Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Maroc : quand la TV apprend aux femmes battues à dissimuler leurs hématomes, ça ne passe pas (VIDEO) [Actualité Mondiale]





Maroc : quand la TV apprend aux femmes battues à dissimuler leurs hématomes, ça ne passe pas (VIDEO)
#1

Maroc Femme battue - Comment camoufler les coups

Une chaîne de la télévision publique marocaine s'est excusée après la diffusion «inappropriée» d'un programme apprenant à dissimuler les ecchymoses des femmes battues, une émission qui a suscité de vives critiques sur les réseaux sociaux.

A l'occasion de la Journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, l'émission matinale «Sabahiyate», diffusée sur la chaîne 2M, avait voulu «montrer le type de maquillage à utiliser quand une femme est battue».

A lire aussi:

En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups !
Comment battre sa femme, un discours qui domine les Talk Shows religieux m
"Il ne te viole pas, c'est ton mari" ou "Si il te bat, c'est parce qu'il t'aime"
L'Islam enseigne comment battre les femmes
Un musulman roue sa femme de coups... mais il en a le droit d'après le coran... Vidéo
La Liégeoise refuse de suivre son époux au Pakistan: elle est rouée de coups

Que dit Juppé sur la violence envers les femmes dans l’islam ? Rien !
En France, une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les 2 jours. Mais quelle femme ?
Un musulman peut-il battre sa femme ?
Islam: Battre son épouse
Nouvelle version de "Comment battre sa femme"... par un savant musulman égyptien
Violences contre les femmes : le poids insupportable de l’immigration
Le jour où la femme musulmane brisera ses chaînes, ce sera la fin de l’islam
Hollandouille perpétue la loi islamique qui proclame qu'il faut battre sa femme ...
Courageuse & merveilleuse Zineb El Rhazoui, marocaine apostate, qui dénonce la violence de l'islam (6 articles)
“J’ai entendu l’apologie de la pédophilie dans une grande mosquée de Bruxelles" - Farah Kay
[Maroc] Pétition : Amina, 16 ans, violée, battue, obligée d'épouser son bourreau s'est suicidée...
Livre-choc de Wafa Sultan, édité par RL : L’islam fabrique de déséquilibrés ? (4 articles)
Le silence coupable des médias français sur la légalisation de la pédophilie en Turquie
Islam: La valeur d'une femme comparée à celle d'un homme

On pouvait y voir une femme au visage faussement tuméfié, assise dans un fauteuil. Ce ne sont que des «effets cinématographiques», et non de vraies blessures, a rassuré la présentatrice.

«Le vert est utilisé à l'aide d'un pinceau pour camoufler la partie rougeâtre», «un correcteur orange puis jaune, puis un fond de teint» permettent de recouvrir l'œil au beurre noir, expliquait-elle, disant «espérer avoir donné des solutions aux femmes qui ont besoin de ces conseils, afin qu'elles puissent elles aussi continuer à vivre et se rendre à leur travail».

Diffusée mercredi matin, la séquence est passée inaperçue. Mais l'émission, mise en ligne jeudi sur le site internet de la chaîne, a été repérée par des internautes et suscitait vendredi une foule de commentaires outragés sur les réseaux sociaux. Elle a été retirée du site dans la foulée.


«2M a donc décidé de célébrer la Journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes avec du maquillage anti-coups !», s'emportait un internaute.


«La chaîne 2M vous propose mesdames et demoiselles la solution pour cacher le bleu de votre visage si vous vous faites défoncer la gueule par votre mari ou père ou frère», commentait un autre. «Oeil au beurre noir, des bleus, pas grave ! La maquilleuse de 2M a le produit miracle», ironisait un troisième.


Dans un communiqué diffusé vendredi, la direction de 2M a jugé la «rubrique complètement inappropriée» et présenté «ses excuses les plus sincères pour cette erreur d'appréciation, (...) compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet».

 

Selon l'ONG internationale Human Rights Watch, «les brutalités commises à l'encontre des femmes sont monnaie courante» au Maroc. «Une étude effectuée en 2009-2010 par le gouvernement a établi que près des deux tiers des femmes avaient subi des violences physiques, psychologiques, sexuelles ou économiques. Parmi elles, environ 55% ont signalé avoir subi des violences conjugales», selon l'ONG.


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 26/11/2016 17:38
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Le Maroc apprend aux femmes à cacher les coups de leurs maris
#2

violence femme Maroc

La télévision d’Etat du Maroc apprend aux femmes à cacher les coups de leurs maris ou, plus généralement, ceux des hommes trop violents.
Cacher les coups de leurs maris ou, plus généralement, des hommes trop violents.
C’est ce que la télévision d’Etat du Maroc enseigne aux femmes : ne pas dénoncer, mais cacher.
Le  23 novembre, une émission de Sabahyate, programme d’après-midi diffusé par la chaîne « 2M »et destiné à un public féminin, s’est retrouvée au centre d’une controverse internationale.
La chaîne appartient en fait à la télévision d’Etat, qui a délibérément décidé de diffuser l’émission en  même temps que la journée internationale contre la violence faite les femmes.
Durant l’émission, une démonstration de maquillage pour apprendre aux femmes comment recouvrir les marques des coups laissées par leurs maris ou par des hommes trop violents a été retransmise.
 « J’espère que ces conseils pourront vous aider dans votre vie quotidienne- conseille la maquilleuse à une femme pleine d’ecchymoses sur le visage –  utilisez une poudre pour fixer le maquillage et pouvoir travailler toute la journée sans montrer les ecchymoses ». C’est une journaliste  marocaine , Samia Errazzouki, qui, sur Twitter, a dénonçé le contenu embarrassant de l’émission, et a  posté  quelques captures d’écran du tutoriel, avant que la télévision d’Etat ne retire toute l’émission de son site officiel.
Ce qui a augmenté la polémique, c’est la décision de  la chaine 2M de retransmettre ce tutoriel en même temps que  la journée internationale contre la violence faite les femmes. La chaine a immédiatement déclenché les excuses de circonstance : « La direction—écrit-elle sur son compte Facebook- juge la rubrique complètement inappropriée ; elle provient d’une erreur
d’appréciation éditoriale compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet de la violence faite aux femmes  ».

Publié le: 28/11/2016 09:23
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Au Maroc, des cours de maquillage pour les femmes battues !
#3

islam femme battue musulmane

Nos différences nous enrichissent.
Pour certaines d’entre elles, il est permis d’en douter…

Au royaume du Maroc, pays proche de la France et dont le roi s’est toujours dit notre ami, la modernité semble prendre le pas sur les archaïsmes d’une société traditionnelle africaine. Le Maroc se développe, construit des autoroutes, adopte des lois qui semblent parfois la copie conforme des nôtres. La Constitution du royaume est d’ailleurs assez démocratique, et comporte quelques passages que ne renieraient pas les Occidentaux. Son article 19 dispose, notamment, que « l’homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental […]. L’Etat marocain œuvre à la réalisation de la parité entre les hommes et les femmes. »

A lire aussi: Maroc : quand la TV apprend aux femmes battues à dissimuler leurs hématomes, ça ne passe pas (VIDEO)

Tout cela est bien intéressant. Sauf que, dans la pratique, la société marocaine est profondément musulmane – et la même Constitution, plus cohérente que la nôtre, rappelle que l’islam est la religion de l’État. Et, parmi les us et coutumes islamiques, figure l’infériorité de la femme, dont Philippe de Villiers nous rappelle que le Coran la considère comme valant la moitié d’un homme.

C’est sans doute la raison pour laquelle la chaîne de télévision M2 a diffusé un stupéfiant reportage destiné à « montrer le type de maquillage à utiliser quand une femme est battue ». Vous avez bien lu. Cette séquence s’inscrit tout naturellement dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

On croit rêver…

Ainsi, la femme marocaine a pu découvrir comment masquer, à l’aide d’un maquillage approprié, les traces de coups au visage. Le but de cet exercice pédagogique était, selon la chaîne, de donner « des solutions aux femmes qui ont besoin de ces conseils, afin qu’elles puissent elles aussi continuer à vivre et se rendre à leur travail ». Rien de moins.

Mise en ligne, cette émission a provoqué de telles réactions d’indignation que la chaîne l’a retirée et a présenté ses excuses. Et c’est là qu’on constate le profond hiatus entre une société qui aspire à la modernité et l’obscurantisme d’une culture enracinée dans des certitudes d’un autre âge. Selon une enquête du gouvernement datant de 2009, les deux tiers des femmes marocaines auraient subi violences physiques, psychologiques, sexuelles ou économiques. Culture musulmane d’un côté, aspiration au respect élémentaire de la dignité de la personne de l’autre, c’est sans doute la complexité d’une société qui reste, à bien des égards, impénétrables à nos esprits pétris de christianisme.

Rappelons aux pisse-froid et autres moralistes de comptoir que les violences exercées contre les femmes dans les sociétés chrétiennes sont commises en dépit de nos traditions… Que le christianisme a donné la première place à une humble jeune fille de Nazareth. Et que c’est bien l’Occident médiéval qui, dès le XIe siècle, tout en inventant l’amour courtois, donnait aux femmes des responsabilités politiques majeures. Anne de Kiev, Blanche de Castille, Anne de Beaujeu qui furent régentes en leur temps témoignent, pour l’Histoire, de la permanence d’un principe qui, en dépit des tardives réticences bourgeoises et républicaines, est inscrit dans notre civilisation.

Comme disent les admirateurs béats du multiculturalisme, nos différences nous enrichissent. Pour certaines d’entre elles, il est permis d’en douter…


Publié le: 30/11 20:48
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !