Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ? [Actualité en France]




(1) 2 3 4 ... 59 »

Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ?
#1

Hollande et l’argent des autres

Le traitre Hollande et l'argent des autres

Comme le disait justement Mme Thatcher,
« la maladie habituelle du socialisme consiste à dépenser tout l’argent… des autres ».

Comme le disait justement Mme Thatcher, « la maladie habituelle du socialisme consiste à dépenser tout l’argent… des autres ». François Hollande, qui aura passé toute sa vie dans la sphère privilégiée de la haute fonction publique et de la politique dont elle est l’antichambre, est de ce point de vue un grand malade, une sorte de cas d’école. Il vit la dépense publique avec un bonheur qui avoisine l’extase. Une réduction des déficits avançant à la vitesse de l’escargot, une dette qui continue à grossir, une croissance remise aux calendes grecques, mais une générosité paradoxale, étalée avec un large sourire, volontiers tournée vers l’étranger, et financée par l’impôt et l’emprunt, c’est à dire par l’argent qu’on n’a pas et qu’on prend aux autres, pour l’utiliser en grand seigneur comme si c’était le sien.

A lire aussi:

L'incapable Hollande: en à peine trois mois il nous aura plombé de 54 milliards

Complices de l’islamisme: il faudra rendre des comptes un jour…
Les trois menaces mortelles contre la civilisation européenne
Le PS est aussi dangereux que l’Etat islamique
La prise en otage de la République
Les accointances obscènes et dangereuses du gouvernement socialo et du Qatar
Justice Taubira : à six contre Eric Zemmour, pendant 5 heures !
Renseignements pris, Valls nous pisse dessus ! (28 articles) 
Paris : Des personnes âgées miséreuses privées de nourriture à cause des migrants et du NPA
Trahisons socialistes à but électoral... Valls et l’islam, c’est du sérieux !
L’infamie de François Hollande en Algérie
Que Hollande-Valls-Cazeneuve offrent leur Française aux Africains…
Pour en finir avec l’idolâtrie de la République ... (La république contre la nation)
Tout faire pour accueillir des clandestins, ... tandis que nos SDF crèvent dans la rue
Islamo-collabos RATP: Les chrétiens d’Orient sont priés de rester derrière le portillon ! 
VIDEO - Copieusement hué, Hollande écourte sa visite aux 24 heures du Mans
Gouvernement de collabos: Le père de Mohamed Merah serait revenu vivre à Toulouse
Le traitre Cazeneuve aux migrants de Calais : «J’aimerais que vous demandiez l’asile en France»
Chomâge: chiffre "dévastateur" à l'image de l'incompétence du gouvernement Hollande !
La France: pays de rêve pour les djihadistes, le gouvernement complice
Face à l’islamisme, la démission permanente du gouvernement
Mayotte, 95% de musulmans sunnites, doit voter Hollandescu en 2017
Dictature & censure en France : l’Etat parle aux Français mais leur ment !
Mensonge et hypocrisie socialistes
Nous sommes tous des assassins
La France en pleine déliquescence
Jusqu’où iront la trahison des dirigeants et l’hypocrisie des médias ?
Le minable Hollande décore en cachette le PDG de Qatar Airways 
Comment la France arme le djihad
Que de groupes d'amitié avec les pays musulmans dans l'Assemblée Nationale !
Sommes-nous en marche vers un régime totalitaire ?
Le gouvernement français représente la plus grande menace pour la liberté d’expression
Les socialistes sont bien des collabos : de nouvelles preuves accablantes…
Magouilles socialistes à…114 millions d’euros: Qui perd sa place exige deux places
Hollande est un président audacieux
Taubira, toujours là…
Grand remplacement : les traitres du Parlement adoptent la réforme du droit d’asile
Merouane Benahmed, terroriste djihadiste algérien, libre comme l'air en France. "Valls Akbar" !
Français, notre Nation est en danger de mort !
Taubira fait entrer la charia dans l’arsenal juridique français
Plaintes : Après Hidalgo et Bergé, Valls et Cazeneuve attaquent Riposte Laïque (10 articles)
700.000 mariages forcés en 10 ans: la sonnette d'alarme est tirée !
Attention, Hollande convoque le Parlement en session extraordinaire durant vos vacances
La nouvelle charia socialiste : il est interdit de relayer Salem Ben Ammar
Nouveaux programmes scolaire: islam obligatoire, christianisme et Lumières facultatifs (42 articles)
Journaleux, pouvez-vous vous regarder dans un miroir ?
14 Juillet 2015 : écœurant cirage de pompes du Guignol
Forfaiture : l’Etat socialiste finance une école de l’UOIF (Frères musulmans)
L'incompétence, le mépris et la révolte
Hidalgo & Ramadan à l’Hôtel de ville de Paris : vous reprendrez bien un peu de communautarisme ?
Le minable Hollande décore en cachette le PDG de Qatar Airways
L'incompétence, le mépris et la révolte
Magouilles - Serrez-vous la ceinture, la caste dépense à votre place. Le cas de la PDG de l’INA
Le chômage n’en finit plus de battre des records

Marine Le Pen est notre dernière chance !
Aymeric Chauprade a raison, Français, il va vraiment falloir se réveiller

Des efforts ont été demandés aux Français, soit pour accroître leurs contributions, soit pour réduire leurs prestations, par exemple dans les domaines de la famille et de la santé, mais dans le même temps, par une étonnante préférence étrangère, François Hollande s’empressait d’annuler le « droit d’entrée » à l’aide médicale d’État de 30 euros, essentiellement au profit des étrangers en situation illégale, bénéficiant ainsi d’une prise en charge supérieure aux salariés et aux cotisants, notamment non pourvus d’une mutuelle. L’AME a littéralement explosé. La progression de la dépense moyenne a été quatre fois plus rapide pour l’AME que pour le régime général. La dépense hospitalière est deux fois plus importante pour un bénéficiaire de l’AME que pour la moyenne des assurés. À l’autre bout de l’hospitalité française se situe la facture des impayés des étrangers qui viennent se faire soigner dans notre pays. C’est ainsi que l’Algérie participe pour 31 millions aux 118 millions d’impayés et que la « pauvre » Arabie saoudite se contente de 3,7 millions, une somme bien modeste pour une « alliée » à qui on ne sait rien refuser. Par ailleurs, à chacun de ses déplacements, François Hollande joue les pères Noël, jusqu’à faire déraper la luge : en 2012, il annulait la dette de la Côte d’Ivoire ; en 2015, c’était le tour du Mali, au prétexte de la lutte contre le terrorisme, alors que l’effort militaire de la France et de ses soldats est déjà l’élément principal de cette lutte. Enfin, pour se faire applaudir à Pointe-à-Pitre, il associait une fois encore la repentance, la condamnation de notre histoire et la dette d’Haïti, laissant espérer en vain aux Haïtiens que Paris leur rembourserait le prix de leur indépendance. Toujours dans le registre moral, notre Président a aussi annulé la livraison des deux Mistral à la Russie, une bagatelle. La perte sera sans doute de 2 milliards d’euros…

Heureusement, ce que certains Français versent à l’État est redonné à d’autres, mais au bon vouloir du prince plus qu’au nom d’une redistribution équitable. Il est difficile de faire entendre aux Français qu’il faut faire des efforts quand, à chaque prise de parole, le pouvoir annonce de nouvelles dépenses, comme si l’argent jaillissait d’une corne d’abondance inépuisable qui s’appelle l’État. Aux Antilles, le Président, dont nul n’ose penser qu’il est déjà en campagne, promet 750.000 euros pour l’université. Au Mans, c’est un nouveau commissariat. À Avignon, il se félicite du maintien du coûteux régime social des intermittents du spectacle. Lorsqu’un pays connaît le déclin, il lui faut un dirigeant qui préfère l’estime à la popularité, la cohérence de l’action à la démagogie des cadeaux.

François Hollande est bien comme Christophe Colomb, qui fut, pour Churchill, « le premier socialiste, car il ne savait pas où il allait, ignorait où il se trouvait, et tout ça aux frais du contribuable ».

Homme politique

Publié le: 20/08/2015 23:48
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Hollande : Mon ennemi, c’est la France !
#2

Hollande : Mon ennemi, c’est la France ! - Hollande-Delors

Quand Hollande a déclaré : « Mon ennemi, c’est la finance », on ne pouvait prévoir qu’il se comporterait en ennemi de la France, de la politique de la famille, en ennemi de la population qui travaille, en ennemi des professions libérales qui prennent des risques et en ennemi des classes moyennes, qu’il veut détruire en tant que telles ! C’est pourquoi Hollande a montré tout le fond de sa pensée : « Mon ennemi, c’est la France ».

On comprend que la politique insensée de l’immigration incontrôlée et des soins gratuits pour tous les étrangers, avant le droit de vote pour les étrangers, vise au Grand Remplacement de la population.

Te réjouis-tu d’être un citoyen européen, totalement soumis à l’immigration massive et à la destruction de ton pays ? Bien entendu, les activistes de la CEDH, qui sont les nouveaux euro-terroristes au pouvoir, ne pourront pas se maintenir encore longtemps, avec ce désordre infernal, au grand dam des États-Nations.

Le nouveau terrorisme, pseudo-intellectuel et moraliste, des activistes de la CEDH, témoigne du « développement démocratique arriéré » des nations européennes. Hollande a très mal calculé son coup, parce que, malgré son caractère juteux, les élus de la social-médiocratie ne sont que des poltrons abjects. Ils assistent, en spectateurs débonnaires, à l’immigration massive qui laissera tous les Français « perdre tout leur sang« .

A lire aussi: Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ?

Terrorisme et immigrationnisme sont les deux mamelles de la « politique insécuritaire » de l’État-PS de Hollande. Le capitalisme s’est imposé, partout dans le monde, avec le terrorisme du « nouveau monde des affaires« , made in USA. C’est pourquoi, le capitalisme a imposé ses lois en faveur de l’immigrationnisme et du mondialisme à marche forcée, dans le monde réel. Le mondialisme et l’immigrationnisme, c’est la nouvelle usine de destruction massive « à l’américaine », contre l’économie sociale de la vieille Europe chrétienne.

Le mondialisme et l’immigrationnisme à marche forcée, c’est le nouveau terrorisme de l’économie « à l’américaine ». C’est ce qui doit détruire toutes les branches vitales de l’industrie française et l’économie sociale de la vieille Europe. L’immigrationnisme à marche forcée, c’est la justification mondialiste de la consommation « pour tous« , et de la nouvelle « industrie socialiste de l’assistance » et de l’État-Providence « pour tous« .

L’immigrationnisme à marche forcée, c’est la justification de la nouvelle guerre des peuples, contre la toute-puissance de cette nouvelle usine de destruction massive « à l’américaine », avec l’accord de Hollande.

L’immigrationnisme à marche forcée, c’est l’acte inique de la république socialiste collaborationniste, d’ampleur mondiale, dont les traces de destruction massive « à l’américaine » resteront marquées longtemps.

La république socialiste collaborationniste post-pétainiste, c’est la capitulation de la France, devant un ennemi qui détruit le pays réel « de l’intérieur« . C’est la contamination de la France par la « peste socialiste« .

Face à une pareille mort, programmée et avilissante, de la nation et de l’esprit français, le peuple de France sait qu’il ne doit pas « maintenir en vie plus longtemps » la honteuse république socialiste de Hollande.

L’immigrationnisme à marche forcée, c’est ce qui crée, en réalité, dans la population qui travaille, les causes d’une existence toujours plus inhumaine. C’est pourquoi la révolte grandissante du peuple de France, contre cette déchéance voulue par la république socialiste de Hollande, est inéluctable.

La surfiscalisation organisée de la population qui travaille, par la république socialiste confiscaliste de Hollande, est la cause de la révolte des classes moyennes. Elles se sentent poussées, par la mise en cause de leur existence vitale, à une lutte décisive et totale contre cette déchéance socialiste de Hollande. Par son total égarement politico-économique et fiscaliste, l’État-PS s’achemine lui-même vers sa propre destruction.

La politique fiscaliste médiocre de Hollande, c’est l’hommage rendu à l’absurdité du royaume de père Ubu et à sa pompe à Phynances. C’est l’incompétence, l’impuissance et l’amateurisme du président normal.

La révolte grandissante du peuple de France, c’est la révolution patriotique nécessaire et justifiée, car Hollande, l’immigrationniste socialiste mondialiste, veut détruire la France chrétienne éternelle.

Le peuple de France attendait de grandes choses de la Vème République du Général de Gaulle.

C’est pourquoi le peuple de France attend désormais son salut, au cours des prochaines années, de la victoire morale et politique de la droite nationale, dans l’espoir du renouveau de « l’après-Hollande« .


Thierry Michaud-Nérard



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 20/08/2015 23:54
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Une honte !
#3

Une honte !

On a rarement agi de manière aussi sournoise
et aussi désinvolte pour nos institutions !

Le 23 avril 2014, le gouvernement présente un projet de loi au Sénat. Ce projet comporte huit articles et consiste, en gros, à adapter au droit pénal français des mesures européennes. Le Sénat (majorité de droite) fait son boulot et adopte le texte le 5 novembre 2014. Le lendemain, le texte est transmis à l’Assemblée nationale (majorité de gauche) qui en profite – c’est là que gît la sournoiserie – pour truffer le texte d’amendements qui n’ont rien à voir avec le projet initial et que, évidemment, le Sénat n’a pas pu discuter. Anabolisé, le texte est passé de 8 à 36 articles ! L’Assemblée, évidemment, approuve le texte.

Le Sénat s’étouffe d’indignation !

Pour passer en force, le gouvernement utilise la « procédure accélérée ». Le 2 juillet dernier, la commission mixte paritaire, issue de cette procédure, constate l’impossibilité de mettre d’accord les deux assemblées. Le texte repasse au Sénat, qui le rejette le 23 juillet 2015. L’Assemblée nationale le reçoit le même jour et, ayant le dernier mot, l’approuve. Fin de l’histoire puisqu’en cas de désaccord, c’est l’Assemblée qui a le dernier mot.

A lire aussi: Hollande: lâche, traitre, menteur, incapable. Il bousille la France et son peuple. Jusqu'à quand ?

Le Sénat, outré, en appelle au Conseil constitutionnel. Saisis le 24 juillet, les sages rendent leur décision vingt jours plus tard : ils retoquent toutes les mesures ajoutées en douce par le gouvernement. Ces mesures, disent-ils, qui « n’ont pas de lien, même indirect, avec le projet de loi initial, ont été adoptés selon une procédure contraire à la Constitution ; que, dès lors, ces articles sont contraires à la Constitution ». En langage clair, cela signifie que le ministre de la Justice se fiche de la loi fondamentale comme de son premier tricycle !

Quelle paire de claques ! Le Monde – oui, vous avez bien lu : Le Monde, et pas Le Figaro ou Valeurs actuelles – titre : « Le Conseil constitutionnel inflige un cinglant désaveu à Christiane Taubira. »

Cette « mésaventure » est exemplaire de la façon de procéder de ce gouvernement : on biaise, on feinte, on blouse, on bourre le mou, on entourloupe, on ment… Finalement, ces gens-là rendent la politique visqueuse. Et, à ce petit jeu, la grande prêtresse est incontestablement Taubira : chez elle, rien n’est clair, tout est trouble, truqué, opaque, et le Conseil constitutionnel ne s’y est pas trompé.

Elle n’est pas seule dans la charrette, la Taubira : le projet a été présenté au nom du Premier ministre, M. Valls, et le texte, contraire à la Constitution, a été approuvé et signé par Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, en attendant d’être promulgué par François Hollande.

Quelle sanction pour de tels agissements ? Aucune ! Les malfaisants restent en place, contents d’eux : pris en flagrant délit de tricher et de vouloir éliminer le Sénat et, partant, de tordre le cou à la Constitution de la France, ils s’accrochent à leurs pauvres fauteuils comme des arapèdes au rocher.

Une honte !

 

Docteur en droit, écrivain, compositeur

Publié le: 22/08/2015 00:41
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !