Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Extrême-droite, moi ? Et toi, extrême-crétin ! [Actualité en France]





Extrême-droite, moi ? Et toi, extrême-crétin !
#1

Extrême-droite, moi ? Et toi, extrême-crétin !

Si je t'écoute, voici donc que je suis d'extrême-droite. Pourtant, je ne suis membre d'aucun parti politique, et donc pas de ceux que la disposition des Conventionnels dans la salle du Manège, anciennes écuries royales, a placés définitivement à l'endroit sus-nommé jusque dans notre actuelle Assemblée nationale et dans notre vocabulaire politique.

A lire aussi:

DOSSIER: Invasion en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (274 articles)
Résultats de la politique UE-UMPS : Il va falloir que nos enfants s'habituent aux menaces islamiques
Pourquoi les lois d’Allah sont pires que les lois nazies (41 articles)

Mais sais-tu au moins que si tu vis dans l'avantage d'une république, c'est parce-que nos ancêtres ont mérité par leurs efforts, leurs sacrifices et leur courage l'avènement d'une telle société ? La Convention, dont une station du métro parisien porte le nom, sais-tu au moins ce qu'elle était ?

Si je t'écoute, voici donc que je suis d'extrême-droite. Pourtant, je ne suis pas admirateur de Mussolini, d'Hitler ou de Franco, ni nostalgique des régimes qu'ils ont imposés à leurs peuples. Bien au contraire, mon admiration et ma gratitude vont aux antifascistes, aux antinazis, aux anti-franquistes, de tous les pays, parce qu'ils ont su dire non et s'exposer quand des crétins comme toi croyaient à des idéologies démentes et mortifères ; aussi parce qu'ils ont témoigné de l'immortelle aspiration de l'homme à résister aux oppressions. Mais que sais-tu de cette période commencée en Italie en 1922 par la Marche sur Rome et achevée en 1945 par la capitulation du Japon signée sur le cuirassé Missouri ? Saurais-tu citer au moins trois noms de la Résistance française, à défaut d'avoir une idée de tous ceux qui ne seront malheureusement jamais connus dans l'Histoire ?

Si je t'écoute, voici donc que je suis d'extrême-droite. Pourtant, je manifeste mon opposition à un système oppressif qui est à l'opposé de nos valeurs de civilisation et de notre République, lesquelles ont édifié cette société libre dans laquelle nous vivons. Cette chose que les crétins comme toi persistent à qualifier de religion, alors que ses méfaits et ses crimes se multiplient de part le monde de façon exponentielle, a été l'alliée des nazis. Plusieurs pays où elle est une « religion » d'État ont accueilli nombre d'entre-eux après la Seconde Guerre mondiale, avec d'autant plus d'empressement qu'ils prétendaient anéantir le petit État d'Israël avec les armes de destruction massive imaginées par ces mêmes nazis. Mais as-tu seulement feuilleté un peu le coran ? Sais-tu que le Reichführer SS Heinrich Himmler faisait l'éloge de l'islam ?

Si je t'écoute, voici donc que je suis d'extrême-droite. Pourtant tout ce que j'écris est signé et je ne participe à aucune action d'individus masqués et violents, comme le font les milices antifas .

Pour moi, aucune race ne prédispose au meilleur ni au pire, et justement à ce titre je ne considère pas que des peuples doivent être d'éternels assistés et d'autres d'inusables paternalistes. Je ne suis pas par principe allergique à ce qui vient d'ailleurs, mais je tiens à conserver mon identité et celle de mon pays. Mais dois-je tant que cela justifier ce que je suis par ce que je ne suis pas, parce que les crétins comme toi criminalisent les débats de société, culpabilisent les consciences et censurent même le vocabulaire ? Jusqu'à quand devrons-nous disperser nos énergies dans des querelles issues de cerveaux dérangés alors qu'elles manquent tellement pour le bien commun, la Res Publica ?

Essaie donc de réfléchir par toi-même et non pas en fonction des idéologies qui te servent de couilles, comme à tous ceux qui ne veulent surtout pas défendre ce qui est à eux. Il fut une époque où des Français que des idéologies séparaient ont su s'unir pour résister à qui voulait prendre leur pays et plus encore faire disparaître leurs valeurs fondamentales. Aujourd'hui, des idéologies de caniveau ont pris la place des attributs propres à ceux qui résistent. C'est pour cela que la France est dans le marasme de la dictature des minorités. Le fossé se creuse entre ceux qui prétendent refaire le monde et imposer leurs idéologies mondialistes, développées par des amateurs d'humanisme exotique à défaut d'engagement de proximité, et les gens de simple bon sens, les patriotes et tous ceux qui ont encore des réflexes de survie individuelle et collective, en plus que le sens du devoir.

Un peu de mixité raisonnable dans une société enrichit celle-ci. L'invasion étrangère allogène et à but de remplacement, tant ethnique que civilisationnel, ne peut conduire qu'à la déstabilisation de la société, au chaos et à la guerre civile. Aujourd'hui, si l'armée ne prend pas le pouvoir pour virer l'association de malfaiteurs qui nous gouverne, c'est tout droit à cette guerre civile que nous allons. Dans un cas comme dans l'autre, tu diras bien sûr que ce sont les « fascistes » qui auront déchaîné la violence. Militaires, patriotes, défenseurs de la République, tous sont à tes yeux d'aveugle des « fascistes ». Alors écoute-moi un peu, j'ai bien, moi, entendu tes sottises des dizaines de fois, relayées par des médias de journaleux qui ne me donnent jamais la parole, mais l'accordent volontiers à tous ceux qui détruisent notre République et notre brillante civilisation.

Cette mondialisation sans visage mais avec profits que tu sers si bien en prétendant abolir les frontières alors qu'elles préservent justement les acquis dont tu abuses, est décidée par delà les États par des gens dont l'avidité n'a aucune limite. Il ne s'agit pas là d'une conspiration, ils s'affichent dans leurs clubs très officiels. C'est parce que les pays d'Europe ont su trouver l'équilibre entre la libre entreprise et le fonctionnement social qu'ils veulent les détruire et les intégrer dans leur plan où les hommes ne seraient que des apatrides irresponsables, abrutis de droits superficiels alors que leurs droits fondamentaux seraient inexistants. Ils seraient des producteurs-consommateurs jetables pour le seul profit de quelques décideurs. La mondialisation n'apportera pas la paix, bien au contraire elle est la guerre mondiale assurée localement selon les besoins du moment.

Cette mondialisation que tu sers si bien en prétendant défendre le droit des autres et de l'islam en particulier, elle a justement besoin des idiots utiles comme toi, qui braillent des aberrations et s'accrochent à des pancartes où sont écrits des slogans dont la stupidité n'égale que la hargne.

La plus remarquable dont je me souviens disait : « Les étrangers, aimez-les ou quittez la France ». Mais la France est un vieux pays de tradition chrétienne, c'est notre patrimoine historique, et ce qui participe à sa grandeur, c'est que nul n'est obligé d'être chrétien pour y vivre en harmonie et à égalité avec tous les autres. Alors nous autres patriotes, nous n'avons nullement l'intention de nous laisser dominer par une idéologie d'importation, initiée par un chamelier du Haut Moyen-Âge, chef de bande, misogyne et pédophile. Nous-mêmes, nos descendants et notre pays méritons mieux que cela. Nous n'avons pas éloigné le clergé catholique des entités de décisions politiques pour y mettre des imams à la place. Surtout, nous voulons protéger, préserver ce qui est à nous, notamment cette évolution qui a tant grandi notre pays, lui donnant un équilibre entre la spiritualité au choix de chacun, le progrès social pour tous et le développement scientifique, facteur de prospérité. Dis-moi donc où se trouve tout cela dans les terres historiques de l'islam ?

Cette mondialisation que tu sers si bien en prétendant que l'abolition des frontières permettra le partage équitable des richesses, elle se sert des naïfs comme toi pour propager l'idée qu'on peut tout mélanger pourvu que le droit obsessionnel occulte le devoir envers l'appartenance. L'appartenance est l'un des principes fondamentaux présentés par la Pyramide de Maslow. Ce n'est pas toi qui vas refaire l'Histoire et repenser ces besoins fondamentaux avec tes idéologies de pacotille. La nature reprend toujours ses droits, quoi que tu penses et quoi que tu fasses. Et ne t'en déplaise, la liberté et la démocratie se conquièrent, se préservent et se perdent par les armes. Nous autres patriotes, certains nous présentent comme des passéistes, tellement ils persistent à croire à cette Union européenne qui se désintègre de partout. Et pourtant tu les crois, tu t'obstines même à croire toi aussi à cette Union européenne qui est tellement perverse qu'elle voudrait intégrer la Turquie, pays extra-européen -mais as-tu vu une carte de géographie?- et qui plus est musulman, c'est à dire dont les références se situent dans la charia et non pas dans les principes démocratiques. De plus, toute l'histoire de la Turquie est liée à la guerre contre l'Europe. Mais as-tu lu des livres d'Histoire ? Les batailles de Lépante et de Vienne te rappellent-elles quelque-chose ?

Cette mondialisation que tu sers si bien en prétendant que toute personne présente en France a les mêmes droits, qu'elle ait travaillé et cotisé toute sa vie au système de sécurité sociale ou qu'elle arrive en mendiant et même en exigeant après avoir franchi illégalement notre frontière, elle se réjouit de voir se ruiner notre économie, notre vie sociale, notre indépendance nationale, toutes ces structures qui ont été édifiées par nos Anciens et qui ont permis la prospérité de cette société forte que tu renies tout en profitant de ses bienfaits. Car, vois-tu, ou plutôt ne vois-tu pas, si tu vis dans une société où tu as même le droit et la possibilité matérielle d'exprimer tes pires sottises, si tu manges à ta faim et si tu peux encore circuler en sécurité, c'est parce que des générations successives ont œuvré pour nous léguer cette République dont chacun de nous a la responsabilité.

Et aujourd'hui, tu revendiques le droit de ne pas assumer tes responsabilités envers le bien commun, la Res Publica, au prétexte que nous devrions nous repentir de la colonisation. Sais-tu au moins que si l'armée française a débarqué à Siddi Ferruch en 1830, c'est mandatée par plusieurs pays européens pour mettre fin aux multiples actions de piraterie et d'esclavage des Noirs comme des Blancs, commises par des musulmans alors inféodés à l'Empire ottoman ?

Cette mondialisation que tu sers si bien, elle a besoin des naïfs comme toi qu croient que la liberté d'expression se limite à ceux qui sont dans le politiquement correct. Tu a conspué Éric Zemmour à propos de son livre, mais bien sûr tu te reconnais dans Je suis Charlie. Tu es pour les droits de l'homme, mais pas pour le droit des peuples à conserver leur identité. Tu a la plus grande compassion pour cet enfant syrien dont on a honteusement exploité la mort pour provoquer un immense mouvement de solidarité envers des envahisseurs, mais tu ignores les exactions commises par les djihadistes envers des enfants. Tu n'as pas vu, tu ne veux pas voir la photo de cette petite fille de huit ans décapitée, portant encore un bracelet de gamine. Parce que ça, c'est l'œuvre de l'islam, cette chose médiévale que tu ne veux surtout pas voir stigmatisée, alors tu lui permets toutes les interdictions d'une société civilisée. J'ai cette photo dans mon ordinateur. Je ne sais pas quoi en faire, car je ne voudrais pas participer à une surenchère morbide et abominable pour argumenter, mais je me dis aussi que ne pas la diffuser, c'est être complice. Les gens comme toi me dégoûtent et me font hésiter à partager le détail de certaines informations.Tu ne veux ni voir ni entendre. Pourtant, il y a là matière à débat de société, que tu refuses au nom d'un prétendu antiracisme.

Cette mondialisation que tu sers si bien, elle se réjouit de te voir prétendre au repentir de la France pour avoir apporté en Afrique du Nord le progrès technique, l'organisation administrative, la performance agricole, l'irrigation, la médecine, les transports, et j'en passe. Elle veut te voir accepter l'invasion de ton pays par des peuplades qui n'apportent rien que leur prétendue religion dont le nom signifie soumission. Car des peuples soumis sont de bons esclaves et de bons clients pour elle.

J'ai connu un Camerounais, vivant en France et membre du Parti socialiste, qui me disait que nos enfants iraient travailler en Chine, là où il y aurait du travail dans les décennies à venir. Ce sont des gens comme lui et comme toi qui préparent activement et en conscience, même relative, la déchéance morale, le manque de repères, de valeurs et de racines que tu promets à nos enfants.

Cette mondialisation que tu sers si bien, elle se ravit de te voir ignorer que les prétendus réfugiés qui nous envahissent refusent les colis de nourriture non halal, jettent par les fenêtres les lits d'un hôtel quatre-étoiles où ils sont hébergés, abandonnent des tas de vêtements dans les rues, agressent la police et les journalistes, détruisent les installations de lieux publics. Ils se prétendent réfugiés mais arrivent avec des téléphones, des vêtements de marque et des exigences. Tout cela est pourtant filmé et disponible sur le vaste Internet. Il y a aussi ce qui n'est pas filmé, mais qui est l'objet de nombreuses plaintes : viols de jeunes filles et même d'enfants, maladies oubliées qui réapparaissent, vols et pillages... Ah, je t'entends déjà, tu dis : « Mais où va-t-il chercher tout ça, ce raciste ? » Raciste toi-même, qui considères que certains peuples doivent toujours être assistés, même après cinquante ans d'indépendance ! Tu veux savoir ? Et bien je trouve tout ça et même bien pire sur les sites de ré-information, auxquels je contribue pour certains. Tu sais, ce que dans ton milieu on appelle la fachosphère, que tu ne voudrais surtout pas consulter ! Parce-que là, si on peut discuter des écrits, les films, eux, sont indiscutables, mais ils sont révélateurs de ce qui contrarie tes idéologies et ce n'est pas la télévision qui va te montrer tout ça.

Tu ne veux pas te souvenir de tout ce à quoi nous avons dû nous habituer à cause de l'islam dans notre société civilisée, notamment ce qui touche à la sécurité : être traités comme des malfaiteurs quand nous embarquons dans un avion, les poubelles transparentes, la suppression des si pratiques consignes automatiques, le rallye Paris-Dakar émigré en Amérique du Sud pour cause de déstabilisation de la moitié du continent africain, le plan Vigipirate, les attentats, l'attaque d'une école juive et là encore le meurtre d'enfants, cette vision cauchemardesque des Tours jumelles percutées par des avions... J'ai pourtant connu jadis une société paisible où les seuls sujets d'inquiétude quant à la sécurité étaient les quelques bagarres de bistrots à coups de poing et les rares attaques à main armée. Chacun pouvait exprimer ses opinions sans avoir de procès intentés par les associations d'idiots utiles auxquelles tu adhères et la loi était respectée. Il faut dire qu'aujourd'hui, ce sont ceux-là mêmes qui devraient faire appliquer la loi qui la transgressent de mille façons pour accommoder notre société à leurs fantasmes électoraux et à leurs intérêts mercantiles. Ils te font croire que refuser l'invasion d'une idéologie d'importation, c'est être raciste. Tu connais même des musulmans sympathiques. Moi aussi. Mais ce ne sont pas eux qui s'expriment et qui sont actifs.

Je pourrais t'en dire encore beaucoup, mais à quoi bon ? Tu ne veux rien entendre. Tu crois que s'affranchir des devoirs en ne revendiquant que des droits apportera la solution à tous les maux de l'humanité. Pas de devoirs, donc pas de discipline. C'est pourtant elle qui est garante de la cohésion d'un peuple et on ne peut pas vaincre sans elle. Ah oui, tu te demandes vaincre qui ? Toi qui vois le Métis comme l'Aryen du XXIe siècle, prends garde à ce que ta propre intolérance ne provoque la juste colère de ceux qui veulent rester eux-mêmes. Pire encore, toutes ces choses que tu prétends fausses, infondées, inventées, en fait que tu croies impossibles... lorsqu'elles arriveront à ta porte, tu les croiras toujours telles. Quand le danger sera imminent, tu te réfugieras derrière tes lâchetés passées, ta compassion envers les envahisseurs, ta compréhension envers les assassins, tu te diras qu'ils ne peuvent pas te faire ça à toi... mais tu ne seras toujours pour eux qu'un mécréant. Tu voudras en dernier recours avant de t'enfuir récupérer un peu de ce qui fait ta vie : tes papiers, ton argent, ta collection de trucs, ta voiture ou ton chat... alors ils te tueront en étant persuadés de mériter ainsi le paradis de leur dieu imaginaire et mortel. Ta tête roulera sur les vestiges de ta vie d'idiot utile et ils feront la fête avec tes affaires. Dommage que tu n'aies pas été lucide avant...

Daniel Pollett, responsable Résistance républicaine Gard



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 02/10/2015 01:43
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Extrême-droite
#2
Dans les milieux politiques en général, et dans les médias en particulier, l'insulte suprême, quand on veut disqualifier un mouvement adverse ou un interlocuteur, on dit qu'il est d'extrême droite.

Les casseurs sont tous d extrême-gauche

Et c'est plié : extrême droite = facho = nazi ! Sauf que cela marche de moins en moins auprès de l'opinion… Pourtant, tous nos bien-pensants et surtout nos journalistes bobos gauchos, majoritaires dans tous les médias, continuent leur litanie imbécile en insistant pour qualifier le Front national de parti d'extrême droite.
Tout en sachant très bien que, d'après les Renseignements Généraux, les divers groupes répertoriés à l'extrême droite dont le FN est exclu (!), ne représentent pas plus de 2 500 à 3 500 militants ou sympathisants, en France. Ils savent que l'extrême droite est par essence antiparlementaire et que ce n'est pas le cas du FN, qui est représenté, légalement et institutionnellement, à l'Assemblée nationale, au Sénat et dans toutes les assemblées territoriales. Et qu'il reçoit à chaque élection, comme tous les autres partis, l'argent des contribuables pour financer son fonctionnement. Tout cela, nos chers journalistes le savent très bien !
Si nos donneurs de leçons insistent sur ce point, c'est que tous défendent un système que le FN combat farouchement en les mettant continuellement face à leurs contradictions et qu'il démasque l'escroquerie de leurs postures.

Tous sont majoritairement européistes, ils sont pour l'accueil sans conditions de tous les migrants et pour le multiculturalisme. Tous carburent à la compassion facile et à l'émotion gratuite. Toujours dans le déni des réalités qu'ils ont des difficultés à appréhender parce que prisonniers d'une idéologie obsolète et mortifère, ils sont incapables de formuler une analyse politique pondérée. À part quelques exceptions, toutes les émissions des médias traditionnels sont faites pour abrutir un Peuple complaisant.

A lire aussi:

Extrême-droite, moi ? Et toi, extrême-crétin !
Combattre la loi El Khomri et soutenir l’Union européenne: incohérence naïve ou tromperie délibérée? (18 articles)

Et surtout pour répéter et placer, à toute occasion, « le Front national, parti d'extrême droite », même dans des situations parfaitement incongrues. Il faut les voir, quand ils s'amusent à se faire peur en prononçant avec des trémolos dans la voix, « extrême droite »… Cela en devient rigolo.

Voiture brulée militants extreme-gauche

Rigolo, mais inquiétant. Car pendant ce temps, on oublie l'extrême gauche, qui pour le coup est autrement dangereuse en devenant de plus en plus violente. Les casseurs, eux, se revendiquent, tous, d'extrême gauche. Ils ne sont pas d'extrême droite, ils ne sont pas nazis, mais ils sont bien, FACHOS ! Avec la complaisance du pouvoir, qui laisse faire, et toujours avec une insoutenable violence, ils agressent, cassent et pillent à tout-va, partout, n'importe où et n'importe comment. Pour bien moins que ça, des associations « d'extrême droite » ont été dissoutes et des militants condamnés à de la prison ferme (Ndlr. «Œuvre Française » de Pierre SIDOS et « 3ème Voie » de Serge AYOUB) … On savait déjà que le gouvernement ne faisait pas grand cas de la démocratie et des désirs du Peuple, mais en cautionnant, par laxisme ou par calcul, toutes ces exactions, deviendrait-il facho ? Pas d'extrême droite, pas nazi, mais tout simplement facho ?

On peut se poser la question. Par contre, pour ce qui le caractérise : l'incompétence, l'inconséquence et l'imprévoyance, on connaît la réponse…


FPI - Le Gaulois - Claude Picard

Et le résultat est là : c'est la chienlit ! Pas d'extrême droite, mais de gauche !



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 31/05/2016 21:52
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !