Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Dix raisons de ne pas voter Juppé [Actualité en France]




(1) 2 3 4 ... 26 »

[France] Dix raisons de ne pas voter Juppé
#1

Dix raisons de ne pas voter Juppé

J’énumérerai dix raisons car je n’ai pas la place
d’en dénombrer dix mille.

Une chronique décalée de notre cher Dominique Jamet ne m’empêchera pas de dire tout le mal que je pense de Juppé. J’énumérerai dix raisons car je n’ai pas la place d’en dénombrer dix mille.

Je commence par les plus récentes :

- Mondialiste passionné, Juppé est, bien sûr, pour la manière dure avec les Russes, que le gouvernement « ukrainien » tente d’exterminer avec l’appui de néofascistes et de déchets de l’OTAN. Il prétend (sans rire) empêcher Poutine « d’envahir l’Europe ».

- Juppé a fait déclarer la guerre à la Libye et laissé lyncher Kadhafi qui n’avait qu’à partir à temps, a-t-il déclaré de son ton de beauf convaincu. On voit maintenant le résultat de cette guerre libyenne en Italie, en Afrique du Nord et ailleurs.

- Juppé a ensuite fait déclarer la guerre à la Syrie, guerre sale que Hollande et les socialistes ont poursuivie. Les mêmes qui en veulent à l’EI de l’Irak (pour les puits de pétrole) soutiennent les barbares islamistes en Syrie. Le culot éhonté d’Obama est celui de Juppé et rien ne les arrêtera.

- Politicien confessionnel, Juppé a, bien sûr, été condamné à quatorze mois de prison. C’était en 2004 pour la fameuse histoire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Il fut même déclaré inéligible. Si seulement…

- Juppé considérait comme normal de faire refaire son appartement de la rue Jacob à nos frais, pour 1,5 million de nos anciens francs nouveaux.

- Juppé a été chassé par une journaliste catho de La Croix qui le fit divorcer. Il fit nommer son ex-épouse inspectrice pédagogique régionale. Ces manières ne sont ni celles d’un gentilhomme ni celle d’un chrétien.

- Juppé a toujours haï le Front national et émis les plus ubuesques menaces à l’encontre du premier parti de droite et même de France. Son gaullisme de faquin est de l’étoffe dont sont faits les rêves.

- Juppé a augmenté nos impôts de 140 milliards (et non 120) à l’automne 95, démentant toutes les promesses du Chirac (la fracture sociale…), pour nous mettre aux ordres de Bruxelles. À la fin de cette année, la plus terrible grève de notre histoire récente paralysa le pays durant des semaines.

- Deux ans plus tard, il dissolvait pour rien l’Assemblée nationale et perdait idiotement les élections, alors que nous étions à six mois d’une brève reprise économique. Ce surdoué a toujours eu le nez creux (affaire Thomson).

- Juppé a dit un jour au Figaro que les clivages dans son ministère étaient plus techniques que politiques. Cet agrégé énarque est, en effet, aussi peu différent que possible des autres agrégés-énarques façon Fabius ou Gaspard qui nous ont mis par terre à partir de Giscard.

S’il est élu en 2017 à soixante-dix ans, les Français pratiquants qui restent pourront quitter leur pays. Comme les deux millions qui ont quitté la France d’une manière ou d’une autre depuis 1995, année où le calamiteux « meilleur d’entre nous » devint Premier ministre de cette sinistre Sixième République.


Nicolas Bonnal
Ecrivain



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 24/08/2014 01:13
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Juppé candidat : pas d’agent de l’islam à l’Elysée !
#2
Juppé et Feltesse - Concours de lèche-babouche

Dom ganelon Juppé, toujours droit dans ses bottes

Avait pourtant juré qu’il se consacrerait

A sa ville de Bordeaux(1). Preux Judas Iscariote

Présente candidature aux primaires UMP.

Non qu’il faille s’attendre à de bonnes résolutions

L’homme étant un esthète, en termes de félonie,

Ses conseils nous valurent la cohabitation,

Et en 95, le chaos du pays.

Sans parler de son inéligibilité

Pour des malversations réelles ou supposées.

On notera qu’il est soutenu par Bayrou,

Par réciprocité(2) ? Du consensuel, le goût ?

L’envie de rassembler et les faibles et les mous ?

Ou pur machiavélisme par électoralisme ?

Sachant que par ailleurs, l’imam Tarek Oubrou

Le voue aux nues pour favoriser l’islamisme.

C’est que le-dit Juppé, toujours droit dans ses bottes,

Au mépris de la loi sur la laïcité,

Favorise construction, rive droite, d’une mosquée,

Tout comme une fiancée apporterait sa dot !

Un virgule deux hectare, 24 millions d’euros,

On ignore la valeur du terrain en cadeau,

Tout comme la teneur du bail, emphytéotique ?

Alors que le projet se veut pharaonique :

3 étages, annoncés cultuels et culturels

S’intégrant à Bordeaux, un peu comme « évidence »,

Que l’on pourrait visiter comme une citadelle,

Soyons fous, à l’instar des rois, les résidences !

Je ne sais vous, mais moi, ces emblèmes de conquêtes

Me rappellent les « minarets sont nos baïonnettes ».

Car sieur Tarek Oubrou sans le moindre complexe,

Affirme « le coran est notre constitution »(3),

Faisant fi des principes gravés à nos frontons,

Paroles qui, pour ma part, me laissent « un peu » perplexe.

D’autant qu’il est à l’UOIF affilié,

Proche des frères musulmans, en partie financée

Par des pays où la charia est appliquée,

(Pendaison des homosexuels, membres coupés);

Qu’il dit « les musulmans sont ethniquement visibles,

De par leur couleur et leur nom » (4). J’ajouterai,

Moqueuse, surtout de par leurs tenues ostensibles.

Cet imam, chevalier de la légion d’honneur,

Si, si, vous lisez bien, ce n’est pas une erreur,

Décoré par le « droit dans ses bottes » en personne (5)

Ne serait-ce pas le glas du pays que l’on sonne ?

Quant au Judas coupable de cette trahison,

Le voilà qui fait part de son indignation

« Contre la folie du fanatisme djihadiste »(6)

Sans prononcer, dans sa diatribe vindicative,

Une fois le mot islam, félicitons l’artiste,

Ellipse volontaire, omission sélective ?

Mais suis-je bête, il ne faut pas amalgamer,

l’islam en France, c’est des musulmans modérés,

Une religion d’amour, de tolérance,de paix

Qui paradoxalement, sur les massacres… se tait.

« Qui ne dit mot, consent », proverbe en l’occurrence

Qui prouve la lâcheté, surtout l’incohérence

De sieur Alain Juppé qui implante des mosquées

Pour ceux-là mêmes qui tuent en toute impunité,

Certes loin d’ici, mais pour combien de temps encore ?

15% des « Français » avec « ça » sont d’accord.

Ce mépris pour le-dit principe de précaution,

Pour avoir encouragé l’islamisation,

Avoir permis, favorisé cette invasion,

Lui vaudra d’être jugé pour haute trahison.

Oreliane
par Oreliane

 

(1) http://www.lefigaro.fr/vox/politique/ ... es-casseroles-passees.php

(2) http://www.infos-bordeaux.fr/2014/act ... liance-avec-le-modem-6016

(3)  http://www.infos-bordeaux.fr/2013/act ... e-la-legion-dhonneur-3769

(4)  http://www.infos-bordeaux.fr/2012/act ... thniquement-visibles-3531

(5)  http://www.infos-bordeaux.fr/2014/act ... a-limam-tareq-oubrou-5549

(6)  http://www.al1jup.com/indignons-nous-2/





http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 24/08/2014 10:19
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Comment l’islamo-collabo Juppé peut-il envisager l’Elysée ?
#3

Juppé et Feltesse - Concours de lèche-babouche

Alain Juppé, le vieux briscard de la politique qui se met en branle en vue des primaires UMP, a trouvé dans la montée du Front National, la cause du malaise français : la confiance ! Après quarante années de gouvernance droite et gauche et de cohabitation durant lesquelles le chômage n’a cessé d’augmenter, passant en 1970 de 689.000 à 4 millions 733.000 demandeurs d’emplois en 2013, avec pour ce mois de juillet 2014 un bond de 26.100 personnes supplémentaires pointant à Pôle Emploi, et un taux d’endettement de notre pays qui grimpera jusqu’à 95,1% du PIB fin 2014 -soit environ 1950 milliards qui équivaudront à une ardoise de plus de 30.000 euros sur la tête de chaque citoyen – M.Juppé a le toupet de s’en étonner : les Français n’ont plus confiance ! Ah ben ça alors ! Mieux : il voit dans la crispation des Français leur sentiment que les responsables politiques sont impuissants !

Mais les Français ne voient pas tant de l’impuissance dans leurs responsables politiques que des agissements allant à l’encontre de leurs propres intérêts. Par exemple, les délocalisations d’entreprises et les embauches de salariés étrangers qui permettent à ces dernières de payer les charges sociales équivalentes à celles des pays d’origine. Impuissants, les politiques, face à l’invasion migratoire ? Il suffirait pourtant de dire « non » aux injonctions européennes. La justice est-elle impuissante quand elle choisit délibérément le laxisme à la place de la punition ?

Impuissante, l’école, de sciemment remplacer l’instruction par la rééducation mentale au travers des ABCD et autres fadaises ?

Alors, Alain Juppé brandit son épouvantail préféré : le Front National ! Un danger mortel, qu’il nous dit, le repris de justice condamné une première fois, en 2004, à 18 mois de prison avec sursis et 10 ans d’inéligibilité. Et pourquoi donc semblable sanction ? Pour recel d’abus de biens sociaux, prise illégale d’intérêt et…abus de confiance ! Déjà qu’il n’y a pas si longtemps, un certain Hollande nous a fait le coup avec sa République exemplaire alors qu’elle hébergeait un fraudeur notoirement connu dans tout le sérail…Non merci, sans façon, pour une fois qu’on est au courant !

Le Front National : le cauchemar de Juppé qui voudrait bien, à 72 ans, finir en beauté. Le Front National, ce vilain, ce retors, cet hypocrite, ce saligaud qui aurait inventé le sigle UMPS pour faire croire aux Français qu’UMP et PS, c’est bonnet blanc blanc bonnet. M. Juppé serait bien inspiré de nous dire en quoi ils diffèrent encore. Il s’en garde bien. En revanche, il donne une indication qui le contredit : il ne reviendra pas sur le mariage homosexuel. Sa raison ? Ne pas repartir sur une loi familiale qui ferait ressurgir des divisions ! Il a raison, il vaut mieux laisser aux opposants leurs mécontentements et continuer de caresser le lobby LGBT dans le sens du poil. Mais alors,  PMA et GPA, si elles ne sont pas votées sous la gauche, pourraient l’être par la droite ?

Usurpé, quand jamais la droite n’a remis la méthode d’apprentissage de la lecture syllabique et la chronologie dans les programmes d’histoire ? Usurpé, le sigle UMPS qui a fait de l’immigration un remplacement de population ? Alors, quand Alain Juppé se propose de résoudre les angoisses des Français, c’est une blague ?

En nous installant sur le divan, le psy Juppé se propose d’inventer pour nous  l’identité heureuse ! Chouette ! … mais c’est quoi ?

Ah, mes aïeux, sommes-nous bêtes : l’identité heureuse, c’est un nouveau machin qui va nous permettre de faire en  sorte « que la France soit fidèle à sa capacité d’accueil sans pour autant renoncer à ses principes fondamentaux ! » On n’y avait jamais pensé ! On n’avait même jamais essayé !  Allongés sur le divan, avec Juppé dans notre dos, on a comme l’impression…

Et il insiste, le père Juppé : « Il est possible de construire (…) une identité française dans la diversité. » Parce que ce sont les Français, selon le maire de Bordeaux, qui ont des problèmes relationnels avec l’islam. Mais l’islam n’en a pas avec eux ? Il faut dire qu’au rythme de constructions de mosquées, il n’en aura bientôt plus du tout !

« Une grande religion », dit-il, en écho sans doute au Centre islamique géant en train de se construire à Bordeaux, ne poserait pas de problèmes aux Français « dans la mesure où elle accepte les règles du jeu républicain. » Ah non ! Nicolas Sarkozy leur a déjà fait le coup de l’islam de France, aux Français, avec les résultats que l’on connaît.

Juppé n’a aucune honte : il continue de se revendiquer gaulliste et de souhaiter réunir les centristes. D’ailleurs, il y en a un qui est très enthousiaste, c’est Bayrou. 9,13 % des suffrages à la présidentielle de 2012, c’est toujours mieux que rien à ajouter à un parti qui ne vaut plus grand chose.

Juppé, l’inventeur de l’identité heureuse et d’un islam acceptant les règles du jeu démocratique. On y croit…

Caroline Corbières
par Caroline Corbières

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/20 ... du-chomage-en-juillet.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/20 ... s-les-records-en-2014.php




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/08/2014 22:13
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !