Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Marine Le Pen, l’espoir de la libération nationale ? [Actualité en France]





Marine Le Pen, l’espoir de la libération nationale ?
#1

Marine Le Pen - Front National patriote

Avec le déboulonnement de Jean-Marie Le Pen, le FN a normalement renoncé à son antisémitisme d’un autre âge. La bataille fut rude mais Marine Le Pen en est sortie vainqueur. Elle pourra de ce fait s’atteler à sa tâche principale qui est de débarrasser la France de cette doctrine mortifère qu’est l’Islam.

DOSSIER: Invasion en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (258 articles)
Les socialistes sont bien des collabos : de nouvelles preuves accablantes…

Charles Martel s’y employa avec succès au 8ème siècle. En l’an 732 précisément, lors de la célèbre bataille de Poitiers, il bouta dehors les Sarrasins venus d’Espagne dont ils avaient conquis une grande partie après avoir défait les Wisigoths profondément divisés entre eux.

Grâce à cette victoire, la France put se sauver des griffes du funeste Mahométanisme et préserver son identité Chrétienne. Ce triomphe lui permit aussi de connaître une histoire mouvementée mais riche, basée sur la volonté humaine et non sur celle d’un Dieu omnipotent.

Le danger écarté, la France participera grandement à l’essor de la civilisation occidentale dans les arts, les sciences, la philosophie, la pensée politique et les autres domaines du savoir.

Le roi Soleil lui donna un éclat qu’aucune nation n’atteignit. Mais lassés de ce faste ruineux ne profitant qu’à une minorité, les Français se révoltèrent. Cette insurrection souleva l’admiration des peuples du monde entier. A ce jour, la grande révolution de 1789 passionne historiens et simples citoyens.

Deux autres grandes figures de l’histoire de France, Jeanne d’Arc et Charles de Gaulle, peuvent inspirer la démarche de Marine Le Pen pour libérer la France du joug de plus en plus étouffant de l’Islam.

En tant que patriote et en tant que femme, elle doit faire de ce combat une priorité absolue. Sait-elle que dans les pays musulmans, les rares fois où les femmes sortent de chez elles pour respirer un peu d’air frais, elles le font à travers les grilles de leur burka-prison ?

Autrement, ces recluses passent leur vie entre la cuisine où elles utilisent leurs mains et la chambre à coucher où elles manient leurs…jambes ! Quant à participer à la vie politique ou tuer le père, même symboliquement, cela est tout simplement inimaginable.

En 2010, puis en 2013, elle qualifia les prières de rues musulmanes d’occupation. Sans peut-être le savoir, elle fit le même constat que le Général de Gaulle, alors Colonel, en voyant les Panzers allemands submerger la France.

Contrairement à presque tous les hauts gradés de l’armée française, il refusa l’occupation allemande et rallia Londres d’où il émit son historique appel du 18 Juin 1940. Rejoint par de nombreux patriotes et grâce à l’aide des anglais et des américains, il libéra la France.

Si aujourd’hui Marine Le  Pen est citée devant un tribunal correctionnel pour ses propos courageux, le Général de Gaulle fut condamné à mort par le régime de Pétain pour avoir refusé l’occupation de son pays. Moins de cinq ans plus tard, c’est ce dernier qui sera condamné à mort pour haute trahison. Alors que Marine Le Pen continue d’avancer, l’histoire lui donnera raison.

Quelles que soient leurs horreurs, le fascisme, le nazisme et le communisme appartiennent à la civilisation européenne ; ils en furent en quelque sorte la face noire. Tandis que l’Islam est issu d’un monde totalement étranger à l’Occident.

Née au Moyen-Orient, cette doctrine a conquis par la violence de vastes territoires s’étendant de l’Afrique du Nord à la Chine. Poussés par leur Coran qui leur enjoint de pratiquer le « Djihad », les musulmans veulent conquérir aujourd’hui d’autres territoires, notamment l’Europe. Mais ne disposant pas de la supériorité militaire, ils utilisent à cette fin d’autres méthodes, comme l’immigration de masse.

En France, en à peine quarante ans, grâce en particulier à la politique du regroupement familial, décidée par Valery Giscard d’Estaing dans les années soixante-dix et à une politique laxiste en matière d’accueil des étrangers (n’est-ce pas Madame Merkel ?), le nombre de musulmans a considérablement augmenté.

Se comptant par millions dont beaucoup possèdent la double nationalité et n’ayant cure du caractère laïc de l’Etat, ils n’hésitent plus à revendiquer une plus grande place pour leur secte au sein de la république.

Aujourd’hui, presque toutes les banlieues sont islamisées. Les us et coutumes musulmanes, en attendant la charia, règnent en maîtres. Ces zones de non-droit sont aussi livrées aux dégradations, à la délinquance et au banditisme. Les trafics de drogue et d’armes ne se cachent plus.

La forte présence musulmane tire par ailleurs la France vers le bas. Comment peut-on en effet enseigner à des musulmans, des matières comme l’histoire de la France chrétienne et de la France coloniale, la théorie de l’évolution, la philosophie et son athéisme sous-jacent, l’iconographie humaine et ses nus, la sexualité, les incohérences des religions, la Shoah, le conflit israélo-palestinien, le féminisme, notamment. Oserait-on par exemple montrer à des musulmanes le tableau de Gustave Courbet, l’Origine du Monde ?

S’appuyant sur ces masses de plus en plus radicalisées, des fous d’Allah ont pris les armes et se sont mis à tuer des Français. Pour neutraliser ces terroristes musulmans dont il est craindre la prolifération, une véritable guerre de libération nationale doit être entreprise.

A son acronyme, le FN doit ajouter le L de Libération, pour devenir le Front National de Libération. Comme le Général de Gaulle en 1940, Marine Le Pen doit lancer son appel demandant aux Français de se défaire de l’étouffante et malfaisante secte.

Si les Français la plébiscitent en 2017, son combat libérateur en sera grandement facilité. Respectant la légalité républicaine, c’est par la promulgation des lois qu’elle interdira l’Islam.

Comme le Général de Gaulle, elle devra faire preuve de courage et de ténacité pour mener à bien cette lutte vitale. Ni les cris d’orfraie de la bobosphère ni les vociférations des Mahométans ne doivent la dissuader d’éradiquer définitivement cette menace existentielle pour la France et l’Occident.

L’état des pays dominés par l’Islam renseigne sur le danger que représente cette « religion ». Républiques ou monarchies, ces nations ne connaissent ni progrès économique ni justice sociale ; les droits de l’homme sont systématiquement bafoués.

Considérées comme des objets sexuels, les femmes sont exclues de l’espace public. Ombres furtives, elles se cachent aux regards des autres en se voilant intégralement. De plus, elles n’ont pas le droit d’aimer ou d’épouser des non-musulmans : La Charia leur dicte jusqu’à leurs sentiments les plus intimes.

Les minorités ethnico-religieuses sont qualifiées de « Dhimmis », c’est-à-dire de citoyens de seconde zone, dépourvus des droits les plus élémentaires. L’Arabie Saoudite interdit aux non-musulmans de fouler le sol de la Mecque et de Médine, alors que ses dignitaires se pavanent librement en Occident.

Malgré les milliards (en Dollars et en Euros), amassés au cours du demi-siècle passé, les pays musulmans, pour la plupart dirigés par des autocraties, n’ont donné naissance à aucun grand savant et n’ont réalisé aucune découverte profitable à l’humanité. Avec ses sept millions d’habitants et sans posséder de pétrole ou de gaz, Israël les surclasse.

Incapables d’apporter un plus à l’humanité, les pays musulmans sombrent dans la violence et le chaos. La Somalie, le Yémen, l’Irak, la Syrie, l’Egypte, la Libye, l’Afghanistan, le Pakistan, la Tchétchénie, l’Algérie, la Tunisie, le Mali, le Nigéria, la Turquie et le Soudan, entre autres sont en perdition. L’Iran Chiite est quant à lui une immense prison où l’on pend à tout va et à qui l’irresponsable Barak Hussein Obama veut offrir l’arme nucléaire.

Sorti de nulle part, l’Etat Islamique commet d’abominables crimes qu’il diffuse à travers les réseaux sociaux. Contrairement à ce que croient beaucoup de personnes, cette barbarie n’est pas nouvelle. Sait-on que trois Califes (successeurs immédiats de Mahomet) sur quatre sont morts assassinés, tués par leurs coreligionnaires ?

Il faut savoir aussi que les guerres menées par les musulmans, même du temps de Mahomet, ont été toujours atroces. N’a-t-il pas lui-même tué à Yathrib (l’actuelle Médine), neuf cent juifs en un seul jour ?

A l’issue de sa visite à l’université islamique d’El Azhar, effectuée à la fin du mois de Mai 2015, Marine Le Pen déclara que les musulmans de France étaient libres de pratiquer leur foi. Moins d’un mois plus tard, le terroriste mahométan Yassin Salhi la remercia de ces paroles amènes en décapitant son patron !

Cette barbarie s’est étendue jusqu’au monde occidental où le nombre d’attentats musulmans ne cesse d’augmenter. Menacés par les Haschischins des temps modernes, des leaders politiques à l’image du Néerlandais Geert Wilders, des intellectuels de renom, des journalistes vivent comme des parias dans leur propre pays. Un comble pour un monde qui a donné naissance aux droits de l’Homme ! Jusqu’à quand continuerons-nous à accepter cette terreur insidieuse ?

De ce qui précède, il apparait clairement que la présence de Mahométans au sein du FN constitue une intolérable incongruité. Il est en effet inconcevable de vouloir faire la guerre à un ennemi déambulant librement dans notre propre camp. Le parti doit aussi expurger de ses rangs les infiltrés chevènementistes, responsables de son infléchissement sur l’Islam.

En beaucoup de circonstances, Marine Le Pen a fait preuve d’un grand courage intellectuel. Ce défi qui l’attend (expulser de France le Mahométanisme), pourra-t-elle le relever ? Sera-t-elle l’égale de Charles Martel, de Jeanne d’Arc et du Général de Gaulle ? Nous l’espérons vivement.

Marc Second



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/09/2015 00:31
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !