Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Une centaine de parlementaires ont gagné 6 millions d'euros dans le privé en 2013 [Actualité en France]





[France] Une centaine de parlementaires ont gagné 6 millions d'euros dans le privé en 2013
#1

Une centaine de parlementaires ont gagné 6 millions d'euros dans le privé en 2013


C'est l'un des enseignements de la toute première opération de transparence à laquelle se sont soumis les 925 parlementaires français (348 sénateurs et 577 députés) : d'après un décompte de Mediapart, 124 parlementaires ont perçu 6,1 millions d'euros dans le secteur privé en 2013.


Plus d'un dixième des parlementaires français sont donc concernés. Ce décompte provient du calcul de l'ensemble des montants versés hors mandats électifs (député, maire, conseiller général ou régional, président d'un établissement public de coopération intercommunale).

Une trentaine d'entre eux, qui déclarent gagner plus de 60 000 euros par an dans le privé, perçoivent plus de revenus issus du privé que d'indemnités parlementaires (5 108,27€ mensuels net). Ces revenus sont très inégalement répartis selon les élus. Une quinzaine de parlementaires perçoivent ainsi, à eux seuls, la moitié des 6 millions d'euros évoqués, ce qui prouve que l'argent du privé, sans être marginal, est loin de concerner l'ensemble des deux hémicycles. Il n'en demeure pas moins que ce constat peut aujourd'hui intriguer quant aux situations de conflit d'intérêts dans lesquelles les parlementaires concernés peuvent se retrouver.

Plus du dixième des parlementaires déclarent occuper un ou plusieurs emplois en plus de leurs mandats. Parmi eux : 32 avocats, 30 enseignants, 17 dirigeants d'entreprise, 13 médecins, 13 agriculteurs et… 17 retraités. Cela ne prend néanmoins pas en compte les chargés de cours ponctuels tels que le député-maire de Tourcoing Gérald Darmanin (UMP), qui n'hésite pas à préciser avoir donné huit heures de cours « à titre gratuit » à l'université Lille-2.

Malgré tout, si une partie des parlementaires touche des sommes importantes dans le privé, la plupart se contentent de leurs indemnités. Le cumul des mandats est, en revanche, lui, majoritaire. À l'Assemblée nationale, ils sont plus de 200 députés sur 577 à exercer un mandat de maire et plus de la moitié des députés cumulent leur activité avec un mandat local. Dans les deux graphiques ci-dessous, nous distinguons le cumul des mandats exécutifs (maire, président et vice-président des conseils généraux et régionaux) et le cumul concernant tous les mandats locaux (adjoints au maire, membres de commissions locales...).


Publié le: 08/08/2014 05:31
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !