Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [Pakistan] L’abominable calvaire d’une autre jeune chrétienne… [Actualité Mondiale]





[Pakistan] L’abominable calvaire d’une autre jeune chrétienne…
#1

Calvaire - chrétienne Pakistan

C’est abominable. Recevant en début d’après-midi ce communiqué de la British Pakistani Christian Association que je viens de traduire pour vous, j’avais d’abord pensé qu’il s’agissait d’une reprise de l’information atroce que je vous avais communiquée voici à peine quatre jours sur cette jeune chrétienne pakistanaise battue et humiliée par des musulmans, et dont les coups reçus – 5 hommes tabassant 1 femme ! – avaient eu pour effet de provoquer chez elle une fausse couche… Mais non ! Il s’agit d’un nouveau cas. Abject.


Une chrétienne pakistanaise âgée de 28 ans, répondant au nom d’Elishba Bibi et enceinte de trois mois a été dénudée et battue par deux musulmans à Sheikhupura, le village d’origine d’Asia Bibi, le 16 novembre.

L’agression est survenue après une dispute avec deux musulmanes qui l’avait traitée d’intouchable [autrement dit impure]. Two Muneeb et Mobeel Gondal ont alors décidé de mettre en pratique le principe d’impunité quand on s’en prend aux chrétiens au Pakistan, un principe qui a laissé bien des chrétiens humiliés, blessés ou morts. Elisha, à ce qu’il semble, avait eu cette dispute respectivement avec la mère et la sœur [de ces deux musulmans]. Ils l’ont battue avec des barres de fer et des bâtons, couvrant tout son corps de zébrures tout en lui crachant dessus par mépris. Non contents de son humiliation, les agresseurs lui ont dérobé 1 000 roupies [un peu plus de 7 €] correspondant à son salaire de plusieurs semaines de travail, une chaîne de cou en or qu’elle portait et son téléphone portable.

Tout un groupe de musulmans de l’endroit la regardait en train d’être frappée, rigolant à la vue de cette chrétienne humiliée.

L’agression a été si brutale que l’infortunée Elishba Bibi a fait une fausse couche : elle ne cesse de pleurer l’enfant qu’elle a perdu.

La police locale a été accusée d’esquiver délibérément l’enquête afin de tenter afin de disculper ceux qui ont perpétré ce crime. Une manifestation de protestation devant le commissariat de police n’a eu aucun effet : la police a même tenté de contraindre les chrétiens à mettre fin à leur protestation pacifique.

La famille d’Elishba a reçu plusieurs menaces de musulmans lui demandant d’abandonner la poursuite sous peine de mort.

Wilson Chowdhry, président de la British Pakistani Chistian Association, a déclaré :

« Cette honteuse agression est encore aggravée par d’autres actes d’humiliation et de haine infligés par d’autres membres de la communauté musulmane dans ce village qui a un long passé de violence contre les chrétiens. Asia Bibi a éprouvé une agression dégradante similaire à quelques km du lieu où était cette pauvre victime. Et la situation semble s’aggraver. »

Il a ajouté :

« Je ne peux pas comprendre que les contribuables britanniques, dont beaucoup sont chrétiens, puissent admettre que des aides budgétaires pour l’étranger soient envoyées à une nation qui manifeste une telle haine pour tout ce qui n’est pas musulman. Cette agression est une parmi de nombreuses autres, qui souligne la nécessité d’en finir avec de tels financements qui n’arrivent jamais à ceux à qui ils sont destinés – les minorités – mais sont souvent utilisés pour financer un continuel extrémisme. Je rappelle aux contribuables britanniques qu’ils ont offert 225 millions de £ [283 millions d’€] pour financer une supposée réforme globale de l’éducation, alors que les programmes d’enseignement continuent à diaboliser et à caricaturer les minorités et qu’ils ont gommé toutes les contributions qu’elles ont apportées dans l’histoire du Pakistan. Beaucoup ne voient pas encore la situation dans son ensemble, mais cette propagande a créé une nation de fanatiques et de haineux, et je peux vous prédire que dans l’avenir cela aboutira à une société encore plus perverse que l’actuelle et qui répandra le terrorisme extrémiste dans le monde entier ».

 Source : British Pakistani Christian Association (29 novembre)


L'observatoire de la christianophobie







http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 01/12/2014 06:22
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Le sort d’Asia Bibi s’obscurcit
#2

pakistan_asia_bibi_2

Le sort d’Asia Bibi, la jeune mère de famille pakistanaise et chrétienne se complique et s’obscurcit. Emprisonnée depuis 6 ans au Pakistan pour blasphème envers l’Islam,  condamnée à mort en première instance, décision qui sera confirmée en appel, elle est en attente d’un verdict définitif devant la Cour Suprême.

Lors de son procès, elle avait obtenu le soutien du gouverneur du Pendjab Salman Taseer, qui sera alors assassiné le 4 janvier 2011 par son propre garde du corps.  Condamné à mort, son assassin, Mumtaz Qadri, a été exécutéle 29 février dernier. Et est devenu un héros et un martyr pour les groupes islamistes pakistanais.

A lire aussi:

[Pakistan] L’abominable calvaire d’une autre jeune chrétienne…
[Pakistan] Condamnation à mort confirmée pour Asia Bibi
[Pakistan] La tragédie pakistanaise
Une Pâques aux couleurs des immigrés: le pape François leur lavera les pieds le Jeudi Saint

La haine et la vengeance envers Asia Bibi a décuplé au sein de ces groupes qui ont décidé, selon les rapports des services secrets pakistanais, de tuer la jeune chrétienne. Les autorités policières ont signalé ces risques accrus envers sa sécurité et ont renforcé la surveillance de la cellule de la condamnée.

Certains leaders religieux ont demandé la vie d’Asia Bibi et, rapporte le Vatican Insider,  selon une source policière citée par les médias pakistanais, la tête de la jeune femme aurait été mise à prix  pour une importante somme d’argent : 50 millions de roupies, soit environ 470 mille dollars.

Asia Bibi ainsi que ses familiers courent donc aujourd’hui un danger encore plus grave que par le passé. De nouvelles mesures de sécurité très restrictives ont été mise en place : seul son mari a le droit de la rencontrer dans sa cellule, elle doit cuisiner ses propres repas pour prévenir des empoisonnements. Les gardes responsables de sa sécurité ont été soigneusement contrôlés et sélectionnés pour garantir leur fidélité à l’État pakistanais. 

Dans sa cellule d’isolement, où elle se morfond dans l’attente d’un verdict qu’elle espère clément, condamnée à mort injustement grâce à la loi anti-blasphème qui permet aux islamistes de traîner devant les tribunaux bien des chrétiens, Asia Bibi vit un véritable martyr parce qu’elle est catholique dans un pays musulman.

Francesca de Villasmundo



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 17/03/2016 02:15
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: URGENT ! – "Je vis mes derniers jours ! Sauvez-moi "
#3

URGENT !

Asia Bibi sera rejugée le 13 octobre prochain

Signez ci-dessous pour sauver l’innocente Asia Bibi
de la condamnation à mort au Pakistan!

Asia Bibi - J'ai peur pour ma vie

 « Je suis innocente et je n'ai rien fait de tout ce dont on m'accuse » a déclaré Asia Bibi, une simple mère chrétienne pakistanaise, injustement accusée de « blasphème ».

Le 16 octobre 2014, la Haute Cour de Lahore avait rejeté en appel les arguments de ses avocats qui ont montré qu’elle était victime de fausses accusations et de témoignages peu crédibles. Dans la salle d’audience le public manifestait son hostilité, une vingtaine de mollahs y étaient entrés les uns après les autres et s’exclamaient: « Blasphématrice ! Tuez-la ! »

Asia Bibi sera rejugée le 13 octobre prochain. Le pire est à craindre tant les événements menaçants et les pressions se sont multipliés au long du procès. Si la sentence de mort est maintenue, le seul recours sera la grâce présidentielle.

Demandez dès maintenant au Président du Pakistan de gracier cette chrétienne innocente qui ne veut rien d’autre que de rester fidèle à sa Foi catholique et veiller au bien de ses enfants. Ne manquez pas de signer ci-dessous votre pétition.

 Pétition au Président du Pakistan :

 "Veuillez gracier cette mère chrétienne qui veut être fidèle à la religion catholique et veiller au bien de sa famille jusqu'à la fin de ses jours"

Monsieur le Président de la République du Pakistan,

Dans son arrêt d’appel du 16 octobre 2014, la Haute Cour de Lahore a confirmé la condamnation à mort de Mme Aasiya Noreen Bibi – connue dans le monde entier sous le nom d’Asia Bibi – prononcée par un juge de première instance en application de la loi sur le « blasphème » (section 295-C du Code pénal du Pakistan).

Or le jour de son arrestation, le 14 juin 2009, une foule avait poussé Asia Bibi vers la maison du chef de son village en criant « mort pour la chrétienne ! ». Un mollah lui avait dit : « Si tu ne veux pas mourir, tu dois te convertir à l'Islam ». Elle avait défendu ses droits : « Non je ne veux pas changer de religion. Mais je vous en supplie, je n'ai pas fait ce que disent ces femmes, je n'ai pas insulté votre religion. »

Après qu’elle ait reçu des coups de bâton, le mollah avait insisté : « Veux-tu te convertir pour avoir une religion digne de ce nom ? » Sa réponse fut : « Non, s'il vous plaît, je suis chrétienne… »  On avait continué à la frapper jusqu'à ce qu’elle en perde presque connaissance. On la conduisit au commissariat et, dehors, les cris avaient continué : « À mort la chrétienne ! ».

« Je suis innocente et je n'ai rien fait de tout ce dont on m'accuse » a déclaré Asia Bibi.

Eh bien, le 16 octobre 2014, la Haute Cour de Lahore a rejeté les arguments de ses avocats qui ont montré qu’elle était victime de fausses accusations et de témoignages peu crédibles. Mais pendant l’audience, le public dans la salle manifestait son hostilité et une vingtaine de mollahs, entrés les uns après les autres, s’exclamaient : « Blasphématrice ! Tuez-la ! »

Au long de ce procès, plusieurs graves événements se sont produits:

·        La tête d'Asia Bibi a été mise à prix 500 000 roupies (4 200 euros) par un mollah de Peshawar. Sa famille a dû quitter son village parce qu’elle risquait la mort.

·        « Asia Bibi a subi des conditions de vie massacrantes pendant une détention de près de cinq ans dans le couloir de la mort, une grande partie ayant été passée en isolement. Sa santé a souffert (…). Le cas en appel a subi de nombreux renvois, les messages de menace adressés aux juges et aux avocats n’(ont) pas manqué » a noté l’ONG Christian Solidarity Worldwide.

·        Le gouverneur du Pendjab l'avait publiquement défendue et a été tué le 4 janvier 2011. Le gardien de prison d’Asia Bibi lui a dit dans sa cellule : « Ton ange gardien vient d'être assassiné par ta faute. Ton gouverneur bien aimé, Salman Taseer, ce traître de musulman, baigne dans son sang à l'heure qu'il est. Il a été abattu de vingt-cinq balles à Islamabad parce qu'il a pris ta défense. »

·        Après enquête, M. Shahbaz Bhatti, ministre des Minorités religieuses, avait constaté que les accusations envers Asia Bibi résultaient d’une inimitié religieuse et personnelle, et avait recommandé sa libération. Il a été assassiné le 2 mars 2011.

Devant ces faits – que beaucoup analysent comme les signes de pressions fortes et réitérées –  comment espérer que l’innocence d’Asia Bibi puisse être définitivement reconnue sans graves risques ?

L'être humain a le droit de ne pas être contraint par la force ou la violence à embrasser une doctrine. Le Pakistan deviendra-il un pays où l'on impose aux non musulmans une seule alternative : l’apostasie ou la mort ?

Monsieur le Président de la République, veuillez gracier cette mère chrétienne qui veut être fidèle à la religion catholique et veiller au bien de sa famille jusqu'à la fin de ses jours.

Nous vous remercions de l’attention avec laquelle vous porterez votre attention sur cette demande et vous prions d’agréer, M. le Président de la République, l’expression de nos sentiments distingués.


PATRIOTES, ESSAYONS DE SAUVER LA VIE DE CETTE FEMME
EN SIGNANT CETTE PETITION, ET EN LA PARTAGEANT MASSIVEMENT !

Merci. Joe
l-union-fait-la-force.info

Les dialogues ci-dessus (présentation et pétition) concernant Asia Bibi sont extraits du livre "Blasphème", le témoignage d'Asia Bibi écrit avec l'aide d'Anne-Isabelle Tollet, Editions Oh!, 2011.


Publié le: 09/10/2016 03:52
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !