Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Dijon: un automobiliste fonce sur des passants au cri d'"Allahou Akbar", 11 blessés [Actualité en France]




(1) 2 »

[France] Dijon: un automobiliste fonce sur des passants au cri d'"Allahou Akbar", 11 blessés
#1

Dijon: un automobiliste fonce sur des passants au cri d'"Allahou Akbar", 11 blessés

Un automobiliste, probablement déséquilibré [???], a "délibérément" blessé onze passants dimanche à Dijon au cri d'"Allahou Akbar", au lendemain d'une attaque contre des policiers d'Indre-et-Loire également par un homme criant "Dieu est le plus grand" en arabe.

"L'homme, né en 1974, présente le profil d'un déséquilibré et serait suivi en hôpital psychiatrique" mais ses revendications "semblent encore floues", a déclaré à l'AFP une source proche de l'enquête.

Ce quadragénaire connu de la police pour des faits de droit commun remontant aux années 1990 a été interpellé au terme d'une course-poursuite au volant d'une Clio et placé en garde à vue, ont précisé des sources policières.

"Vers 20 heures, à Dijon, un véhicule a délibérément percuté des passants, en plusieurs endroits de la ville", a détaillé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. La scène a duré près d'une demi-heure. "Neuf personnes ont été légèrement blessées et deux autres sérieusement mais leur pronostic vital ne semble pas engagé", selon une source policière.

Le Premier ministre Manuel Valls a exprimé sa "solidarité à l'égard des victimes" et son "soutien aux familles".

Seules les investigations de la justice "pourront déterminer les motivations exactes de cet acte", a estimé la place Beauvau, précisant que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve se rendrait lundi à Dijon.

Selon les témoignages recueillis par la police, l'homme, vêtu d'une djellaba, "a crié +Allahou Akbar+ et a dit avoir agi pour les enfants de Palestine".

C'est au même cri d'"Allahou Akbar" qu'un jeune d'une vingtaine d'années a attaqué samedi au couteau des policiers du commissariat de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire, blessant trois d'entre eux avant d'être abattu par les forces de l'ordre.

- 'Radicalisation' -

Ce Français né au Burundi et converti à l'islam, Bertrand Nzohabonayo, "n'était pas connu autrement que pour des faits de délinquance", a déclaré Bernard Cazeneuve, tandis que son frère était fiché pour ses positions radicales et pour avoir, un temps, envisagé de partir en Syrie.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête sur l'attaque du commissariat, qui s'oriente vers l'islamisme radical.

Il y a "quelques jours", l'agresseur de Joué-lès-Tours avait en effet "manifesté sa radicalisation", en affichant sur son compte Facebook "un drapeau" du groupe jihadiste Etat islamique (EI) actif en Syrie et en Irak, selon le ministre.

L'Etat Islamique encourage les candidats au jihad à lancer des attaques contre les "infidèles", militaires, policiers ou même civils. Ces appels sont régulièrement relayés par des vidéos de propagande sur des sites jihadistes, la dernière ayant été diffusée cette semaine. La France avait été nommément citée comme cible par l'organisation jihadiste après le début des frappes françaises en Irak.

Dans un communiqué, l'Union des mosquées de France (UMF) a condamné cette agression [???] contre la police, "un des symboles de notre pays", appelant "les jeunes Français à ne pas se tromper d'ennemi et de combat" [???].

Le risque d'attentats islamistes commis en France, notamment par des jihadistes de retour de Syrie ou des individus isolés autoradicalisés, est pris très au sérieux par les services français.

Depuis l'été 2013, cinq "projets d'actions terroristes" jihadistes ont été déjoués en France, selon le gouvernement. Alors que plus de 1.200 Français ou personnes résidant en France sont impliquées dans les filières jihadistes vers la Syrie ou l'Irak, un chiffre qui "a doublé depuis le début de l'année", les autorités craignent notamment que certains, à leur retour, ne déclenchent des opérations. A l'instar du "Français" Mehdi Nemmouche, soupçonné d'avoir perpétré la tuerie du Musée juif de Bruxelles qui avait fait quatre morts fin mai.

En mars 2012, l'islamiste radical de 23 ans Mohamed Merah avait tué sept personnes dont trois enfants dans la région de Toulouse en se réclamant du jihad, avant d'être abattu dans son appartement. Un an plus tard, fin mai 2013, un Français de 22 ans converti à l'islam et radicalisé avait blessé à la gorge un militaire dans le quartier d'affaires de la Défense, près de Paris.


Source



A lire aussi:


 - Bilâl Nzohabonayo, le musulman qui a voulu tuer trois policiers à Joué-lès-Tours

 - [France] Un djihadiste “français” appelle les musulmans à tuer des Français

 - Endoctrinement des enfants dans le califat de l’Etat islamique (musulmans)

 - Pourquoi François Hollande a t-il décidé d’abandonner la Centrafrique à la Séléka (musulmans) ?




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 22/12/2014 04:12
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Dijon, Nantes : oui, ils nous ont déclaré la guerre…
#2

Oui la situation est inquiétante. Oui nous sommes en guerre. Oui « ils » nous ont déclaré la guerre. D’ailleurs, même s’il n’y avait pas eu tous ces otages égorgés, même s’il n’y avait pas eu toutes ces chrétiennes enlevées, violées, vendues, réduites en esclavage, même s’il n’y avait pas eu tous ces enfants chrétiens assassinés on saurait que l’islam, par le bras et la bouche de l’Etat islamique veut notre mort.

http://www.lexpress.fr/actualite/mond ... _1634874.html#xtor=AL-447

« 150 millions, 200 millions ou 500 millions, peu importe, nous les tuerons tous »

L’un des épisodes les plus forts de son voyage a été la rencontre avec un djihadiste allemand parlant au nom du commandement de l’EI. « Nous allons conquérir l’Europe un jour. La question n’est pas de savoir si nous allons le faire, mais quand. Pour nous, c’est l’évidence (…) notre expansion sera perpétuelle et les Européens doivent savoir que quand nous viendrons, ce ne sera pas joli. Ce sera avec nos armes. Et ceux qui ne se convertissent pas à l’Islam ou qui ne payent pas la taxe islamique seront tués », lui a expliqué ce combattant. 

Alors, les attentats de Joué-les Tours, de Dijon, et du Marché de Noël de Nantes, auxquels il faut sans doute ajouter les écoles défoncées à coups de voiture-bélier de Corbeil-Essonnes... c’est le début de cette guerre terroriste. Cela fait partie de la conquête islamique depuis 1600 ans, imposer les musulmans et l’islam par la terreur pour transformer un pays non musulman en pays obéissant à la charia.

https://www.youtube.com/watch?v=SBVebIpPqiU


Que répondre aux propos dérisoires et ridicules du Procureur de Dijon affirmant qu’il n’y a pas d’attentat islamiste là où 3 personnes (les premiers témoins dimanche soir parlent de 3 personnes … deux ont disparu pendant la nuit dans les papiers de la presse….)  dans une voiture chassent les piétons en criant Allah Akbar ?

« On n’a rien trouvé en lien avec l’Etat islamique, il n’avait même par Internet», a certifié en conférence de presse la procureur de la République. Il a certes reconnu avoir crié plusieurs fois «Allah Akbar» («Dieu est plus grand»), mais «plus pour se donner du courage que comme revendication religieuse.» Selon son entourage interrogé par les enquêteurs, «ce n’était pas quelqu’un de très pratiquant, pas très religieux jusqu’à il y a une semaine environ. »»

Nous ne savons pas encore qui a attaqué le marche de noël de Nantes, mais les exemples de ces derniers jours, mais le fait que le conducteur jouait du couteau laisse supposer que nous sommes dans la même dynamique.

desequilibres

Nos traditions, notre civilisation les rendent fous. Ils ne supportent pas ce monde sans Allah et veulent nous l’imposer par la terreur. Surtout ne rien lâcher, surtout continuer de vivre comme avant, surtout ne pas avoir peur de ces immondes salopards, parce que si, sous prétexte qu’on aurait peur de perdre notre vie, on baissait les  yeux, nous serions les complices des tortures que nos enfants et petits-enfants subiront si la charia s’installe en France, en Europe.

Ne nous laissons pas faire, et s’il faut créer des milices pour rendre des quartiers, des trottoirs, des marchés… plus sûrs, lancez-vous ! Le terrorisme c’est les attentats spectaculaires mais c’est aussi le terrorisme de proximité ! La Résistance, c’est maintenant.

Joyeux Noël à tous !

Christine Tasin
par Christine Tasin





http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 23/12/2014 10:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Est-on déséquilibré parce qu’on crie « Allah Akbar » ?
#3

Est-on déséquilibré parce qu’on crie Allah Akbar ?

Qualifier systématiquement de « déséquilibré » tout homme dès qu’il crie "Allah Akbar"
("Dieu est plus grand"),
n’est-ce point là faire preuve d’islamophobie ?

Qualifier systématiquement de « déséquilibré » tout homme dès qu’il crie « Allah Akbar » (« Dieu est plus grand »), n’est-ce point là faire preuve d’islamophobie ?

Que ce soit à Sydney ou à Joué-lès-Tours ou bien encore à Dijon, dès qu’un homme a assassiné ou tenté d’assassiner des personnes comme vous et moi, nombre de mes confrères journalistes ont immédiatement affirmé non qu’il « s’agirait » mais qu’il s’agissait (à l’indicatif) d’un « déséquilibré ». Pour quelle raison ? Non parce qu’il avait mais parce qu’il « aurait » (au conditionnel) crié : « Allah Akbar ! »

Ces « présumés » agresseurs sont bien des « déséquilibrés » puisque toujours seuls à agir ! OK, à Dijon, un témoin dit que le « déséquilibré » qui venait de foncer sur 11 piétons en prenant la direction du… commissariat était en compagnie d’un passager. Certes, celui-là a quitté précipitamment la voiture et s’est enfui en courant. Mais, à coup sûr, ce n’étaient qu’un innocent auto-stoppeur arrivé à destination et pressé de rentrer chez lui pour connaître les derniers résultats de foot !

Autres preuves qu’il s’agissait bien de « déséquilibrés » : tant à Joué-lès-Tours qu’à Dijon, les armes étaient dérisoires. À Joué, il fallait vraiment être « déficient mental » pour attaquer des policiers – qui plus est dans un commissariat – armé d’un vulgaire couteau ! Il n’aurait pu en tuer que deux ou trois ! Une telle idée est vraiment « démentielle » !

Et à Dijon, se servir d’une voiture pour tenter de tuer des piétons ! C’est ridicule et donc, c’est certain, le conducteur ne devait pas « jouir de toutes ses facultés mentales » !

De là à qualifier systématiquement ces « présumés » agresseurs de « déséquilibrés » tout en précisant qu’ils « auraient » crié « Allah Akbar », même si eux-mêmes se vantent d’être les « fous d’Allah », ne s’expose-t-on pas à être qualifié d’islamophobe ou – qui pis est – de « zemmouriste » par les associations de censure de la pensée.

Au fait, ces associations, on le sait, sont promptes à s’offusquer du moindre mot qu’elles n’ont pas compris ou voulu comprendre parce que venant de la droite de l’échiquier politique ou du moindre souffle d’une boulette parce que tirée à l’aide d’une sarbacane par un représentant des forces de l’ordre. Et pourtant, aucune de ces associations n’a protesté contre les autorités australiennes, voire auprès de la reine Élisabeth II, souveraine de cette monarchie parlementaire, contre la torture physique et psychologique infligée au malheureux « malade mental » preneur d’otages de Sydney ! Car ne pas permettre à un être humain de se reposer au moins après huit heures de discussions intenses avec les responsables des forces de l’ordre, ce n’est pas faire preuve d’humanité mais plutôt de torture ! Pensez : ces responsables australiens l’ont ainsi harcelé durant seize heures ! Sans même une pause-café ! Et aucune association droitdelhommiste n’a protesté…


Jacques Martinez
Journaliste





http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 23/12/2014 10:48
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !