Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [Qatar] Le Qatar : Main basse sur le sport [Actualité Mondiale]





[Qatar] Le Qatar : Main basse sur le sport
#1

Qatar - Main basse sur le sport

Pour s’imposer dans le monde arabe et séduire l’occident, le petit état du golfe persique a le carnet de chèques facile et de nombreux appuis politiques.

La pompe à fric du Qatar dans le sport va, peut-être, connaître son premier revers. L’attribution du Mondial de foot de 2022 dérange beaucoup, depuis quatre ans.

Mais les accusations de corruption se font, de plus en plus précises,  et un grand hebdomadaire français vient de recueillir les confessions de la responsable de communication de la candidature du Qatar qui n’hésite pas à affirmer que des dirigeants quataris auraient obtenu le soutien, pour cette candidature, de dirigeants africains, en leur promettant des chèques de millions de dollars, au cours d’une réunion qui s’est tenue, Janvier 2010, en Angola.

Ces révélations fracassantes, un peu tardives, tout de même ne surprennent pas grand monde, tant l’attribution de l’organisation du Mondial de foot de 2022, en Décembre 2010 , n’a cessé d’agresser ce qu’il reste de la morale sportive.

Voilà un petit émirat de 1.700. 000 habitants seulement, dont un sur cinq seulement est de nationalité quatarie qui se permet de souffler à la barbe de grandes nations comme  les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie etc le droit d’organiser, ainsi, un évènement planétaire.

Mais le doute sur la bonne conscience des personnalités de la F.I.F.A. qui ont entériné ce choix se double d’une hérésie totale, en matière de respect des lois élémentaires de la pratique sportive.

Stades climatisés

Ce Mondial 2022 est, en effet, programmé du 12 Juin au 10 Juillet. A cette époque, la température à Doha dépasse les 45° .Mais les organisateurs ne se sont pas démontés, devant la forte réprobation des instances sportive et de la grande majorité des joueurs, à l’exception de Zidane, qui  s’était beaucoup agité,  dans la coulisse, pour favoriser le choix du Qatar « ne vous inquiétez pas, nos stades seront climatisés. Nous installerons des ventilateurs géants… »

N’empêche que sous la violence des critiques, le Qatar est bien obligé de considérer qu’il faudra, sans doute, envisager de déprogrammer les compétitions, à des dates, plus favorables. Mais on imagine le casse-tête pour les les fédérations nationales qui ont déjà leur calendrier établi pour l’hiver…

Un trésor, sans fond

L’inquiétude concernant le financement de la compétition mondiale, par le Qatar, n’apparaît jamais et pour cause, sa puissance financière est sans limites » . Troisième producteur de gaz naturel des gisements pétroliers et des investissements, très lucratifs, aux quatre coins du monde, en particulier à Paris.

Et il reste de l’argent au Qatar pour peser, dans la mauvaise direction, dans le conflit israélo-palestinien.

Pas de prise, donc sur le trésor, sans fond, du Qatar, les opposants se sont donc mobilises pour s’inquiéter des conditions de travail des travailleurs étrangers, venus à la rescousse de la petite et riche population nationale du Qatar qui n’allait, tout de même, pas retrousser les manches pour s’attaquer à la construction des infrastructures nécessaires .

Ainsi, on parle de plus de I.7OO.OOO migrants, poussés par la misère, venus bosser pour la  construction d’une dizaine de stades de 40.OOO à 8O.000 places. Leurs conditions de travail ont souvent été dénoncées par les organisations humanitaires et on avance le chiffre de 9OO morts sur les chantiers.

Les autorités du Qatar se contentent de répondre » qu’ils allaient procéder à des changements législatifs pour améliorer les conditions de travail .

Face à ce déferlement de soupçon, les deux organismes internationaux de tutelle, la FIFA de Steve Blatter et l’UEFA, de Michel Platini, jouent la montre, essayant  de faite passer le message qui ne convainc personne «  pourquoi s’acharne –t-on, ainsi, sur le Qatar ».

En réalité, ces «  gardiens du Temple » savent, parfaitement qu’ils sont directement responsables d’une telle situation et s’en remettent, lâchement à une pseudo commission d’éthique.

On se demande bien, d’ailleurs, comment le Qatar entend gérer, à l’occasion de ce Mondial ces Hooligans et supporters, supporters, dans un pays où l’alcool est prohibé, on impose, parfois la charia et on fait fait la chasse aux homosexuels..

Indépendance catalane !

D’ordinaire, après un grand évènement sportif, le pays organisateur transforme ces infrastructures qui ne servent plus à rien et pour ce qui concerne le Qatar, c’est encore plus vrai,  en logements sociaux ; mais allez proposer à un Qatari, pure souche, de respirer l’air d’un H.L.M !

Mais le Qatar  avait bien d’autres chats à fouetter, cette semaine. Le match de coupe d’Europe prestigieux, suivi par des millions de téléspectateurs, Barça-PS.G était l’illustration de sa main mise de feu sur le foot  Deux des plus grosses écuries, du vieux continent européen, n’ont pas pu résister au pétro-dollars. Le Qatar est devenu leur « patron ».

Un club légendaire, comme le F.C. Barcelone, dont le maillot était resté vierge, de toute inscription publicitaire, jusqu’en 2006 ,porte, maintenant, le sigle de Qatar Airways. On a connu les Catalans plus motivés pour demander leur indépendance à Madrid…

Mais le réultat est là : sous les couleurs du Barça évolue, maintenant, côte à cote, Messi, Neumar et Suarez. De quoi faire chavirer le stade mythique Barcelonais qui ne désemplit pas et envisage, encore, de s’agrandir, avec l’argent du Qatar !

Quant au P.S.G qui peut, maintenant s’offrir Ibrahimovitch , on voit mal comment le club parisien, aux abois aurait pu passer à côté de ce Qatar qui s’est déjà mis dans la poche, pas mal de palaces parisiens.

D’ailleurs, on parle beaucoup d’une réunion discrète qui s’est tenue, à Paris, le 23/11,2010  au cours de laquelle le Président, de l’époque, Nicolas Sarkozy parlait foot et d’autre chose avec Platini et le Prince Al Thani, du Qatar, devenu le président du P.S.G. et son voisin, le plus proche, au Parc des Princes…

Sarko et Platini

Le Qatar a la main longue. Le fils de Platini travaille pour lui. Le politicien De Villepin, aussi et curieusement, on a pu noter que Sarkozy et De Villepin, qui , pourtant, voulaient se déchirer «  à un croc de boucher » roulent ensemble, maintenant , pour les prochaines présidentielles de 2017.

On le sait, le Qatar est pour l’unité nationale !

On peut déjà dire que le Qatar a réussi un carton plein dans les secteurs les plus variés, foot, donc, tennis, automobile, courses de chevaux et même, handball.

Arrêtons_- nous , un instant, sur ce sport, souvent jugé comme confidentiel. C’est encore le Qatar qui organisera le mondial de hand, l’année prochaine. On croit rêver, alors que la France et ses centaines de milliers de pratiquants était candidate.

Grande frustration des dirigeants français dont l’un d’eux nous confiait : » »pour remplir les salles, j’imagine que le Qatar se proposera d’aller cherches des spectateurs, dans le monde entier, avec sa compagnie aérienne…’La même, probablement, qui fera la navette pour le mondial de foot 2022, d’où l’achat par l’Emirat que de quelques Airbus supplémentaires…

Prochaine cible, le Mondial d’athlétisme en 2017

Le Qatar qui ne connaît que trop bien l’influence de la télévision, sur le plan politique, avec Al Jazeera, a aussi créé sa chaîne payante, Bein Sports confisquant à Canal Plus un grand nombre de retransmissions nationales et internationales.

Etoile de David  

Comme la politique n’est jamais bien loin, avec le Qatar, on rapporte que la semaine derniere, aux derniers championnats du monde de natation, en petit bassin, et c’est plus raisonnable dans un pays où l’on nage, plutôt, dans l’opulence et les interdits, un nageur israélien du 200 m papillon, Gay Barneo, a dénoncé la disparition intempestive de l’Etoile de David sur le drapeau hébreu.  C’était déjà arrivé, il y a deux ans avec une nageuse Amir Ivry.

Mais que pèsent une entorse aux règles sportives et démocratiques face à un pays dont le compte en banque semble inépuisable et qui peut compter sur des appuis politiques, corvéables,à merci et souvent en toute impunité.

Le Qatar est passé, depuis quelques années, au stade supérieur. Le sport lui a permis d’acquérir une certaine notoriété, qu’il recherchait, par tous les moyens pour concurrencer la puissance de l’Arabie Saoudite. Rafler les grands évènements internationaux du sport et drainer des milliards de téléspectateurs sur ce petit Emirat, aux dents longues de 11.000 km2 de superficie ne semble pas connaître de limites d’autant que dans certaines, pays, comme la France, il est arrivé que les investissements Qataris bénéficient d’une fiscalité, très avantageuse.

Les ambitions criantes du Qatar sont encore facilitées par une concurrence occidentale, très affaiblie, par les crises financières.

Lorsque l’on voit l’énormité d’un mondial de foot à Doha, sous la canicule, ou le parti-pris du Qatar pour infliger à Israël le camouflet de refuser son drapeau, il est temps que les instances sportives du plus haut niveau en arrivent à considérer le Qatar pour ce qu’il est : une nation insignifiante dans le sport.

© Marc Guedj pour Europe Israël





http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 27/12/2014 11:32
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !