Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Marine Le Pen : Conférence de lancement de la campagne européenne [Actualité Front National ]




(1) 2 »

Marine Le Pen : Conférence de lancement de la campagne européenne
#1

Publié le: 23/04/2014 18:05
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Marine Le Pen : Conférence de lancement de la campagne européenne
#2

Européennes: Marine Le Pen veut rappeler « l’imposture de l’UMPS »

Marine Le pen - Votons patriote aux élections européennes

La présidente du FN, Marine Le Pen, a fixé mardi pour objectif à ses têtes de listes aux élections européennes de « toujours rappeler l’imposture de l’+UMPS+ » par rapport à l’UE.

« Notre première exigence dans cette campagne, c’est de toujours rappeler l’imposture de l’+UMPS+ », a affirmé Mme Le Pen à l’issue d’un « séminaire de lancement », à Paris, de la campagne nationale du FN pour les européennes, réunissant notamment les 8 têtes de listes FN pour les élections du 25 mai.

La députée européenne sortante sera chef de file dans la circonscription Nord-Ouest, Jean-Marie Le Pen dans le Sud-Est, Florian Philippot dans l’Est, Louis Aliot dans le Sud-Ouest, Aymeric Chauprade en Île-de-France, Bernard Monot dans la région Massif central-Centre, Gilles Lebreton dans la région Ouest et Marie-Luce Brasier-Clain en Outre-mer.

Lors d’une conférence de presse, Mme Le Pen a répété à de multiples reprises à quel point elle estimait qu’UMP et PS, « deux partis siamois », « ont dessiné les plans, conçu et construit cette prison des peuples qu’est devenue l’UE », « source de la part essentielle de nos maux ».

L’Union européenne est d’après elle « totalitaire et parfaitement contraire aux intérêts de notre peuple ».

« Explosion des prix du quotidien depuis le passage à l’euro, multiplication des camps de Roms, arrivée d’OGM dans nos assiettes, délocalisation d’emplois, multiplication des normes et réglementations visant nos industriels, agriculteurs, artisans, commerçants, etc. », a-t-elle listé comme conséquences de l’UE, mettant aussi en garde contre le traité transatlantique (TTIP).

D’après elle, son parti a, sur les sujets européens, « réintroduit de l’intelligence et de la lucidité là où on tentait un infâme lavage de cerveau digne des propagandes des régimes totalitaires ».

Mme Le Pen a rappelé son objectif: être en tête le 25 mai au soir, un espoir qui lui est actuellement permis par les enquêtes d’opinion qui placent ses listes au coude-à-coude avec l’UMP et devant le PS.

La patronne du FN a mis en garde contre l’abstention, traditionnellement défavorable au FN lors de ce scrutin: « Qui ne dit mot consent. En s’abstenant, d’une certaine manière, on dit sa confiance dans l’UE et l’+UMPS+ ».

L’élection de députés FN permettra « d’empêcher l’UE de continuer à avancer. »

Mme Le Pen a assuré n’avoir « aucune inquiétude » sur la possibilité de constituer un groupe à Strasbourg – il faut 25 députés issus d’au moins 7 pays – mais le nom des alliés « sera rendu public lorsque les élections auront eu lieu et que les groupes seront constitués ».

Source: Le Point

Front National

-----------------------------------------------------

TELECHARGEMENT GRATUIT DES 2 LIVRES de Marine :

"Pour que vive la France" - "A contre flots"

 --------------------------------------------------

François Hollande et Sarkozy (Le Nouvel Ordre Mondial) VS Marine Le Pen

(janvier 2012)


http://www.youtube.com/watch?v=qZ3NqpL7JEU

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 23/04/2014 18:28
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Marine Le Pen : Conférence de lancement de la campagne européenne
#3

UMP : un malade incurable frappé de schizophrénie européenne

Explosion de l'UMP

Tribune de Karim Ouchikh, conseiller de Marine Le Pen à la Culture, à la Francophonie et à la Liberté d’expression Président exécutif du SIEL

Fort de ses succès enregistrés aux élections municipales de mars dernier, l’UMP se fait volontiers donneur de leçons ces temps-ci, oubliant au passage de rappeler qu’elle doit ses gains électoraux relatifs moins à sa capacité politique à séduire véritablement les Français autour d’un projet cohérent et novateur qu’à l’effondrement politique inédit de la gauche socialiste.

Malgré tous ses efforts, le parti de Jean-François Copé ne saurait faire oublier en réalité le poids considérable des trois faiblesses congénitales qui handicapent durablement sa force d’attraction politique: l’absence manifeste de ligne idéologique claire; la crise persistante de « leadership » à son sommet; le défaut accablant de toute stratégie de conquête du pouvoir.

De ce point de vue, la campagne des élections européennes va donner l’occasion aux Français de vérifier la prégnance de ces lignes de fractures anciennes, qui se sont fortement ravivées ces derniers jours. Le 4 avril dernier, Henri Guaino a déclaré qu’il ne voterait pas pour Alain Lamassoure, le 25 mai prochain : pour le député des Yvelines, le candidat UMP en Ile-de-France incarne « une ligne qui est à l’opposé de ce que je pense et de ce que je crois être l’intérêt de mon pays ». Dans son ouvrage publié le 10 avril (« Europe: il faut tout changer »), Laurent Wauquiez tourne le dos à la vision européiste traditionnelle de son parti, en préconisant notamment le retour à une Europe des Six, la sortie de Schengen et l’instauration d’un protectionnisme européen. Le 13 avril dernier enfin, Xavier Bertrand n’a pas hésité à s’attaquer à l’une des vaches sacrées de la construction européenne, en taclant durement le couple franco-allemand: dans le viseur de l’ancien patron de l’UMP, l’Allemagne, accusée de mener, aux côtés de la BCE, une politique contraire à la croissance et à l’emploi…

Bref, la cacophonie s’installe désormais ouvertement au sein d’une formation politique gravement affaiblie par le fardeau des dissensions idéologiques, dans laquelle cohabitent avec peine en effet les europhiles patentés, les eurosceptiques de circonstance et les souverainistes sincères. Certes, avec son programme de campagne, l’UMP cherchera à faire illusion en proposant vainement aux Français une synthèse laborieuse des options idéologiques contradictoires qui s’expriment depuis toujours en son sein sur la question européenne: maintien intangible des traités européens et des institutions bruxelloises; harmonisation fiscale renforcée; refondation du système Schengen; opposition à l’intégration de la Bulgarie et de la Roumanie à l’espace de libre circulation; refus à tout nouvel élargissement des frontières de l’UE…

Cependant, en louvoyant en permanence entre un soutien mal assumé au processus d’intégration européenne et la promotion tardive d’initiatives protectionnistes, ce projet approximatif ne réglera en rien les puissantes contradictions qui minent perpétuellement le discours et l’action européennes de l’UMP. Pourquoi l’UMP ferait-elle demain, avec ce grand écart politique, ce qu’elle n’a pas su faire hier ? Comment l’UMP parviendrait-elle, dans les quatre semaines de campagne qui s’annoncent, à réguler comme par miracle les divisions idéologiques lancinantes qu’elle n’a jamais surmontées depuis sa création ? En bref, entre Juppé, Le Maire, Raffarin d’une part et Guaino, Wauquiez ou Myard d’autre part, quel point d’équilibre européen l’UMP peut-elle arbitrer avec intelligence ?

Ne parvenant ni à mettre de l’ordre dans ses rangs, ni à faire oublier la trahison historique du traité de Lisbonne, dont elle fut en France, avec le PS, l’un des artisans actifs, l’UMP peut difficilement prétendre rassembler à présent nos compatriotes autour d’une ambition européenne authentique. Tout comme le PS, l’UMP refuse de se présenter à visage découvert lors des élections européennes: œuvrant d’un même élan à l’édification autoritaire d’un modèle néo-libéral d’intégration européenne, compatible avec la construction d’un vaste marché transatlantique placé sous tutelle américaine, l’UMPS s’emploie imperceptiblement à abolir le rôle multiséculaires des Etats, à tirer vers le bas nos acquis sociaux et à effacer les identités culturelles des peuples européens.

Le 25 mai, les Français ne seront pas dupes de ces exercices programmés d’acrobatie politique auxquels l’UMP et le PS vont se livrer sans état d’âme. Pour faire barrage aux manœuvres d’enfumage électoral ourdies par ces fossoyeurs du modèle civilisationnel français, le vote massif pour les listes d’alternative FN/RBM s’impose à coup sûr comme la solution politique d’évidence avec, en ligne de mire, un triple bénéfice prévisible pour nos compatriotes: sanctionner d’abord le bilan économique et social calamiteux de François Hollande; libérer ensuite notre pays du carcan bruxellois actuel qui l’étouffe irrésistiblement; donner enfin aux Français une perspective européenne nouvelle, celle d’une Europe prospère qui soit respectueuse des Etats souverains et des peuples divers qui composent notre continent.

Front National

-----------------------------------------------------

TELECHARGEMENT GRATUIT DES 2 LIVRES de Marine :

"Pour que vive la France" - "A contre flots"

 

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 23/04/2014 20:03
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !