Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Re: Marine Le Pen invitée par France Inter, les journaleux illuminés pro UE-UMPS [Actualité Front National ]




« 1 (2) 3 »

Re: Marine Le Pen invitée par France Inter, les journaleux illuminés pro UE-UMPS
#4

marine Le Pen invité par les journaleux illuminés UMPS de France Inter

Marine Le Pen était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 19/11/2015 14:33
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Front National patriote: vaincre l'islamisme radical !
#5

Djihad - Jihad

Vendredi, la barbarie islamiste a frappé notre peuple. Attablés en terrasse d'un café ou d'un restaurant, passant simplement dans la rue, venus assister à un concert, 130 innocents ont été lâchement assassinés. Plusieurs dizaines sont toujours dans un état critique. Toutes nos pensées vont vers leurs familles et leurs proches.

Depuis des années, le Front National ne cesse de tirer la sonnette d'alarme sur le risque d'attaques islamistes sur notre territoire. "Le djihadisme n'est plus une menace extérieure" avions-nous martelé dès 2012 suite aux actes criminels de Mohamed Merah et après les attentats contre Charlie Hebdo survenus en janvier dernier. Il s'agit désormais d'une menace intérieure, face à laquelle les dirigeants politiques ont la responsabilité de lutter par tous les moyens. Avec des injures, du mépris, et parfois des procès, la caste politico-médiatique affirmait encore voici quelques jours que nous "jouions sur les peurs"... Auront-ils encore le toupet d'entonner ce refrain ?

Nous devons à présent exiger du gouvernement et de ses prédécesseurs - car la menace islamiste ne date pas d'hier hélas ! - de rendre des comptes. Oui, Messieurs Hollande, Valls, Sarkozy et leurs complices portent collectivement une responsabilité lourde dans les attaques qui ont frappé Paris.

Nous payons le prix de décennies d'angélisme, de laxisme et d'aveuglement idéologique. L'ouverture totale des frontières s'est doublée d'une perte de pans entiers de notre souveraineté, laissant notre nation à la merci de menaces extérieures. La poursuite d'une politique folle d'immigration massive, la baisse drastique par Nicolas Sarkozy des moyens d’action des forces de défense et de sécurité entre 2007 et 2012, l’arrêt du programme de construction de prisons, la suppression de la "double peine", la reconnaissance par l'État d'organisations islamistes telles que l'UOIF au sein du Conseil français du culte musulman, sans parler des relations pour le moins ambiguës avec le Qatar et l'Arabie-saoudite, ont favorisé la propagation de l'islamisme radical. François Hollande non plus n'est pas en reste, ajoutant à la continuation de l’œuvre de son funeste prédécesseur la gestion catastrophique de la submersion migratoire en cours.

A lire aussi:

Fusillades et explosions simultanées à Paris. Encore des musulmans terroristes (73 articles)
DOSSIER:  Invasion en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (406 articles)
INOUÏ : des chauffeurs de bus « barbus » refusent de conduire si une collègue FEMME les a précédés! (74 articles)
DOSSIER: Magouilles électorales : les grandes manœuvres "UMPS / RPS - UDI - FDG - EELV "ont commencé

Francois Hollande: Coupable de haute trahison (2 articles)
DOSSIER: Dix raisons de ne pas voter Juppé (21 articles)

Retour de l'enfumeur Sarkozy, l' UMP persiste à nous prendre pour des cons !
Fusillades et explosions simultanées à Paris. Encore des musulmans terroristes (64 articles)
Des terroristes parmi les migrants ? Quand les médias dénonçaient un « fantasme »
DOSSIER: Les victimes des potes à Taubira: violences, agressions, vols, viols, arnaques, mépris,... (46 articles)
Nouveaux programmes scolaires: islam obligatoire, christianisme et Lumières facultatifs (71 articles)
[UE] Crise des migrants: la Belgique et la France doivent aussi porter plainte pour Haute Trahison (8 articles)
On ne peut pas accepter qu’on nous refasse le coup de Charlie une deuxième fois
80 % des délinquants sont extra-européens, 15 % d’Europe de l’Est et 5 % français
Marine Le Pen : « La France et les Français ne sont plus en sécurité » (Paris-Bataclan)
Marine Le Pen: L'UMPS, c'est "mort aux pauvres" - Vidéo

Il est impératif et urgent de modifier intégralement notre politique, de prendre en compte les nouveaux paradigmes. Ce n'est ni en créant des centres de "déradicalisaton" pour les djihadistes, comme l’a promis Manuel Valls pour la fin de l’année, ni en mettant en place des numéros verts, que nous éradiquerons le fondamentalisme islamiste sur notre sol.

Il faut commencer par stopper la politique d’accueil de clandestins, que l'ex-UMP et le PS disséminent peu à peu sur l'ensemble du territoire au mépris de tout principe de précaution. Les propagandistes de l'État islamique nous avait prévenus de leur volonté d'envoyer des assassins semer la terreur en Europe, et en particulier en France, en les dissimulant parmi les "migrants". Malheureusement, il semblerait qu'eux tiennent leurs promesses.

Pour faire face à cette menace, l'autorité de l'État doit être affirmée partout en France, ce qui suppose de rétablir définitivement nos frontières nationales et de sortir de l'espace Schengen tout autant que de réinvestir les quartiers ou la loi des caïds et des barbus a remplacé celle de la République. La déchéance de nationalité pour tous les djihadistes bi-nationaux, et l'expulsion de tous les étrangers liés à l'islamisme radical doivent être appliquées d'urgence. Il faut en outre procéder à la fermeture des 90 mosquées salafistes répertoriées par nos services de renseignement, et s'interroger aussi sur la mansuétude dont bénéficie la mouvance des Frères Musulmans dans notre pays, à commencer par l'UOIF. Nos relations internationales doivent aussi être redéfinies en traçant clairement la ligne entre amis et ennemis. Enfin, il faut réaffirmer avec force et fierté notre identité, pour réarmer moralement notre peuple et notre nation face aux défis auxquels elle est confrontée.

L'islamisme radical doit être vaincu ! Pour y parvenir, il faut une volonté politique inébranlable. Cette volonté, seuls Marine Le Pen et le Front National, parce qu'ils pensent et agissent librement, la possèdent véritablement.



A voir aussi:


https://www.youtube.com/watch?v=MQbid3swLWM

 

Avec Marine, combattons pour la survie de la France

Régionales - Elections 2015 - Site internel Front National patriote
1 article partagé peut faire prendre conscience à 1, à 5, à 1000 personnes (et plus),

du danger des partis européïstes-mondialistes UMPS / RPS - UDI - Modem - FdG - EELV
et de la sincérité de Marine. 

Promettons-nous chacun(e) de partager chaque jour min 10 articles
pour le "FRONT NATIONAL PATRIOTE"
jusqu'à la fin des régionales.
Nous sommes des millions de patriotes, on devrait arriver à convaincre, Non ?

ALLEZ ! GO !  ;O)

***

SITE "SPECIAL REGIONALES"

Programme du front national patriote

Rejoignez Les Patriotes ! (Voir aussi sur Facebook)

Notre mission est de redessiner un avenir pour notre jeunesse.
Nous avons besoin qu'elle s'engage à nos côtés au service de la France !
Il est temps de se porter volontaire !

Publié le: 20/11/2015 19:12
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Le discours présidentiel de Marine Le Pen
#6

Marine Le Pen - Une vraie présidente

On ne peut lui dénier une prestance qui fait défaut à beaucoup de nos hommes politiques.

On peut, comme moi, ne pas être une inconditionnelle de Marine Le Pen ; on est même libre de la vouer aux gémonies. Mais on ne peut lui dénier une prestance qui fait défaut à beaucoup de nos hommes politiques.

Écoutez son allocution consécutive aux attentats du 13 novembre. En trois minutes, tout est dit. Chaque mot est pesé, et lourd de sous-entendus. Avec une gravité de circonstance, elle remet François Hollande à sa place : celle d’un homme « normal » qui n’a pas la carrure d’un chef d’État.

Je retiendrai trois exemples.

A lire aussi:

DOSSIER: Fusillades et explosions simultanées à Paris. Encore des musulmans terroristes (92 articles)
Invasion en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus..
(411 articles)

Marine Le Pen : « La France et les Français ne sont plus en sécurité » (Paris-Bataclan)

« Le président de la République a annoncé […] le contrôle temporaire aux frontières. C’est bien. Mais, quoi qu’en dise l’Union européenne, il est indispensable que la France retrouve la maîtrise de ses frontières nationales, définitivement. » Derrière l’éloge apparent, le blâme est évident. Dans le laconisme de ce « c’est bien » perce le ton de l’enseignant tout ensemble satisfait et exaspéré. Marine Le Pen, un tantinet goguenarde, se félicite que l’élève François ait enfin compris qu’il ne pourra résoudre ce problème sans appliquer la méthode qu’elle préconise depuis longtemps. Mais elle dénonce aussi l’insuffisance des progrès accomplis, et la soumission de Hollande à l’Europe, qui a rendu possible cette horreur.

« La France et les Français ne sont plus en sécurité, mon devoir est de vous le dire. » Madame Le Pen a évidemment le droit de s’exprimer, quoi qu’en pensent certains. Mais pourquoi en aurait-elle le « devoir », sinon parce que celui à qui incombe le devoir de révéler cette douloureuse vérité aux Français ne l’a pas fait ? Certes, il est difficile pour M. Hollande d’avouer que sa politique a compromis notre sécurité. Mais son silence, qu’il s’explique par l’aveuglement idéologique, la peur de déplaire à l’opinion ou l’illusion qu’il pourrait ainsi préserver la paix sociale, n’en demeure pas moins coupable.

« La France pleure ses morts, et je pleure avec elle. » L’expression de la compassion est, certes, un passage obligé, mais celle de Marine Le Pen est sans doute aussi sincère que celle de tout un chacun. Plus intéressante est la résonance, ici, du mot « France ». Dans les vœux que François Hollande adressait au peuple français le 31 décembre dernier, la lourdeur de l’anaphore (« La France, elle… ») peinait à masquer la vacuité du propos. La France semblait n’être qu’une coquille vide, un artifice rhétorique. Marine Le Pen, elle, affirme qu’au-delà de l’émotion et du chagrin personnels, chaque Français doit, en tant que Français, pleurer la mort de Français tués par des ennemis de la France. C’est cela, la nation. Et il est temps de redonner à ce mot tout son sens, à cette notion toute sa réalité car, rappelle Marine Le Pen, « nous vivons une tragédie nationale ».

La formule « Moi président » est devenue réalité pour François Hollande. Pour Marine Le Pen, c’est un futur très hypothétique. Mais elle s’est au moins montrée capable de tenir un discours de chef d’État, ce que le Président en titre n’a encore jamais su faire.

Professeur de Lettres

Publié le: 23/11/2015 00:10
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !