Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> « Une France soumise », un livre à lire d’urgence [Actualité en France]




(1) 2 3 4 »

« Une France soumise », un livre à lire d’urgence
#1

Une France soumise - Georges Bensoussan

Après les « territoires perdus de la République » (2002), un livre qui a fait date, Georges Bensoussan nous donne « Une France soumise ».

Je ne l’ai pas encore lu.

Mais j’en donne ici quelques extraits parus dès à présent  dans le « Figaro »

Rien n’a changé depuis 2002.

Tout a désepérément empiré sous l’incurie de Sarko et de  Flanby.

A preuve ces témoignages, extraits du livre, de personnes confrontées au cancer islamique.

Hélène, fonctionnaire préfectorale:

Il y a deux ans, j’ai décidé de changer de fonctions et d’aller confronter mes expertises sur les politiques publiques au terrain des banlieues que l’on dénomme aujourd’hui «quartiers populaires». […]

Mon arrivée dans la commune coïncidait avec le mois de ramadan. Le quartier était désert, les commerces fermés, les stores de métal baissés. Pas âme qui vive en début d’après-midi. Comme dans tous les quartiers prioritaires en France, les commerces sont presque exclusivement communautaires et ethniques. De ce fait, les interdits sont plus facilement respectés. […] Les premiers jours dans mon poste ont été difficiles. J’avais envie de fuir, de retrouver un territoire où je retrouverai une vie «à la française». Je me sentais épiée, regardée, véritablement étrangère dans une cité où je croisais des gens vêtus selon un code religieux.

J’ai cherché à comprendre la position des musulmans «modérés», de celles qui ne se voilent pas, de ceux qui ne portent pas la barbe ou la chemise longue, sur la pratique rigoriste de leurs coreligionnaires. Aucune critique n’est émise à leur égard. Au contraire, ils me font souvent part de leur admiration pour ces «salafis», ces personnes pieuses qui montrent l’exemple, qui ont le courage de vivre selon les principes édictés par le Prophète. À écouter ces modérés, ce sont plutôt le courage et la vertu qui manquent au plus grand nombre pour leur ressembler. Quand je pose la question aux femmes qui ne sont pas voilées, elles sont nombreuses à me répondre qu’elles le seraient si elles le pouvaient mais que la société française les en empêche dans leur travail.

Olivier, médecin généraliste à Saint-Denis:

Voilà un peu plus d’une décennie que j’y suis installé. Les choses ont progressivement changé, mais dans le mauvais sens du terme. Au début, j’avais le discours du nouvel arrivant: «C’est exotique»,«Toute cette dynamique, c’est incroyable», «Les gens ici sont vraiment gentils et accueillants». Peu à peu, j’ai acquis une expérience professionnelle singulière, et j’ai découvert la profondeur du mépris et du désamour de la France chez ceux qu’elle a accueillis et – concernant mon univers professionnel, la médecine de proximité – qu’elle accompagne avec bienveillance et générosité.

[…]

La France est reconnue pour la qualité, et plus encore la gratuité de ses soins médicaux. Étudiant en médecine, je trouvais cela formidable. Pourtant, cette générosité n’est pas vue comme une force de la France généreuse qu’on remercie, mais bien plutôt comme un tribut normal d’un pays colonialiste qui «doit payer pour ce qu’il a fait». Ces gens sont-ils heureux de devenir français? Pas du tout! Mieux encore, ils m’expliquent pour nombre d’entre eux qu’ils ne veulent pas le devenir. Un jour, un patient que je croyais français naturalisé d’origine algérienne m’avouait: «Moi, Français? Ah non, docteur, ah non, ça jamais! Jamais!» En revanche, le droit du sol avait fait de ses enfants des Français. Dans quel contexte de respect pour leur pays de naissance allaient-ils grandir? Je sentais que j’abordais chez lui un sujet sensible et cela m’a mis très mal à l’aise.

J.-P. F., professeur d’histoire-géographie en Île-de-France:

J’enseigne l’histoire-géographie depuis vingt-cinq ans dont dix-huit dans un lycée de Région parisienne, un établissement sans histoire qui jouissait encore il y a peu d’une excellente réputation. […]

Le mardi 2 décembre 2014 a lieu le vote concernant la reconnaissance par l’Assemblée nationale de l’État palestinien. On frise l’hystérie dans les couloirs du lycée, tout particulièrement devant ma porte de classe. J’entends mes propres élèves hurler sous mon nez des «inch Allah», avec une joie démonstrative et quelques youyous.

Au cours de cette journée éprouvante, une de mes élèves de seconde, déjà âgée de 18 ans, m’interpelle vivement pendant le cours (sur l’Antiquité romaine) pour me sommer de me positionner sur le conflit israélo-palestinien. Je lui réponds que ce n’est pas le sujet. Elle insiste et parle d’un peuple «chassé de sa terre», accuse les Israéliens de crimes contre l’humanité et précise qu’«ils se servent de kalachnikov pour tuer les enfants». Pendant de longues minutes, elle garde furieusement la parole, s’agite et se lève, cherche à soulever les autres, ce qu’elle ne parvient pas à faire à l’exception d’un seul, un garçon réputé instable et violent, déjà exclu récemment d’un autre établissement.

Après quelques efforts de discussion, je demande à la jeune fille de sortir, elle s’y refuse et insiste dans des débordements qui me sont directement adressés. Je demande: «Dois-je comprendre que vous me menacez?» Elle répond: «Moi, je vous menace, moi je vous menace? D’accord!» Elle range ses affaires dans son sac, s’avance furieusement vers moi. Une fois arrivée à ma hauteur, elle crache par terre à mes pieds en me fixant et me dit: «Je vais te faire un kick», entendez «je vais te casser la gueule».

Héloïse et Marcel, infirmiers:

Certains patients étrangers de culture musulmane ayant une pratique rigoriste justifient leur refus de quitter l’hôpital par des habitudes culturelles: pour eux, il est impossible de recevoir quotidiennement à domicile un infirmier ou une infirmière pour le suivi de soins car ils considèrent que c’est le rôle de leur épouse (restée au pays). Héloïse: «“Vous êtes payée pour ça” est une phrase que j’entends souvent quand j’essaie d’expliquer à un patient qu’il doit faire seul certains soins pour s’autonomiser, comme mettre ses gouttes ou faire son dextro.

Antiislam


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 14/01/2017 19:13
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Une France soumise, de Bensoussan : policiers, médecins, enseignants parlent…
#2

Une France soumise - Georges Bensoussan

Policiers, enseignants, médecins, brisent l’omerta. Enfin !

Serait-ce le lent réveil de notre pauvre France, abandonnée aux islamistes par les traîtres qui nous gouvernent depuis 40 ans ? Serait-ce la prise de conscience salvatrice qui nous évitera les horreurs d’une guerre civile ?

Il est grand temps de regarder la vérité en face.

Le Figmag nous livre un excellent article sur “Une France soumise”, “livre choc sur la radicalisation des banlieues”, de Georges Bensoussan. 70 acteurs de terrain ont donné leur témoignage.

15 ans après “Les territoires perdus de la République”, tout a empiré dans des proportions dramatiques. Nos gouvernants sont les acteurs impardonnables de la destruction du pays. Leur lâcheté et leur renoncement permanent sont le terreau de l’islamisme.

Car l’effrayante réalité dépasse la fiction de “Soumission”, de Houellebecq.

Les islamistes tissent leur toile dans toute la société et prendront le pouvoir par le bas. De cité en cité, de quartier en quartier, de commune en commune, ils préparent des enclaves islamistes pour y imposer leur propre loi, la charia.

“Le mal est si profond que le pronostic vital de notre vieux pays est engagé”.

Explosion de la cohésion nationale et effacement de notre héritage culturel, telle est la menace, qui se précise de jour en jour. Les lendemains qui s’annoncent seront terribles.

Car ce sera l’heure de la revanche pour  des millions d’immigrés, que nos élites stupides ont fini par convaincre qu’ils étaient les victimes de l’oppresseur blanc. La repentance a encouragé la haine de la France.

“Mais le pire est que cette situation, fruit d’un long processus de décomposition aurait pu être évitée.” Mais  c’est la politique de l’autruche qui a prévalu.

Car, sous la dictature de nos élites politiquement correctes, tous ceux qui ont osé dire la vérité et prévenir du danger, ont été systématiquement dénigrés et mis au ban des media.

Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, le rapport Obin, qui dénonçait l’islamisation de l’école républicaine, dès 2004, a été enterré par François Fillon, alors ministre de l’Education nationale.

Et c’est le même Fillon qui a la prétention de vaincre le totalitarisme islamique, alors qu’il en a semé les germes par son laxisme coupable !

Quand la Marseillaise était sifflée, nos élus se bouchaient les oreilles, quand le drapeau français était piétiné et brûlé, nos élus détournaient le regard, quand les jeunes immigrés applaudissaient au massacre du 11 septembre au cri de “Vive Ben Laden”, nos élus se taisaient.

Nos élus ont tous, sans exception, encouragé la destruction de la nation depuis 40 ans. Ils ont menti et trahi le peuple, en vantant les vertus de la société multiculturelle. Oui, nous sommes en guerre, mais à qui la faute ?

Pour eux le problème n’a jamais été l’islamisation du pays, le seul problème c’est le racisme et l’islamophobie des populistes.

Pour de Villepin, les graves émeutes de 2005 n’étaient que des mouvements sociaux, sans aucune connotation raciste anti-française.

Cette démission nous a menés là où nous sommes : toutes “les banlieues rouges sont devenues vertes”. Nos jeunes immigrés sont élevés dans la haine de la France.

Parole de prof :

Une élève menace de lui casser la gueule : le proviseur botte en touche.

Sanction : exclusion définitive avec sursis. Donc pas de sanction !

Parole d’infirmiers :

Avec la CMU et l’AME, la France est l’hôpital du tiers-monde. Pour l’AP-HP, il y a 118 millions d’impayés pour des soins  donnés à des patients étrangers.

Et Fillon veut limiter certains soins aux Français !!

Parole d’assistante sociale :

Travail la peur au ventre. Les trafiquants bloquent les entrées des immeubles visités. Une collègue se fait griller la priorité par un 4×4. Elle klaxonne. Le 4×4 s’arrête, une femme voilée en descend et demande pourquoi on l’a klaxonnée. La collègue rappelle les règles de priorité. Réponse de la voilée :

“Mais madame, ici vous n’êtes pas chez vous, vous n’avez pas la priorité”.

Nos élus prêchent le vivre ensemble, mais ce sera sous la loi des barbus !

Parole de CRS :

“Nique la police” et “sales Blancs” sont le lot quotidien des policiers qui ne peuvent plus pénétrer en zone de non droit, sauf protégés par une compagnie de CRS. “Encore quelques années et Allah va prendre le pouvoir” dit un musulman.

Tel est le véritable visage de nos banlieues, que nos élites ont préféré ignorer, soit par lâcheté, soit par idéologie islamo-gauchiste.

Le seul combat mené par nos politiques a été le combat contre les patriotes, contre les identitaires, contre ceux qui tirent la sonnette d’alarme  depuis 30 ans. En un mot, le combat contre la vérité. Et tout cela au nom de l’antiracisme.

Comme le dit Bensoussan : “L’antiracisme dévoyé a fait taire le peuple français”.

Et d’ajouter :

“….A différer l’affrontement, on se prépare à un combat plus violent encore et plus incertain quant à son issue”. “La peur ne nous épargnera ni le malheur, ni la confrontation”.

A cause de la lâcheté de nos élites, “les islamistes ont compris que la société française était un ventre mou, un espace sans défense intellectuelle, bref une terre de conquête”.

“L’antiracisme dévoyé nous conduira à la guerre”.

2017 sera donc l’année du sursaut salvateur ou de la capitulation définitive face aux islamistes. Il n’y aura pas de seconde chance, tant le mal progresse à grande vitesse.

Ne confions pas le destin de nos enfants à ceux qui nous trahissent depuis 40 ans et refusent encore d’admettre que la guerre civile est à nos portes.

Et puisse le livre de Bensoussan ouvrir les yeux du peuple français, ce peuple millénaire que les islamistes rêvent de voir disparaître.

Jacques Guillemain


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 15/01/2017 08:21
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Pendant 40 ans, on nous a bassinés avec des slogans anti-racistes...
#3

... qui en réalité étaient destinés à nous anesthésier

Laurence Marchand Taillade - Le France soumise

Le mur est ébranlé, le mur va tomber.

Laurence Marchand-Taillade est brillante. C’est du bonheur de l’écouter.

Elle a co-écrit avec Georges Bensoussan Une France soumise, a participé à un débat avec Nadia Remadna (Présidente de l’association « La Brigade des Mères », Pascal Dupont (Journaliste, Reporter et Documentariste, auteur de « Le Retour impossible à nos enfants égarés » et l’un des auteurs des clips « SOS Djihad dans la campagne » que le gouvernement avait lancé en 2015) et Robin Reda (Maire Les Républicains de Juvisy-Sur-Orge, ville de banlieue parisienne où le week-end dernier encore, on a vu des scènes de guérilla urbaine) ainsi que François Pupponi (Député-Maire PS de Sarcelles).

A lire aussi : « Une France soumise », un livre à lire d’urgence


https://www.youtube.com/watch?v=I-atmZT-Uu0

Christine Tasin


http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 22/01/2017 10:51
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !