Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> La Cour européenne des droits de l'homme valide l''interdiction du voile intégral en France [Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation]





La Cour européenne des droits de l'homme valide l''interdiction du voile intégral en France
#1

La Cour européenne des droits de l'homme
valide l' "interdiction du voile intégral" en France

femme vêtue forme voile islamique intégral niqab - rue Roubaix Nord France

Une femme vêtue d'un voile islamique intégral, le niqab, dans une rue de Roubaix dans le nord de la France,
le 9 janvier 2014 Philippe Huguen AFP

JUSTICE - La loi interdit le port de la burqa...

La Cour européenne des droits de l’Homme a jugé mardi «légitime» l’interdiction du voile intégral en France, en rejetant la requête d’une Française adepte du niqab et de la burqa.

La Cour a souligné que «la préservation des conditions du 'vivre ensemble' était un objectif légitime» des autorités françaises, qui disposent à cet égard d’une «ample marge d’appréciation», et que par conséquent la loi votée fin 2010 en France n’était pas contraire à la convention européenne des droits de l’Homme.

La CEDH avait été saisie le jour de l’entrée en vigueur de cette loi en avril 2011 par une jeune femme qui se disait adepte aussi bien de la burqa -qui cache entièrement le corps, y compris les yeux derrière un tissu à mailles- que du niqab -qui couvre le visage pour n’en montrer que les yeux-.

«Nul ne peut porter une tenue destinée à dissimuler son visage»

La jeune femme de 24 ans, qui n’avait dévoilé que ses initiales (S.A.S), contestait cette loi qui stipule que «nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage», sous peine de 150 euros d’amende et/ou d’un stage de citoyenneté, jugeant notamment qu’elle était contraire à la liberté de religion.

Elle estimait également, selon ses avocats, «dégradant» d’être forcée à se dévoiler dans les lieux publics. Et y voyait aussi une discrimination ainsi qu’une atteinte à ses libertés de pensée et d’expression.

Un arrêt définitif

Si la Cour se dit «consciente que l’interdiction contestée pèse essentielement sur une partie des femmes musulmanes, elle relève qu’elle n’affecte pas la liberté de porter dans l’espace public des habits ou éléments vestimentaires qui n’ont pas pour effet de dissimuler le visage et qu’elle n’est pas explicitement fondée sur la connotation religieuse des vêtements mais sur le seul fait qu’ils dissimulent le visage».

L’arrêt de la CEDH est définitif.

Cette décision intervient quelques jours après la confirmation par la Cour de cassation française du licenciement pour faute grave d’une salariée voilée de la crèche Baby-Loup, qui envisage elle aussi de se pourvoir à Strasbourg.

20 minutes

A lire aussi:

 - Le voile islamique aux origines de l'islam et aujourd'hui

 - L'islam c'est la peur !

 - Bertrand Louvel, défenseur du voile intégral, nommé 1er président de la Cour de cassation

 - Pas de voile pour Marianne : le livre dont la France avait besoin !

 - Non aux accompagnatrices voilées à l’école !

 - Assesseur musulmane voilée refusée à Rebecq aux élections : organiser la résistance à l'islam

 - Assesseur musulmane voilée : les preuves, les cartes, les dérives...et la boulette du PS flamand

 - Scandale : une assesseur musulmane voilée salafiste dans un bureau de vote à Liège aux élections

 - Il est temps pour Tariq Ramadan de faire son coming out !

 - Immigration clandestine : violer la loi crée des droits !

 - Une avocate musulmane en foulard et robe professionnelle dans une mosquée

 - Le communautarisme vient de faire son entrée dans le sport !

 - Les bébés doivent porter la burqa pour éviter d’être violées »

 - La taupe du Maroc Najat Belkacem et Trierweiler voilées : était-ce vraiment indispensable ?

 - Marks & Spencer, Lidl, Carrefour : la soumission à l’islam

 - Des députées voilées entrent au Parlement, un tabou brisé

 - Le voile de l’islamo-collabo Christine Boutin lui rapportera-t-il les subsides de l’Iran ?

 - Marseille : une femme voilée en garde à vue pour outrage

 - Lâcheté du PS: Les policiers arrêtent de contrôler les bachées pendant le Ramadan

 - L’UMP Mariton contre le mariage homo, mais pour le voile à l’université !

 - Trappes : stop au laxisme face à l'islamisation !

 - Pour une Europe des peuples

 - Marine, vous devez dire aux Français ce qu’est vraiment l’islam…

 - Voir sur l'Union Fait La Force avec le mot-clé voile

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 01/07/2014 16:26
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : La Cour européenne des droits de l'homme valide l''interdiction du voile intégral en France
#2

interdiction de la burqa et du hijab en France

La Cour européenne des droits de l’homme vient de valider (avec quelques réserves) la loi de 2011
sur l’interdiction du port du voile islamique intégral en France.

La Cour européenne des droits de l’homme vient de valider (avec quelques réserves) la loi de 2011 sur l’interdiction du port du voile islamique intégral en France. Une jeune Française d’origine pakistanaise, représentée par un cabinet d’avocats du Royaume-Uni, avait en effet formé une requête pour la contester.

Une décision prudente, à l’image de notre monde occidental, qui, comme une vieille porte vermoulue, craque sourdement mais résiste encore à chaque coup de butoir, en se persuadant que ce sera le dernier, car il n’a pas d’autre choix que de se bercer d’illusions. Et de paradoxes.

Selon une dépêche AFP, reprise par toute la presse, cette décision était « très attendue ». Mais toujours selon l’AFP, les représentants du gouvernement français, qui demandait le rejet de la requête, ont souligné « le caractère extrêmement minoritaire de la pratique du voile intégral en France ». L’affaire serait donc quasi-anecdotique. Mais pourquoi attendre avec autant de force une décision qui ne concerne pour ainsi dire personne ?

Ce même gouvernement français a précisé que cette loi ne visait pas spécifiquement le voile intégral, mais aussi le port « des cagoules ou des casques de moto ». Il est vrai que de curieux quidams, notamment rue du Cirque, s’entêtant à déambuler cagoulés et casqués, il fallait vraiment légiférer.

Quant à la jeune femme ayant formé la requête, elle n’aurait subi « aucune pression » familiale. Aucune pression d’aucune sorte ? Elle aurait agi seule, comme une grande, sans personne pour la pousser dans le dos ? Ce que les lawyers britanniques sont altruistes ! Par pure gentillesse et pour tuer le temps, ils proposeraient gentiment leur assistance juridique aux Françaises anonymes dans l’adversité ?
Son avocat, puisqu’on en parle, présente la jeune femme comme une « parfaite citoyenne française d’un niveau d’éducation universitaire » qui « parle de sa République avec passion ». Bref, « une patriote ».

La jeune femme a une passion pour sa République et aime sa patrie ? Mais quand on aime passionnément une bâtisse vieille de plusieurs siècles et que l’on souhaite l’habiter, n’aime-t-on pas aussi ses murs et sa charpente, ne préserve-t-on pas ses fondations, ne soigne-t-on ses éléments anciens ? Et forme-t-on un recours en justice pour obtenir le droit de la démolir et de reconstruire, dans un tout autre style que celui de la région ?

Quand on minimise les coups de butoir, on s’imagine qu’un petit verrou sur le chambranle suffira à tout contenir.

La loi sur l’interdiction du port du foulard dans les établissements scolaires, aussi, avait été validée par la CEDH. Dans nombre d’écoles, les maîtresses ne peuvent que constater la multiplication de jeunes mères voilées, revendiquant d’accompagner les sorties de classe. Des jeunes mères qu’elles ont vu évoluer parfois en quelques mois. À la rentrée de septembre, avec leur teint mat et leurs cheveux sombres au vent, on pouvait les croire basques ou corses… Non seulement, la République n’assimile plus mais elle désassimile. Et pourquoi cette nouvelle targette que vient de poser la CEDH tiendrait-elle plus que l’autre ?

Ecrivain, journaliste
http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 02/07/2014 23:51
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: La Cour européenne des droits de l'homme valide l''interdiction du voile intégral en France
#3

La CEDH valide la loi sur le voile intégral : les limites d’une victoire

Burqa

Le 1er juillet 2014, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a validé l’interdiction du port du voile intégral dans l’espace public français.

A première vue, c’est une victoire qui conforte la loi de 1905 sur la laïcité.  Mais à y regarder de plus près, il n’en est rien.

Selon la loi du 20 octobre 2010 interdisant le port du voile intégral,  entrée en vigueur le 11 avril 2011,

« Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage ».

Qu’entend-on par espace public ? Les voies publiques, les transports en commun, les commerces et centres commerciaux, les établissements scolaires, les administrations etc.

Une fois de plus, la France a accouché d’une loi hypocrite, car, comme celle de 2004 sur le voile à l’école, elle esquive le fond du problème.

D’ailleurs, personne ne s’avise sérieusement de faire  respecter l’interdiction du voile intégral.

Les voies publiques ?  Allez faire un tour à Marseille; à Roubaix, à Nantes, à Saint-Denis ou sur des marchés en région parisienne :  on y croise des bâchées que pas un policier ne s’aviserait d’aborder poliment pour les rappeler à la loi.  Le souvenir est trop vif des émeutes provoquées par ce genre d’intervention policière.

Les transports en commun ?  Si vous êtes parisien et que vous empruntez la ligne 13, vous vous trouverez un jour ou l’autre dans un wagon où une femme (?) , fantôme entièrement vêtu de noir, dissimule son visage sous un voile épais, sans parler de ses mains dûment gantées.  Sur cette ligne 13, très surveillée, que font les brigades estampillées RATP  Sécurité?  Rien ! Ou plutôt si : elles sont là  pour préserver la paix sociale, selon la formule consacrée.

Commerces et centres commerciaux  n’échappent pas à la règle : nulle contravention dressée pour non-respect de la loi. Les Belphégor investissent à leur gré les grandes surfaces et sont souvent défendues par les vigiles à qui l’on fait remarquer l’infraction.

Et que penser des déclarations de policiers qui déclarent obéir aux ordres en laissant faire ?

Il faut avoir le courage de le dire : la loi de 2004 sur le voile à l’école, comme celle de 2010 sur le voile intégral sont de mauvaises lois qui consistent à soigner une gangrène au lieu d’amputer le membre.  Car enfin, de quoi s’agit-il ?  De combattre un islam qui met à mal le vivre-ensemble si cher à nos politiques, en usant de signes religieux ostentatoires dont il n’est à plus à démontrer qu’ils marquent la soumission de la femme, mais aussi – et c’ est tout aussi grave pour notre « devenir ensemble » – le fait que la femme musulmane est destinée à un musulman ou à un mécréant qui, par amour, accepterait de se convertir. Après cela, on ose venir nous parler d’un inéluctable « métissage » !

Pour préserver la paix sociale, il aurait fallu combattre le voile – du foulard jusqu’au voile intégral – en l’interdisant sur tout le territoire de la République. La lâcheté et la compromission de nos élus – mais aussi la bêtise de nombre d’enseignants et de gens de gauche comme droite « au nom de la démocratie, de nos valeurs etc. »,  nous ont conduits là où nous sommes : dans un pays en voie de colonisation religieuse. Tout cela par manque de courage et parce que personne n’a osé appeler un chat un chat, et l’islam l’islam.

Alors, faut-il se réjouir de la décision de la CEDH ?  Tant que la France n’aura pas le courage de trancher une fois pour toutes la question du voile quelle que soit sa forme, les ardents défenseurs de la laïcité ne remporteront, au mieux, que des victoires à la Pyrrhus.

« Si tu veux la paix, prépare la guerre ».  Nous avons perdu les deux premières batailles contre le  foulard et le voile, en prétendant les avoir gagnées.  Certaines écoles bafouent la loi de 2005 et acceptent des élèves enfoulardées.

Le 1er juillet 2014, La France n’a remporté qu’une semi-victoire.

La grande bataille du voile va continuer, en espérant que nous la gagnerons avant qu’il ne soit trop tard.  Trop tard, c’est bientôt !  Michel Onfray n’a-t-il pas déclaré que dans cinquante ans la France serait musulmane ?  Il a sans doute péché par optimisme : trente ans, c’est plus réaliste.  Qui a envie de voir cela ?

Eve Sauvagère
par Eve Sauvagère


http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 03/07/2014 13:23
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !