Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Poutine : Daesh est financé par 40 pays, y compris par des pays-membres du G20 [Actualité Mondiale]





Poutine : Daesh est financé par 40 pays, y compris par des pays-membres du G20
#1

Poutine - Daesh est financé par 40 pays, membres du G20

Au sommet du G20, qui s’est tenu du 14 au 16 novembre en Turquie, le président russe a souligné que la Russie avait présenté des exemples de financement des terroristes par des personnes physiques venant de 40 pays, y compris des pays-membres du G20.

Lors du sommet «j’ai donné des exemples basées sur nos données du financement de Daesh par des individus privés. Cet argent vient de 40 pays, parmi lesquels participent des pays-membres du G20», a précisé Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine a aussi évoqué la nécessité urgente d’empêcher la vente illégale de pétrole.


https://www.youtube.com/watch?v=Fe1Oc2eccXU

 

«J’ai montré à nos partenaires de nombreuses photos prises depuis l’espace et depuis les aéronefs sur lesquelles on voit clairement le volume que représente la vente illégale pétrolière effectuée par Daesh».

A lire aussi:

Le G20 veut une résolution sur la Syrie pour surmonter les problèmes du Moyen-Orient m
Les Etats-Unis refusent d’accueillir la délégation russe chargée de coordonner les actions en Syrie
Otages: Comment les Européens, la France en tête, financent Al-Qaida
L’islamo-business, ou comment on finance les djihadistes… Jean-Paul Gourévitch (Vidéo)
L’ONG, la « Flottille pour Gaza III » a été financée d’1 demi million d’Euros par nos politicards
Qui approvisionne l’Etat Islamique? - La France a livré des fusils d’assaut
[GB-UE] Financement de terroristes musulmans palestiniens: 72 millions de livres
Comment la France arme le djihad
[UE] Ils ont armé les djihadistes : procès contre les chefs d’Etat occidentaux !
Qui arme l’Etat islamique ?
L'Europe des traitres finance la campagne d’Abbas contre Israël avec l’argent des contribuables
Les dirigeants du Hamas ont volé 700 millions de dollars collectés pour la population de Gaza
Kouffars européens, crachez 100 millions $ dans les plus brefs délais pour les palestiniens !
[UE] Aide de l’UE aux Palestiniens, la Cour des comptes dénonce : 2.3 milliards d’euros volatilisés
Financement du terrorisme : La France ferme les yeux sur des "associations françaises"
[Qatar] Le Qatar veut nous faire croire qu'il coopère contre l'islam radical
Des français crèvent de faim et la France envoie des centaines de millions aux palestiniens
Think tanks à vendre ou à louer
Les cinq sources de financement du Jihad
Sarkosy aurait perçu des financements occultes du Qatar et de la Libye: Takieddine (vidéo)

Le président russe a aussi précisé que ce n’était pas le moment de rechercher quel pays était le plus efficace dans la lutte contre Daesh. «Il vaut mieux unir les efforts internationaux pour combattre ce groupe terroriste», a déclaré Vladimir Poutine.

«Nous avons besoin du soutien des Etats-Unis, des pays européens, de l’Arabie saoudite, de la Turquie et de l’Iran», a-t-il poursuivi.

A propos des relations avec les Etats-Unis, le président Poutine a mis en évidence que la position de Washington avait changé après les attentats de Paris.

«Nous avons besoin d’organiser un travail qui se concertera sur la prévention des attaques des terroristes à l’échelle globale. Nous avons proposé d’unir nos efforts avec les Etats-Unis dans la lutte contre Daesh. Malheureusement, nos partenaires américains ont refusé. Ils nous ont envoyé une note écrite qui dit : "Nous rejetons votre proposition". Mais la vie change toujours assez vite, en nous donnant des leçons. Et je crois que maintenant tout le monde commence à comprendre qu’on ne peut combattre effectivement Daesh qu’ensemble», a précisé le président russe.

Compte tenu des différences d’approche dans la lutte contre l’EI, Vladimir Poutine a précisé qu’avant tout, il était important de définir quelles étaient les organisations qui peuvent être considérées comme terroristes et celles qui font légitimement partie de l’armée d’opposition syrienne. «Nos efforts doivent être concentrés sur la lutte contre des organisations terroristes», a insisté le président russe.

 

Après que le gouvernement russe a entamé une campagne de bombardements militaires en Syrie depuis le 30 septembre, la Russie a été largement critiquée par les pays occidentaux mais Vladimir Poutine a répondu aujourd’hui.

«Il est vraiment difficile de nous critiquer. Ils ont peur de nous donner des informations sur les territoires que nous ne devons pas frapper, craignant que cela devienne l’endroit exact de nos frappes futures et que nous allons les trahir. Il est évident que ce point de vue est basé sur leur propre conception de la décence humaine», a déclaré le président russe.

***
Arabie Saoudite 75 milliards salafisme en Europe


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 21/11/2016 18:47
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !