Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [France] Quand les manifestants qui soutiennent Charlie Hebdo sont à leur tour agressés... [Actualité en France]




(1) 2 »

[France] Quand les manifestants qui soutiennent Charlie Hebdo sont à leur tour agressés...
#1

Nogent

 

Bizarrement, peu de médias en parlent. Mais on voit déjà poindre quelques actes malveillants envers les manifestants venus rendre hommages aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo. Evidemment, pour ce qui est de la France, cela fait tâche dans la belle alliance nationale que François Hollande tente de récupérer à son propre compte...pour remonter sa popularité dans les sondages...tout en faisant la nique à Marine Le Pen. Pas étonnant qu'il y ait donc un blackout sur de petits dégâts collatéraux. Alors, un conseil...N'oubliez pas de rester prudent si vous décidez tout de même de participer à des hommages publics...

Que penser des vidéos où les djihadistes de l'Etat Islamique exhortent au meurtre des mécréants ?

 

 

Une voiture fonce sur plus de 500 manifestants rassemblés en hommage à Charlie Hebdo à Nogent-le-Rotrou

Un incident a émaillé, ce jeudi 8 janvier 2015 peu après 19 heures, le rassemblement organisé à Nogent-le-Rotrou en hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo perpétré la veille. 

Nogent 2

Plus de 500 personnes s'étaient réunies devant la sous-préfecture, place du 11-Août-1944, lorsqu'une Citroën Xsara de couleur verte est arrivée à vive allure (80 km/h selon l’un des gendarmes sur place) et à contre-sens d'une rue adjacente. Le conducteur a foncé en klaxonnant sur le groupe de personnes réunies pour rendre hommage au journal Charlie Hebdo. Le conducteur voulait-il percuter les personnes réunies en cette soirée ? On l'ignorait à ce moment-là.

Ce sont les gendarmes de la compagnie de Nogent-le-Rotrou qui ont dévié in extremis le véhicule vers le carrefour de la rue Saint-Hilaire. Un gendarme a dégainé son arme et l'a pointée vers le véhicule et les gendarmes se sont mis en travers de la route. Du coup, le conducteur a changé de direction.

Nogent 1

Alors que le président de l'association culturelle des musulmans de Nogent-le-Rotrou, Rachid Ezzouak, exprimait son désarroi à la suite des événements de la veille, la panique a provoqué les pleurs et les cris de Nogentais et Nogentaises qui ne savaient pas ce qui se passait. Protégez les enfants !”, ont crié certaines personnes. Les enfants ont même quitté, accompagnés par les adultes, la triste scène. Cet incident a fait chuter au sol certains participants. Hormis quelques genoux contusionnés, on ne déplore aucun blessé.

Le conducteur a alors pris la fuite, par la rue Tochon, en direction de Margon avec les gendarmes à ses trousses. La voiture a été retrouvée accidentée, dans le fossé, à la sortie du rond-point sur la D 923, en direction de Chartres. Peu avant 20 heures, les gendarmes ont interpellé le conducteur et son passager pour les conduire à la brigade de Nogent.

Nogent 3

A la suite de cet incident, les applaudissements ont redoublé sur la place du 11-Août lors des différentes prises de paroles. A partir de 20 heures, le rassemblement s'est disloqué dans le calme.

Selon le commandant de compagnie en second de la gendarmerie, Philippe Mithouard, “Il s’agit de deux Percherons âgés entre 25 et 30 ans. Le dossier a été confié au Parquet de Chartres et donc au procureur de la République” (ndlr : Percherons = habitant de la région du Perche).

Les deux hommes étaient en état d'ébriété avancé lorsqu'ils ont été interpellés par les gendarmes. Le conducteur était alcoolisé avec un taux d'un gramme par litre de sang au moment de son interpellation. Ils ont passé une partie de la nuit en cellule de dégrisement avant d'être entendus par les gendarmes le lendemain, vendredi 9 janvier. Au cours de son audition, le conducteur a affirmé ne se souvenir de rien mais il a déclaré ne pas avoir voulu foncer sur la foule. Cette agression n'est donc pas considérée comme acte terroriste par la gendarmerie.

Dans le cadre de leurs investigations, les enquêteurs ont convoqué et entendu, ce vendredi matin, quelques gérants ou responsables de débits de boissons du centre-ville de Nogent-le-Rotrou pour savoir si les deux hommes avaient consommé de l'alcool dans leurs établissements.

Le conducteur sera présenté lundi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Chartres. Il risque jusqu'à 3 ans d'emprisonnement et 4.500€ d'amende pour refus d'obtempérer, conduite sous l'empire d'un état alcoolique et mise en danger de la vie d'autrui. Son passager a été remis en liberté vendredi en fin d'après-midi.

Source 1     Source 2  

 

 

Une auto fonce sur deux Belges qui quittaient une manifestation de soutien à Charlie Hebdo

Hedwige Van Sevenant est une Carolo qui est partie s’établir en France il y a 30 ans par amour. En tant que socialiste, elle est devenue maire de Cruzy en mars 2008, , une petit village de 950 habitants situé dans le Languedoc. Source  

Hedwige

Jeudi 8 janvier 2015, elle s’est rendue à Béziers, à une manifestation de soutien à Charlie Hebdo, avec sa fille âgée de 18 ans. Alors que la manifestation venait de se terminer et qu’Hedwige et sa fille repartaient à travers les petites rues de la ville, en compagnie d’autres manifestants, une voiture a foncé sur elles, nous raconte sa soeur. Source 

«  Elles ont juste eu le temps de se mettre contre le mur pour l’éviter et, comme la rue était très étroite, la voiture a dû s’arrêter. Le passager est alors sorti par la fenêtre, un couteau à la main, une vraie arme blanche ! Ma nièce était coincée derrière lui, personne n’osait bouger. Elles tremblaient de peur à l’idée qu’il se retourne.  » La rue s’est alors libérée, le passager est rentré dans la voiture et celle-ci a repris sa route.

 

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 10/01/2015 18:21
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [France] Un mystérieux compte à rebours sur opcharliehebdo.com fait craindre le pire
#2

opcharliehebdo

 

Aussitôt après l’attentat contre Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier à Paris, le collectif international de hackers Anonymous a annoncé le lancement d’une opération punitive baptisée #OpCharlieHebdo, qui vise les « terroristes islamistes » actifs sur Internet.

Parallèlement à l'opération des Anonymous, un mystérieux site intitulé opcharliehebdo.com affiche sur fond noir un compte à rebours, qui atteindra zéro le dimanche 11 janvier à 10 heures, heure de Paris. La personne qui a fait ça a pris le soin de masquer son identité grâce au service Whois Privacy Corp, qui crypte toutes les informations.

L’adresse a été déposée auprès d’un registre britannique et le site est hébergé aux Etats-Unis. En deux jours, il a déjà changé deux fois de serveur – samedi après-midi, il se trouvait chez un prestataire de l’Arizona.

Plusieurs internautes ont tenté d'identifier les symboles de ce qui pourrait être un drapeau, mais d'autres n'y voient que les symboles de l'islam. Certains pensent que ce site n’est là que pour attiser la peur. Il est aujourd’hui extrêmement facile de mettre un simple compte à rebours en ligne.

Des internautes inquiets croient y voir une menace d’attentat, et quelques-uns suggèrent même d’annuler la manifestation de soutien à Charlie Hebdo qui doit se tenir dimanche 11 janvier à Paris. Avec les récents attentats commis en France, ce compte à rebours inquiète les internautes. Notamment sur le réseau social Twitter où ils sont très nombreux à réclamer des éclairages sur ce dernier. Ce samedi le hashtag #AnnulezLaMarcheDu11Janvier est l’un des plus utilisé en France.

Sur le canal de discussion Anonops, plusieurs participants affirment que ce compte à rebours n’est pas l’œuvre des Anonymous et ne mérite pas d’être mentionné.

Source 1     Source 2   

 

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 10/01/2015 19:25
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : [France] Quand Rantic se fait du fric sur notre tristesse et sur nos initiatives pacifistes
#3

rantic

 

Ca y est : le compte à rebours est terminé...Voici ce qu'on peut voir...

Jeudi 8 janvier 2015, le collectif Anonymous lançait l'action #OpCharlieHebdo en prévenant les djihadistes : "Attendez-vous à une réaction massive de notre part". Mais sur Twitter, le collectif de pirates informatiques a pris ses distances par rapport à l'étrange décompte du site opcharliehebdo.com. Source 

démenti anonymous

Maintenant que le compte à rebours est terminé, lorsqu'on va sur le site "opcharliehebdo.com", on est automatiquement redirigé vers un autre site : "http://www.rantic.com/" qui n'est autre qu'une sorte d'agence de publicité.

NE CLIQUEZ PAS SUR CE LIEN : JE VOUS EXPLIQUE POURQUOI PLUS BAS...

On y voit d'abord un dessin représentant Anonymous...

anonymous charlie

...ensuite une vidéo...

iamhuman

...puis une publicité pour un abonnement à Charliehebdo...

abonnement charb

 

Rantic est responsable de cette opération de marketing de très mauvais goût

Sur facebook, un certain "Breaking 3.0" donne quelques explications. Il s'agirait d'une opération visant à récolter le plus de visites et de clics possibles. Elle est signée Rantic, la même agence qui avait mis sur pied le faux site Emmayournext.com, désignant Emma Watson comme la prochaine victime des photos intimes de stars volées...

Jeudi 8 janvier. Depuis la veille, la France est sous le choc. Et avec elle une bonne partie de la planète qui tente de comprendre comment une partie de la rédaction de Charlie Hebdo, un passant et un policier ont pu être froidement abattus.
Le même jours, alors que la psychose s’installe, un mystérieux site web apparait sur le net: opcharliehebdo.com

Le site est minimaliste. Une étoile et un croissant de lune. Une mention précédée d’un hashtag. Et surtout un compte à rebours. Qui égrène les jours, les heures, les minutes et les secondes qui nous séparent de…
C’est justement là que le bât blesse, le site n’indique nulle part le sens et le but de son compte à rebours.
Et cette absence est la source de nombreuses questions et d’angoisses. Sur Twitter et Facebook où l’adresse du site se répand, les commentaires fusent. D’autant plus que le compte à rebours se termine aujourd’hui dimanche, en pleine marche républicaine à Paris. Certains se demandent si la fin du compte à rebours marquera le début d’une cyber-guerre contre les intégristes musulmans. D’autres au contraire si le compte à rebours est une menace.
Si sa fin indiquera une attaque. Certains même signalent l’existence du site à la police et au ministère de l’Intérieur.
La réalité est bien loin de tout cela.

Pour commencer, le site n’est pas une opération mise sur pied par Anonymous même si dans un premier temps c’est l’explication qui a semblé le plus logique. Le groupe de hackers adopte en effet la même terminologie pour nommer ses actions. Le “op” est utilisé pour le terme opération. Rapidement, utilisant les réseaux sociaux, Anonymous s’est désolidarisé avec cette op(ération)charliehebdo.
Au delà de ce démenti, une analyse de la page confirme que le groupe n’y est pour rien. Derrière la façade épurée du site se cache une série de scripts. Dont plusieurs Google (api et analytics). Et un hébergement sur cloudfare, un service de diffusion de contenus et de serveurs basés en Californie. Le site est hébergé sur ovh.ca ce qui lui permet d’avoir une bande passante dédiée supplémentaire vers la France. D’où, on le comprend facilement, viendra l’essentiel du traffic.
Des méthodes qui ne correspondent en rien à l’habituel mode opératoire d’Anonymous ou de n’importe quel autre pirate du net.

Si opcharliehebdo.com n’est ni une action d’Anonymous ni l’annonce d’une future attaque, c’est parce que le site est une opération de marketing viral.

Souvenez-vous, en septembre dernier, en plein milieu de ‪#‎celebgate, la publication sur le net de centaines de photos de star nues, un site menace Emma Watson de publier des photos compromettantes. Pas n’importe quand. A la fin d’un … compte à rebours.
L’opération est une arnaque, un hoax. A sa conclusion, l’apparition d’un texte demandant au Président Obama de censurer 4Chan, le site à l’origine des premiers leaks. Le texte est signé par le président de Rantic. Une compagnie qui se dit spécialisée dans les relations publiques et a monté l’opération suite à la demande de certains de ses clients qui figurent parmi les victimes de la publication des clichés. Tout cela est faux.
Le pdg qui signe la lettre à Obama est un pseudonyme et la seule activité de Rantic (qui a aussi agi sous le nom de SocialVevo et Swenzy) est de vendre du trafic sur le net.
Des faux hits pour monter sur le classement Google, des faux followers sur Twitter, des faux like sur Facebook et des fausses vues sur YouTube (avant que YouTube agisse pour interdire les services de robot utilisés par Rantic et d’autres, la compagnie a réussi a placer plusieurs de ses vidéos parmi les plus populaires avec des millions de vues)

Emmayouarenext n’était pas le premier coup d’éclat de Rantic.
La compagnie s’est fait une spécialité des sites compte à rebours surfant sur l’actualité et la popularité. La méthode est toujours la même. Pour Emma Watson, le volume de recherches sur Google et le nombre de followers sur Twitter ont mis la puce à l’oreille de Rantic du potentiel de son opération.
Avant elle, Rantic avait déjà frappé avec un compte à rebours sur “Facebook Revolution”, sur la série “American Family” et même en profitant de la fermeture du site de la NASA pendant le shutdown pour lancer un compte à rebours sur une nouvelle qui allait changer l’humanité.

Et cela marche. L’opération Emma Watson a généré 48 MILLIONS de visite sur le site. Sur Facebook, plus de 7 millions de like/share. Et plus de 3 millions de tweets contenant l’adresse du site ont été écrit.

L’intérêt ? Capitaliser sur ce traffic. Chaque opération lancée par Rantic est reliée à un compte Google Analytics. Et c’est le cas pour opcharliehebdo. On y retrouve le compte UA 583xxxxx-x (pour des raisons de confidentialité, nous avons masqué la fin du numéro). Ce compte permet aussi de faire du social tracking et de savoir précisément d’où viennent les visiteurs du site. Que cela soit de Google, Facebook ou Twitter.

Rantic se cache-t-il derrière cette nouvelle opération de “click bait” ou s’agit-il d’un imitateur ?
La méthode est la même.
Le site est construit de la même manière. Les compagnies d’hébergement et de diffusion de contenus sont les mêmes. La compagnie d’enregistrement du nom de domaine est la même. Et les efforts pour dissimuler qui se cache derrière le site sont les mêmes.

Mais il existe un autre élément qui ne laisse plus planer de doute.

En 2014, Rantic a lancé foxweekly.com. Un faux site de news qui allait voler des articles sur des sites de journaux et les rassembler ensuite sur son site. Un contenu qui additionné aux méthodes de trafic d’audience utilisées par Rantic permettait de placer le site en bonne place sur Google et attirer une audience réelle et capitaliser sur sa présence.
Mais ce n’est pas tout: foxweekly -qui avait l’apparence d’un site légitime- a été utilisé pour lancer EmmaYouAreNext. Les premiers articles sur le compte à rebours apparaissent là. Utilisant ses outils, Rantic assure sa diffusion sur les réseaux sociaux et de fait sa montée en tête des articles sur Google News. Le buzz se crée et sans vérifier il est reprit par la presse.

La même méthode a été utilisée pour opcharliehebdo. Sur Twitter, des comptes se présentant sous l’apparence de journalistes de foxweekly ont massivement distribué le lien vers tous les comptes réels de media. Parmi eux, le compte de Maria Lynn (@marielynn124).
Au programme 1313 tweets. Leur contenu ? Il se divise en trois catégories.
L’envoi massif de liens vers EmmaYouAreNext, vers OpCharlieHebbo et vers des articles vantant les services de marketing viral de… Rantic.

Dans quelques minutes, le compte à rebours se terminera. En bout ? Rien ou pas grand chose. Peut-être un texte appelant à la paix entre les peuples ou condamnant la violence ou célébrant la liberté de la presse. Peut-être même annonçant le lancement d’un nouveau site.
Mais peu importe, en créant le buzz pendant 3 jours, en surfant sur la peur et l’horreur, le site aura rempli sa fonction : multiplier les clicks.

 

Que raconte la vidéo relayée sur le site ?

Voici ci-dessous cette vidéo visible sur youtube. Elle a été postée le 10/01/2015 par Pronshi Malocco, une jeune homme de 18 ans provenant d'Irlande qui tente d'expliquer que tous les musulmans ne sont pas des terroristes et que nous sommes tous humains.

Si la vidéo en elle-même se veut être un message de paix, les internautes n'ont absolument pas apprécié la mise en scène du compte à rebours avec les symboles islamistes, le seul but de cette opération étant d'obtenir un grand nombre de visites et de clicks. De plus en plus de "Je n'aime pas" sont d'ailleurs en train d'apparaître sur son compteur et les commentaires négatifs vont bon train.

La vidéo a même été signalée, ainsi que son compte facebook...

Malocco

Personnellement, je ne suis même pas certaine que ce jeune homme, qui se définit comme artiste sur sa page facebook, soit à l'origine de cette opération. J'ai l'impression que Rantic a utilisé sa vidéo.

 

Pronshi Malocco dément tout implication dans cette supercherie...

Peu avant 11 heures ce dimanche 11 janvier 2015 au matin, alerté par le buzz que crée sa vidéo, Pronshi Malocco poste ce message sur youtube :

"I have been messaged about my video being used on some sort of countdown website. I want to make it clear I have never owned a domain before and do not give permission for my videos to used without my permission. This video was made for me support the fight against extremists and support people right to religion". 

Traduction : "J'ai reçu des messages à propos de mes vidéos utilisées sur une sorte de site de compte à rebours. Je veux qu'il soit clair que je n'ai jamais possédé un domaine avant et ne donne pas la permission de mes vidéos à utiliser sans ma permission. Cette vidéo a été faite pour soutenir la lutte contre les extrémistes et pour soutenir le droit des personnes à avoir une religion".

Voilà qui est donc clair...Vous ne risquez donc rien à visionner la vidéo de Pronshi sur youtube.

 

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 11/01/2015 11:28
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !