Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> L’islamo-business, ou comment on finance les djihadistes… Jean-Paul Gourévitch (Vidéo) [Actualité en France]





L’islamo-business, ou comment on finance les djihadistes… Jean-Paul Gourévitch (Vidéo)
#1

L'Islamo-business, vivier du terrorisme - Jean-Paul Gourévitch

L'Islamo-business, vivier du terrorisme - Jean-Paul Gourévitch


L'islamo-business, concept novateur dans le champ politique, désigne deux réalités mal connues et complémentaires : d'une part le financement de l'islamisme radical par les revenus de l'économie informelle (taxes, confiscations, racket, pillages, trafics, rançons, esclavage sexuel) et le détournement de procédures en vigueur dans le monde musulman (jizya, zokat, sadaqah, hawala), ce qui représente plus de 1000 milliards de dollars par an, d'autre part les méthodes de recrutement des candidats terroristes et leur parcours, qui commence par la fraude et la délinquance, se poursuit par la réhabilitation grâce à l'islam et s'achève par le choix ultime de la posture du héros, voire du martyr. Jean-Paul Gourévitch dresse un état des lieux de la galaxie islamiste, explicite les mécanismes de l'islamo-business, ses ressources, ses méthodes et celles qu'emploient ses adversaires pour le combattre. Il analyse enfin la validité de plusieurs scénarios pour l'avenir : ceux de l'affrontement, du vivre-ensemble, de la coexistence, de la crise ou du déclin. Dans cette analyse, la France occupe une place particulière-elle est en effet le pays occidental qui abrite le plus grand nombre de musulmans : entre 8 et 9 millions, dont 3,5 millions de pratiquants et plus d'une centaine de milliers d'islamistes radicaux, dont environ 10 000 activistes. Un ouvrage documenté, pédagogique et impartial.

Jean-Paul Gourévitch : L’islamo-business, ou comment on finance les djihadistes…

L’islamo-business, c’est plus de 1.000 milliards de dollars par an. Que représente-t-il exactement et à quoi sert-il ? Jean-Paul Gourévitch dresse dans son nouveau livre un état des lieux de la galaxie islamiste…

Explications.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 29/09/2016 05:27
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Gourévitch, s’en tenant au « récitatif d’un islamisme de croisade », parle de « situation explosive
#2

L'Islamo-business, vivier du terrorisme - Jean-Paul Gourévitch

Y a-t-il un risque terroriste en France ? Poser la question, c’est y répondre si l’on se réfère aux attentats de 2015 et 2016. Mais sur quel terreau prospèrent les candidats au terrorisme ? » Dans son nouvel opus, intitulé L’islamo-business, vivier du terrorisme, Jean-Paul Gourévitch (publié chez Pierre-Guillaume de Roux) revisite, prolonge et affine une thématique que sa précédente Croisade islamiste : pour en finir avec les idées reçues (Pascal Galodé, 2011), sans oublier son synthétique Les Migrations pour les nuls (First, 2014), avaient incidemment (mais nécessairement) abordée sans l’approfondir.

L’auteur, d’une probité intellectuelle exemplaire, soutenue tant par une connaissance large et non elliptique (c’est-à-dire, en d’autres termes, sans langue de semoule) du sujet que par une méthodologie alliant distance dépassionnée et rigueur scientifique, se donne pour projet « d’identifier le principal moteur de progression de l’islamisme radical : l’islamo-business ».

A lire aussi:

L'OCI, cet ONU de la loi islamique qui a pour mission de protéger et "d'élargir" l'oumma dans le monde (7 articles)
La stratégie de conquête des Frères musulmans
Pour bien comprendre la haute trahison dont vos élus mondialistes sont coupables:
[Audio] Révélation : vingt minutes pour comprendre pourquoi l’Europe se laisse envahir par l’Islam
Alexandre Del Valle : « Nos États acceptent que le totalitarisme islamiste vienne saper nos valeurs
Ecole d’Elbeuf sur Seine : cours d’arabe et retour sur la politique d’islamisation de l’école
Un million de musulmans prêts à la guerre civile en France (5 articles)
Poutine : Daesh est financé par 40 pays, y compris par des pays-membres du G20
[Vidéo] Hollande et Juppé : Stratégie de conquêtes de l’Action islamique en Occident
Débile mais réel ! L’Arabie saoudite convoite la présidence du Conseil des droits de l’homme !  (25 articles)
L’Arabie Saoudite a investi 75 milliards de dollars pour répandre l’idéologie islamiste salafiste
Que de groupes d'amitié avec les pays musulmans dans l'Assemblée Nationale !
Députés, sénateurs, ministres arrosés par le Qatar & l’Arabie saoudite ? ... (6 articles)
Exclusif : En 1996, tous les pays arabes ont ratifié la charia !
Eurabia ou l’islamisation de l’Europe : le pire complot de tous les temps (4 articles)

Objectif atteint, ce, dans une langue claire et dans le souci constant d’expurger l’objet d’étude de tout artéfact confusionniste et opacifiant sous lequel partisans comme adversaires, islamoptimistes béats et islamo-sceptiques, par pelletées d’approximations, de slogans et de poncifs, s’emploient à asphyxier des notions rendues inintelligibles pour le commun des mortels – y compris chez le mahométan « de base ».

Surtout parce qu’une citation vaut mieux que de longs discours, chaque sous-chapitre de l’ouvrage débute par un exorde, boussole didactique mettant son contenu en perspective et le résumant presque à lui seul. Ainsi le célèbre « Pas d’amalgames. Vous risqueriez de faire le jeu du réel » de Michel Onfray ou ce propos saisissant attribué à l’ancien ministre chiraquien Azouz Begag : « Depuis quarante ans, on nous dit qu’on est cinq millions.

Comme si ces cinq millions de travailleurs immigrés n’avaient pas fait d’enfants… qui ne sont pas cinq millions mais peut-être quinze ou vingt. »

Dès son premier chapitre, Gourévitch indique que « le passage de l’islamisme au terrorisme se fait au moyen de trois notions passerelles : la charia, le djihad et le salafisme ». Et de dérouler minutieusement, au fil des quelque 200 pages que compte l’essai, le fil d’Ariane de ce qu’il faut bien nommer la réponse islamique et planétaire à la crise multiforme du monde moderne (spirituelle, morale, anthropologique, sociale, économique, politique).

Bien que non explicitement formulée, cette hypothèse transparaît, d’évidence, une fois achevée la lecture de cette étude que les mass médias et l’intellocratie militante s’empresseront de jeter au pilon de leur mépris de caste. À moins qu’elle ne suscite un nouveau procès en sorcellerie à l’encontre d’un homme dont l’intelligence de l’érudition surplombe la bêtise infatuée de ses clercs ruminants.

Toujours est-il que le vertige nous saisit lorsque nous cheminons sur les lignes de crête d’une idéologie rhizomatique étendant inexorablement sa toile aux quatre points cardinaux du globe, de la cité banlocalisée des métropoles mondialisées au rift sahélo-saharien, d’Al-Qaïda à Boko Haram en passant par l’État islamique, du prosélytisme des prisons aux prédications des mosquées.

Non sans avoir exposé les moyens de lutte contre l’islamisme – ou plutôt contre l’islamo-business nourrissant ce dernier – sur lesquels notre spécialiste ne paraît guère entretenir de naïves illusions, celui-ci y met un point final en suggérant des scenarii pour l’avenir allant des plus extrêmes (l’affrontement) aux plus désespérés (la crise de l’Occident), jusqu’à mentionner les plus mièvrement iréniques (la parousie du « vivre ensemble » ou le déclin de l’islamisme prôné par Gilles Kepel).

Gourévitch, s’en tenant au « récitatif d’un islamisme de croisade », parle, lui, de « situation explosive »

Docteur en droit, journaliste et essayiste

Publié le: 04/12 16:54
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !