Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Nouvelle zizanie au sein de l'Union Européenne : le Luxembourg des banquiers veut exclure la Hongrie [Actualité Front National ]





Nouvelle zizanie au sein de l'Union Européenne : le Luxembourg des banquiers veut exclure la Hongrie
#1

Les patriotes au pouvoir - Marine Présidentielle 2017

L’appel du chef de la diplomatie luxembourgeoise, Jean Asselborn, à exclure la Hongrie de l’Union Européenne sous prétexte de « violation de ses valeurs démocratiques fondamentales » démontre l’état de délabrement de la machine européiste, qui perd totalement le contrôle trois mois après le « Brexit ».

Si les attaques se succèdent de la part des technocrates de Bruxelles comme de certains dirigeants européens qui se font leurs fidèles serviteurs, c’est bien parce que Viktor Orban a fait le choix de protéger son peuple de la submersion en organisant en octobre un référendum sur le plan européen de répartition des migrants clandestins.

Aussi faibles en conséquences que soient les déclarations de M. Asselborn, celles-ci n’en sont pas moins révélatrices du chaos politique qui règne au sein de cette Union Européenne sans cap ni boussole, rejetée par les peuples.

Comme le peuple hongrois, tous les peuples européens devraient avoir le droit de s’exprimer, de décider librement de la politique qu’ils veulent voir appliquer. Ce droit, confisqué aujourd’hui, doit être reconquis. Par la succession de crises, l’Union Européenne prouve qu’elle ne réussit qu’à dresser les peuples les uns contre les autres. Seule une Europe des nations libres permettra d’en finir avec la zizanie actuelle et de se concentrer sur l’essentiel dans le respect de la souveraineté démocratique des peuples.

Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Secrétaire Général du Front National, Député français au Parlement européen

MARINE2017.FR


TOUTE L'ACTUALITE DU FRONT NATIONAL
TOUTES LES VIDEOS DU FRONT NATIONAL

Programme Présidentiel Front National



http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/09/2016 01:11
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !