canal dans la Grande Édition (20 janvier), le présentateur Ali Baddou le cueille un peu à froid : « Aujourd’hui, vous êtes dans votre tenue de député, de bon écolier, j’allais dire… » Effectivement, ce jour-là, Razzy surjoue son rôle de premier de la classe. Un peu comme si Jamel Debbouze interprétait Chaban-Delmas. Y a un truc qui cloche. « Mais on ne parle pas comme ça quand on est un élu de la nation ! », lance Ali. « J’ai réagi en homme », se défend l’autre. Sur la vie d’sa mère !

Le très droitier Charles De Gaulle traitait souvent les députés de « racaille ». Avec Razzy Hammadi un siècle plus tard, l’expression prend tout son sens !

 

Journaliste.

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 27/01/2014 22:32
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !