Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Le port du voile et du turban dans le football approuvé officiellement - Allah Akbar [Actualité en France]





[France] Le port du voile et du turban dans le football approuvé officiellement - Allah Akbar
#1

La Fédération Française de Football (FFF), soucieuse de respecter la « laïcité » qui prévaut en France, maintient « l’interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels » et donc du voile, a-t-elle indiqué samedi dans un communiqué transmis à l’AFP. [...]

Morandini

Le port du voile et du turban dans le football a été approuvé officiellement aujourd’hui par l’International Football Association Board (Ifab), organe garant des lois du jeu, après 20 mois d’essai.

Footballeuses voilees autorisees en Frankistan

«Il a été décidé que les joueuses pouvaient avoir la tête couverte pour jouer», a déclaré en conférence de presse le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, ajoutant que les hommes avaient aussi désormais cette possibilité. [...]

Morandini

FdeSouche

A lire aussi :

 - Le communautarisme vient de faire son entrée dans le sport !

 - [Qatar] Une enquête révèle la présence d’esclaves sur les chantiers de la Coupe du monde 2022

 - [France] Quatre sportifs témoignent de l’esclavagisme pratiqué au Qatar

 - [France] Le Qatar, la corruption, le football et la politique

 - [Qatar] Le Qatar voulait mettre des cache-sexe sur des statues, la Grèce les reprend

 - [France] Mondial 2022 : Sarkozy et Platini tremperaient dans le « Qatargate »

 - Bruxelles veut être la capitale de la finance islamique - Merci le CDH !

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 01/03/2014 22:44
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [France] Le port du voile et du turban dans le football approuvé officiellement - Allah Akbar
#2

Foot voile sport chimulus

La FIFA autorise le port du voile, colère du foot français

La possibilité de porter le voile ou le turban a été officiellement intégrée dans les règles du football, a annoncé, samedi, la la Fédération internationale de football (FIFA) . L'International Football Association Board (Ifab), l'organe garant des lois du ballon rond, avait autorisé à titre d'essai le port du voile sous certaines conditions strictes il y a deux ans, à la demande de plusieurs pays musulmans. Le Board avait ensuite accepté d'étendre cette expérience aux joueurs masculins après qu'un conflit autour du turban par des Sikhs eut débordé sur les terrains de football au Québec.

« Une expérience a été menée et la décision restait à prendre. Cela a été confirmé: les joueuses peuvent avoir la tête couverte pour jouer », a déclaré le secrétaire général de la FIFA, le Français Jérôme Valcke, lors d'une conférence de presse à Zurich.

 

« PAS DE DISCRIMINATION »

« Nous ne pouvons faire de discrimination. Ce qui s'applique aux femmes peut s'appliquer aux hommes. Les hommes peuvent aussi porter dans les différentes compétitions un couvre-chef », a ajouté Jérôme Valcke. Le Board a jugé ne plus avoir de raisons valables de l'interdire si les consignes fixées sont bien respectées. Car ce couvre-chef autorisé sur les terrains n'aura rien à voir avec le voile ou le turban de tous les jours, promet la FIFA. Il doit être collé à la tête, être en accord avec la tenue du joueur, ne pas être rattaché à son maillot, ne pas constituer un danger pour celui qui le porte ou pour autrui, et ne doit avoir aucune partie qui dépasse. Les épinglettes pour le faire tenir aux cheveux sont aussi bannies.

Une circulaire sera envoyée dans la foulée aux différentes fédérations pour expliquer les détails. La question du voile avait agité la planète du ballon rond ces dernières années. L'Iran était allé jusqu'à porter plainte contre la FIFA parce que les joueuses de son équipe nationale, faute d'être autorisées à couvrir leurs têtes, avaient dû faire une croix sur les qualifications pour les Jeux olympiques de Londres en 2012.

Pour les instances dirigeantes du ballon rond, c'est l'aspect sportif qui a primé sur le débat autour du symbole religieux. « C'était une requête qui venait d'un groupe de pays et d'un groupe de joueurs qui disaient que cela contribuerait au développement du football et ce fut le principal argument qui a poussé l'IFAB à dire oui », a souligné Jérôme Valcke.
Si l'autorisation d'avoir la tête couverte sur les terrains est valable pour le monde entier, cela ne veut pas dire qu'elle sera appliquée partout.

 

« UNE GRAVE ERREUR »

En France où le débat sur le voile fait rage depuis plusieurs années, la Fédération française de football (FFF) avait déjà interdit, il y a deux ans, à ses licenciées le port du voile afin « de respecter les principes constitutionnels et législatifs de laïcité » qui prévalent dans l'Hexagone. Samedi, la FFF a rappelé que ces mêmes principes restaient valables y compris « en ce qui concerne la participation des sélections nationales françaises dans des compétitions internationales » et maintenu « l'interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels » dans le pays.

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, a lui déploré une « grave erreur », après l' autorisation du port du voile dans le foot. « C'est une grave erreur, estime le patron de la LFP dans un communiqué. Je déplore la décision de la Fifa qui malmène le principe d'universalité du football selon lequel toutes les joueuses et tous les joueurs sont soumis aux mêmes règles et aux mêmes conditions de jeu ». « Alors que la charte olympique exclut tout signe religieux, cette autorisation va à l'encontre du droit des femmes et menace la neutralité d'un football préservé des querelles religieuses et politiques », conclut M. Thiriez.

Le Monde.fr avec AFP, publié le 01/03/2014

http://www.lemonde.fr/sport/article/2 ... rancais_4376137_3242.html

 

******************************************************

 

Commentaires personnels

La FIFA croit-elle vraiment au pouvoir intégrateur du football par l'acceptation du port du voile ?

Le voile porté par les musulmanes n'a pas le même but lorsqu'il est porté dans un pays européen ou dans un pays islamique. Il n'implique pas les mêmes libertés et les mêmes sacrifices. Ainsi, une femme saoudienne, à cause du port du voile obligatoire dans son pays, pourrait ne jamais avoir accès aux compétitions sportives internationales si le port du voile leur était refusé.

Voile foot gardien but

Dans les pays musulmans, le voile des femmes n'exerce pas une pression que dans le sport. Cette pression existe dans bien d'autres domaines de la vie quotidienne. La FIFA justifie probablement une partie de sa décision par sa volonté de permettre l'accès au sport pour les femmes musulmanes. Or, était-ce vraiment le rôle de la FIFA que de se mêler de ce genre de débat de cette façon ? Croire au pouvoir intégrateur par le football est un leurre. Ce n'était pas ainsi qu'il fallait procéder. Ce n'était pas à la FIFA de régler cette question. Pour améliorer la condition des femmes, il y avait bien d'autres voies possibles.

De plus, en autorisant officiellement le port du voile, la FIFA risque maladroitement d'augmenter les pressions intracommunautaires des musulmans radicaux à l'égard des modérés. Je pense notamment aux mouvances chiites en Iran pour qui le port du voile est un impératif religieux. Que feront les Iraniennes qui ne sont pas chiites ? Seront-elles discriminées parce qu'elles refusent de porter le voile pour disputer les compétitions internationales hors Iran ?

 

Comment appliquer concrètement un tel règlement au niveau mondial ?

Certains disent que, si les matchs ne se déroulent pas en France ou en Europe, cela ne pose pas de problème, qu'il ne faut pas prétendre régir la terre entière avec nos lois. Je suis d'accord. Que les musulmans rebaptisent donc cet artefact de football teinté de religieux d'un autre nom dans leurs pays. Et surtout, qu'ils le gardent pour eux. Et qu'ils ne tentent pas de l'exporter chez nous ! Je ne prétends pas que l'Europe détient le monopole du football. Simplement, s'ils veulent jouer avec nous, ils doivent suivre les règles du jeu, y compris pour les tenues des joueurs et joueuses. Le deal est clair dès le départ.

Les handicapés, de leur côté, ont bien créé leurs propres jeux olympiques (=Jeux paralympiques) pour pouvoir aussi jouer avec leurs spécificités. Il ne viendrait à l'idée d'aucun unijambiste de venir nous emmerder sur nos terrains de foot.

Pourquoi est-ce que ce sont toujours les mêmes qui veulent que les autres s'adaptent ?  Pour qui les musulmans se prennent-ils ?

Mais c'est vrai...Quel intérêt pour les musulmanes de jouer entre elles voilées dans leurs pays musulmans ? Leur public est déjà asservi à l'islam. Bien embêtant pour elles de n'avoir personne à titiller sur ces questions. L'excitation doit être bien plus grande d'exporter sa religion vis-à-vis des mécréants que nous sommes.

 

La FIFA aurait-elle été séduite par les pétrodollars ?

Tout le monde le dit : l'argent achète tout. Faut-il rappeler que c'est la FIFA qui a accordé le Mondial au Qatar en 2022 ? Faut-il aussi rappeler que de nombreuses affaire d'esclavagisme de travailleurs étrangers ont étés mises à jour au Qatar, justement pour construire les infrastructures sportives de 2022 ?

La FIFA, au lieu de s'occuper du port du voile dans ses compétitions, n'aurait-elle pas été plus utile en dénonçant l'esclavagisme pratiqué sur les chantiers du Qatar ?

Mais qu'est-ce qui motive la FIFA dans son aveuglement ? Corruption au profit des dirigeants de la FIFA ? Gros chèques en provenance des pays du Golfe, des Emirats ou d'autres puissances islamiques qui tentent d'imposer leur vision théocratique et rétrograde du monde ? Attrait pour les pétrodollars ou tout simplement l'accès aux sources d'énergie comme le pétrole ? Un peu de tout cela à la fois ?

Avec l'affaire du port du voile, ce nouveau coup porté à notre laïcité organisée ne fait que renforcer notre dégoût de l'islam, et l'impression que nos dirigeants vendent notre âme au plus offrant. Aujourd'hui, la FIFA n'évoque plus le véritable esprit sportif d'antan, où la politique, la religion et les divers conflits étaient laissés au vestiaire. Elle n'est ni plus ni moins qu'une entreprise comme une autre, régie par des enjeux économiques et éthiques peu louables.

Que faire maintenant que la machine est en route ? Il ne nous reste plus qu'à boycotter la Coupe du Monde de Football du Qatar en 2022.

 

La FIFA vient-elle d'ouvrir la voie de l'islamisme aux autres sports ?

L'islam progresse partout : école, travail, commerce de la viande halal etc...Maintenant que le chemin est tracé pour un sport aussi populaire que le football, cela suivra aussi dans les autres disciplines sportives. Il n'y a aucune raison que cela s'arrête en si bon chemin. La Laïcité à la française sera attaquée parce que discriminatoire, et les politiciens finiront tous par s'aplatir devant l'obscurantisme religieux.

D'ailleurs, pourquoi pensez-vous que c'est le football qui a été visé en premier ? Parce que c'est le sport le plus répandu sur la planète. Il sert de cheval de Troie à l'islam.

Commentaire ironique relevé sur un forum : "J'attends avec impatience l'autorisation du voile pour la natation pour que des femmes puissent pratiquer ce sport."

 

Comment la FIFA pourra-t-elle désormais refuser d'autres accommodements religieux islamiques ?

Dans les années à venir, il faudra s'attendre inévitablement à d'autres demandes.

Concernant le planning des rencontres, il faudra déplacer les heures des matchs de façon à ce que les joueurs musulmans puissent ne pas rater leurs heures de prière (5X par jour). Tous les vendredis seront également systématiquement éliminés du calendrier puisque c'est le jour où ils se rendent à la mosquée. Idem pour le mois du ramadan. Impossible de les faire jouer s'ils ne sont pas au top de leur forme.

Ajoutons qu'il serait instructif de savoir ce que signifie exactement "à la demande de plusieurs pays musulmans" (voir au tout début de l'article dans Le Monde.fr). Qui sont ces pays qui veulent nous imposer des accommodements religieux dans NOS activités sportives ? Qui sont les politiciens, les lobbies, les liens, les supports, et les différentes influences qui interviennent ? Les journalistes ont-ils encore le droit d'enquêter réellement sur ces liens ?

Commentaire lu sur un forum : "Bilal Yusuf Mohammed, alias Frank Ribéry, musulman pieux qui a prénommé son fils Seïf-el-Islam (le glaive de l'islam) comme le fils de Khadafi (!!!), pourra grâce à la FIFA bientôt réclamer des aménagements dans Stade de France pour l'exercice de sa foi avant le match. Il l'a déjà obtenu au Bayern".

 FIFA football voilée

Comment la FIFA va-t-elle répondre aux autres "particularismes" ?

Il serait naïf de croire que d'autres "particularismes" (religieux ou non) ne manifestent pas leur volonté d'être eux aussi pris en compte. Déjà que les sikhs s'y mettent avec leur turban. Ils ne peuvent couper ni leurs poils et ni leurs cheveux, et enroulent donc ces derniers dans leur turban. Mais qu'en est-il des Papous ? Pourront-ils jouer avec leur cache-sexe en forme d'étui pénien sans risquer de...Bon...C'est vraiment n'importe quoi !

J'ai même vu plusieurs forumeurs se réjouir de voir des joueuses de football, de préférence brésiliennes, jouer le cul à l'air ou en string contre des Iraniennes...à Rio.

Voile hommes football

Parlons aussi de l'athéisme. Comment va-t-on le signaler ? Si les Français voulaient se mettre à jouer avec un béret ou un nez rouge en signe de ralliement au fait de ne pas croire en un dieu, qu'est-ce qui les en empêcheraient finalement ? Nous avons déjà un festival de coiffures et de crêtes totalement absurdes sur les pelouses...Alors une coquetterie de plus ou de moins pour contrer l'islamisme, ça vous ne vous tenterait pas un tout petit peu, les mecs ?

Et puis bonjour l'organisation des plannings. Pas de matchs le vendredi à cause des musulmans. Pas le samedi à cause des juifs. Pas le dimanche à cause des chrétiens. Et le ramadan alors  ? Et quid du Carême tant que nous y sommes ?

Les paris sont donc ouverts pour contrer tout ce revival croyant...Qui lancera la nouvelle mode "athée" ?

 

Peut-on décemment légiférer uniquement sur la forme et non le fond ? Discussion...

On reproche bien souvent aux débats de ne s'intéresser qu'au bout de tissu et pas au fond du problème. Voici quelques pistes...Usez-en autour de vous lors de vos discussions. Celles-ci peuvent s'appliquer pratiquement à tous les "accommodements raisonnables". Elevez le débat en abordant le fond du problème. Confrontez les musulmans à leurs erreurs de rhétorique. Ne lâchez rien !

1. Ne pas confondre esprit laïc et dictature de la laïcité

La charte olympique exclut tout signe religieux. Or sur le terrain, il n'est pas rare que des athlètes se signent, fassent une courte prière, remercient le ciel, ou portent un baiser sur un croix portée au cou. Alors quid ? La foi est-elle plus forte que la loi ?

De nos jours, tous les gestes sont filmés par des dizaines de caméras. Aucune de nos mimiques ne peut y échapper. Ce que je pense, c'est que de petits moments d'intimité ou de petits gestes, servant avant tout de rituel personnel d'encouragement, peuvent échapper aux joueurs, à condition qu'ils restent discrets, qu'ils ne portent pas atteinte à la réputation des adversaires ni à l'esprit sportif.

Les quenelles sont, par exemple, des gestes que je trouve antisportifs. Mais tout autre signe de ralliement qui détournerait le jeu est à mon sens également à proscrire. Si tous les musulmans se mettaient à crier "Allah akbar" en même temps que leur vedette pendant qu'elle serait filmée en gros plan, cela n'irait pas !  

2. Aucune limite aux croyances, donc il fallait refuser

Peut-être vous êtes-vous déjà un peu intéressé à l'anthropologie. Lorsqu'on sait avec quelle variété et quelle diversité s'expriment les croyances sur terre, qu'elles soient religieuses, culturelles, traditionnelles, on ne peut que s'étonner d'avoir accepté le voile musulman sur un terrain sportif. Pourquoi pas une autre particularité ? Pourquoi justement celle-là ? Qu'est-ce qui fait qu'une tradition ou une croyance prévaut sur une autre...et même sur un règlement sportif universel ? Quelqu'un a écrit très justement dans un forum : "Il n'y a pas de fond aux questions métaphysiques et encore moins aux convictions religieuses".

3. Une position philosophique indéfendable car inéquitable

Dire que vous faites une fleur à celui qui est croyant en le laissant exprimer librement sa religion sur une pelouse est une aberration. Cette façon de penser et d'organiser ses idées est le signe d'une grave dégénérescence de l'esprit. Philosophiquement et d'un point de vue humaniste, cette position est moralement indéfendable. A partir du moment où vous concevez une exception, ce sont tous les autres que vous lésez. Comment la FIFA va-t-elle donc rétablir ce déséquilibre et cette frustration parmi les autres joueurs qui ne portent ni le voile ni le turban ?

4. Accepter, c'est reconnaître le coran et se conformer à la charia

Analysons le cas du voile musulman, en particulier. La question est donc la suivante. Pourquoi le coran devrait-il être plus important en terme de règles que les règles qui ont étés édictées pour la pratique d'un sport, ici le football ?

Laissons ici tomber l'aspect philosophique et moral. Il y a quelque chose de beaucoup plus géopolitique derrière cette manœuvre, qui concerne la façon dont l'islam s'impose à nous. Je m'explique...

Si vous acceptez que les préceptes du coran puissent l'emporter sur un règlement sportif, cela signifie que votre règlement sportif est révisable et qu'il n'est pas immuable, contrairement au coran qui, lui, est considéré comme "immuable" par tous les musulmans (il est "incréé", dit-on). Le premier pas en arrière ayant été fait sur nos propres règlements sportifs, les ajustements islamiques s'imposeront inévitablement à nous.

De plus, en acceptant le port du voile sur un terrain de foot, vous acceptez que le coran fasse office d'autorité et qu'il fasse loi sur vous. En somme, vous acceptez que votre sport soit réglé selon les préceptes de la charia, ce terme désignant la loi islamique en vigueur dans les pays musulmans. Et c'est ainsi que les musulmans conçoivent cette fleur que nous leur faisons. Ils le voient comme une faiblesse de notre part, pas comme un cadeau.

5. Nous confondons les individus et le groupe (occident versus orient)

Avec l'acceptation du port du voile sur un terrain de foot, nous ne sommes plus du tout dans la recherche d'une identité personnelle, de l'expérimentation de la contestation, voire de la liberté, ni même dans la quête religieuse et spirituelle. Toutes ces choses sont des notions très individuelles, reconnues et encouragées dans notre culture européenne, car elles visent à former des personnalités riches et multiples, dont nous pourrions avoir besoin dans notre société afin de l'améliorer et de la faire prospérer. Et c'est ici même que nous nous faisons piéger !!!

Avec l'islam, la rhétorique est différente car nous sommes dans quelque chose de collectif. Nous sommes véritablement dans un djihad géopolitique visant à ce que l'islam balaie toutes les autres civilisations sur son passage. Chaque musulmane voilée fait partie d'un tout, d'une "oumma" (=communauté musulmane).

Considérer les femmes voilées de façon isolée lorsqu'il s'agit d'un match de football est une grave erreur de conception idéologique, puisque elles-mêmes se considèrent comme faisant partie d'un tout. Et lorsque vous leur posez la question de savoir si c'est un choix personnel ou non, c'est là qu'elles vous trompent. Elles répondent avec leur bouche : "C'est mon choix personnel". Mais dans leur tête, elles pensent : "Je rejoins la oumma".

 

La FIFA doit faire marche arrière...

Evidemment, on ne demande pas que des gens qui jouent au foot s'occupent de faire de la géopolitique. On peut comprendre que certaines choses leur échappent. Mais on aimerait bien qu'ils comprennent dans quelle merde ils nous ont TOUS mis au niveau mondial (ce n'est pas peu de le dire!!!), y compris ceux qui sont nés dans la tradition musulmane et qui la subissent.

Le but serait que la FIFA fasse marche arrière. C'est tout. Pas besoin d'excuses.

 

Vous pouvez écrire à la FIFA à cette adresse :

Fédération Internationale de Football Association

FIFA-Strasse 20,
P.O. Box 8044 Zurich, Switzerland
Tel : +41-(0)43 222 7777,
Fax : +41-(0)43 222 7878

http://fr.fifa.com/contact/form.html


Publié le: 04/03/2014 18:37
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [France] Le port du voile et du turban dans le football approuvé officiellement - Allah Akbar
#3

La FIFA veut imposer le port du voile dans le football français

Iran Football

Communiqué de presse d’Eric Domard, Conseiller aux sports de Marine Le Pen, Membre du Bureau Politique

Après avoir défendu envers et contre toute logique sportive et climatique la candidature du Qatar à l’organisation de la coupe du monde 2022 et ce alors même qu’une vaste enquête vise les conditions d’attribution de la compétition à ce micro état islamiste, Joseph Blatter, président de la FIFA, veut imposer le port du voile dans le football français.

Rappelons que ce diktat religieux a été défendu par la fédération asiatique de football dont le Qatar est un membre financièrement influent qui a obtenu gain de cause il y a quelques mois auprès de l’International Football Association Board (IFAB).

Pour Joseph Blatter, « l’International Football Association Board est le gardien de la loi du jeu et si les gardiens de la loi du jeu disent que les filles peuvent porter un voile, la fédération française ne peut s’y opposer ».

Cette confusion des genres savamment opérée par le président de la FIFA ne trompera personne. L’IFAB fixe en effet les lois et règlements du jeu, elle n’a pas vocation à imposer des prescriptions religieuses ni à s’immiscer dans le champ extrasportif.

Auquel cas, comment la FIFA pourrait justifier qu’elle impose à la France d’autoriser le port du voile au nom de la lutte contre les discriminations et la liberté religieuse, mais accepte que la fédération iranienne de football interdise aux femmes de se trouver dans les mêmes tribunes que des hommes dans les stades.

La France n’a pas à se plier aux exigences partisanes de M. Blatter et à cette ingérence du religieux dans le domaine sportif.

Le Front National rappelle son attachement inconditionnel à la neutralité religieuse et politique dans le sport en général et le football en particulier.

Il enjoint Mme Vallaud-Belkacem, ministre des Sports et des droits de la femme, de faire respecter la loi française et de faire appliquer en toute circonstance nos principes républicains.

Eric Domard
Conseiller spécial de Marine Le Pen

Front National

-----------------------------------------------------

TELECHARGEMENT GRATUIT DES 2 LIVRES de Marine :

"Pour que vive la France" - "A contre flots"

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 22/04/2014 20:19
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !