Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Un scientifique de la VUB risque la peine de mort en Iran : Voici comment l'aider ! [Actualité en Belgique]





Un scientifique de la VUB risque la peine de mort en Iran : Voici comment l'aider !
#1

exécution ahmadreza djalali iran

 

Un professeur iranien qui travaille pour la VUB a été arrêté lors d'une visite dans son pays natal et risque aujourd'hui la peine de mort. Ahmadreza Djalali est accusé de collaboration avec l'ennemi.

Ahmadreza Djalali, 45 ans, a été arrêté en avril 2016 par les services de sécurité iraniens sur une route entre Téhéran et Karaj lorsqu'il rendait visite à sa famille. Il n'aura ni avocat, ni procès et son seul contact avec l'extérieur est un appel toutes les deux semaines à sa famille.

Ahmadreza Djalali est chercheur au CRIMEDIM, un centre de recherche en médecine de catastrophe situé dans le nord de l'Italie qui collabore avec la VUB. "Il est retourné en Iran au mois d'avril et était attendu en Italie au mois de mai, mais il n'est jamais arrivé", explique Gerlant van Berlaer, de l' UZ Brussel, qui a suivi une formation avec le chercheur iranien.

Sa femme a, dans un premier temps, dit qu'il avait eu un accident de voiture et qu'il était dans le coma. Elle a caché l'arrestation pour éviter de braquer l'état iranien.

épouse djalali 1

Ce ne sera qu'en octobre que la vérité éclate. "Mais nous n'en avons pas parlé à la demande de la famille" dit encore Van Berlaer dans De Morgen.

Peine de mort

Mercredi, la mauvaise nouvelle est tombée. Selon sa soeur il a été obligé de signer des aveux et a été condamné à mort. Il s'agirait de sécurité nationale. On lui reproche de collaborer avec des scientifiques issus de pays ennemis.

Selon le professeur Ives Hubloue (VUB) "nos formations dans ce centre sont très recherchées et nous avons des docteurs d'un peu partout dans le monde qui les suivent. Donc, des docteurs qui viennent aussi des États-Unis, d'Arabie saoudite et d'Israël. Ces accusations sont un non-sens, on ne peut pas lui reprocher des collaborations au niveau international puisque c'est un des aspects cruciaux de ce genre de collaboration surtout lorsqu'on doit faire face à des drames de grosses ampleurs."

Une intuition partagée par Gerlant van Berlaer "Ahmadreza a la double nationalité suédoise et iranienne. Nous travaillons régulièrement avec des collègues israéliens, nous menons des recherches sur les tremblements de terre et les catastrophes nucléaires qui entraînent l'utilisation de termes sensibles."

Une pétition

Les médecins du European Master in Disaster Medicine, une formation qui enseigne la médecine de catastrophe, ont lancé une pétition contre la peine de mort infligée à leur collègue iranien. La pétition sera remise au président iranien Hassan Rohani. Elle est disponible sur https://www.change.org/p/hassan-rouhan ... dreza-djalali-md-emdm-phd.

Mais le temps presse, car selon la famille, l'exécution pourrait prendre place d'ici deux semaines. Sa santé s'est aussi fort détériorée, car il s'est lancé dans une grève de la faim il y a deux mois. À cela s'ajoutent des conditions de détention très rudes. Il aurait perdu près de 20 kilos et ses reins seraient en piteux état.

Caroline Pauwels, recteur de la VUB, appelle à l'action. "Un scientifique qui fait un travail humanitaire capital risque d'être exécuté sans autre forme de procès. C'est une grave violation des droits universels qui ne peut être ignorée." dit-elle dans De Morgen.

Charles Michel et Didier Reynders (MR) sont au courant de l'affaire . "Monsieur Djalali n'est pas Belge, mais nous allons prendre contact avec les représentants diplomatiques de l'UE pour voir quelles démarches sont envisageables" précise encore le porte-parole de Reynders dans De Morgen. Le premier ministre suédois, pays où Ahmadreza Djalali a réussi son doctorat, a promis d'aborder le sujet lors de sa visite dans ce pays la semaine prochaine (source).      

 

Plusieurs vidéo de collègues médecins circulent sur la toile...

Le texte ci-dessous est celui qui est sous la vidéo youtube.

Married, with two children, Ahmadreza Djalali, Iranian medical doctor 45 years old, completed his PhD studies at the Karolinska Institute, Sweden, and moved to Italy, where for 4 years he worked as a senior scientist at the Research Center in Emergency and Disaster Medicine of the University of Eastern Piedmont (CRIMEDIM) in Novara, Italy. During his last visit in Iran in April 2016, Ahmad was arrested and has been kept in isolation in Evin prison, Tehran, accused of being a spy by the Iranian authorities. All pleas and a 2-month hunger strike have been to no avail; he has been forced to sign a confession. Ahmad is now condemned to death and will be executed on 15th February (we do not know even the exact date!)
Please donate at: https://www.generosity.com/emergencies ... prisoned-to-death-in-iran
Participate to our fundraising, this will help us to spread our voice to the world by buying ads pages on Social Media. All the funds will be used only for sharing this post as widely as possible across your networks to make our voice reach newspapers, TV and radio.
We need to close our fundraising as soon as possible in order to buy ads pages!!!!
His only 'fault' was to work alongside researchers from all over the world, to improve the operational capacity of hospitals in countries suffering from extreme poverty and affected by disasters and conflicts.
We have to defend the freedom of researchers, wherever they maybe and we are pleading with the Iranian authorities for the immediate and unconditional cancellation of the death penalty for Ahmadreza Djalali.
And yes, there is still hope to stop his execution, which is a contravention of his rights as a human being, so please help us by also:

1. Sign and submit the following letter https://drive.google.com/file/d/0B-GD...
- Copy and Paste the content of the letter to Ayatollah Sayyed Ali Hosseini Khamenei http://www.leader.ir/en/letter
- Send also a copy to the Iranian ambassor in Italy: iranemb.rom@mfa.gov.ir
2. sign the following petition on change.org http://bit.ly/2freeahmadreza
3. like and share our facebook page https://www.facebook.com/freeahmadreza/
Here are some articles if you want to have further details:
http://www.lastampa.it/2017/02/02/edi...
http://www.corriere.it/esteri/17_febb...

This campaign has been made by friends and colleagues of Ahmadreza Djalali, all the money will be only used for buying ads on social media and spread our voice all over the world. Please help.

 

Mon avis personnel

ahmadreza djalali 1

Si l'immigration non réfléchie est quelque chose qui me déplaît fortement, accorder la nationalité belge ou l'hospitalité en Europe à cet homme est quelque chose qui me semblerait tout-à-fait normal et même nécessaire, pour le bien-être de l'Humanité toute entière. On a en effet besoin de spécialistes tels que cet homme pour gérer les catastrophes et les urgences médicales partout dans le monde.

Le seul fait reproché à ce médecin, décrit comme apolitique par ses proches, est d'avoir été en contact avec des collègues israéliens uniquement dans un but scientifique (source). 

Les autorités suédoises prennent l'affaire très au sérieux depuis l'appel de l'épouse de Ahmadreza Djalali dans les journaux (source).

épouse djalali

Notez que l'Iran n'est pas un pays musulman comme les autres. Il a régulièrement persécuté son élite intellectuelle depuis la chute du régime du Chah et l'instauration d'une République islamique.

[Iran] L'Iran, cette dictature islamiste

Or, lorsque vous regardez la population iranienne, beaucoup ont fait des études supérieures de haut niveau. Et ceux qui en ont eu la possibilité ont parfois dû poursuivre leur cursus ou leur formation continue à l'étranger tant leur spécialisation était pointue. C'est le cas d'Ahmadreza Djalali. Il est même devenu chercheur à la VUB (Université Libre de Bruxelles). Sa perte serait énorme, ne serait-ce que d'un point de vue scientifique. Et là, je ne parle même pas du fait que l'Iran bafouerait les Droits de l'Homme en exécutant ce médecin hautement qualifié sans qu'il n'ait eu le droit à un procès équitable.

J'ajouterai que j'ai de très bons contacts avec les Iraniens que je connais. Je les apprécie beaucoup. Ce sont des personnes en général assez cultivées, fines, polies et discrètes. Elles ont un niveau d'étude relativement élevé. Je n'ai jamais eu de problème avec elles. Elles évitent souvent de parler ou de critiquer le régime iranien. Elles ne se lancent jamais dans des débats sur l'islam. On sent qu'il y a une pression énorme chez ces gens. J'évite soigneusement de les mettre en danger en abordant ces sujets, mais j'aimerais parfois avoir leur avis personnel sur la situation qu'ils vivent en Iran et qui les a amenés à venir chez nous. Peut-être ont-ils aussi peur de nous déranger ? C'est dommage car nous manquons quelque chose d'eux-mêmes à ne pas savoir ce qu'ils vivent à l'intérieur.

A titre informatif, j'ai personnellement eu d'autres échos concernant des chercheurs ou des scientifiques qui devaient voyager dans des pays musulmans. Ayant gardé la nationalité d'origine de leur pays, ils ont parfois craint pour leur propre vie pour la simple raison qu'ils étaient par exemple homosexuels. Je connais personnellement un cas qui a tout simplement dû annuler son voyage et son projet de recherche pour éviter d'être pendu sur la place publique pendant son déplacement à l'étranger.

Ces exécutions arbitraires, basées sur les écrits du coran (!!!), me révulsent. Comment voulez-vous que l'islam et les musulmans évoluent si les pays musulmans ne sont même pas capables de faire la différence entre des parasites de la société... et des scientifiques nécessaires au bien-être collectif de l'Humanité ?

Alors... Si vous avez quelques minutes devant vous, signez la pétition contre l'exécution d'Ahmadreza Djalali, envoyez quelques courriers comme conseillé par ses collègues médecins et partagez ce message autour de vous.

Merci d'avance.

 

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 06/02/2017 13:28
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !