Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Marine Le Pen sur TF1: "Ce n'est pas la loi Macron, c'est la loi de Bruxelles" [Actualité Front National ]





Marine Le Pen sur TF1: "Ce n'est pas la loi Macron, c'est la loi de Bruxelles"
#1

Marine Le Pen sur TF1 - Loi Macron

La présidente du Front national était l'invitée du journal de 20 heures sur TF1. Interrogée sur la loi Macron et sur les élections à venir, elle se positionne comme la "première opposante" au gouvernement.

"L'Assemblée, c'est le 'No man's land' en quelques sortes". Persuadée de sa présence à de "nombreux seconds tours" lors des élections régionales, Marine Le Pen a réaffirmé mercredi qu’elle n’était pas prête à céder aux conditions de ses opposants s’il elle était élue grâce à une alliance. Elle a également réaffirmé son opposition à la politique menée par le gouvernement, en particulier sur la loi Macron.

Le FN, "premier opposant au gouvernement"

"Le Front national est le premier opposant au gouvernement socialiste." Les premiers mots lancés par Marine Le Pen sur le plateau de TF1 sont cinglants."Nous considérons que l’ensemble de la politique qu’il a mise en œuvre est désespérante pour notre pays. Les résultats sont d’ailleurs catastrophiques. Nous savions déjà qu’à l’Assemblée il n’y avait pas d’opposition. Nous avons appris hier qu’il n’y avait pas de majorité", précise-t-elle avant d'asséner : "C'est le 'No man's land' en quelques sortes".

S'enchaînent alors quelques piques, lancées à l'intention du gouvernement, et plus précisément de Manuel Valls. "Il a beaucoup parlé de cet esprit du 11 janvier...



Moi j'ai eu
l'occasion de dire que ce n'était plus de la politique, mais du spiritisme", a-t-elle affirmé. "J'ai le sentiment, comme beaucoup de Français, que le gouvernement est en train - et notamment Manuel Vall - d'instrumentaliser les événements dramatiques vécus par la France pour empêcher toute contestation de la politique qu'il mène."



"Ce n'est pas la loi Macron, c'est la loi de Bruxelles"

"Ce n'est pas la loi Macron. Objectivement, c'est la loi de Bruxelles", a également assuré Marine Le Pen. "C’est Bruxelles qui a réclamé à corps et à cris le vote de cette loi. Et d'ailleurs, c’est la raison pour laquelle le gouvernement a utilisé le 49.3. Parce qu'il fallait à tout prix que ça passe. Et ils en ont reçu, je crois, la récompense, puisque quelques heures plus tard, la commission européenne a fait savoir qu'elle prorogeait d'un an le délai pour pouvoir résoudre le déficit de 3%", a-t-elle ajouté, avant de marteler : "vous voyez que le gourvernement français a été récompensé de sa soumission aux exigences de la commission européenne."



Des alliances, peut-être, mais avec des conditions

Concernant les élections régionales, la présidente du Front national semble confiante. "Je crois que nous serons présents dans de très nombreux second tours", a-t-elle assuré, tout en rappelant que le Front national va "offrir une alternative" aux Français.

Prête, dans ce cas, à une alliance avec l’UMP au second tour ? Pas sûr. Après avoir botté en touche, Marine Le Pen reprend toutefois, précisant que le Front national "émietter[a] un certain nombre de conditions très claires". "Ce sera un engagement" de la part des candidats qui souhaiteront une alliance. Il leur faudra "mettre en œuvre la politique" des électeurs qui voté pour le Front national.

Source



Vidéo complète sur RuTube


A lire aussi:


 - Florian Philippot a réagi de manière véhémente à l’utilisation de l’article 49.3 par le gouvernement

 - Conférence de presse de Marine Le Pen sur la gestion calamiteuse du Parti Socialiste


*****

Samedi 28 février - Meeting de Marine Le pen à Paris

samedi 28 février 2015 - 15:00 : Convention Départementales 2015 à Paris – Discours de Marine Le Pen


*****Communes du Front National - Promesses tenues





http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 19/02/2015 00:36
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !