Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] J’étais à la manifestation pour les chrétiens d’Irak au Trocadéro [Actualité en France]





[France] J’étais à la manifestation pour les chrétiens d’Irak au Trocadéro
#1

La mobilisation n’était pas spectaculaire, mais les manifestants présents montraient une motivation revigorante.

Il devait y avoir un petit millier de personnes, chrétiennes ou non, ce samedi sur le parvis du Trocadéro, des manifestants sincèrement touchés par le sort des chrétiens d’Irak persécutés et déportés par les islamistes irakiens qui y font régner la terreur.

Nombreux étaient ceux qui arboraient le fameux signe « noun » en signe de solidarité avec les familles chrétiennes dépossédées de leurs maisons en raison de leurs croyances, chassées, menacées de mort si elles ne se convertissent pas ou ne paient pas l’impôt compensatoire, ainsi que le leur ordonne le coran.

Certains chrétiens avaient refusé de venir soutenir leurs frères en raison de la présence de Français un peu trop patriotes à leur goût, puisque le patriotisme, celui pour lequel sont morts leurs grands-pères, leur est désormais devenu odieux et éminemment condamnable. Bien entendu, ces condamnations consciencieuses ne valent que pour les Français, le patriotisme des peuples étrangers étant lui vivement encouragé et applaudi.

Trois ou quatre voilées ont immédiatement attiré mon regard indigné, lorsque quelqu’un est venu m’expliquer qu’elles avaient à cœur de soutenir les chrétiens… Pourquoi pas…

Bien entendu, les journalistes n’avaient pas jugé utile de venir, si ce n’est TV-Libertés, toujours consciencieux et fiables, les autres médias méprisant ostensiblement le sort réservés à la communauté religieuse la plus persécutée au monde. 105 000 morts pour la seule année 2012 reconductibles pour 2013, puis 2014… ce n’est pas avec cela que les médias vont faire grimper les audiences publicitaires de leur journal télévisé. Les massacres de chrétiens, cela ne fait pas vendre, cela ne vaut rien.

Yako Elish, chrétien franco-irakien et co-fondateur de l’association d’Entraide aux Minorités d’Orient, était présent pour gérer les troupes. Quelques chants chrétiens en français se sont élevés, en signe de recueillement, puis d’autres chants, dont une jeune femme maronite d’origine libanaise, debout devant moi, a expliqué qu’il s’agissait d’araméen syriaque, l’une des plus anciennes langues du monde, un patrimoine inestimable.


http://youtu.be/V2lNuF9nAT4

C’est alors que des Mauritaniens sur le trottoir en contrebas ont commencé à perturber notre manifestation. Le service d’ordre très efficace a rapidement réagi afin de protéger la foule. Ces Mauritaniens étaient là pour réclamer de leur propre ambassade qu’elle assure un recensement qu’ils estiment actuellement inapproprié, faute de quoi ils menacent « le Ministère de l’Intérieur de risques de désordres publics » à Paris. Décidément, la France a une fâcheuse tendance à importer des problèmes qui ne la concernent en rien… Notre recueillement s’en est donc trouvé phagocyté et leur drapeau vert orné d’un croissant et d’une étoile a pris le pas sur l’étendard des chrétiens d’Orient, génocidés dans un silence de plomb.

Les policiers présents, au lieu de les embarquer pour absence de papiers légaux ou même simplement pour troubles à l’ordre public, ont préféré nous demander à nous de nous écarter. La tension et l’agressivité envers nous commençaient à monter, l’affrontement était imminent. Tandis que je filmais la scène, un policier très agacé m’a demandé de m’éloigner parce qu’en filmant je risquais de les énerver. « Madame, vous le faites exprès, éloignez-vous, ce n’est pas la peine de les provoquer ». Un comble ! C’était notre manif, c’est eux qui étaient venus la perturber et c’était à nous de nous éloigner, de reculer, de leur laisser la place et de ne surtout pas les provoquer parce que manifestement ils risquaient de devenir agressifs… comme là-bas quoi ! Le service d’ordre a fait un cordon de protection pour garantir notre sécurité, la police tentant de calmer le petit groupe, tandis qu’un drapeau palestinien se mettait à flotter au vent.

Le meneur mauritanien ne trouvait rien mieux à scander que « non au racisme en Mauritanie ! » et « je suis noir ! Je suis noir ! », un mantra répété durant de longues minutes, devant nos haussements d’épaules incrédules et nos répliques affligées : « mais on s’en fout que tu sois noir ! ».



http://www.youtube.com/embed/68PxZcU42aE


http://www.youtube.com/embed/68PxZcU42aE

Passablement agacés par cet empêchement notoire de manifester en paix et par ce drapeau mahométan qui nous narguait, les cris ont fusé « islam assassin ! », « nous sommes tous des chrétiens d’Orient » suivis par des « Hollande assassin ! » et « Fabius assassin ! », qui, à eux seuls ont suffi à ragaillardir ceux qui se désolaient que davantage de chrétiens n’aient pas jugé indispensable de venir soutenir leurs frères chrétiens d’Orient persécutés.

Caroline Alamachère
  par Caroline Alamachère

Manifestation pour les chretiens d Irak au Trocadero - juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

Manifestation pour les chrétiens d'orient en Irak - Trocadéro juillet 2014

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 27/07/2014 13:02
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [France] J’étais à la manifestation pour les chrétiens d’Irak au Trocadéro
#2

Me Patrick Klugman : « J’espère que si je n’avais pas été
présent au rassemblement de soutien aux chrétiens
d’Orient, on m’aurait engueulé, et sévèrement »

Rassemblement contre christianophobie Patrick Klugman hué

Hué lors de son intervention, Me Patrick Klugman, avocat des Femen et représentant de la mairie de Paris au rassemblement de soutien aux chrétiens d’Orient dimanche 26 avril sur le parvis de Notre-Dame, a déclaré à Egalité et Réconciliation : « Il n’y a pas de difficultés dans la mesure où je ne suis plus avocat des Femen. D’ailleurs, je n’ai pas, finalement, plaidé l’affaire de Notre-Dame, et quand je suis avocat, je ne suis pas une partie et, ici, aujourd’hui, je représente une autorité qui est la ville de Paris, et, en tant que moi-même, je peux vous dire que je suis de tout coeur avec les chrétiens d’Orient et avec toutes les personnes qui, à travers le monde, sont persécutées de par leur religion ou leurs convictions. (…) Je vais vous dire : j’espère que si je n’avais pas été là, on m’aurait engueulé, et sévèrement, parce que mon rôle, c’est d’être ici.

NDF

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 29/07/2014 20:24
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: J’étais à la manifestation pour les chrétiens d’Irak au Trocadéro
#3

La cause des chrétiens d’Orient mérite
l’union des Français !

chretiens d Orient

Ce week-end, pendant que la « droite comme il faut » et la « gauche comme il ne faut pas mais l’ouverture est nécessaire » se « désolidarisaient », les sales fachos étaient dans leur immense majorité présents au Trocadéro comme à Notre-Dame, persuadés que la cause le valait largement.

Pendant qu’en Irak, les chrétiens sont chassés de leur terre et menacés de disparition par les djihadistes de l’État islamique, en France on fait la fine bouche…

Le collectif de « gens bien » qui a organisé la manifestation de dimanche sur le parvis de Notre-Dame s’était publiquement dissocié du rassemblement prévu samedi après-midi au Trocadéro, craignant qu’il soit l’initiative de mouvements « proches de l’extrême droite ».

Le motif ? « Il ne faut demander rien d’autre que la paix en Irak. Des messages de haine et de violence auraient des répercussions graves sur place, ça s’est vérifié dans le passé. » Intéressante, cette manière de prendre « l’extrême droite » pour un ramassis d’imbéciles incapables de comprendre que ces chrétiens aspirent d’abord à la paix. Et pourtant, les chrétiens irakiens, eux, étaient nombreux samedi comme dimanche, et les prières entrecoupées de leurs chants sur le parvis du Trocadéro n’avaient vraiment rien d’un appel au massacre…

Oui, la manifestation avait été déclarée par des adhérents du Front national, qui ne se sont pas affichés publiquement. Ils l’auraient fait, tous auraient crié à la récupération ; ils restent discrets, ils sont soupçonnés de vouloir hurler des « messages de haine »… Cette parano relève vraiment du ridicule. N’aurait-il pas été possible, pour ces chrétiens martyrisés, de cesser ces procès d’intention grotesques une seule fois ?

Et puis allons plus loin. Non à la récupération politique ? Très bien. Samedi, seuls les drapeaux français, assyriens et irakiens flottaient au Trocadéro, et le micro se passait de bouche en bouche pour entonner chants ou prières.

C’est dimanche que nous avons vu défiler au micro NKM, Rachida Dati et compagnie et, le pompon, le représentant de la gauche, l’adjoint au maire de Paris Patrick Klugman, accessoirement avocat des Femen qui, tout le monde le sait, respectent beaucoup les chrétiens… Il fallait évidemment que la gauche, qui ne cesse d’afficher un antichristianisme primaire, choisisse cet homme… qui n’a eu que ce qu’il méritait : les sifflets des manifestants et une remise en place par quelques Irakiens chaldéens peu dupes de la manœuvre.

Faudrait-il rappeler enfin que le Front national, c’est aussi l’association SOS Enfants d’Irak créée en 1995 pour venir en aide « aux pauvres enfants d’Irak menacés sous les bombes et la dictature » et la critique de la politique américaine au Moyen-Orient pendant que l’UMP, puis après elle le PS, s’engageaient dans la voie de celle-ci (au-delà de l’Irak même), pourtant première responsable du chaos qui règne dans la région ?

Mais ce week-end, pendant que la « droite comme il faut » et la « gauche comme il ne faut pas mais l’ouverture est nécessaire » se « désolidarisaient », les sales fachos étaient dans leur immense majorité présents au Trocadéro comme à Notre-Dame, persuadés que la cause le valait largement.

Alors la prochaine fois, il serait assez honorable pour la France de bien réfléchir avant de faire des leçons de morale, et de se concentrer sur la cause à défendre plutôt que sur les éventuelles personnes avec qui l’on pourrait s’afficher.

Charlotte d'Ornellas
Journaliste indépendante

http://www.l-union-fait-la-force.info

Publié le: 29/07/2014 21:07
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !