Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> L’islamo-collabo François Zéro demande à la France de renier sa laïcité [Actualité en France]




(1) 2 3 »

L’islamo-collabo François Zéro demande à la France de renier sa laïcité
#1

L’islamo-collabo François Zéro demande à la France de renier sa laïcité

François 0, le Très Mal-Saint Père vient de donner le fond de sa pensée immigrationniste pro-musulmane dans une interview parue dans les colonnes du quotidien de la gauche catho, La Croix.

«Sur le fond, dit Jorge Mario Bergoglio, la coexistence entre chrétiens et musulmans est possible. Je viens d’un pays où ils cohabitent en bonne familiarité». Il vient d’Argentine, un pays qui, sur une population totale de 41,5 millions d’habitants, compte 2% de musulmans, 92% de catholiques, 2 % de juifs et 4 % de pratiquants d’autres religions.

François 0 feint de ne pas savoir que les musulmans suivent les lois des pays où ils sont très minoritaires (c’est la cas en Argentine). Il n’y alors aucune difficulté avec eux.

Dès qu’ils sont parvenus à se renforcer, ils développent des réseaux de financement et de logistique, se préparent physiquement et moralement au djihad. C’est la phase de consolidation de l’islam que nous avons subi en France depuis le commencement du regroupement familial voulu par Tricard d’Estaing et Chirac.

Aujourd’hui, minorité forte et influente en Occident, ils passent à l’action. C’est la phase des combats en Europe de l’Ouest, principalement en France et en Belgique (sans oublier la gare de Madrid et le métro de Londres).

En un souverain poncif, François 0 lance: «si une femme musulmane veut porter le voile, elle doit pouvoir le faire. De même, si un catholique veut porter une croix».

Très révélateur. Et très relativiste.

Le voile, la burqa, le niqab valent le crucifix. Pas de différence entre porter une croix et ensevelir un corps de femme sous une bâche.

Tant de mauvaise foi laisse penser que ce n’est pas l’Esprit sain qui est descendu sur ce type, mais une fiente de corbeau.

François 0 ne s’arrête pas là. «La petite critique que j’adresserais à la France à cet égard est d’exagérer la laïcité. (…) La France devrait faire un pas en avant à ce sujet pour accepter que l’ouverture à la transcendance soit un droit pour tous.» Autrement dit: la France devrait se soumettre à l’islam.

Par là, le pape fait semblant de ne pas comprendre ce qu’est la laïcité française.

Dans Le Figaro, Yohann Rimokh rappelle les liens historiques entre celle-ci et le christianisme. La laïcité n’est pas une égalité de tous les cultes, pas une neutralité de l’Etat, pas une tolérance. Elle ne peut être déclinée à l’infini: «laïcité de droite, de gauche, radicale, sociale, inclusive ou d’intégration, de combat ou d’apaisement».

La laïcité française est autre chose. C’est la dernière étape d’une longue histoire, «cristallisées par la loi de 1905 sur la Séparation de l’Eglise et de l’Etat». Une histoire que ce pape détestable, Big Brother de la nouvelle Eglise, voudrait voir disparaître de nos mémoires.

Notre laïcité est le produit du catholicisme d’Etat des rois de France, du Concordat napoléonien et de la loi de 1905. Elle est à l’intersection de la France fille aînée de l’Eglise avec le catholicisme, religion de la grande majorité des français, et la Révolution.

«C’est un échange, écrit Yohann Rimokh, de bons procédés (…) A l’Eglise la société civile; à l’Etat le pouvoir. A l’Etat la charge de garantir la place de l’Eglise dans la société civile en assurant son financement; à l’Eglise de sortir des arcanes du pouvoir et de l’exercice de la souveraineté. Telle est la laïcité; difficile de la subsumer dans les catégories du monde occidental ou anglo-saxon

«Elle fut longtemps la meilleure manière de prémunir le pouvoir central d’influences vaticanes trop encombrantes et de préserver l’ordre public d’un prosélytisme étranger», dit encore Yohann Rimokh.

Pourquoi la laïcité française est-elle si importante? Parce qu’elle fait partie «des liens indivisibles mais presque tout-puissants (qui) attachent les idées d’un siècle à celles du siècle qui l’a précédé». (Tocqueville)

En bon globalisateur contemporain, François 0 refuse ce lien.

Comme il rejette quasiment dans son interview de La Croix, les racines chrétiennes de l’Europe. Il considère qu’elles sont entachées de colonialisme. Il les voit comme triomphalistes et vengeresses alors que, pour lui, «l’identité européenne» est «dynamique et multiculturelle».

«Il faut parler de racines au pluriel car il y en a tant», dit-il.

Un successeur de Saint Pierre qui ne défend pas la chrétienté !

J’en viendrais presque à croire qu’il est le dernier pape comme l’annonce la prophétie dite de Saint-Malachie. Selon cette prophétie, le successeur de Benoît XVI, Pierre le Romain, serait l’ultime évêque de Rome. François 0 serait-il Pierre le Romain? En torturant un peu sa biographie, on devrait y arriver.

Je le vois bien dissoudre l’Eglise, trop passéiste, trop réactionnaire, pas assez musulmane. Et puis lancer que, contrairement au Coran et à Mahomet, nous n’avons aucune preuve, au fond, de la validité des Évangiles et de l’existence du Christ.

Et nous murmurerons avec lui: «Ite missa est».

Marcus Graven

***

Génération identitaire - Manifestation à Paris - On est chez nous !

Le rendez-vous est fixé le 28 mai place Monge, à partir de 15 heures.



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 17/05/2016 23:32
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Le pape François Zéro est une calamité pour l’Occident
#2

Daesch resserre les liens qui nous unissent

François Zéro paraît atteint de démence sénile quand il voyage dans les airs avec Alitalia. Une ivresse des hauteurs.

«Je n’aime pas parler de violence islamique, parce qu’en feuilletant les journaux je vois tous les jours que des violences, même en Italie: celui-là qui tue sa fiancée, tel autre qui tue sa belle-mère, et un autre… et ce sont des catholiques baptisés, hein! Ce sont des catholiques violents. Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique. Non, les musulmans ne sont pas tous violents, les catholiques ne sont pas tous violents. C’est comme dans la macédoine, il y a de tout… Il y a des violents de cette religion… Une chose est vraie: je crois qu’il y a presque toujours dans toutes les religions un petit groupe de fondamentalistes. Nous en avons.

A lire aussi:

L’islamo-collabo François Zéro demande à la France de renier sa laïcité
L'islam tue encore en France: égorgement d'un curé en Normandie ! (29 articles)

Pape François : encore un déni de réalité

Quand le fondamentalisme arrive à tuer… mais on peut tuer avec la langue comme le dit l’apôtre Jacques, ce n’est pas moi qui le dit. On peut aussi tuer avec le couteau, non?

(…)

Mais on ne peut pas dire, ce n’est pas vrai et ce n’est pas juste, que l’islam soit terroriste. Le terrorisme est partout. Pensez au terrorisme tribal dans certains pays africains. Le terrorisme est aussi… je ne sais pas si je peux le dire car c’est un peu dangereux, mais le terrorisme grandit lorsqu’il n’y a pas d’autre option. Et au centre de l’économie mondiale, il y a le Dieu argent, et non la personne, l’homme et la femme, voilà le premier terrorisme. Il a chassé la merveille de la création, l’homme et la femme, et il a mis là l’argent. Ceci est un terrorisme de base, contre toute l’humanité. Nous devons y réfléchir.»

Passons sur les comparaisons absurdes de François Zéro, vieille idole que les catholiques encensent par habitude, et devant lequel les jeunes des JMJ se pâment et bêlent comme des brebis énamourées.

En mettant sur le même plan une organisation terroriste musulmane et des actes individuels peut-être commis par des catholiques, il porte à son paroxysme le relativisme contemporain. Les exécutions massives, les meurtres islamiques, les persécutions des chrétiens et des yazidis sont mises sur le même plan que des violences commises par dépit amoureux, par vengeance ou sur un coup de colère.

François Zéro se veut l’artisan d’une alliance entre toutes les religions d’où son refus de condamner les violences musulmanes.

Cette alliance vise les athées, la laïcité, les blasphémateurs, tous ceux qui refusent le divin et son cortège de déraison, de croyances absurdes.

L’Eglise n’a jamais digéré que le brouillage entre le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel qui faisait sa grandeur ait disparu. Elle essaie de le remettre en place.

François Zéro n’est pas seul. Hollande-Valls-Cazeneuve lui prêtent main forte. Impôt pour financer les mosquées et les imams, condamnation systématique de ceux qui critiquent l’islam à coup de lardons ou d’articles, protection des édifices religieux musulmans…

Le gouvernement français et François Zéro font semblant de ne pas comprendre que l’islam, religion qui ne tolère qu’elle-même, qui se croit supérieure à tout autre forme de pouvoir, est en train de gagner un conflit planétaire.

Ils espèrent que nous ne saisirons pas que les musulmans sont des barbares parce que, comme l’indique le nom de leur religion, ils sont soumis à une puissance absolue, qu’ils ont perdu toute liberté issue de la raison et conforme à l’humanité.

Il ne s’agit plus de résistance (à laquelle les politicards appellent) –terme déjà négatif puisqu’il signifie que nous sommes vaincus-, mais de reconnaissance de la victoire de l’islam en Occident.

Par leurs actes et leurs paroles, François Zéro et le gouvernement français mentent sciemment pour ôter tout désir de combattre à ceux qui en ressentiraient le besoin et assurent la tranquillité d’esprit et d’âme de ceux qui sont entrés en soumission depuis longtemps.

La seule comparaison à faire: combien d’attentats commis par des chrétiens ces dernières années et combien commis par des musulmans?

La réponse donne la mesure de la calamité qu’est François Zéro pour l’Occident.

Marcus Graven



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 03/08/2016 20:03
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Le réponse très claire de Daech au pape François
#3

Diable islam VS Jésus ... le pape

Le moins qu’on puisse dire est que les guerriers de Daech
ne font pas dans la dentelle.

Dans l’avion qui le ramenait, il y a quelques jours, de Pologne, le pape François a de nouveau déclaré son amour pour l’islam et répété la doctrine de Vatican II selon laquelle toutes les religions sont, par définition, des religions d’amour, vouées à dialoguer et à s’entendre.

L’organisation État islamique, dans un article intitulé « Par l’épée », publié par son organe de propagande Dabiq, vient de répondre aux déclarations du souverain pontife. Le moins qu’on puisse dire est que les guerriers de Daech ne font pas dans la dentelle. Pas plus là qu’ailleurs.

A lire aussi:

L’islamo-collabo François Zéro demande à la France de renier sa laïcité
Le Pape François et la soumission à l’islam

La culture de l’excuse ...ou les complices du terrorisme
Le véritable vivre ensemble, c’est le patriotisme
Cohabitation impossible avec l’islam à moins que… - Sami Aldeeb
Peuples du monde, je vous supplie, ne vous convertissez pas à l’islam ! - Mohamed Kaçi
Aux origines de l'islam: "Le Messie et son Prophète" - Père Edouard-Marie Gallez
Les droits de l’homme contre le peuple - Jean-Louis Harouel
Lettre ouverte à un soldat d’Allah: Arrête de m’appeler «frère» !
Nous ne devrions pas avoir peur de combattre l’islam
Musulmans, vous n'êtes pas grand chose sans les "mécréants" que vous haïssez tant
Un psychanalyste analyse le spectre du « surmusulman »
Pourquoi les lois d’Allah sont pires que les lois nazies (51 articles)
Islamophobie : barbarisme au service de l’intox ! (6 articles)
Puis-je encore dire, en France, que Mahomet est un pédophile et l’islam un cancer ?
Racisme islamique et complicité d’État

L’article s’en prend, notamment, à la « naïveté » du pape qui croit, par ses propos lénifiants, « pacifier » la nation islamique. « Le Pape combat contre la réalité quand il s’efforce de présenter l’islam comme une religion de paix, alors que celui-ci enjoint aux vrais croyants de tirer l’épée du djihad. C’est même leur plus grand devoir : imposer la loi d’Allah par l’épée est une obligation fondée sur le Coran, parole de notre Seigneur. »

C’est pourquoi taxer la violence islamiste de « violence insensée », comme fait le pape, c’est insulter Allah lui-même, qui ne peut renier sa parole. L’article réfute également l’idée que les guerriers de Daech combattraient pour de l’argent ou pour des raisons économiques. « Même si vous arrêtiez de nous bombarder, de nous jeter en prison, de nous torturer, de nous abêtir et d’usurper nos terres, nous continuerions de vous haïr ; même si vous nous payiez le jizyah [l’impôt pour les infidèles, ndlr] et viviez humiliés sous l’autorité de l’islam, nous continuerions de vous haïr. Pourquoi ? Parce que le Coran nous commande de le faire. Nous ne cesserons donc de vous haïr que lorsque vous aurez embrassé l’islam. »

On peut rejeter ces propos en les qualifiant de fondamentalistes ou de fanatiques, mais ils ont le mérite d’être clairs, logiques et cohérents. N’en déplaise aux « modérés » et aux « pacifistes » qui s’en offusquent. Mais ceux-ci ont-ils jamais lu le Coran ?

Professeur universitaire à la retraite

Publié le: 10/08/2016 09:38
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !