Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Bardot à Ségo : « Comment pouvez-vous être une telle catastrophe écologique ? » [Actualité Générale]





Bardot à Ségo : « Comment pouvez-vous être une telle catastrophe écologique ? »
#1

Bardot à Ségo : « Comment pouvez-vous être une telle catastrophe écologique ? »

Victime de la maltraitance des hommes, cette biche sait se comporter en véritable tigresse
lorsque les chasseurs/prédateurs de la bonne société se conduisent comme des hyènes.

Dans les années 50-60, les puritains de droite clouaient au pilori Brigitte Bardot parce qu’elle représentait la beauté, la féminité et la liberté. De nos jours, elle est considérée comme « réac » et « facho » par les néo-puritains de la gauche bobo parce qu’elle vilipende la décadence morale, le relâchement généralisé et la branchitude cosmopolite. Libre, toujours libre, BB ! Toujours en porte-à-faux avec son temps et ses modes dominantes. Entière, droite et de la droite la plus décomplexée ! Toute une vie marquée par la fierté solaire, le courage et l’indépendance d’esprit en honorant la France, au service des animaux et de la nature.

C’est parce qu’elle a toujours été la proie des photographes, des producteurs et des bien-pensants que Brigitte Bardot comprend et aime tant les animaux qui représentent ses frères et sœurs de la Création, pour s’inscrire dans une perspective franciscaine. Victime de la maltraitance des hommes, cette biche sait se comporter en véritable tigresse lorsque les chasseurs/prédateurs de la bonne société se conduisent comme des hyènes (et encore, celle-ci ne sont pas méchantes et ne se font pas passer pour autre que ce qu’elles sont). La bonne société n’a jamais été une société bonne.

Ainsi, le 7 juillet dernier, BB a adressé une lettre forte, juste et sans concessions à Segolène Royale, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Il faut citer l’intégralité de celle-ci et savoir que les femmes et hommes politiques n’ont jamais aidé la sœur des animaux. Appeler un chat un chat reste ainsi la seule méthode salutaire…

A lire aussi:

Interview de Brigitte Bardot le 21-02-2011
Aïd el-Kébir 2013 : Brigitte Bardot et le FN en guerre contre l’installation d’un abattoir
Brigitte Bardot, c’est la France radieuse aimant la France libre !
Le Chien de garde journaleux se doit d’insulter Gérard Depardieu et Brigitte Bardot
Lèche-babouches de la semaine : Jean-Robert Lopez, préfet et Etienne Burtzbach, maire PS de Belfort
75 millions de moutons ont été égorgés en cette journée mondiale des animaux
Cause du peuple, cause de l’animal : même combat !

Madame la Ministre,

Encore une fois, je suis sidérée par votre capacité de nuisance, votre politique désastreuse en terme de préservation de la biodiversité, votre allégeance au monde de la chasse et de l’élevage… comment pouvez-vous être une telle catastrophe écologique ?

Les arrêtés que vous venez de prendre pour faciliter le tir aux loups, espèce protégée très peu présente en France, montre une fois de plus, une fois de trop, que votre vision de la « gestion » passe par les armes et la destruction.

Ma Fondation tente, en vain, depuis des mois de vous présenter les expérimentations menées pour protéger les troupeaux d’éventuelles attaques de loups. Le collectif Cap Loup, dont ma Fondation est membre, essuie le même refus de dialogue, le même mépris, mais vous ouvrez votre porte aux lobbies de ceux pour qui la nature doit être sacrifiée. Autoriser les tirs sur une espèce protégée, au cœur des parcs nationaux, est une honte, un scandale !

Plutôt qu’armer les chasseurs et les éleveurs, vous feriez mieux de prendre des mesures utiles, qui relèvent de vos compétences, comme abolir la chasse à courre, le déterrage et toutes ces pratiques barbares, interdire l’exploitation des animaux dans les cirques, delphinariums et autres lieux où l’animal est réduit à l’esclavage, supprimer la liste des “nuisibles” et reconnaître à l’animal sauvage le caractère d’être sensible… S’il fallait établir la liste des espèces nuisibles, la nôtre serait en tête et vous en seriez la Reine !
Madame la Ministre, annulez ces arrêtés lâches et écoutez, enfin, les arguments de ceux qui agissent pour la préservation de la biodiversité, la cohabitation des espèces sauvages et du pastoralisme.

Assumez avec courage et impartialité le poste capital qui vous est imparti et pour lequel vous manquez, hélas, de compétence…

Brigitte Bardot, Présidente de la Fondation Bardot.

 

Arnaud Guyot-Jeannin
Journaliste et essayiste


Publié le: 18/07/2015 01:09
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Brigitte Bardot avait raison : Ségo va créer une brigade du loup
#2

Brigitte Bardot à Ségolène Royal

Brigitte Bardot avait raison de fustiger le ministre de l’Écologie,
du Développement durable et de l’Énergie,
qui s’avère décidément peu écologiste et responsable sur la question animale.

Dans sa lettre adressée à Ségolène Royal le 7 juillet dernier, Brigitte Bardot avait raison de fustiger le ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui s’avère décidément peu écologiste et responsable sur la question animale. BB a même été visionnaire et fulgurante en lui signalant que les loups étaient en danger de mort comme les agneaux que les éleveurs défendent : « Ma Fondation tente, en vain, depuis des mois de vous présenter les expérimentations menées pour protéger les troupeaux d’éventuelles attaques de loups. Le collectif Cap Loup, dont ma Fondation est membre, essuie le même refus de dialogue, le même mépris, mais vous ouvrez votre porte aux lobbies de ceux pour qui la nature doit être sacrifiée. Autoriser les tirs sur une espèce protégée, au cœur des parcs nationaux, est une honte, un scandale ! […] Madame la Ministre, annulez ces arrêtés lâches et écoutez, enfin, les arguments de ceux qui agissent pour la préservation de la biodiversité, la cohabitation des espèces sauvages et du pastoralisme. » BB ne pouvait mieux écrire. Quelle prescience de la part de notre icône nationale, doublée d’un bel animal !

Depuis sa réintroduction en 1992, le nombre de loups augmente en France. Ils seraient plus de 300 à l’heure actuelle. Une « brigade d’appui aux éleveurs » va donc être constituée pour parer aux attaques des prédateurs, a annoncé, le samedi 18 juillet, Ségolène Royal, trois jours après qu’un jeune mâle a été abattu en Savoie en toute légalité. On marche sur la tête. D’ici fin août, en région PACA et en Savoie, cette « brigade du loup » qui devrait s’appeler « brigade anti-loup » – composée de dix agents titulaires du permis de chasse – veillera sur les troupeaux les plus vulnérables des éleveurs et aura le loisir de tirer sur un loup en trop. Cette brigade interviendra aussi en appui des agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

A lire aussi :

Ségolène Royal « n’exclut pas d’étendre ce dispositif à d’autres départements dans le cadre d’une coopération avec les collectivités locales volontaires ». 

Elle prend « acte du fait que les attaques de loup ont doublé en 5 ans » (8.500 brebis victimes pour la période juillet 2014 – juillet 2015). 
Rappelons, aussi, que le nombre de bêtes attaquées par les loups a augmenté de 30 % en 2014. Il y a donc bien un problème lupin qu’il ne s’agit pas de nier, mais de réévaluer sous un autre jour plus équitable, pour les loups comme pour les agneaux.

Comment ? D’abord en réintroduisant le loup dans son espace naturel. Ensuite en incitant les éleveurs à construire des enclos solides et le plus haut possible. Enfin en sanctionnant par le vote toutes les femmes et hommes politiques qui nous racontent la fable du grand méchant loup.

Après les innombrables chasses sanglantes et les multiples battues au loup, 36 d’entre eux sont visés par certains préfets et couverts par le ministre. La « brigade anti-loup » s’inscrit dans un processus global où le lobby des éleveurs et des chasseurs joue un rôle capital. Sauvons les loups avec les protections nécessaires pour les agneaux ! D’ailleurs, l’un ne va pas sans l’autre dans une perspective réellement écologique de préservation de la biodiversité.

 

Journaliste et essayiste

Publié le: 02/08/2015 16:29
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !