Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> La Commission européenne, cette force occulte [Actualité en Belgique]





La Commission européenne, cette force occulte
#1

Union Européenne Tour de Babel


L’Union européenne, ce grand cadavre à la renverse, n’en finit pas de nous étonner par sa capacité de résilience. Ce Babel improbable, impotent et omnipotent, pourrait encore tenir soixante-dix ans, tant qu’il saura se tenir à distance raisonnable des peuples. Il s’y emploie, d’ailleurs, de manière toujours plus raffinée.

Ainsi, le 30 septembre, la Commission européenne aura-t-elle présenté une « stratégie anti-fuite » visant à empêcher « que les informations délicates et confidentielles » soient divulguées urbi et orbi et à « éviter un dommage politique » susceptible de causer du tort à « la réputation de la Commission ».

Ce dispositif a été discuté et élaboré par les directeurs généraux en lien avec la présidence de la Commission. Aux dires du site euractiv.fr, « certaines fuites de documents ont ainsi exposé les liens étroits entre l’exécutif et les représentants de l’industrie, alors que d’autres ont considérablement nui à l’accord de libre-échange avec les États-Unis ».

A lire aussi:

[UE] Europe des traitres: pendant son mandat, Barroso était déjà en contact étroit avec Goldman Sachs (2 articles)
[UE] « Bahamas Leak » : la Commission européenne au cœur de toutes les corruptions ? (4 articles)
« Panama Papers », des têtes politiques, entr"autres gros bonnets, vont enfin tomber ! (16 articles)
Invasion musulmane en cours: La stratégie islamiste et la Haute Trahison de l'UE, de vos élus... (624 articles)
Bernard Monot présente le Bulletin économique du Front National - La véritable information !   (31 articles)
Marine Le Pen : La vérité sur les dangers du Traité Transatlantique (47 articles)
[UE] Brexit - L’Angleterre quitte l’Europe des traitres  (50 articles)

[UE] Parmi les euro-députés actuels, virons les pires nuisibles
[UE] L’Union européenne « vulnérable » à la corruption
[UE] Sommet de Bratislava: détricotage de l’Union européenne…
[UE] Union Européenne: on n’est plus en démocratie!
[UE] Gilles Lebreton explique pourquoi l'Union européenne va disparaître - Front National patriote

La dictature de l'Union Européenne se poursuit ! Bientôt les entreprises dicteront l'info !
La finance noire: du LuxLeaks au SwissLeaks d'HSBC, la France doit sévir !
Soros, le Shelob du Nouvel Ordre Mondial
Société Générale : rendez nos 2 milliards d'€ !
[UE] Ce que coûte votre député européen
[UE] Le parlementaire européen dépense 4300 € par mois en frais de bureau
[UE] Scandale: Grosse augmentation du salaire des 55 000 pôôôvres fonctionnaires européens

Que veut donc cacher Jean-Claude Junker de si compromettant pour son image et, plus largement, pour l’intégrité politique et morale de l’Union européenne ? Seraient-ce les turpitudes de l’ex-commissaire hollandais à la concurrence, ex-vice-présidente de la Commission, Neelie Kroes (ayant, depuis, pantouflé dans l’entreprise californienne Uber) qui dirigeait une société off-shore alors qu’elle était en fonction, de 2004 à 2014 ?

À moins que ce ne soit Junker lui-même qui cherche à se protéger contre d’éventuels rebondissements de l’affaire « LuxLeaks » qui viendraient ternir son mandat de président de la Commission ? On se souviendra que celui-ci a été mis en cause, fin 2014, pour avoir favorisé, en tant que Premier ministre du Grand-Duché du Luxembourg de 1995 à 2013, des accords fiscaux permettant à des entreprises internationales d’échapper à l’impôt.

Ou sans doute, la Commission regrette-t-elle encore, de n’avoir pu étouffer le scandale, désormais éventé, des rapports qu’entretenait, tandis qu’il était également en fonction, l’ancien président de la Commission, José-Manuel Barroso avec des membres de la banque new-yorkaise, Goldman Sachs ?

Et plus personne, en Europe, n’ignore que ces fuites ont permis de sensibiliser l’opinion publique européenne sur les négociations en cours concernant le futur Traité transatlantique de libre-échange, pendant que l’oligarchie, de Paris à Bruxelles, prenait soin d’agiter les peuples sur cette énième trahison des élites.

Mais, comme pour mieux noyer le poisson de cette omerta institutionnalisée, la Commission cherche-t-elle, dans le même temps, à instaurer un système garantissant la transparence des activités de lobbying via un accord interinstitutionnel (AII) applicable aux trois institutions politiques de l’UE, la Commission, le Conseil et le Parlement. Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, affirme-t-il, sans rire que « les citoyens ont le droit de savoir qui tente d’influencer le processus législatif de l’UE ».

La fausse transparence revendiquée n’apparaît, ainsi, que comme l’os jeté cyniquement aux peuples par une superclasse mondiale aspirant à ne pas être dérangé dans l’accomplissement de ses desseins.


Publié le: 30/09/2016 18:43
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : 5,5 milliards de dépenses de l’UE non justifiées, dénonce la Cour des comptes européenne
#2

Traitres politiques mondialistes de l'Union Européenne

 A lire aussi:  [UE] La Commission européenne, cette force occulte

Lu sur LeFigaro.fr :

La Cour des comptes européenne a recensé quelque 5,5 milliards d’euros de dépenses indues de l’Union Européenne (UE) en 2015, selon son rapport annuel publié jeudi, appelant l’Europe, fragilisée par des crises à répétition, à mieux maîtriser ses comptes si elle veut regagner la confiance des citoyens. Parmi les exemples de fonds qui n’auraient pas dû être attribués, la Cour cite des frais surévalués de personnel dans le développement du cloud, ou des aides ciblées pour les PME en République tchèque, en Italie ou en Pologne, accordées à des candidats non éligibles.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/10/2016 05:38
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !