Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re: La jurisprudence du CSA doit s’appliquer en Île-de-France [Actualité Front National ]




« 1 (2) 3 »

Re: La jurisprudence du CSA doit s’appliquer en Île-de-France
#4

Wallerand de Saint Just - Front National patriote

Le CSA a appelé mercredi les télévisions qui reçoivent des personnalités politiques « fortement impliquées » dans la campagne des régionales à donner rapidement la parole à leurs concurrents, dans un communiqué publié à la veille du passage de Marine Le Pen sur France 2.

Ainsi, le CSA, de facto, fait démarrer les règles relatives au pluralisme politique en période électorale dès le 21 octobre. Toutefois, cela ne peut se faire qu’au seul détriment des candidats du Front National…

A lire aussi: Marine Le Pen sur FR 2 - "Des paroles et des actes". Déjà des magouilles de FR2 et de l'UMPS

Je demande donc au CSA d’exiger de la chaine Itélé que je sois reçu dans les prochains jours puisque Mme Pécresse a encore une fois été invitée ce matin par cette chaine et par M. Toussaint. Il en est de même de France culture qui a reçu ce matin Mme Jouanno, qui n’est pas tête de liste et alors que je n’ai jamais été invité par cette radio du service public.

En Île de France, depuis juin, mes adversaires ont été outrageusement favorisés. Je suis donc en droit de demander que les nouvelles règles dont bénéficient MM. Bertrand et de Saintignon en NPDCP, me profitent aussi maintenant.

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Tête de la liste Front National en Île-de-France


***

Front National - Premier Parti de France

Marine Le Pen:

"Je rappelle que le Front National n’a obtenu en 2014/2015 que 5,8% du temps d’antenne politique, soit moins que les Verts (6,7%), et bien sûr moins que le PS (27,4%), le gouvernement (12,7%) et Les Républicains (34,1%), alors que notre mouvement représente près du tiers des électeurs français."




http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 22/10/2015 23:23
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Marine Le Pen invitée sur France2 : plus que jamais il faut que le peuple se débarrasse de l'RPS
#5

Marine Le Pen et Aymeric Chauprade

« Marine le Pen devait se trouver sur le plateau de Des Paroles et des Actes jeudi 22/10 »

Dans un courrier daté du 21 octobre 2015, le premier secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis a proposé à Nicolas Sarkozy de s’allier à lui pour saisir le CSA contre Marine le Pen, pour s’opposer à ce que la présidente du FN soit invitée dans une émission de France 2.

Il écrit notamment qu’il n’est pas admissible que le service public fasse plus de deux heures de publicité pour Mme Le Pen au détriment des partis républicains représentés à l’Assemblée nationale.

http://by-jipp.blogspot.fr/2015/10/je ... adelis-veut-faire_21.html

La France Morte - UMPS - SarkHollande etoiles et croissant

La première chose qui me choque c’est que la cigale, premier secrétaire du parti du Président de la République, ait besoin d’aller chez la fourmi sa voisine pour se plaindre des agissements de M. Pujada, car probablement il n’a pas le loisir de saisir seul le CSA. Il a besoin d’un allié « pour porter un coup d’arrêt à la fascination, à la promotion morbide de l’extrême droite dans le pays. » mais également « d’un rappel à l’ordre »

http://fr.scribd.com/doc/286247299/Ca ... e-de-Marine-Le-Pen-a-DPDA

Qui M. Cambadélis souhaite-t-il rappeler à l’ordre, David Pujada, France télévision ou le peuple français ?

Certainement les trois. France 2 a déjà répondu en dernière minute que les rivaux du F.N étaient également invités (Xavier Bertrand et Pierre de Saintignon) en plus de ceux prévus initialement : Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et Porte-parole du gouvernement et Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI. M.Pujada a fait savoir que Mme Le Pen ne bénéficiait d’aucun traitement de faveur et qu’en cette période électorale, les temps d’antenne seraient comptabilisés et surveillés par le CSA et ce à partir du 26 octobre, date officielle du début de la campagne électorale.

La saisine du CSA par le PS et LR est donc prématurée et n’aurait pas du être retenue mais le conseil a tout de même déclaré que « La possibilité d'une expression contradictoire devrait être rapidement offerte aux concurrents", quand une chaîne invite "des personnalités fortement impliquées dans la compétition électorale (...) faisant valoir directement ou indirectement une candidature ». Par ailleurs il note également qu’il n'a "pas constaté au cours de l'année de déséquilibre majeur" qui "justifie une intervention".

Une fin de non-recevoir tout en nuances adressée au PS et LR. Le Front de Gauche n’est pas content de n’avoir pas été convié, l’UPR de François Asselineau veut s’inviter… Tout le monde politique a bien perçu l’intérêt de cette émission de politique générale sur fond de régionales. https://www.facebook.com/upr.francoisa ... posts/10153740541172612:0

Donc David Pujada, France 2, le CSA ont répondu.

A lire aussi: Marine Le Pen sur FR 2 - "Des paroles et des actes". Déjà des magouilles de FR2 et de l'UMPS

La deuxième chose qui me choque c’est que ce courrier ait fuité. Les réseaux s’en sont emparés, ça tweete de tous les côtés... mais une question me vient soudainement à l’esprit : qui a laissé fuiter ce courrier ?

Le PS pour pouvoir dire éventuellement que LR n’a pas voulu réagir à son appel à l’union sacrée des républicains patriotes devant le péril noir des nationalistes ? LR pour pouvoir dire que le PS lui fait les yeux doux en prévision des prochaines élections qui verront le PS venir supplier LR de fusionner leurs listes au 2ème tour et ainsi le discréditer aux yeux des électeurs ? Il y a de fortes chances pour que les Républicains aient laissé fuiter ce courrier afin de faire perdre des points au PS dès le 1er tour, permettant ainsi à LR d’être présent au 2ème. A malin, malin et demi.

Reste le peuple français rappelé à l'ordre,

Le Peuple va-t-il finir par se désintéresser de cette énième émission de débats politiques virant traditionnellement en combat des chefs ? Va-t-il au contraire prendre conscience que le PS le rappelle à l’ordre une fois encore ?

Le peuple va-t-il comprendre que dès lors qu’un parti au pouvoir demande à un parti d’opposition de l’aider à se débarrasser d’un troisième parti qui lui fait peur, il n’a plus le pouvoir ?

Le peuple va-t-il reprendre ce pouvoir qu’il détient seul et qu’il confie seulement à ses représentants le temps d’un mandat ?

Que va donc faire le peuple français ? Exiger un retour à la République et à la Démocratie ou se taire ?

En attendant, Marine Le Pen a dû annuler sa présence, outrée par une cabale et des exigences inacceptables. Ainsi va la démocratie et la liberté d'expression dans la France de Cambadélis.

http://www.marinelepen.fr/2015/10/mon ... jadas-on-ne-mimpose-rien/

On retiendra sa phrase finale, superbe :

Se faire respecter est le début de la reconquête démocratique par le peuple français.

Hoplite


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 23/10/2015 01:42
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Emission annulée : Cambadélis et Sarkozy en sont réduits à magouiller contre Marine
#6

Emission annulée : Cambadélis et Sarkozy en sont réduits à magouiller contre Marine

L’alliance entre les prétendus républicains et les socialauds n’a jamais été aussi visible. Cherchant à se refaire une santé après le fiasco de son référendum, le magouilleur, par ailleurs repris de justice Jean-Christophe Cambadelis n’a pas supporté que Marine Le Pen puisse participer (en dehors de la période de la campagne des régionales) à l’émission Grand Public « Des Paroles et des Actes », animée par le servile Pujadas.

Spécialiste des coups tordus, l’ancien trotskiste de l’OCI a donc suggéré à Sarkozy de s’associer à lui pour protester auprès du CSA. Cherchant lui aussi à se refaire une santé après sa minable gestion du dossier Morano, l’ancien président de la République a donc sauté à pieds joints sur la proposition du patron des socialistes.

A lire aussi: Marine Le Pen sur FR 2 - "Des paroles et des actes". Déjà des magouilles de FR2 et de l'UMPS

On voit d’ici la suite. Les commissaires politiques du CSA, dont l’actuel président est Olivier Schramek, ancien directeur de cabinet de Jospin quand celui-ci sévissait à Matignon, ont donc décidé de compliquer les choses, tout en ouvrant le parapluie. On devine toutes les tractations de coulisses qui ont dû se dérouler, sous le contrôle du pouvoir politique, bien évidemment. Résultat, le responsable de la communication de Marine Le Pen n’a appris que ce matin que le format de l’émission changeait, et qu’on y ajoutait un sixième débat, où la présidente du FN devait échanger avec ses deux rivaux pour les prochaines régionales.

La manœuvre est d’autant plus scandaleuse qu’en 2014/2015, le FN n’a obtenu que 5,8% du temps d’antenne politique, soit moins que les Verts (6,7%), et bien sûr moins que le PS (27,4%), le gouvernement (12,7%) et Les Républicains (34,1%), alors que ce mouvement représente près du tiers des électeurs français.

Aucun autre candidat n’a été traité de la sorte. Personne n’a oublié l’épisode Mélenchon, où, dans cette émission, Pujadas entendait imposer le patron de Parti de gauche, qui multipliait dans les médias grossièretés et provocations à l’encontre de Marine Le Pen, plutôt qu’un interlocuteur de l’UMP ou du PS. Avec le panache qu’on lui connaît, Marine avait fait savoir qu’elle discutait avec la maison mère, et pas avec la voiture-balai du PS. Elle avait donc laissé Mélenchon éructer seul pendant son quart d’heure, et passer pour un con (sans grand effort de sa part).

Cet épisode ne fait que confirmer l’inquiétante dérive d’un régime à bout de souffle, rejeté par la majorité des Français, prêt à tout pour se maintenir au pouvoir, y compris à recourir à des méthodes dictatoriales.

Taubira (qui vient de voir son 6e directeur de cabinet en trois ans claquer la porte) a signé des textes permettant que Marine Le Pen et Florian Philippot puissent voir leur immunité parlementaire levée. Au Sénat, ce Garde des Sceaux se permet de menacer de poursuites judiciaires David Rachline, qui lui a rappelé fort courtoisement la catastrophe que constitue sa politique place Vendôme. Valls multiplie les insultes et les menaces à tous ceux qui ne pensent pas comme lui, se prétendant détenteur du label « Républicain » et « Européen ». L’ineffable Cazeneuve vient de déposer en quelques semaines quatre plaintes contre Riposte Laïque. Et Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, ose demander à Bartolone des sanctions contre le député Jacques Bompard, coupable d’avoir demandé un moratoire sur la construction des mosquées !

Pendant ce temps là, ces fossoyeurs de la France laissent notre pays submergé par l’invasion migratoire. A Calais, six cents migrants ont bloqué toute la nuit le tunnel. L’Etat français montre son impuissance face à la surdélinquance des gens du Voyage. Et l’islamisation de la France est telle que même le juge Trevidic nous informe que des attentats d’une ampleur sans précédent menacent notre pays. Réponse des autorités françaises : toujours plus de clandestins, majoritairement musulmans, pour les Français !

Marine Le Pen incarne cette voix du peuple que la mafia politico-médiatique veut faire taire par tous les moyens. Nous n’avons pas oublié que certains, comme Mélenchon, rêvent de l'interdiction du FN, propos repris par l’avocat bobo Dupont-Moretti. Nous avons entendu Malek Boutih, député socialiste, annoncer qu’il n’accepterait jamais le résultat des urnes, si le FN devait gagner. La caste paraît prête à tout pour violer le vote des électeurs français.

Même si les Français seront déçus de ne pas l’entendre ce soir, ils comprendront que c’est à la suite des basses manœuvres des Cambadélis-Sarkozy, complices de la faillite de notre pays, et de la mise en danger de nos compatriotes.

Aux électeurs, les 6 et 13 décembre, de faire payer cher aux magouilleurs leurs minables manœuvres politicardes, et de voter pour les partis patriotes capables de redonner souveraineté et fierté à notre pays.

Christine Tasin


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 23/10/2015 04:22
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !