Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [USA] 20 bus anti-islam à Washington : liberté d’expression ou incitation à la haine ? [Actualité Mondiale]





[USA] 20 bus anti-islam à Washington : liberté d’expression ou incitation à la haine ?
#1

bus anti islam

En France, on peut se faire arrêter pour cause de petit drapeau de LMPT accroché à son vélo.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Dictature-25298.html

En Amérique, à Washington, 20 bus peuvent circuler plusieurs semaines avec inscrit sur leurs flancs : « La haine islamique des juifs, c’est dans le Coran » ; 2/3 de toute l’aide américaine va à des pays islamiques. Arrêtez le racisme, arrêtez l’aide aux pays islamiques« .

http://www.francetvinfo.fr/monde/amer ... ne-anti-islam_605311.html

Provocation à la haine ou à la discrimination par le truchement d’un moyen de communication publique ?

Même pas ! Les instigateurs de cette épopée ne font qu’appliquer le 1er amendement de la Constitution américaine :

« Le Congrès ne fera aucune loi (…) qui restreigne la liberté de la parole ou de la presse, ou le droit qu’a le peuple de s’assembler paisiblement (…)

Et ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère, les Américains ! Ils ont illustré leur slogan d’une photo d’Hitler en grande discussion avec « son fidèle allié » le grand mufti de Jérusalem.

Mais qu’est-ce-qui pouvait bien rapprocher Adolph Hitler et un haut représentant religieux islamique ?

http://www.alliancefr.com/actualite/d ... at/nazispalestiniens2.htm 

La suprématie de la race aryenne sur toutes les autres et « la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes (Coran S3 V110) ?

La haine des Juifs ? Le 1er mai 1944, le mufti ne demandait-il pas aux Arabes : »Tuez les juifs là où vous les trouverez » ?

Ou un autre motif de rapprochement ne serait-il pas la haine que vouait Hitler au capitalisme – « un système industriel pourri » – et le fait de la spéculation interdite en terre d’islam ?

Quoiqu’il en soit, l’ »American freedom defense initiative », à l’origine de cette campagne anti islam en réponse à celle menée le mois dernier par le groupe « American muslims for Palestine » – qui ne fut pas non plus réprimée par les autorités du pays – qui enjoignait à arrêter « l’aide américaine à l’occupation israélienne » doit donc durer jusqu’à la mi juin, l’explique la co-fondatrice de l’AFDI…mais la balade à vélo d’un père de famille arborant un petit drapeau MLPT ne dura que quelques minutes !

Eh bien, tandis qu’aux Etats Unis, la Constitution de 1766 est simplement appliquée et ne permet pas « de refuser des publicités sur la base de leur contenu« , comme le souligne la porte-parole des transports de la ville, en France, malgré la première proclamation sur la liberté d’expression la même année qu’outre Atlantique, malgré l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en 1789 et son préambule dans la Constitution de 1958, mais aussi en dépit de la Convention européenne des Droits de l’Homme garantissant « la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées », un drapeau « papa-maman et les enfants », c’est subversif.

Il est vrai que la loi Pléven de 1972 (provocation à la haine et à la discrimination) étant passée par là, toutes les déclarations précédentes ne font plus le poids.

Alors, le pays des libertés et des Droits de l’Homme : la France ou l’Amérique ?

Caroline Corbières
par Caroline Corbières

 
A lire aussi:
 
 
 
http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 25/05/2014 03:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !