Gauchisme et fascination djihadiste [Actualité en France] : Union patriote face à l islam, l UE et traitres politiques
Accueil >> Stop islam, UE et traitres politiques >> Gauchisme et fascination djihadiste [Actualité en France]





Gauchisme et fascination djihadiste
#1
Besancenot avec une voilée lors  d'une manifestation

Ce ne sont plus les valises du FLN, remplies de courriers et de fonds prélevés à force armée sur les ouvriers Kabyles de France travaillant dur en usine, -toujours messalistes en leur for intérieur- qu’il achemine ; ce n’est plus le massacre de centaines de villageois du douar de Melouza (tous coupables de n’avoir pas abandonné Messali Hadj, le vieux chef fondateur du nationalisme algérien) qu’il justifie : le gauchisme sénile est aujourd’hui atteint d’une gangrène morale inguérissable qui va toujours plus loin dans la décomposition purulente.

Ce matin, à la station de métro Gambetta, un ami me signalait ceci : l’affiche des prêtres, qui appelle à la solidarité avec les chrétiens d’orient persécutés, a été couverte de slogans hostiles. Ces graffitis étaient écrits de la même main. On pouvait lire : « je ne suis pas Muslim », « qui a détruit l’Irak », « les américains », et, en gros, « prosélytisme ».

Pour parler clair, pour le gauchisme : il ne faut pas aider les Coptes, dont 27 d’entre eux ont été traînés en Libye par leurs ravisseurs, exécuteurs des basses œuvres de DAESH, pour y être décapités sur une plage, la tête sciée, au terme d’une macabre mise en scène. Une publicité dans le métro, -sur l’activité sanguinaire, dont ces fanatiques sont fiers et espèrent obtenir une démoralisation et une capitulation des « mécréants » de toutes sortes et des mauvais ou « faux  musulmans » rejetant le djihad-, c’est du…prosélytisme, et c’est très mal.

L’hostilité au prosélytisme chrétien supposé devient ainsi un outil du prosélytisme armé bien réel.

A lire: Pourquoi les lois d’Allah sont pires que les lois nazies

En d’autres termes, il ne faudrait pas défendre les fils et filles des Assyro-Chaldéens auxquels la civilisation humaine doit tant. Ils sont chrétiens, c’est une faute politique pour le gauchisme ; ils veulent rester chrétiens, c’est un crime, passible de mise à mort immédiate, pour DAESH.

Pour le « non-Muslim » de l’affiche du métro Gambetta, anonyme comme individu mais pas du tout quant à la boutique politique dont il a décliné l’idéologie sur le mur affiché du métro : placarder dans le métro un concert se déclarant solidaire de ces hommes et femmes d’orient persécutés, c’est … du prosélytisme et c’est très mal.

Mélenchon et Hitler - La même passion

Petit père Combes, réveille-toi, ils sont devenus fous !

Pour notre « non-muslim », ce sont des non-évènements, ou des évènements qu’il convient de taire et supporter sans broncher, que ces villages syriens, irakiens, égyptiens, nigérians, camerounais, kényans*, non-belligérants, ravagés, brûlés, que ces hommes et ces adolescents décapités ou crucifiés, que ces femmes et ces fillettes réduites en esclavage pour le service domestique et la copulation grotesque de soudards du djihad ; en Syrie-Irak, 47% de ces soudards viennent d’un pays (la France), dont il détestent la population et la culture plusieurs fois séculaires, mais se revendiquent pour lui imposer, -à lui aussi-, leur ordre tyrannique et fanatique ; ordre qui ferait passer Savonarole pour un doux libéral.

Pour ce gauchisme du 21ème siècle, parce que les USA « ont détruit l’Irak », il faut laisser persécuter, on doit laisser assassiner (décapiter, lapider, exploser à la bombe humaine, crucifier), violer, vendre comme esclave, les descendants physiques des Assyriens et des Chaldéens et ceux des Egyptien de la grande Egypte ; l’Egypte dont Hérodote a rappelé, à plusieurs reprises dans ses écrits, ô combien la Grèce antique lui devait.

Comme les Coptes et les Assyro-Chaldéens ne veulent pas courber l’échine devant la nouvelle flambée d’impérialisme religieux totalitaire, – qui serait le « bon » impérialisme-, l’impérialisme sans limite prétendant ériger la domination infinie de la « meilleure communauté », ils opposent leur dignité à la violence elle aussi sans limite de leurs tortionnaires et bourreaux.

Pour leur refus de l’islam totalitaire, -ce super stalinisme « religieux »-, le gauchisme « culturel » et politique considère qu’ils ne méritent ni d’être défendus ni que l’on appelle à en être solidaires, -sur les murs du métro-, parce que ce serait c’est du prosélytisme

Athée, agnostique, chrétien, bouddhiste, Juif, tous peuples, toutes confessions et opinions

Chacun est menacé. Près de deux lieux de cultes chrétiens sont profanés ou détruits chaque jour, et c’est « d’islamophobie » que le Vallschvili de Matignon préfère parler, suivi en cela par Canal +, par la Licra et quelques autres à la suite.

Le gauchisme qui n’aime pas les « Prêtres » et les persécutés chrétiens d’Orient

Ce gauchisme est aussi celui qui aime, qui adore le Hamas et le Hezbollah sciemment confondus avec les Palestiniens. Ils les aiment, surtout quand cela leur permet de pointer du doigt Israël et l’accuser. Disant cela, je pense à ce groupe d’avocats, à ces nouveaux chicaniers à sens unique qui ont saisi le Tribunal pénal international. Ils aiment le peuple palestinien jusqu’à vouloir faire déférer Israël pour répondre de curieux crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qu’on « découvrira probablement avec l’enquête ».

Ils aiment tellement les Palestiniens, ces gens, qu’ils ont défilé bras dessus-bras dessous avec Hamas et avec Daesh arborant ses étendards, à la station de métro Barbès en juillet dernier.

Ils aiment tellement les Palestiniens, mais nettement moins quand même, lorsque des centaines d’entre eux se font décapiter par les escadrons de la mort de Daesh. Dans ce cas, -alors que 17000 Palestiniens sont coincés à Yarmouk entre les décapiteurs de Daesh et les amis iraniens-Syriens des lanceurs de missiles sur Israël- pas un seul de ces gauchistes, aucune de leurs formations « internationalistes » (NPA, POI, LO, PCF) et ethno-religieuses (PIR/Indigènes de la république) ne descend dans la rue, n’appelle à organiser un pont aérien sécurisé pour évacuer les femmes et les enfants et armer sérieusement ceux des Palestiniens décidés à en découdre pour sauver leur vie face à Daesh. Ils aiment les Palestiniens, uniquement comme témoins à charge, comme faux témoins ; ils ne les aiment pas vraiment, comme êtres humains avançant dans la voie de la liberté politique et morale.

C’est pourquoi, ils font un silence persistant autour du camp de Yarmouk, ce crime de guerre/crime contre l’humanité se déroulant au vu et au su de tous, tandis qu’ils accusent Israël de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité n’existant que dans leur imagination fertile en provocations politiques.

Alon Gilad
par Alon Gilad

*Tiens, au fait, il n’est pas nigérian, du côté de son père, le brave Obama ? Vous l’avez entendu, vous, au sujet des 148 Kényans (146 étudiants, tous chrétiens, et des deux militaires) assassinés par un commando de Daesh/Shébab ?

 

Application de la charia
Conflits / Chocs des cultures / Racisme anti-blancs 
Islamisation / Immigration / Endoctrinement / radicalisation
Dangers d'islam
Halal - Bien être animal


Vie, propos, meurtres et barbarie du prophète Mohamed rapporté par des "hadith"

SarkHollande nous enculent

http://www.l-union-fait-la-force.info


Publié le: 25/04/2015 02:22
Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







RECHERCHE sur l'UFLF
Newsletter UFLF
Rejoignez-nous patriotes !