Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Selon le rapport Conesa « La France doit assumer qu’elle est un pays musulman... [Actualité en France]





Selon le rapport Conesa « La France doit assumer qu’elle est un pays musulman...
#1

... et doit revendiquer un siège à l’Organisation de la Conférence Islamique.» (OCI)

Organisation de la Conférence Islamique

Selon un rapport intitulé « Quelle politique de contre-radicalisation en France ? » remis fin décembre à la Fondation d’aide aux victimes du terrorisme, Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la défense, préconise que « La France doit assumer qu’elle est un pays musulman et doit revendiquer un siège à l’Organisation de la Conférence Islamique.»

La France doit par ailleurs assumer qu’elle est un pays musulman et participer à la modernisation de la pensée coranique, à travers la création d’un institut de théologie islamique.

Elle est légitime dans la revendication d’un siège à l’Organisation de la coopération islamique pour faire valoir ses droits : « Avec six millions de musulmans, elle peut se considérer comme le porte-parole d’une communauté plus significative qu’un tiers des Etats membres. »

On notera une nouvelle fois le faux chiffre « officiel » de 6 millions de musulmans alors que Martine Aubry déclarait déjà en 2010 le chiffre de 12 millions de musulmans en France…



Le rapport continue ainsi:


La dernière vague d’attentats en est une illustration tragique. La lutte antiterroriste à la française, appuyée sur la législation la plus intrusive d’Europe et l’efficacité des services de renseignement, n’a fait que retarder l’inévitable. Faute d’avoir traité politiquement la montée du fondamentalisme islamiste, les gouvernements successifs ont opposé une réponse exclusivement sécuritaire à sa manifestation terroriste. […]

Toute politique doit reposer sur une définition sans ambiguïté de son objet. Le rapport préconise donc de bannir l’expression « terrorisme international », formule creuse au regard de la diversité de ces mouvements. Il rejette également le terme d’« islamisme », afin de casser le sentiment de stigmatisation des musulmans. […]

Christian De Lablatinière




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 23/02/2015 07:52
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Selon Conesa, la France serait un pays musulman ayant toute sa place à l’OCI…
#2

France musulmane - Hollande président

http://www.europe-israel.org/2015/02/ ... -la-conference-islamique/

Les cons ça ose tout et c’est même à ça qu’on les reconnaît.

Les traîtres à la patrie, ça ose tout, et c’est même à ça qu’on les reconnaît.

Le fameux rapport Conesa est la suite logique des déclarations successives de nos élus UMPS qui s’échinent à vouloir nous convaincre que l’islam est une religion de paix et d’amour et que pour nous débarrasser du terrorisme musulman il suffirait de donner encore plus de droits et de pouvoirs aux dits musulmans….

Voici le rapport en question :

Rapport FAVT Décembre 2014-12-14 DEF

Rapport effectué pour et à la demande du Fonds d’Aide aux Victimes du Terrorisme (quel rapport avec l’officiel  Fonds de Garantie  des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions, au fait ? Pourquoi un deuxième fonds ? L’un reconnu par l’Etat et l’autre entièrement privé ? Il existe par ailleurs une association française des victimes du terrorisme, l’AFVT…. Bref, on s’y perd mais on comprend mieux pourquoi il fallait créer le FAVT en découvrant ses liens avec IRIS -voir notre article sur Conesa, l’auteur du rapport-).

En attendant, il ne faut pas passer à côté de ce rapport, qui permet de comprendre exactement les objectifs jusque-là inavoués de la caste qui nous gouverne depuis plus de 40 ans.

Vous lirez notamment avec un immense plaisir page 80 ce passage (et d’autres ! )

Il conviendrait également de renverser les termes du procès en Islamophobie dressé contre les pays occidentaux en demandant un siège à l’Organisation de la Conférence des Etats Islamiques. Créée en septembre, l’OCI a vocation à défendre les intérêts moraux et religieux des musulmans. Avec plus de six millions de musulmans, la France peut se considérer comme le porte-parole d’une communauté plus significative qu’un tiers des Etats membres de cette organisation. Il est peut-être temps pour les musulmans français de représenter eux-mêmes la République dans des enceintes où ils pourraient s’exprimer sans caricatures. L’OCI paraît la bonne tribune. Ce n’est pas une organisation strictement religieuse, ses buts étant politiques, économiques, sociaux et culturels.

Voici les musulmans sommés de représenter la res publica dans une enceinte qui ne la reconnaît pas et qui la foule aux pieds.

Voilà les musulmans dont un certain nombre crachent sur la France sommés de la représenter.

Voici que l’OCI, qui a signé en 1990   la Déclaration des Droits de l’homme en islam qui prévoit qu’il y a liberté d’expression dans les limites de la charia et que la femme est égale à l’homme en dignité serait une bonne tribune et ne serait pas une organisation religieuse…  (Conesa aurait-il écrit en état d’ébriété, sous l’emprise de substances illicites ou bien applique-t-il sans état d’âme les préceptes de Hollande et des émirs saoudiens et qataris   ? Combien est-il payé pour se salir les mains en mentant de façon si éhontée ? )    

C’est que la Déclaration des Droits de l’homme en islam est une Déclaration de guerre à nos valeurs, à nos traditions, à la liberté… La France ne saurait donc faire partie de l’OCI et ne saurait envoyer qui que ce soit pour l’y représenter, sauf à vouloir piétiner sa constitution, ses lois et ses valeurs.

Bien sûr, chacun connaît ces trois articles, les plus connus :

article 6 : «la femme est l’égale de l’homme dans la dignité humaine»

article 19  : « Il n’y aura pas de crime ou de la peine, sauf tel que prévu dans la charia »

article 24 : « Tous les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration sont soumis à la charia islamique»

Mais on ne s’arrête pas suffisamment sur ceux-ci :

Droits de l'homme

A partir du moment où les articles 19 et 24 prévoient le régime de la charia, les crimes commis au nom des préceptes et interdits islamiques,  Charlie Hebdo, en Irak ou en Syrie sont légaux pour la oumma, les membres de la communauté musulmane qui est au-dessus des nations….  N’est-ce pas madame Taubira.

Droits de l'homme

Et une restriction religieuse ? On remarquera que n’est pas prévue la liberté d’épouser un non musulman….  N’est-ce pas, monsieur Hollande.

Droits de l'homme

Naturellement c’est le père qui a tous les droits concernant l’éducation, qui doit être islamique…  N’est-ce pas, Madame Belkacem.

Droits de l'homme

Vive l’éducation et la liberté. L’Oci et les 57 pays qui la composent ont signé l’obligation pour l’école de faire l’éducation religieuse, et une seule éducation religieuse, la religion islamique. N’est-ce pas, madame Belkacem.

Droits de l'homme

Puisqu’ils le disent, ça doit être vrai !   Adieu la liberté de croire ou de ne pas croire inscrite dans notre constitution et nos lois…. N’est-ce pas, monsieur Valls.

Droits de l'homme

Justement, nous aimerions ne pas être colonisés ni occupés, nous aimerions conserver notre identité indépendante… N’est-ce pas, monsieur Fabius.

Droits de l'homme

Bref, les apostats, les homos, les femmes adultères, les blasphémateurs, tous condamnés au nom de la loi islamique dans leurs pays musulmans n’ont pas le droit de fuir la sentence dans un pays non musulman… N’est-ce pas, monsieur Cazeneuve.

Droits de l'homme - Article 20

« Sans raison légale »… Voici 3 mots fort pratiques quand la source de la loi est dans le coran et les haddith-s. N’est-ce pas madame Taubira.

Droits de l'homme - Article 22
Droits de l'homme - Article 22 suite

Inutile de commenter…

Droits de l'homme - Article 24 et 25

 Très clair,  non ?

Je propose au sieur Conesa de brûler ses cahiers et  son rapport, d’apprendre par coeur la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, de la comparer avec la Déclaration du Caire. Ensuite, ensuite seulement il pourra décider de vivre en France, terre d’origine et chrétienne et gréco-romaine ou dans un des 57 pays musulmans que compte la planète.

Christine Tasin
par Christine Tasin





http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 25/02/2015 11:01
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Conesa veut accélérer la fin de la France
#3

France en faillite

Rapport sur la fin de la France

Rapport Conesa.

Rapport FAVT Décembre 2014-12-14 DEF


Ce document explique comment la France s’est livrée pieds et poings liés à l’Islam, pourquoi elle doit qu’elle le veuille ou non subir désormais son influence au point de se revendiquer musulmane à part entière. Nous verrons comment le fait de se mettre derrière le bouclier de l’Islam « modéré » la protégera du terrorisme. En résumé, l’adoption d’une charia soft, la gestion de cet alien par des responsables « républicains », nous éviteront les douleurs de la charia tout-court.

Le piège dans lequel ces penseurs de la société future nous enferme est résumé par (entre autres), les quelques lignes qui suivent. Le loup est dans la bergerie. Il convient donc de lui limer les canines. Pour cela, on lui demandera gentiment d’ouvrir la bouche afin de réduire sa propension naturelle à mordre et à déchiqueter :

La radicalisation c’est « la conjonction d’une idéologie extrémiste et d’un passage à l’acte …. le processus d’adoption d’une croyance extrémiste incluant la volonté d’utiliser, de soutenir ou de faciliter la violence comme méthode de changement de société ». Vision plus large qui doit permettre d’inclure des groupes de soutiens ou idéologiquement proches des acteurs de la violence, voire du terrorisme. Le passage à l’acte est une démarche progressive. La radicalisation « politique » ne conduit pas toujours à la radicalisation violente, mais tout radical violent est d’abord passé par une conversion politique première« .

Sous entendu, tout radical violent est passé par la case « modération ». Comment contrôlera-t-on ce phénomène naturel en Islam ? Apparemment, en souhaitant très fort que les « sages » fassent, entre eux, au secret de leurs dômes et de leurs tapis de prière, le travail qu’une démocratie en état de décomposition avancée n’est plus capable d’assurer.

Cette lecture est glaçante, car c’est bel et bien de la fin de notre patrie qu’il est question. Honte à tous ceux qui nous conduisent aujourd’hui encore face à ce mur au pied duquel nous sommes déjà alignés par paquets entiers. Honte aux collaborateurs de cette immonde besogne.

Jean Sobieski
par Jean Sobieski






http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 28/02/2015 19:37
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !