Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> [GB] Scandale anglais : Tommy Robinson à nouveau en prison [Actualité Mondiale]





[GB] Scandale anglais : Tommy Robinson à nouveau en prison
#1

Tommy Robinson - EDL - English Defense League

Tommy Robinson, figure emblématique de la lutte contre l’islamisation de son pays, est un homme de 32 ans qui a montré un courage extraordinaire face aux islamistes et à son propre gouvernement. Il est à l’origine d’un mouvement de rue, l’English Defence League (EDL), et à 26 ans, s’est vu propulsé leader de manifestations par toute la Grande-Bretagne.

Il a quitté le mouvement en octobre 2013, en raison de groupes racistes au sein du mouvement qu’il n’arrivait pas à contrôler, lui qui n’a jamais été raciste : il s’est opposé à l’islamisation de son pays et à une idéologie mortifère, tout simplement.

Le 23 janvier 2014, il a été condamné à 18 mois de prison, pour une malversation immobilière datant de 2008 (1 an avant la création de l’EDL) : il avait alors prêté de l’argent à son beau-frère pour que ce dernier obtienne un prêt immobilier, le tout entièrement remboursé à la banque 6 mois plus tard. Tommy n’a donc fait aucun profit. Tommy avait 25 ans lors des faits pour lesquels il a été condamné 6 ans plus tard, et je ne suis pas sûr qu’il avait connaissance de la loi, puisque nul n’était lésé. Bref, tout un chacun un peu informé a pu comprendre que le Pouvoir britannique cherchait à le briser par une peine de prison incroyablement dure. De plus, pour une telle infraction, on aurait dû l’envoyer dans une prison banale : il a été envoyé dans une prison où sont enfermés des islamistes reconnus d’actes de terrorisme. Dix jours après son incarcération, il était sévèrement agressé, les gardes l’ayant enfermé avec 3 convertis. Il a sauvé sa vie grâce à son passé de bagarreur. Il était libéré 5 mois plus tard, puis rappelé en octobre 2014 pour 4 semaines, comme par hasard quelques jours avant qu’il fasse un discours à la prestigieuse Union des Etudiants d’Oxford (Oxford Union). Il a alors twitté lors de son arrestation : « La police m’arrête pour m’empêcher de révéler sa corruption ». Dans un autre tweet, il a parlé de chantage sur sa famille.

A lire aussi:

FOCUS : L’Angleterre, les musulmans, l’islam, le radicalisme et le terrorisme
Trois vidéos du premier rassemblement de soutien à Tommy Robinson - EDL
[GB] Six islamistes planifiant une attaque contre l'English Defense League arrêtés (BBC News)

Tommy Robinson a bien été arrêté, à vos ordis et autres cartes postales
[GB] Tommy Robinson (EDL)
Propagation des manifestations anti-islamisation en Europe
[GB] Gangs pakistanais violeurs d'enfants en Grande-Bretagne
Angleterre : Le gouvernement anglais emprisonne un patriote résistant à l’islam
La Charia prend pied au Royaume Uni ... grâce au traitre Cameron
[UE] Un traïtre bien de chez nous ! - Introduction de la charia en Europe par la finance islamique !
[GB] Scènes de chaos devant la mosquée Regent’s Park de Londres
Encore un acte "terroriste, islamiste, musulman" à Londres. Religion de paix ?
L’Angleterre ne veut plus d’immigrés… tiens donc !
Cameron veut stopper l’immigration en Angleterre – La revanche des “fleuves de sang”
[Angleterre] Les Blancs fuient Londres : ils sont désormais minoritaires !
[GB] L’EDL défile à Dudley pour s’opposer à la construction d’une méga mosquée
Ne nous voilons plus la face, notre génocide est en marche, notre disparition est programmée...
[GB] Le Réseau identités invité de l’EDL à Birmingham (vidéo)
[GB] L’EDL va descendre dans le quartier musulman de Londres le 7 septembre (Teaser vidéo)
[Angleterre] L’étranglement de la démocratie par l’islam

Réinvité, il fera son discours fin novembre 2014 à Oxford, avec des injonctions des autorités, 4 jours avant son discours, de ne pas parler de certains sujets sensibles, sous peine d’être renvoyé en prison.

Il a dû adapter son discours en quelques jours, discours magistral, qui est un témoignage de première main sur l’islamisation d’une ville d’Angleterre, Luton, où il a grandi. Ce discours, certes un peu long, mérite d’être vu : le voici sous-titré (regardez-en 10 minutes, c’est captivant)


https://www.youtube.com/watch?v=-qvu8df4ESs


Tommy devait donc retrouver sa totale liberté le 22 juillet prochain. Et devinez ce qui vient d’arriver ? Il vient d’être renvoyé en prison (à nouveau une prison dangereuse) en début de semaine, pour n’avoir soi-disant pas respecté ses conditions de libération conditionnelle. Rompre ses conditions et risquer la prison? A quelques jours de sa libération?

Le Pouvoir anglais craint-il donc des révélations gênantes de la part de Tommy Robinson ?

Il y a quelque chose de pourri au royaume d’Angleterre.

Richard Ferrand



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 18/07/2015 23:26
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Tommy Robinson enfin libre !
#2
Tommy Robinson un patriote
À gauche: entrée en prison, il y a 18 mois.
À droite: libération définitive vendredi dernier.

Tommy Robinson a été renvoyé en prison le 14 juillet, alors que sa liberté conditionnelle finissait le 22 juillet, à la fin de ses 18 mois de condamnation. Rappelons qu’il a été condamné à 18 mois de prison le 23 janvier 2014 pour fraude financière, alors qu’il n’a pas gagné un sou dans cette affaire que je rappelle brièvement : il a prêté en 2008 de l’argent (20.000 £) à son beau-frère, que ce dernier a présenté comme un apport personnel pour obtenir un emprunt auprès d’une banque, laquelle fut entièrement remboursée à la revente de la maison. En plus de sa peine de prison, Tommy a été condamné à une amende de … 117.000 livres sterling, à payer le 17 juillet 2015.

Il a fait d’abord 5 mois de prison effective et est sorti en liberté conditionnelle, avec restrictions à sa liberté, en particulier d’avoir des contacts avec les membres de l’English Defence League, qu’il a créée en 2009, et qu’il a quittée en octobre 2013. Bien curieux pour un soi-disant délit financier : quel rapport avec ses activités politiques ?

Vers le 20 octobre dernier, alors qu’il devait faire un discours à la prestigieuse Union des étudiants d’Oxford (Oxford Union), il a été rappelé pour 4 semaines au motif d’avoir répondu sur Twitter à quelqu’un qui menaçait de mort sa famille.

Le mois suivant, 4 jours avant de s’exprimer enfin à Oxford (ce qui fut fait, cette fois), les autorités lui faisaient savoir qu’il devait éviter d’aborder certains sujets, faute de quoi il serait rappelé en prison. Il a dit en début de discours : « Je m’apprêtais à faire certaines révélations sur la police [il parlera plus tard dans un tweet de corruption de la part de la police], mais cela devra attendre ». Dans un autre tweet, il évoquait des chantages à l’égard de sa famille. Et bien sûr, il reçoit des menaces par centaines:

A l’approche de la date où il serait enfin libre, ses amis redoutaient que les autorités cherchent un prétexte (une excuse) pour le renvoyer en prison et le réduire au silence. Qu’il soit rappelé en prison 8 jours avant la fin officielle de sa condamnation ne pouvait que confirmer de telles craintes. Il a d’ailleurs, comme par hasard, été envoyé dans une prison dangereuse, où sont détenus des islamistes. Il a dit depuis : « Me mettre dans une aile de la prison pleine de musulmans, et me garder plus longtemps pour m’être défendu : je n’ai pas le moindre doute qu’ils [les autorités] ont voulu mettre ma vie en danger. »

A lire aussi: [GB] Scandale anglais : Tommy Robinson à nouveau en prison

Il vient donc d’être libéré le vendredi 24 juillet, soit 2 jours après la date légale de sa libération, sans qu’on lui ait fait savoir pourquoi, selon ses propres dires. Il a pu dire ce qui lui est arrivé. Tout porte à croire que c’était bien un coup monté. Voici ses paroles après sa libération, vendredi soir 24 juillet :

« Le juge m’avait accordé un délai pour finir de payer mon amende, jusqu’à octobre. J’avais payé 99.000 £ il y a quelques mois. Puis, le 16 juillet, il m’a été signifié que ce délai était révoqué, et qu’il me restait donc 24 heures pour payer les 18.000 £ restantes. Si je n’avais pas payé le 17 à 16h, je prendrais 2 ans ½ de prison. Comme par hasard, je venais juste d’être renvoyé en prison [2 jours plus tôt]. Ils ont dû penser que je ne pourrais pas payer, ce qui aurait déclenché la sentence de 2 ans ½. Ma mère était hospitalisée, elle est sortie de la clinique, a obtenu un prêt, et a payé. C’est pourquoi je suis libre. Leur plan a capoté à nouveau. »

Il a annoncé qu’il va s’exprimer publiquement dans les jours à venir. Il a révélé à Riposte Laïque combien il a été l’objet de persécutions dignes de celle des dissidents du temps de la pire époque des nations d’Europe de l’Est sous l’empire soviétique. Son courage en est d’autant plus remarquable : alors que les grands médias se permettaient de le lyncher en public, de le traiter de nazi, de fanatique, de facho, cet homme faisait preuve d’une intégrité et d’un courage inouïs. Il va enfin pouvoir s’expliquer sur sa défection brutale de l’EDL, qu’il comptait quitter dès début 2013, mais qu’il a quittée brusquement en octobre 2013, ce pourquoi certains membres de ses supporters l’ont traité de vendu et de traître, ce dont il a souffert, tant c’était injuste. Il me l’a expliqué, et devant ce à quoi il avait à faire face, je crois qu’il a pris la meilleure décision possible, avec une bravoure, un sens des responsabilités, et un sens de l’honneur qui forcent le respect.

Mais laissons-le s’exprimer d’abord en public, maintenant qu’il le peut.

Tommy, nous attendons tes révélations avec le plus vif intérêt.

Sois le bienvenu dans ta liberté retrouvée, Tommy.

Richard Ferrand



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 27/07/2015 23:37
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Que cache l’acharnement du pouvoir britannique contre Tommy Robinson?
#3

Que cache l’acharnement du pouvoir britannique contre Tommy Robinson?

Tommy Robinson est un homme de 32 ans qui fait l’objet d’un acharnement suspect de la part des autorités britanniques.

Rappelons les faits : cet homme s’est distingué en 2009 en menant des manifestations contre l’islamisation de son pays. Il est de Luton, ville à forte population musulmane, et a vu une attitude complice de la police et des autorités locales vis-à-vis des musulmans qu’elles ont laissés sans rien faire manifester contre le régiment de retour de la guerre d’Afghanistan, pendant que les patriotes qui venaient soutenir l’armée et contre-manifester se voyaient contrôler leur identité et certains même se faisaient arrêter. Il avait alors 26 ans, et, devant le refus des autorités d’écouter l’exaspération des non-musulmans, il allait à cet âge devenir le chef d’un mouvement de rue (faute d’avoir un autre moyen de se faire entendre) qui allait s’étendre à tout le pays.

Depuis 2009, il a été soumis à toutes les tracasseries, intimidations, menaces, arrestations abusives, et même peines d’emprisonnement qui rappellent la façon dont étaient traités les dissidents des pays de l’Europe de l’Est de l’ère soviétique. Son dernier emprisonnement datait du 14 juillet dernier, alors qu’il était en liberté conditionnelle, laquelle prenait fin le 22 juillet. Le motif serait qu’il n’avait pas respecté ses conditions de libération conditionnelle, ce qui paraît invraisemblable à une semaine de la fin de celle-ci.

A lire aussi:

[GB] Scandale anglais : Tommy Robinson à nouveau en prison
Invasion en cours: La stratégie islamiste (54 articles)

Or, pour quiconque connaît les incessantes menaces de mort qu’il a reçues de la part d’islamistes, le remettre en prison signifiait le mettre en danger.

Il s’est avéré, comme on pouvait s’en douter, qu’un contrat avait été mis sur sa tête. Heureusement, comme il l’a dit, un détenu le lui a fait savoir discrètement : un jeune musulman somalien devait lui jeter de l’eau bouillante sucrée à la figure (il paraît que, sucrée, elle fait de bien plus gros dégâts sur la peau – ces gens sont bien renseignés, pour faire du mal), puis l’assassiner. Quand Tommy a vu l’homme en question, à un endroit où il y avait de l’eau bouillante à disposition, il n’a pas attendu et lui a foncé dessus, ce qui l’a sauvé. Il a fini sa détention à l’isolement.

Tommy a donc été relâché le 24 juillet (on lui a infligé 2 jours supplémentaires de prison, donc). Il était pour la première fois depuis 6 ans libre de toute charge et de toute accusation à son encontre. Enfin ! Libre de s’exprimer sur ce qu’il voulait.

Lors de son discours magistral à Oxford en novembre dernier, alors en liberté conditionnelle, il a expliqué qu’il ne pouvait pas parler de certains sujets, auquel cas il serait renvoyé en prison. Il a par la suite fait mention, par tweets ou par interviews, du chantage par rapport à sa famille et la corruption de la police, et de ce que les services secrets ont essayé en vain de le recruter:

Tommy Robinson un patriote

Ses révélations étaient donc attendues, et il comptait les faire semble-t-il lors d’un autre discours, devant un auditoire d’étudiants, le 28 octobre prochain:

Tommy Robinson un patriote

Trois semaines après sa libération totale, de retour d’une semaine de vacances bien méritées, il a été arrêté à l’aéroport le 19 août au soir. Il sera relâché sous caution le lendemain. Le motif : avoir agressé un codétenu le 16 juillet (celui qui voulait le tuer !). Il fallait oser proférer une telle accusation. Les autorités britanniques l’ont faite ! Le comble du cynisme. Tommy doit être jugé le 3 septembre. Il sera sans doute sous mesure de restriction à sa liberté après cela.

Tommy Robinson un patriote

Une question toute bête se pose : que craignent donc les autorités britanniques de Tommy Robinson ? Un tel acharnement est suspect. Ayant quelques amis anglais, j’en ai contacté un, qui est membre du parti conservateur (le parti au pouvoir), et lui ai ouvertement posé la question. Il m’a dit avoir par le passé apprécié certains commentaires de Tommy Robinson, et son franc-parler, même s’il n’est pas d’accord avec tout ce que Tommy dit. Il n’était pas au courant de son arrestation, mais il m’a aussitôt dit que c’était de la persécution, et que c’est en effet très troublant.

Si même les membres du parti au pouvoir sont troublés, la question se pose : que craignent donc les autorités britanniques de Tommy Robinson ? Pourquoi tiennent-elles à le réduire au silence ? Plus la persécution contre cette homme s’intensifie, et plus elle est suspecte. Si les autorités n’ont vraiment rien à cacher, elles ont tout intérêt à laisser Tommy Robinson parler.

Jacques Duteil




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 24/08/2015 11:12
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !